C. Retraites Sécu


16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé


Le droit à un départ en retraite avant 60 ans a été ouvert dans le cadre de la réforme des retraites de 2003. Les règles ont été modifiées deux fois depuis. Les assurés ayant un taux d'incapacité permanente de 50% (à partir du 1er février 2014) peuvent bénéficier d'un départ anticipé en retraite au taux plein de 50%.

Mise à jour du point 1 et du tableau 2 suite à la LOI 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites

1. Les trois conditions à remplir

Le travailleur handicapé peut bénéficier de sa pension de retraite avant l’âge normal s’il remplit trois conditions :
- une durée d’assurance ;
- une durée cotisée ;
- justifier, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 %.

Pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) reste prise en compte.

Attention !

AVPF pas cotisée

Les périodes d’affiliation à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) ne sont pas prises en compte dans les périodes cotisées pour la retraite anticipée.

2. Durée d’assurance et durée cotisée

La durée d’assurance correspond à celle retenue pour le taux de la pension, c’est-à-dire tous les trimestres validés (voir fiche 19).

Pour la durée cotisée, toutes les périodes ayant donné lieu à cotisations à un régime français sont retenues, dans la limite de quatre trimestres par an.

Les périodes à l’étranger sont retenues en application des règlements communautaires, et dans les pays avec lesquels la France a conclu des accords de sécurité sociale. La majoration de trimestres pour enfant et la majoration pour congé parental sont prises en compte.

Les durées totales et cotisées sont déterminées sur la base de la durée exigée pour le taux plein. Elles varient en fonction de l’âge de l’assuré à la date d’effet de la pension.

Tableau 1. Durées de principe exigées

La durée d’assurance correspond à celle retenue pour le taux de la pension, c’est-à-dire tous les trimestres validés (voir fiche 19).

Âge Durée totale d’assurance minorée selon l’âgeDurée cotisée minorée selon l’âge
55 ans Durée moins 40 trimestres Durée moins 60 trimestres
56 ans Durée moins 50 trimestres Durée moins 70 trimestres
57 ans Durée moins 60 trimestres Durée moins 80 trimestres
58 ans Durée moins 70 trimestres Durée moins 90 trimestres
59 ans Durée moins 80 trimestres Durée moins 100 trimestres

Tableau 2. Durées réelles exigées

Le tableau de principe ci-dessus est traduit en durée réelle ci-dessous.

Année de naissance Âge de départ possibleTrimestres d’assuranceTrimestres cotisésDurée pour le calcul
1951 59 ans et plus 83 63 163
1952 58 ans 94 74 164
59 ans 84 64 164
1953 57 ans 105 85 165
58 ans 95 75 165
59 ans et plus 85 65 165
1954 56 ans 115 95 165
57 ans 105 85 165
58 ans 95 75 165
59 ans et plus 85 65 165
1955, 1956, 1957 55 ans 126 106 166
56 ans 116 96 166
57 ans 106 86 166
58 ans 96 76 166
59 ans et plus 86 66 166
1958, 1959, 1960 55 ans 127 107 167
56 ans 117 97 167
57 ans 107 87 167
58 ans 97 77 167
59 ans et plus 87 67 167
1961, 1962, 1963 55 ans 128 108 168
56 ans 118 98 168
57 ans 108 88 168
58 ans 98 78 168
59 ans et plus 88 68 168
1964, 1965, 1966 55 ans 129 109 169
56 ans 119 99 169
57 ans 109 89 169
58 ans 99 79 169
59 ans et plus 89 69 169
1967, 1968, 1969 55 ans 130 110 170
56 ans 120 10 170
57 ans 110 90 170
58 ans 100 80 170
59 ans et plus 90 70 170
1970, 1971, 1972 55 ans 131 111 171
56 ans 121 101 171
57 ans 111 91 171
58 ans 101 81 171
59 ans et plus 91 71 171
1973 et après 55 ans 132 112 172
56 ans 122 102 172
57 ans 112 92 172
58 ans 102 82 172
59 ans et plus 92 72 172

Attention, l’âge de départ est un âge possible. Quand on remplit toutes les conditions, on peut partir au moment de son choix, sans dépasser l’âge limite indiqué ci-dessous.

Le nombre de trimestres exigé pour ceux nés en 1958 et après est fixé par la loi du 20 janvier 2014.

Attention !

Inaptes au travail

Les assurés inaptes au travail ne peuvent pas demander une pension au titre de l’inaptitude avant l’âge légal.

3. Taux d’incapacité

Les dispositions relatives aux assurés handicapés atteints d’une incapacité de 80 % restent étendues jusqu’au 31 décembre 2015 aux salariés ayant la qualité de travailleur handicapé reconnue par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

La durée d’assurance et la durée cotisée doivent avoir été accomplies alors que l’intéressé était atteint d’une incapacité permanente égale à 50 %. Ce taux correspond au taux fixé pour la délivrance de la carte d’invalidité. Il suffit que l’assuré justifie de son taux d’incapacité de 50 % à un moment quelconque d’une année civile pour que tous les trimestres reportés au titre de cette année soient retenus.

Il n’est pas nécessaire que ce taux soit reconnu à la date de la demande ou à la date d’effet de la pension.

L’assuré doit produire les pièces justifiant son taux d’incapacité. Les pièces justificatives doivent couvrir l’intégralité de la durée d’assurance requise.

L’assuré doit donc produire à l’appui de sa demande les pièces justificatives de son incapacité permanente :
- la carte d’invalidité ;
- la décision de la Cotorep ou de la CDAPH ;
- toutes pièces justifiant la reconnaissance de sa situation de personne handicapée.

4. Montant de la pension

Le point de départ est fixé selon les règles habituelles et ne peut pas se situer avant le 55e anniversaire de l’assuré. La pension est calculée au taux maximum de 50 %. Elle est attribuée à titre normal. L’assuré peut être reconnu inapte à partir de l’âge légal, pour préserver ses droits aux avantages liés à la pension d’inaptitude au travail.

La retraite anticipée est comparée au minimum contributif et au maximum des pensions.
La majoration de pension pour enfants s’ajoute à la pension majorée, après comparaison avec :
- la pension entière ;
- le maximum des pensions ;
- le minimum contributif.

La pension versée au titre de la retraite anticipée de travailleur handicapé est majorée, si l’intéressé ne réunit pas la durée d’assurance maximum au régime général. La majoration est calculée en appliquant un coefficient de majoration à la pension. Ce coefficient est égal au tiers de sa durée de cotisations au régime général en étant handicapé par rapport à sa durée d’assurance au régime général. Cette majoration s’ajoute au montant de la retraite portée au minimum contributif, éventuellement majoré au titre des périodes cotisées.

5. La demande de retraite

Avant de demander sa pension, il faut demander d’abord une étude préalable. À l’issue de cette étude, la caisse remet à l’assuré :
- un imprimé de demande de situation vis-à-vis de la retraite avant l’âge légal ;
- un calcul estimatif de sa retraite ;
- une demande de retraite « personne handicapée », si les conditions sont remplies.

Le simulateur

Un habitué d’un de nos forum, Luma, a réalisé un simulateur spécial pour cette fiche 16. Il permet, en indiquant les renseignements demandés, de savoir sa date de départ possible.

>> Cliquez ici pour accéder au simulateur.

Poser une question

903 messages
modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été lu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 29 septembre à 14:21 , par LELAIDIER François-Xavier (FXL)

    Bonjour Gilbert,

    J’ai 54 ans (06/1960) et je suis handicapé depuis 1980 (IPP 20%), mais je ne suis reconnu Travailleur Handicapé que depuis le 21/07/2005.

    Apprenti, puis ouvrier DCAN/DCN (Etat), j’ai été victime d’un accident de la circulation en octobre 1979. Lors de la reprise de mon activité (06/1980), j’ai été reconnu inapte à mon emploi d’origine et reclassé en poste doux. L’établissement d’état n’étant pas tenu de déclaré ses TH et ne connaissant pas mes droits, je n’ai pas déclaré mon handicap à la COTOREP.
    Ma reconnaissance TH est intervenue suite au changement de statuts de DCN (Public) vers DCN/SN (privé). L’entreprise ayant à déclarer ses TH, la médecine du travail m’a alors sollicité.
    J’ai pris connaissance, il y a très peu de temps de la possibilité de départ anticipé à la retraite des TH. Souhaitant partir à 55 ans, j’ai donc commencé à me renseigner auprès des services RH et première info reçue, je ne totalise pas le nombre de trimestres cotisés en tant que TH.
    Comment puis-je faire reconnaitre officiellement les 25 années non cotisées ?
    Par avance merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 29 septembre à 15:30 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      La récente réforme a voulu réparé les situations de non déclaration des TH mais elle a institué un critère de taux d’incapacité permanente d’au moins 50%.
      Dès lors je crains que vous ne puissiez remplir les conditions car d’une part vous ne remplissez pas cette condition avec une IPP de 20 % et pour le critère RQTH vous ne disposez pas des justificatifs admis jusqu’alors. La RQTH n’est pas rétroactive.
      Je vous renvoie cependant à l’article Parcours du combattant pour le départ en retraite anticipée des travailleurs handicapés

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 27 septembre à 14:23 , par Rene

    Bonjour Gilbert,
    Bravo pour tout le temps que vous consacrer à répondre aux messages.
    Cela fait plusieurs mois que je regarde les messages sur ce forum car étant moi-même handicapé suite à un accident du travail survenu en 1976, consolidé avec une IPP de 60% depuis l’age de mes 21 ans et n’ayant jamais renouvelé ma RQTH par méconnaissance
    Aujourd’hui âgé de 57ans et demi, et ayant travaillé 13années dans le secteur privé à la suite de mon accident et depuis 1991 dans la fonction publique jusqu’à ce jour
    Depuis la dernière réforme des retraites beaucoup d’internautes et surtout moi-même se posent les mêmes questions à savoir :
    -  Quel est le lien et la différence entre les articles 36 et 37 ?, les deux prend effet au 1 février 2014
    -  Qu’est-ce qu’on attend aujourd’hui (décret, arrêté, circulaire…) pour que des handicapés comme moi puisse bénéficier de la retraite anticipée (en ayant les trimestres nécessaires) ?
    -  Vous avez indiquez dans un précédent message(du 11 juillet) qu’il n’est pas prévu de décret pour l’article 37 !
    -  Est-ce qu’il faut déposer sa demande de retraite ? Sans doute pour obtenir un refus, ensuite Il faudra saisir le tribunal des affaires de sécurité sociale, la procédure risque de durée assez longtemps, et si durant cette période une circulaire ou décret paraît notre demande est bloquée ?
    -  Est-ce qu’au 1 janvier 2016, on pourra demander sa retraite sans attendre de circulaire, décret…pour ceux qui on un taux d’invalidité de 50% et plus ?
    Sans doute d’autres questions à la suite de ce message
    Merci, en attente de vous lire
    Cordialement
    René

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 29 septembre à 10:15 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Merci de votre question qui permet de faire le point sur toutes ces interrogations.
      Je vous renvoie à un article mis en ligne à la suite duquel vous pouvez posez des questions complémentaires. suivre le lien Réforme inachevée pour les assurés handicapés
      D’ores et déjà, je peux vous indiquer que vous avez intérêt à engager les procédures utiles pour gagner du temps sur la procédure, les délais sont courts. Un désistement d’instance est toujours possible.

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 26 septembre à 23:23 , par Le floch

    bonsoir

    je reviens vers vous concernant l’adoption de l’amendement de l’article 23 d’octobre 2013.
    Qui dit :

    " Il est donc proposé de maintenir, pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, le critère de
    RQTH plutôt que celui du taux d’incapacité permanente de 50 % .
    Toutefois, compte tenu du caractère peu opérant du critère de RQTH, il est également proposé
    d’ouvrir droit, pour les assurés ayant travaillé en situation de handicap avant la présente loi, aux
    deux critères alternatifs : celui de la RQTH d’une part, celui, nouveau et plus favorable, du taux
    d’incapacité permanente de 50 %. Pour les périodes passées, les assurés pourront donc justifier de
    leur durée d’assurance (validée et cotisée) en situation de handicap en établissant leur taux
    d’incapacité permanente de 50 % ou leur RQTH.

    Cette mesure facilitatrice permet de mieux prendre en considération le fait que, jusqu’à une période récente, certains assurés hésitaient à faire reconnaître administrativement leur handicap, par crainte
    de discrimination. Elle traduit les engagements pris par la ministre devant la commission des
    affaires sociales le 2 octobre 2013".

    Si j’ai bien compris, mon cas par exemple né en 1962 ayant au 31/12/2015 environ
    au minimum 80 trimestres cotisés et 126 trimestres validés avec une RQTH sur toute la période.
    RQTH jusqu’en 2018 pourrai je partir en 2020 ??? à 58 ans.
    Merci pour votre travail.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 27 septembre à 15:49 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Le texte que vous citez est l’exposé des motifs, il est préférable de prendre le texte de l’article 36 de la loi 2014-40. le § III précise :
      « Pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (...), est prise en compte pour l’appréciation des conditions mentionnées aux articles L. 351-1-3 (....) ».
      En conséquence et sous réserve de la publication des textes d’application, un départ n’est envisageable que si vous disposez au 1er janvier 2016 d’un taux d’incapacité égal ou supérieur à 50% et si vous justifiez, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 % ou pour les périodes avant le 31/12/2015 de la qualité de travailleur handicapé .

      Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 27 septembre à 16:04 , par Le floch

      Bonjour,

      si j’ai bien compris cet amendement 23 et de plus "adopté"
      reste très ambigüe.
      merci quand même
      Salutations.

      Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 27 septembre à 17:59 , par Le floch

      Bonsoir,
      j’ai un taux d’incapacité inférieure a 50%
      qui ce situe à 40% Jai une carte de priorité mais pas d’invalidité
      je suis RQTH Depuis 25 ans mais le nouveau dispositif m’empêchera de partir en retraite anticipé.
      la RQTH n’aura plus d’intérêts pour les générations à venir sauf peut être pour les employeur et encore ils n’embauchent plus faute a la crise.
      Cordialement.

      Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 28 septembre à 17:41 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Je comprends que vous soyez dépité. La CFDT revendique le maintien du critère de RQTH pour le départ anticipé.
      Cette reconnaissance trouve cependant son utilité dans l’aide qui peut être apporter aux intéressés pour leur reclassement professionnel

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 28 septembre à 08:12 , par LEVILLAIN

    Bonjour Gilbert , en résumé me concernant , il faut que je refasse une demande auprès de la mdph pour obtenir un taux d’invalité d’au moins 50 pour cent à compter de janvier 2016 pour pouvoir obtenir un départ à la retraite à l’age de 59 ans soit le 1er janvier 2017 ? Merci .J-LUC LEVILLAIN

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 28 septembre à 17:33 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Oui, c’est indispensable.

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 25 septembre à 12:56 , par ALAIN

    bonjour
    juste une précision ;
    en 2015 j’aurais 59 ans ; le critère RQTH se cumulera t il avec le taux 50 % d’incapacité.?
    j’ai 64 trimestres cotisés en 2015 avec la RQTH et j’ai en plus une période de 50% qui est sans préciser la durée.
    merci

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 26 septembre à 10:36 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      L’article 36 de la loi précise :
      « Pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, au sens de l’article L. 5213-1 du code du travail, est prise en compte pour l’appréciation des conditions (requises)..... »
      On peut donc penser que les périodes des 2 critères pourront se cumuler mais nous n’avons aucune confirmation d’une telle interprétation.

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 24 septembre à 10:07 , par G R

    Bonjour Gilbert
    Merci de prendre le temps de repondre a toutes les questions posees des internautes
    voici mon cas j ai 54ans je travaille depuis octobre 1978 je suis reconnue en invalidite de 1ere categorie 50%
    au 1 mars 2012 et la mdph en janvier 2012 jusque 2017 j ai 129 trimestres retenus et 118 trimestres cotis
    est ce que je rentre dans cette categorie de depart anticipee si oui puis-je a 55ans ou est ce plus tard ?
    Merci de votre reponse
    bonne journee

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 24 septembre à 18:03 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      L’ouverture du droit à la retraite anticipée pour personnes handicapées est subordonnée à la justification d’une durée d’assurance et d’une durée d’assurance cotisée, pour lesquelles le handicap doit avoir été concomitant. Une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé trop récente ne permet pas d’envisager un départ anticipé à ce titre.

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 17 septembre à 15:08 , par LEVILLAIN

    Bonjour , je suis né le 22 décembre 1957 et je suis reconnu en qualité de travailleur handicapé au sens du code du travail depuis le 24/02/1994.
    Je viens de recevoir un relevé de l’assurance retraite qui m’informe qu’à la date du 01OCTOBRE 2014 , ma durée d’assurance est de 82 trimestres et ma durée cotisée de 75 trimestres tout au long de cette période d’invalidité , de plus ma reconnaissance comme travailleur handicapé est valable jusqu’en 2018.
    Pourrai-je avoir droit à la retraite pour travailleur handicapé , si oui à quel age ?.
    Merci à l’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 18 septembre à 16:00 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé ne sera reconnue que jusqu’au 31/12/2015, à cette date vous devez justifier de 96 trimestres d’assurance dont 76 cotisée concomitant à votre handicap. Les conditions ne seront pas remplies.
      A partir du 1/1/2016, il faudra justifier, selon l’article 36 de la récente loi, d’un taux d’incapacité de 50% au moins. Dans ce cas, vous pourriez remplir les conditions à l’âge de 59 ans.

      Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 22 septembre à 21:20 , par LEVILLAIN

      bonjour , le taux d’iinvalidité de 50 p cent nécessaire pour pretendre à la retraite anticipée doit -être attribué par la mdph ou la sécurité sociale ? .Merci pour votre réponse.

      Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 24 septembre à 16:35 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Les justificatifs du taux n’ont pas été précisés à ce jour. Avant la réforme, une attribution de taux IPP par l’assurance maladie était admise.

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 19 septembre à 15:16 , par René

    Bonjour Gilbert,
    Bravo pour tout le temps que vous consacrer à répondre aux messages.
    Cela fait plusieurs mois que je regarde les messages sur ce forum car étant moi-même handicapé suite à un accident du travail survenu en 1976, consolidé avec une IPP de 60% depuis l’age de mes 21 ans et n’ayant jamais renouvelé ma RQTH par méconnaissance
    Aujourd’hui âgé de 57ans et demi, et ayant travaillé 13 années dans le secteur privé à la suite de mon accident et depuis 1991 dans la fonction publique jusqu’à ce jour
    Depuis la dernière réforme des retraites beaucoup d’internautes et surtout moi-même se posent les mêmes questions à savoir :
    -  Quel est le lien et la différence entre les articles 36 et 37 ?, les deux prend effet au 1 février 2014
    -  Qu’est-ce qu’on attend aujourd’hui (décret, arrêté, circulaire…) pour que des handicapés comme moi puisse bénéficier de la retraite anticipée (en ayant les trimestres nécessaires) ?
    -  Vous avez indiquez dans un précédent message(du 11 juillet) qu’il n’est pas prévu de décret pour l’article 37 !
    -  Est-ce qu’il faut déposer sa demande de retraite ? Sans doute pour obtenir un refus, ensuite Il faudra saisir le tribunal des affaires de sécurité sociale, la procédure risque de durée assez longtemps, et si durant cette période une circulaire ou décret paraît notre demande est bloquée ?- Est-ce qu’au 1 janvier 2016, on pourra demander sa retraite sans attendre de circulaire, décret…pour ceux qui on un taux d’invalidité de 50% et plus ?
    Sans doute d’autres questions à la suite de ce message
    Merci, en attente de vous lire
    Cordialement
    René

    Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 19 septembre à 11:53 , par troubat christian

    Bonjour,
    J’ai la reconnaissance de travailleur handicapé, âgé de 57 ans, je compte 148 trimestres cotisés.
    Puis-je prétendre à un départ à la retraite anticipée ?
    A partir de quand ?
    Est-ce que les conditions requises sont respectées ?
    Merci de votre retour
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 21 septembre à 11:15 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Pour une réponse précise, utilisez le simulateur ci-dessus.
      Attention, je vous rappelle que les durées d’assurance requises doivent être concomitantes à votre reconnaissance de travailleur handicapé

      Répondre à ce message

  • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 19 septembre à 09:37 , par Patrick

    Bonjour

    J’ai 57ans et reconnu ( cotorep) depuis 1976 carte invalidité taux 90% illimité
    je remplis toutes les conditions cotisations, trimestre ect...
    je voudrais savoir quand je pourrais partir en retraite ,
    Et si le montant de ma retraite et à taux plein
    la caisse de la sécu ma dit que si je pars avant 62 ans je toucherais beaucoup moins
    ou est l’avantage pour les handicapé si la pension retraite est réduite ?
    d’aprés le dernier relevé sécu si je pars à 62 ans je vais toucher 1200€ brut complémentaire comprise
    si je touche encore moins en partant avant le mot avantage n’a plus aucun sens !

    je vous remercie par avance si vous pouvez m’apporter un peut de lumiére
    sur des procédures bien compliquée et des questions bien souvent sans réponse

    bien cordialement

    Répondre à ce message

    • 16 Retraite anticipée pour travailleur handicapé Le 19 septembre à 10:33 , par Gilbert (CFDT Retraités)

      Je confirme que les procédures sont compliquées. Elles justifient l’existence de ce site.
      Je suis étonné que l’on puisse vous répondre que la pension de base serait nettement inférieure.
      En effet, pour pallier les effets de la proratisation de la pension anticipée pour les assurés handicapés ne réunissant pas la durée d’assurance ouvrant droit à pension entière, la pension fait l’objet d’une majoration.

      Calcul de la majoration
      La formule de calcul du coefficient de majoration est celle-ci :
      durée d’assurance cotisée au régime général en étant handicapé / durée totale d’assurance au régime général en étant ou non handicapé × 1/3

      Exemple :
      Un assuré, né en 1958, justifie de 150 trimestres au régime général, dont 125 cotisés pendant la période où il justifie de l’incapacité requise.
      Coefficient de majoration :
      125 / 150 × 1/3 = 0,277 arrondi à 0,28, ce qui équivaut à une augmentation à proportion de 1,25.
      Avec un salaire annuel moyen de 20 000 euros, le montant calculé de la pension anticipée s’établit comme suit :
      20 000€ × 50 % × 150 / 166 = 9036,14 euros
      Majoration :
      9036,14 × 0,28 = 2530,12 euros qui s’ajoute à la pension initiale sans pouvoir dépasser le montant de pension que l’assuré handicapé aurait perçu s’il avait justifié de la durée d’assurance requise au régime général.
      La retraite majorée ne peut pas dépasser le montant que l’assuré aurait perçu s’il avait réuni la durée d’assurance maximum.

      Par contre, il n’y a pas de compensation pour les retraites complémentaires dont le montant de la pension est conditionné par l’acquisition de points.

      Répondre à ce message