UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

B. Retraites anticipées Sécu


13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune


Cette fiche traite du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue créé en 2003 (retraite à partir de 56 ans), modifié par la réforme de 2010, par le décret de 2012 et enfin par la réforme de 2023. Obtenue par la CFDT lors de la réforme de 2003, il s'agit d'une retraite anticipée au taux plein de 50 % avant l'âge « légal ». Pour cela, il faut avoir commencé à travailler à un certain âge (travail jeune) et avoir travaillé toute sa carrière (carrière longue).

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 selon loi, décrets et circulaire Cnav applicables au 1er septembre 2023 (16/8/23).
Bon à savoir

Les nouveaux paliers de la réforme de 2023

Quatre paliers d’âge (au lieu de deux) :
 année des 16 ans pour un départ à partir de 58 ans ;
 année des 18 ans pour un départ à compter de 60 ans ;
 année des 20 ans pour un départ entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance ;
 année des 21 ans pour un départ à partir de 63 ans.

1. Avoir eu, jeune, une activité

Pour remplir la condition d’activité jeune, il faut avoir validé au moins 5 trimestres à la fin de l’année civile de ses 16, 18, 20 ou 21 ans, pour partir avant son âge égal (voir tableau 1). Si né au cours du dernier trimestre de l’année, seulement 4 trimestres sont exigés à la fin de l’année civile de son anniversaire. D’autre part, 4 trimestres suffisent si le début d’activité a eu lieu régime des non-salariés agricoles (MSA).

Tous les trimestres jeunes sont pris en compte, y compris les trimestres assimilés (chômage, maladie…).

Attention !

Année civile

En matière de retraite, l’année concernée est l’année civile : elle va du 1er janvier au 31 décembre.

2. Avoir eu une carrière cotisée longue

Les textes exigent une durée cotisée pour bénéficier du départ anticipé pour carrière longue. Toutes les périodes ayant donné lieu à cotisations sont retenues, tous régimes de base confondus, y compris les périodes étrangères indiquées sur le formulaire de liaison. Ne sont pas retenus les versements pour la retraite de périodes non travaillées (études supérieures, années incomplètes…).

Suivant l’âge de départ anticipé, il faut avoir obtenu un certain nombre de trimestres cotisés.

La réforme 2023 ajoute les trimestres achetés au titre de l’apprentissage par un versement pour la retraite (VPLR). Ces trimestres sont pris en compte dans les trimestres cotisés pour la retraite anticipée carrière longue ou travailleur handicapé. Le versement pour la retraite pour l’apprentissage est expliqué fiche 16 au point 6.

D’autre part, sont considérés comme des trimestres cotisés certains trimestres assimilés (attribués gratuitement comme indiqué au point 3).

Ces règles s’appliquent aux assurés relevant du régime général de la sécurité sociale et des régimes alignés (MSA, artisans et commerçants). Toutefois, une adaptation de ces règles est faite dans les régimes de non-salariés.

L’assuré remplissant les conditions pour un départ à un âge donné est considéré comme remplissant les conditions les années suivantes.

Les périodes à l’étranger sont retenues dans le cadre de l’accord applicable à l’intéressé (voir formulaire réglementaire de liaison). Si la nature des périodes (cotisées ou assimilées) n’est pas précisée sur le formulaire, toutes les périodes sont retenues.

3. Des périodes « réputées cotisées » peuvent être ajoutées

Certains trimestres assimilés sont réputés avoir été cotisés et permettent ainsi d’augmenter le nombre de trimestres cotisés.

Sont réputées cotisées, les périodes :

  • du service national dans la limite de 4 trimestres ;
  • de l’incapacité temporaire au titre de l’assurance-maladie, maternité et accident du travail, dans la limite de 4 trimestres ;
  • de la maternité sans limite : attention, la réglementation précise qu’il s’agit du « trimestre civil au cours duquel est survenu l’accouchement » et qui a été attribué en raison d’un congé maternité indemnisé par la sécurité sociale ;
  • de versement d’une pension d’invalidité dans la limite de 2 trimestres ;
  • de chômage indemnisé et de chômage partiel (voir fiche 19) dans la limite de 4 trimestres ;
  • la majoration de durée d’assurance pour pénibilité (voir fiche 11).
  • l’Assurance vieillesse parents au foyer (AVPF) et la nouvelle assurance vieillesse des aidants (AVA), dans la limite de 4 trimestres.

Attention, le nombre total de trimestres (cotisés et réputés cotisés) ne peut dépasser 4 pour une année civile, seule la majoration pour pénibilité est attribuée hors année.

Bon à savoir

Clause de sauvegarde

Les assurés nés entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1963 ayant 168 trimestres cotisés avant le 1er septembre 2023, ont droit à la retraite anticipée carrière longue sur demande.
Le calcul de leur retraite s’effectue sur la base des trimestres exigés à partir de septembre 2023. S’il a moins de trimestres, il y aura proratisation mais pas de décote.

Tableau 1. Nouvelles conditions à remplir pour un départ anticipé

Le départ devient possible dès que le salarié remplit toutes les conditions. Par exemple, s’il lui manque un trimestre pour partir à un âge indiqué dans le tableau, il pourra partir dès qu’il aura obtenu le trimestre manquant. Autrement dit, le respect du nombre de trimestres nécessaires peut conduire à un départ en retraite au-delà de l’âge indiqué dans le tableau.

Naissance Tr jeune (1) Tr cotisés (2) Départ
9à12/1961 (3) 20 ans 169 (6) 60 ans
1962 20 ans 169 (6) 60 ans
1à8/1963 (4) 20 ans 170 (6) 60 ans
9à12/1963 (5) 16 ans 170 (6) 59 ans
18 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 60 ans et 3 mois
1964 16 ans 171 58 ans
18 ans 171 60 ans
20 ans 171 60 ans et 6 mois
1965 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 60 ans et 9 mois
21 ans (7) 172 63 ans
1966 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans
21 ans 172 63 ans
1967 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 3 mois
21 ans 172 63 ans
1968 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 6 mois
21 ans 172 63 ans
1969 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 9 mois
21 ans 172 63 ans
1970 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 62 ans
21 ans 172 63 ans

(1) Règle générale des trimestres jeune ne change pas : 5 avant la fin de l’année civile, 4 avant la fin de l’année civile si né au dernier trimestre.
(2) Trimestres cotisés requis pour son année de naissance.
(3) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1961
(4) Né entre le 1er janvier et le 31 août 1963
(5) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1963
(6) Droit ouvert si 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant septembre 2023 et trimestres jeune l’année des 20 ans.
(7) Ce palier ouvre droit à une retraite anticipée à 63 ans, donc à partir de la génération 1965, les générations précédentes ayant une retraite légale à 63 ans ou avant.

4. Que faire avant de demander sa retraite ?

Il est conseillé de faire le point sur ses droits avant de déposer la demande de pension de retraite. Si vous n’avez pas encore de reconstitution de carrière, demandez un relevé de carrière, puis complétez le questionnaire pour les périodes manquantes. Si la reconstitution de carrière est réalisée, demandez une étude préalable avant le dépôt de la demande de pension.
À l’issue de cette étude, la caisse remet à l’assuré :

  • une attestation de sa situation vis-à-vis de la retraite anticipée ;
  • une demande de retraite anticipée, si les conditions sont remplies.
Bon à savoir

Plus de cumul des pensions invalidité et d’allocation chômage avec une retraite anticipée

Depuis mars 2010, la pension d’invalidité n’est pas cumulable avec la pension de retraite servie en cas de retraite anticipée. Cette règle ne fait toutefois pas obstacle au maintien des avantages accessoires qui étaient associés à la pension d’invalidité, c’est-à-dire la majoration pour tierce personne (MTP), l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’exonération du ticket modérateur.
Depuis février 2014, l’allocation de retour à l’emploi (ARE) n’est plus cumulable avec une retraite anticipée carrière longue.

Tableau 2. Périodes considérées comme cotisées et autres

Périodes de cotisations à l’assurance obligatoire Oui
Périodes reconnues équivalentes Non
Périodes assimilées Oui (dans une certaine limite) :
  4 au titre du service national ;
  4 au titre de la maladie et des accidents du travail en cas d’incapacité temporaire ;
  4 au titre du chômage et de l’activité partielle ;
  2 au titre de l’invalidité ;
 toutes au titre de la maternité et de l’adoption.
AVPF/Ava Oui
dans la limite de 4 trimestres
Achats apprentissage Oui
Majoration de durée d’assurance du CPP (pénibilité) Oui
Majoration de durée d’assurance enfant Non
Assurance volontaire : cotisations à la charge de l’assuré, même prises en charge par un tiers (ex : amiante (ATA), routiers) Oui
Achats « études supérieures », « formation initiale », « assistant maternel » depuis le 13/10/2008 : Non
Congé formation Oui
Stagiaires de la FP et cotisations prises en charge par l’Etat Oui (mais pas assez de trimestres)
Périodes de volontariat associatif Non

Documents utiles

Décret 2023-436

Pour chaque dispositif, il existe des formulaires spécifiques :
Demande unique de retraite personnelle

Poser une question

9912 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 avril à 12:31

    Bonjour,

    Trimestres retenus
    y compris majorations retenues 38 137 175

    Trimestres cotisés
    pour le calcul du minimum 38 128 166

    Au regard de mon relevé, il y a 9 trimestres d’écart entre les trimestres retenus et les trimestres cotisés. Ayant toujours travaillé comme fonctionnaire, puis dans le privé et à nouveau fonctionnaire, n’ayant jamais été au chomage, comment expliquer cet écart important qui m’empêche d’avoir un départ anticipé ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 avril à 10:00

    Bonjour
    a quoi ai je droit de la part de mon employeur pour un départ anticipé pour carrière longue j ai actuellement 62 ans et je suis dans l entreprise depuis 26 ans
    il me propose deux mois de salaire ??????
    est ce correct

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 18 avril à 19:45

    Bonsoir. Je reviens vers vous car je suis en stress..le 1/4/2024 je suis sensé être en retraite. Tout est OK carrière finalisé.fe plus en me presisent que notification et le montant me parviendra prochainement et ça depuis le 26 février on est le17 avril et tjr rien..l agir arco ma notifier depuis le 4 avril pas de souci j ai même pas intervenu ce qui me paraît pas très normal que la carsat n est pas fait de même..je comprends plus.et pas moyen d avoir la moindre info...sur mon espace tout est figé d’osier en court...et comment l agir arco à pu me notifiée ???normalement ils attendent l ordre de ka carsat..au secours..ou puis-je m adressé.. moi c carsst alsace Lorraine merci Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 10:12

      Bonjour. Pourriez vous répondre à mon message svp.merci beaucoup

      Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 22:58

      La Carsat Alsace-Moselle ne vous répond pas ? Vous avez obtenu une attestation de droit à la retraite anticipée carrière longue ? Vous êtes certain d’y avoir droit ?
      Notez que la retraite d’avril est versée le 9 mai, ce qui leur laisse encore quelques jours pour être dans les temps. La garantie de versement de la retraite est acquise le 9 mais si vous avez déposé votre demande 4 mois avant avril, soit en janvier. S’il n’y a pas ce délai, la liquidation de votre retraite n’est pas prioritaire. Vous l’aurez depuis avril, donc avec rappel, mais en retard.

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril à 00:49

        @ Claude (CFDT Retraités)

        Bonsoir,

        Notez que la retraite d’avril est versée le 9 mai,

        NON la Carsat d’Alsace-Moselle verse la retraite de base le 1er jour ouvrable du mois comme les retraites complémentaires Agirc-Arcco.C’est la seule Carsat qui verse les retraites d’avance.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 23 avril à 17:04

    Bonjour Mr claude,
    je viens de recevoir un courrier mise en retraite pour invalidité à partir du 15/04/2024 sur demande de l’employeur ?
    Je ne sais pas combien je vais toucher ,et comment récupérer mon solde du crédit épargne temps .(fonction publique hospitalière).
    Adhérente Cfdt, mais personne pour m’aider .
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 mars à 19:40

    Bonjour
    Je suis né en décembre 1964 et je suis à 171 trimestres validés fin 2023. Je peux donc partir en retraite carrière longue au 01/01/2025. Je compte faire ma demande à compter de juillet (recommandé par la CARSAT), ma question :
    Dois je d’abord demander une attestation carrière longue avant de faire ma demande de retraite ou pourrais je faire directement ma demande de retraite ?
    Merci pour votre réponse et merci pour l’aide et les conseils précieux que vous apportait

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 22:09

      En droit, l’attestation n’est pas obligatoire. Mais en la demandant, vous obligez l’assurance retraite de mettre à jour votre relevé de carrière si besoin. Ainsi quand vous demanderez votre retraite, elle sera rapidement liquidée.

      Répondre à ce message

      • Le 16 avril à 16:51

        bonjour à toute votre equipe,

        Sur le site l assurance retraite,deux dates differentes apparaissent sur ce site pour que je puisse partir en carriere longue !! :
        l age de depart au 01/07/2026 et mon estimation retraite est au 01/04/2026 .
        d apres vous, quel est la date qui sera prise en consideration pour le depart en retraite finalement ?
        la plus lointaine celle de la carsat calcul different du sre ou est ce la date du sre car j ai pratiquement toute ma carriere au sre ?
        Qui va trancher en finalité ?
        l attestation de depart en carriere longue doit etre envoyée à la carsat ou au sre ? afin que les deux caisses se mettent d accord pour une meme date soit le 1 er avril ou le 1 er juillet , ?.
        qu en pensez vous ?
        Merci d avance pour votre reponse.
        Bien cordialement.
        Mary

        Répondre à ce message

        • Le 17 avril à 07:32

          Ce écart est du probablement à du temps partiel effectué dans votre carrière. La Carsat voit vos trimestres en liquidation, différents des trimestres en durée d’assurance.
          Lisez aussi la fiche 42.

          Répondre à ce message

          • Le 18 avril à 12:11

            bonjour Claude,
            merci pour votre reponse rapide.
            je crois que c est un reliquat de services comptabilisés par le SRE soit 90 jours travailles et cotisés à cheval sur deux années mais non comptés par la carsat car ces jours sont comptés à partir du 1er janvier au 21 mai 2000 (1 trimestre + 50 jours travaillés pour le SRE) et du 20 mai au 31 decembre 2001 pour l année suivante 2 trimestres + 40 jours travaillés et cotisés pour le SRE ( conges parental pour 1 an du 21/05/2000 au 20 mai 2001) soit un total de 90 jours de service pour le SRE MAIS hors trimestres civils pour la CARSAT pour ces 90 jours travaillés et cotisés reellement (du 1er avril au 21 mai 2000 et du 21/05/2001 au 30/06/2001)
            j etais à l epoque à temps complet 100%.
            Dans ce cas de figure, qui va me dire si je dois partir le 1 avril ou le 1 juillet en retraite
            et si je fais une demande d’attestation de carriere longue, à quelle date devrais je mettre mon depart souhaité ? la date la plus lointaine ? car il me manquera un trimestre cotisé pour la carsat et non pour le SRE.
            merci beaucoup pour votre travail .
            mary

            Répondre à ce message

            • Le 19 avril à 11:57

              Le reliquat de jours n’est pas vu par l’assurance retraite (Carsat) mais ces jours ne sont pas perdus et seront pris en compte dans votre dernière année de travail par le SRE. La Carsat ne verra vos trimestres réels qu’à ce moment. Donc si votre retraite de fonctionnaire est liquidée assez tôt, ce sera mieux pour vous.

              Répondre à ce message

              • Le 19 avril à 17:05

                Merci claude pour ces precisions.

                ca veut dire que ma demande de retraite devra être faite aupres du sre et liquidée assez tot
                c est à dire si je comprends bien, dossier complet et validé aupres du SRE ou le fameux trimestre reliquat de jours de service sera mon dernier trimestre cotisé pour l année 2026 pour valider mes 172 trimestres cotisés ?
                Ainsi la carsat validera donc mes 172 trimestres comme le SRE ?
                fin 2023 j ai 163 trimestres pour le sre (158 T pour le minimum + le Trimestre reliquat de service+ 4 T avpf) et 162 pour la carsat (sans le reliquat de service).
                fin 2024 4 trimestres cotisés ==> 167 trimestres pour le sre- 166 pour la carsat
                fin 2025 4 trimestres cotisés ==> 171 trimestres pour le sre reste 1T à travailler- 170 pour la carsat reste 2 à faire
                31 mars 2026 1 trimestre travaillé et cotisé soit au total 172 trimestres cotisés et assimiles cotisés au total pour le SRE.
                la carsat validera donc mon depart comme le sre à la meme date alors que pour elle il y aura que 170 trimestres cotisés fin 2025 ? donc 2 autres à travailler pour arriver à 172 trimestres cotisés ?
                Merci beaucoup pour votre retour.

                Répondre à ce message

                • Le 20 avril à 12:23

                  Je vous laisse faire les calculs selon les règles de cette fiche et celles de la 42.
                  Si le SRE vous attribue une retraite anticipée carrière longue, le régime général le fera aussi après.

                  Répondre à ce message

                  • Le 22 avril à 16:59

                    merci Claude pour votre reponse.

                    juste une derniere question :

                    pour la demande de depart en carriere longue au SRE, dois je leur demander une attestation de depart anticipé ou remplir le questionnaire de la carsat (attestation de depart en carriere longue) et l envoyer au SRE afin qu il puisse analyser mon dossier ?
                    merci pour votre travail et toutes vos reponses claires et interessantes.
                    mary

                    Répondre à ce message

                    • Le 23 avril à 09:16

                      Non, vous bénéficiez d’une régime spécial géré par l’employeur et non d’une régime de sécurité sociale indépendant de l’employeur. Donc votre demande de retraite anticipée passe par votre employeur qui transmet au service des retraites de l’Etat (SRE) du ministère des finances après avoir complété votre dossier personnel. le code prévoit un délai de six mois avant la date d’effet. Si le site Ensap vous permet une demande directe, faites les deux.

                      Répondre à ce message

                      • Le 23 avril à 11:52

                        merci claude pour votre reponse.
                        je vais prendre contact avec mon employeur et demander le dossier à completer pour une demande de depart anticipé carriere longue.
                        sur le site ensap , je ne vois pas de possibilité de faire la demande pour une retraite anticipée directement sauf la demande de depart en retraite.
                        merci beaucoup pour tout
                        mary

                        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 22 avril à 12:25

    bonjour,

    j’ai pris un congé parentale de février 1991 à août 1992, je travaillais pour l éducation nationale en tant qu’agent de service .
    comment savoir si j’ai été affilié à l AVPF.
    merci

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 21 avril à 12:26

    Bonjour et merci pour tous vos retours de qualité à nos questions,

    Je vais avoir 60 ans le 22/08 et je peux prendre ma retraite longue carrière dès le 01/09/2024. Mon dossier est créé et j’ai eu la confirmation de cette date par l’assurance retraite (j’ai tous mes trimestres).
    Je souhaiterais quitter mon emploi actuel à compter du 30/06/2024. Mon entreprise ferme 5 semaines vacances estivales de juillet à début août.
    Selon vous, quelles démarches dois-je faire :
    1 : Démission avec préavis de 2mois comme attendu par la loi
    2 : Courrier notifiant, départ volontaire à la retraite.
    J’ai la possibilité de pouvoir assurer financièrement les quelques semaines avant de pouvoir recevoir ma rente retraite.
    Je suis un peu perdu et je souhaite faire les choses correctement.
    merci bien pour votre aide
    EB

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 22:31

      Vous n’avez pas droit à une indemnité de départ en retraite ? Vois fiche 18. Car il faut démissionner pour un départ en retraite pour y avoir droit.

      Répondre à ce message

      • Le 22 avril à 07:13

        Bonjour Claude,
        Merci déjà pour votre retour.
        Alors dans mon cas et après avoir pris connaissance de la fiche 18, je ne réponds pas aux critères. Je ne travaille dans cette entreprise que depuis 5 années.
        Donc si j’ai bien compris, je peux faire une démission « classique » à la date souhaitée soit au 30/06/2024.
        Cette fin de contrat déclenchera les droits attendus : solde de tous compte, paiement des congés payés dûs.
        Pour ce qui est de l’assurance retraite, les droits ne changent pas car j’ai déjà largement mes 172 trimestres.
        Est-ce juste ?

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 21 avril à 18:41

    J’ai fais ma demande de carriere longue au 3 Janvier 2024 pour un départ au 1 octobre 2024 mais toujours aucune réponse

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 avril à 11:28

    Bonjour. d avril 63.carriere longue avec attestation.j ai eu 164 trimestres travaillé cotisé fin 2021 +4 trimestres au chomage indemnisé en 2022 =168t 2022.
    plus 4 trimestres au chomage en 2023. total 172. ai je droit de demander ma retraite en utilisant la clause de reserve, ? car ayant 168 t avant le 01/09/2023.

    merci pou votre reponse.

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 16:33

      Oui, vous remplissez les contions de la clause de sauvegarde en ayant 168 trimestres avant juillet 2023. Pourquoi avez vous attendu puisque vous y avez droit, et que vous avez une attestation.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 17 avril à 19:43

    Bonjour
    Merci à tout les bénévoles pour votre travail remarquable.
    Une question qui va en dérouter plus d’un.
    En 2003 j’ai occupé un travail au Luxembourg toute l’année , ce qui me valide 4 trimestres pour 2003.
    J’ai également travaillé en France dans la sécurité , ce qui m’a validé un trimestre pour 1734€ brut.
    Il me manquait un trimestre pour partir en octobre 2023.
    Ce trimestre supplémentaires de 2003 ne peut pas être pris en compte.
    Je souhaiterais qu’il ne soit pas pris en compte pour le calcul de ma retraite française.
    Ce trimestre me fait perdre 52€ par mois sur le calcul de ma retraite française soit 624€ par an.
    Puis-je le faire retirer de mon relevé de carrière ?
    Merci d’avance
    Cordialement
    Jean-Jacques

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 04:13

      @Jean-Jacques

      Bonsoir,

      NON.
      Effectivement vous êtes pénalisé si ce trimestre entre dans vos 25 meilleures années de travail en France.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 17 avril à 14:40

    ATTENTION : CAS SPECIFIQUE RALC + CLAUSE DE SAUVEGARDE.

    Bonjour,
    Je suis né le 15/10/1962. A fin 2021 j’avais 164 trimestres cotisés.
    En 2022, j’ai été inscrit 300 jours au chômage du 01/01/2022 au 27/10/2022, mais uniquement indemnisé 88 jours indemnisés par Pole-Emploi (du 01/01/2022 au 29/03/2022).
    Soit à fin 2022, j’avais (ma logique et après étude) 168 trimestres validés (composés de 164 T cotisés et de 4 T assimilés pour chomage donc réputés cotisés).
    Je n’ai pas travaillé en 2023 et pas de chômage = seulement homme au foyer et vivant sur mes économies personnelles.

    Tardivement, j’ai compris que je pouvais demander ma retraite pour carrière longue. J’ai donc déposé une demande de retraite au 01/12/2023 en demandant à bénéficier de la clause de sauvegarde. Mon calcul : au 01/12/2023, j’ai 164 trimestres cotisés + 4 trimestres assimilés pour chômage donc réputés cotisés pour une RALC.

    Or, on me refuse mon départ. La raison : les 3 trimestres validés en 2022 au titre du chômage NON INDEMNISE NE SONT PAS CONSIDERES COMME DES TRIMESTRES REPUTES COTISES. Donc ma demande est rejetée.

    Question : Pourriez-vous m’aider à retrouver le texte de loi qui confirme ce refus ? Car je n’ai jamais trouvé de texte m’indiquant explicitement que des trimestres de chomage NON INDEMNISE ne seraient pas considérés comme REPUTES COTISES. Autrement dit, je n’ai jamais eu la subtilité entre période indemnisé et période non indemnisée pour la longue carrière.
    Merci beaucoup pour votre réponse et aide,
    Bien cordialement,
    Jean JOYAUX.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 04:10

      @ JOYAUX

      Bonsoir,

      Il est bien précisé dans la liste des trimestres réputés cotisés que seul les trimestres de chômage indemnisé dans la limite de 4 pour toute la carrière sont pris en compte dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue.La liste des trimestres réputés cotisés est limitative à ceux inscrits sur cette liste.
      Cela exclut donc les trimestres de chômage non indemnisé validés depuis le 1er janvier 1980.Avant le 1er janvier 1980 il n’y avait pas de trimestres de chômage indemnisé ou non indemnisé seulement des trimestres de chômage involontaires constatés qui sont éligibles au dispositif carrière longue.

      Donc vous totalisiez au 31 décembre 2022 168 trimestres validés dont 165 trimestres cotisés ou réputés cotisés. vous validez en 2022 un trimestre de chômage indemnisé réputé cotisé.
      Vous devrez donc (sauf à retravailler un minimum de 2 mois avec une rémunération minimale de 600 heures de smic si vous voulez bénéficier du dispositif carrière longue au 1er janvier 2025) attendre d’avoir atteint l’âge de 62 ans et 6 mois pour partir en retraite.
      Si vous étiez resté inscrit à pole emploi au moins 50 jours en 2023,vous totaliseriez 169 trimestres validés ce qui vous permettrait d’obtenir une retraite à taux plein à compter du 1er mai 2025 date à laquelle vous aurez dépassé l’âge de 62 ans et 6 mois.
      Sans retravailler 1 mois avec une rémunération de 150 heures de smic pour valider le trimestre manquant votre retraite sera décotée et proratisée.(minoration de 1,25% et proratisation au 168/169éme).

      La clause de sauvegarde ne vous concerne pas puisque vous ne totalisiez pas 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 et qu’en outre si vous les aviez totalisé,la date de validation aurait été le 31 décembre 2022 ce qui vous aurait permis de partir en retraite au titre du dispositif carrière longue avant l’application de la réforme qui vous ajoute un trimestre supplémentaire.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 avril à 21:22

    Faisant suite à mon précédent message, cela concerne un départ anticipé pour carrière longue
    Merci
    Didier

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril à 13:15

      @Jequilou

      Bonjour,

      La validation d’un trimestre SIVP ne vous sera d’aucune utilité pour le dispositif carrière longue puisqu’il n’est pas éligible à la durée d’assurance de celui-ci.

      Répondre à ce message

      • Le 18 avril à 12:07

        Bonjour Si je peux me permettre votre T SIVP, même assimilé peut vous permettre d’accéder au dispositif carriére longue s’il vous en manque 1 avant vos 16-18-20 ou 21 ans MAIS n’etant qu’assimilé il ne sera pas pris en compte dans le nbre de T necessaires selon votre année de naissance ( par ex 171 ). Cdlt Marie

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 avril à 21:10

    Bonjour,
    Je reviens vers vous concernant la validation d’un trimestre en SIVP.
    En 1986 j’ai effectué un Sivp du 1/11/86 au 30/12/86 (soit 2 mois et pas un trimestre complet). Chaque mois m’étais payé 1228,36 frs. J’ai transmis mes 2 bulletins de salaire à la Carsat qui m’indique que ce trimestre ne peut être validé compte tenu du faible niveau de cotisation.
    Il me semblait que les trimestres assimilés devaient être ajouté à notre carrière pour cette période de stage.
    Au vu de ses infos dois-je relancer la Carsat ou laisser tomber.
    Encore merci pour votre travail
    Cordialement
    Didier

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril à 13:12

      @ Jequilou

      Bonjour,

      Effectivement,il ne peut pas être validé comme trimestre cotisé mais il doit être validé comme un trimestre de chômage puisque sa durée est comprise entre 50 et 100 jours.
      Vous devez demander la validation de ce stage SIVP en fournissant à la CARSAT votre attestation de stage.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 avril à 22:02

    MON MARI NE LE 11 SEPTEMBRE 1963 A VALIDE 168 trimestres au 1ER decembre 2023, il lui manque 2 trimestres pour etre à la retraite au 1er juin 2024 car il est carrière longue, mais comme il sort d’une période de chomage de 4 mois a fin fevrier, il perd le bénéfice de la carrière longue lui dit-on - il doit retourner travailler ou alors il ne pourra prétendre d’etre à la retraite à a taux plein en octobre 2026, on lui a répondu

    Répondre à ce message

    • Le 16 avril à 00:15

      @onesime

      Bonsoir,

      Un assuré ayant un minimum de 5 trimestres validés au 31 décembre de l’année de ses 20 ans reste toujours éligible au dispositif carrière longue.
      Il doit juste totaliser 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant l’âge légal de la retraite soit 62 et 9 mois pour la génération 1963 pour en bénéficier.

      Si votre mari ne totalise pas + de 3 trimestres de chômage indemnisé utiles dans sa carrière, il pourra ajouter un trimestre de chômage indemnisé réputé cotisé en 2024 puisque il totalise entre 50 et 100 jours de chômage indemnisé.Il lui manquerait alors 1 trimestre qu’il pourrait acquérir avec un mois de travail au smic ou 2 mois de travail au smic pour acquérir 2 trimestres.
      Un travail du 1er mai au 30 juin 2024 le ferait partir au 1er juillet 2024.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 avril à 02:13

    Bonjour, pouvez vous m aider svp, mon mari a eu plusieurs période de chômage ds sa carrière, en 1992, il a fait un stage de formation A.F.R. payé par l assedic, en consultant ses bulletins de paie assedic je vois qu il a été soumis à cotisations , ma question est vu qu il a été prélevé à cotisations sociales les 8 mois
    AF.R. cela lui donne t il un ou 2 trimestres ?
    J ai pas saisie dans vos fiches alors si vous pouvez me renseigner merci

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 08:58

      Pour la retraite de base et les trimestres, il n’y a pas de cotisations. Il a droit à des trimestres pour chômage comme indiqué dans le tableau 2 de la fiche 19, soit 1 trimestre par période de 50 jours, sans dépasser 4 dans l’année civile. Jusque 4 trimestres de chômage dans la carrière peuvent être réputés cotisés.
      Les cotisations ne concernent que la retraite complémentaire Agirc-Arrco.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 12 avril à 00:53

    Bonsoir p-0 , je pense avoir mal faite ce message donc je recommence, en février une personne au tel m envoie une demande d attestation pour départ anticipé seule façon de savoir sa date de départ, je l ai envoyé et suis en attente pour plusieurs mois car ils ont du retard.ce matin en essayant d avoir des renseignements car 2 agents n ont pas le même avis sur mes trimestres, un agent au tel me demande si j ai envoyé l attestation a mom employeur, non puisque personne m en a informé, elle va m en envoyer une pour que je la remplisse et envoie a mon employeur, ma question en quoi consiste cette attestation en rappelant que je ne connais pas ma date de départ, merci de me répondre c est demoralisant

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 19:12

      Vous n’avez rien à envoyer à votre employeur ! Les réponses téléphoniques ne sont pas fiables car il y a eu plus de 300 CDD embauchés pour faire face aux trop nombreux appels. Il faut écrire dans son compte retraite.
      Vous avez effectué par écrit une demande d’attestation de droit à la retraite anticipe en février à votre Carsat et vous n’avez pas encore la réponse ?

      Répondre à ce message

      • Le 13 avril à 10:15

        Bonjour et merci, j ai fait ma demande d attestation par voie postale le 14/02, la CARSAT a bien reçu mon courrier, on m avait informé de 4 mois de délai mais a cause de retard faut au moins 6 mois m a dis un agent a un guichet d une permanence. Claude je suis né en 64 et 11 t avant mes 20 ans. En 2022 mon relevé de carrière dis 163 t retenus et 153 t cotise pour le minimum, si j ai bien compris ce que vous expliquer aux personnes sur ce site, pour la carrière anticipé c est les tr cotises pour le minimum donc les 153+8tr de 2023/24+12 tr (armé maladie et chômage) j arrive a 173 puis je partir au 1 janvier 2025 ou mon raisonnement est pas bon, merci pour votre site et votre reponse

        Répondre à ce message

        • Le 13 avril à 10:45

          Votre raisonnement est bon. Mais attention aux trimestres réputés cotisés. Ils sont ajoutés si dans l’année civile vous n’avez pas déjà de trimestres cotisés. Regardez attentivement votre relevé de carrière.

          Répondre à ce message

      • Le 13 avril à 11:30

        Claude je précise en 1982 j’ai 3 trimestres activité général, en 83, 4 tr activité général et en 84, 4 tr armée j’ ai eu du chômage et de la maladie dans ma carriere

        Répondre à ce message

        • Le 13 avril à 12:16

          Oui, je comprends que vous avez eu de la maladie et du chômage dans votre carrière. Mais je vous rappelle que vous ne pouvez pas avoir plus de 4 trimestres par an. Par exemple, si vous avez déjà 4 trimestres cotisés en 1983, vous n’en aurez pas d’autres réputés cotisés. Pareil dans votre carrière, vous ne pouvez pas ajouter automatiquement des trimestres réputés cotisés n’importe quand. Vous ne pouvez en ajouter que l’année où vous étiez au chômage si vous n’aviez pas déjà vos trimestres cotisés.

          Répondre à ce message

          • Le 13 avril à 12:53

            Merci infiniment pour votre réponse Claude mais j ai beau essayer de retourner votre réponse dans ma tête, je dois vous avouer, je n y comprend pas, en 1983 ce sont des trimestres que j ai travaillé, ayant eu dans ma carrière l armée chômage et maladie et qu il me semblait avoir compris que dans une carrière même pour départ anticipé, je pouvais en ajouter 4 d armée, 4 maladie et 4 chômage. Je vous remerci d avoir répondu si vite

            Répondre à ce message

        • Le 14 avril à 01:14

          @ Yannick

          Bonsoir,

          A vous lire pouvez ajouter pour l’éligibilité au dispositif carrière longue :
          1) 4 trimestres armée en 1984 si vous n’avez aucun autre trimestre validé cette année là.
          2) 1 trimestre chômage ou maladie en 1982 si cette année là vous avez eu un total d’au moins 60 jours d’arrêt maladie ou un minimum de 50 jours de chômage indemnisé.
          3) Aucun trimestre en 1983 puisqu’on ne valide qu’un maximum de 4 trimestres par an.

          Donc vous devez regarder votre relevé de carrière et ajouter uniquement les trimestres de chômage indemnisé et les arrêts maladie qui complètent une année ou vous ne validez pas 4 trimestres cotisés.

          Vous ajouterez le nombre trouvé au nombre de trimestres inscrits dans la case trimestres cotisés pour le minimum et vous saurez alors quand vous totaliserez la durée d’assurance demandée par le dispositif carrière longue pour partir en retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 14 avril à 11:29

            Bonjour, c’est ok tout est clair.Merci a vous et à ce site qui permet de nous aider a comprendre les règles.

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 avril à 19:08

    Bonsoir ..j’ai reçu une notification de l agir arco pour un paiement provisoire dans les prochains jours...afin de finaliste mon dossier pour un Paiement complet plus tard..ce que je comprend pas j ai pas eu encore la notification de la carsat c silence radio chez eux .....je précise ma daté d effet était le 01/04/2024, on est le 10 aujourd’hui.....le seul document de chez eux c la finalisation de ma carrière en date du 26/02 ..mentionnant qu une notification me parviendra ..mais rien depuis 7 semaines..est normal ?merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 21:53

      Si vous avez demandez votre retraite plus de quatre mois avant le 1er avril, votre premier versement est prévu pour le 9 mai. Votre Carsat a encore quelques jours pour vous envoyer la notification.

      Répondre à ce message

      • Le 11 avril à 17:20

        Bonsoir .merci
        Je précise que je suis d alsace...Est ce que l agir arco à besoin de la notification de la carsat pour validé la retraite et faire les virements de la pension..retraite complémentaire cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 12 avril à 19:08

          La Carsat Alsace-Moselle est en retard ! Vous êtes certain de remplir les conditions du droit à la retraite anticipée carrière longue ? Vous avez obtenu une attestation précisant que vous y avez doit ? Vous avez bien demandé votre retraite au moins 4 mois avant la date d’effet ?

          Répondre à ce message

          • Le 13 avril à 19:01

            Oui. Oui car le 26 février j ai reçu de la carsat la finalisation de mon relevé de carrière avec une mention me précisant qu une notification et le montant de ma retraite me parviendra prochainement..à ce jour le 13 avril trs pas mais l agir arco à procédé à la liquidation et paiement provisoire le 5 avril. D ou ma question...ma date deffet est le 1 avril 2024..pourquoi c si long ...alors qu on m’a dit que l agir arco attend tjr la notification de la carsat avant toute ouverture de droit ..merci

            Répondre à ce message

            • Le 13 avril à 22:10

              Bien, vous avez la réponse rassurante vous disant que vous y avez droit. L’institution qui gère Agirc-Arrco pour vous a vu votre relevé de carrière. Et comme je suis optimiste, je présume que votre première retraite devant être versée le 9 mai, votre Carsat vous aura notifié votre retraite d’ici là.

              Répondre à ce message

      • Le 12 avril à 17:36

        Merci .mais ma question est pourquoi l agir arco c ok reçu paiement et notif et la carsat rien pas de notification...ce qu on ma dit c que l agir arco ne fait pas de paiement
        ni notification sans celle de la carsat comment ce fait t il ???
        Est normal., ?..la notification de la carsat est très important pour la suite..mer i pour votre réponse

        Répondre à ce message

        • Le 12 avril à 19:05

          Oui, Agirc-Arrco suite la décision de votre Carsat mais pour ne pas vous pénaliser elle liquide d’avance supposant que vous y avez droit. Si votre Carsat refuse votre retraite anticipée, la retraite complémentaire sera annulée et vous devrez la rembourser.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 7 avril à 19:54

    Bonsoir, née décembre 1966 , je dois valider 172 trimestres. J ’ai commence avant 20 ans et valider 5 trimestres. j’ ai 2 enfants et j’ai pris 3 ans de congé parental . PREVISION CARSAT : je serai à la retraite le 1er/01/30 avec un total de 176 Trimestres soit 4 de + J’aurai en décembre 2028 (62 ANS) 172 trimestres (les trimestres comptabilisés pour chaque enfant NE SONT PAS COMPTABILISES (8 Trimestres x 2 enfants = 16 trim). QUESTION : a quel âge au plus tôt puis-je m’arrêter sans perdre ma retraite a taux plein et ne pas subir de décote puisque j’aurai acquis même + de trimestres. merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 22:14

      Comme indiqué fiche 18, la génération 1966 a droit à la retraite à l’âge légal de 63 ans et 6 mois.
      Pour obtenir le taux plein à cet âge il faut 172 trimestres validés, majoration pour enfants comprise.
      Pour une retraite anticipée à 61 ans, en ayant validé 5 trimestres l’année des 20 ans, vous devez avoir 172 trimestres cotisés et réputés cotisés comme indiqué dans cette fiche. La majoration gratuite pour enfants ne compte pas.
      Je vous laisse calculer la date à laquelle vous aurez les 172 cotisés exigés.

      Répondre à ce message

    • Le 8 avril à 16:56

      @ANNE MARIE desogus

      Bonsoir,

      Vous pourrez uniquement si vous avez perçu l’AVPF ajouter 4 trimestres à vos trimestres cotisés.
      Donc à 61 ans au 1er janvier 2028 vous totaliserez au mieux avec 5 trimestres au 31 décembre 1986 + 164 trimestres au 31 décembre 2027 duquel je déduis soit 8 trimestres,soit 12 trimestres congés parental suivant que vous avez perçu ou non de l’AVPF.Vous totalisez donc soit 157 soit 161 trimestres cotisés ou réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue.Il vous manque soit 11 soit 15 trimestres pour partir en retraite.
      Donc au mieux vous pourriez partir à compter du 1er octobre 2030 donc au delà de l’âge légal de votre génération fixé à 63 ans et 6 mois.
      Bien sûr si vous totalisez des trimestres cotisés la première année et la dernière année de votre congé parental votre âge de prise de retraite sera avancé d’autant de trimestres cotisés ces années là.

      Vous ne subirez aucune décote que vous partiez au titre du dispositif carrière longue ou à compter de l’âge légal de votre génération puisque une retraite prise au titre du dispositif carrière longue est toujours à taux plein et qu’à compter de l’âge légal de la retraite tous les trimestres validés sont pris en compte.(congé parental et majoration enfants).

      Répondre à ce message

      • Le 8 avril à 19:57

        Bonjour suite à vos réponses. Assez complexe à comprendre.
        je vais essayer d’ être plus clair en vous donnant plus d’info :
        fin 2023 j ai 152 Trims retenus et 140 Trims cotisés
        sans souci en prevision
        fin 2024 j’aurai 156 Trims retenus
        fin 2025 j’aurai 160 Trims retenus
        fin 2026 J’aurai 164 Trims retenus et 60 ans
        fin 2027 J’aurai 168 Trims retenus et 61 ans
        fin 2028 J’aurai 172 Trims retenus et 62 ans
        fin 2029 J’aurai 176 Trims retenus et 63 ans
        ma question est ce que je peux m’arrêter de travailler a 62ans puisque j’ai le nombre de trimestres acquis pour ceux né en 1966 car je pense bénéficier des trimestres avec mes 2 enfants malgre e congé parental. merci pour votre réponse

        Répondre à ce message

        • Le 9 avril à 00:40

          @ANNE MARIE desogus

          Bonsoir,

          Vous totalisez au 31 décembre 2023.une durée d’assurance de 152 trimestres validés dont 140 trimestres cotisés et 12 trimestres de congé parental sans perception d’AVPF.
          A 63 ans au 1er janvier 2030 vous totaliserez 164 trimestres cotisés donc une durée insuffisante pour partir au titre du dispositif carrière longue qui sert toujours une retraite à taux plein.
          Par contre vous pourrez partir à compter du 1er juillet 2030 date à laquelle vous aurez dépassé l’âge de 63 ans et 6 mois avec 194 trimestres validés.(166 trimestres cotisés + 12 trimestres de congé parental validés et 16 trimestres de majoration pour 2 enfants).

          Vous pourrez arrêter de travailler si vous le souhaitez à compter de l’atteinte de 172 trimestres validés soit à compter du 1er janvier 2025 mais vous ne percevrez votre retraite à taux plein qu’à compter du 1er juillet 2030 à l’âge légal de la retraite de la génération 1966.
          Autrement dit vous ne pourrez pas partir en retraite avant le 1er juillet 2030.

          Répondre à ce message

          • Le 10 avril à 18:13

            BONJOUR, je vous remercie sincèrement pour votre réponse .
            j’ai par contre un petit souci, sur le site de la carsat sur mon compte personnel je lis mot pour mot : comprendre mes droits
            152 trimestres enregistrées depuis de début de la carrière
            24 trimestres nécessaires pour partir a 63 ans
            2 trimestres manquants pour partir à taux plein en juillet 2030

            Apres je peux lire
            en partant a 63 ans au 1er janvier a l’âge de la carrière longue, vous avez validé le nombre de trimestres nécessaires
            ect...
            CELA SIGNIFIE QUOI ? ce n’est pas la même conclusion que vous.
            DESOLEE DE VOUS EMBETER : merci d’avance anne marie

            Répondre à ce message

            • Le 10 avril à 23:29

              @ ANNE MARIE desogus

              Bonsoir,

              Il y a déjà un souci puisque la durée d’assurance pour la génération 1966 est de 172 trimestres et non pas de 176 trimestres comme vous l’indique la CARSAT.( 152+24).
              A 63 ans vous ne totaliserez pas un nombre de trimestres cotisés suffisants pour partir au titre du dispositif carrière longue mais par contre vous pouvez arrêter de travailler puisqu’à cette date vous totaliserez + de 172 trimestres validés.
              Au 1er juillet 2030 vous pourrez partir sans difficulté avec une retraite à taux plein puisque vous totalisez hors majoration enfants 176 trimestres validés pour 172 demandés à votre génération à l’âge légal de la retraite.

              Répondre à ce message

              • Le 11 avril à 20:40

                Bonsoir, je viens de prendre connaissance de votre sms. GRAND MERCI, pour votre aide. vous m’avez apporté les infos nécessaires pur ma future retraite. Je vous souhaite une bonne continuation dans votre aide. MERCI MERCI.
                ANNE MARIE

                Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 8 avril à 16:58

    Bonjour ,la CARSAT m’indique sur le relevé de carrière 172 trimestres retenus et en dessous 149 trimestres cotisés ,avec les 172 trimestres retenus ,il est dit : il vous faut 171 trimestres pour partir à la retraite à taux plein et il vous reste 0 trimestres à faire , pourquoi cette différence ? il est dit que je n’ai pas droit à carrière longue car je n’ai que 149 trimestres cotisés , ça correspond à quoi les trimestres retenus alors ? sur le net ,les trimestres retenus seraient des trimestres réputés cotisés ou validés,je comprend pas vraiment, merci de vos réponse et de votre travail qui nous sert vraiment.

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril à 01:05

      @ Frank

      Bonsoir,

      Vous êtes né en 1964.l’âge légal de départ de la génération 1964 est fixé à compter de 63 ans.
      Votre relevé indique que vous pouvez arrêter de travailler dés maintenant puisque vous totalisez la durée d’assurance demandée à votre génération mais ne vous indique pas que ce départ sera à 63 ans.

      Les trimestres retenus comprennent tous les trimestres validés alors que les trimestres cotisés sont uniquement les trimestres validés au titre du travail.

      Vous restez éligible au dispositif carrière longue si vous totalisez suivant votre trimestre de naissance un minimum de 4 ou de 5 trimestres validés au 31 décembre 1984 année de vos 20 ans mais vous devez totaliser 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant vos 63 ans pour pouvoir en bénéficier.

      Vous devez regarder sur votre relevé de carrière la nature de vos 23 trimestres non cotisés afin de voir si certains sont des trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue et ajouter le nombre trouvé au nombre de trimestres cotisés inscrit sur votre relevé de carrière ce qui vous permettra de connaître la durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 avril à 19:13

    Bonsoir,
    Je vais être en retraite le 1 juillet 2024 avec 171 trimestres.
    Ils viennent d’actualiser mon relevé de carriere avec l’année 2023 et il me manque un employeur pour un montant de 7700 euros.
    Sachant que l’année 2023 fait partie de mes 25 meilleurs années cela va pénaliser le montant de ma retraite.
    J’ai appelé la carsat sans avoir de réponse vraiment précise,pourtant je leur avait envoyé mes 12 fiches de payés 2023.
    Quel recours je peux avoir ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 21:49

      Vous aurez le temps de contester par écrit la notification de retraite si l’année 2023 n’est pas complète. Vérifiez que votre demande de correction est bien enregistrée dans votre retraite en ligne.

      Répondre à ce message

      • Le 11 avril à 07:48

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse,j’ai envoyé un mail sans réponse car je ne peux pas faire de réclamation.
        J’en avais fait une il y a quelques temps et je ne peux plus en faire il est marqué réclamation en cours.
        Merci

        Répondre à ce message

        • Le 11 avril à 09:59

          Votre carrière sera mise à jour lors du calcul de votre retraite. Dans la pile des 700.000 départs en retraite de l’année, votre tour viendra. Le travail semble organisé pour ne pas traiter votre dossier deux fois. Si vous avez déposé une demande au moins 4 mois avant la date d’effet, vous avez l’assurance d’avoir votre retraite dans les temps. Le premier versement est prévu le 9 août si votre retraite commence le 1er juillet.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 avril à 08:35

    Bonjour
    pouvez-vous me confirmer que les trimestres cotisés sont pris en compte uniquement en cas de carrière longue sur un départ normal à la retraite ce son les trimestres validés qui sont pris en compte ?
    est-ce bien cela
    Cordialement
    brigitte

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 09:32

      Oui, pour une départ à partir de l’âge légal, tous les trimestres sont pris en compte.

      Répondre à ce message

      • Le 10 avril à 10:08

        Merci pour cette utile précision. Je suis ouvrier d’état au ministère de La Défense depuis 22 ans j’ai mon relevé de carrière dans le secteur privé et n’arrive absolument pas à obtenir mon relevé de carrière au sein de l’armée ? « Trop tôt »paraît-il je vais avoir 60 ans en fin 2024🥴.
        je suis à temps partiel de droit à 80% comment sont donc validés puis cotisés ces trimestres ?
        Encore merci à vous
        Brigitte

        Répondre à ce message

        • Le 10 avril à 22:34

          Si vous êtes à temps partiel, lisez la fiche 46.
          Si vous êtes ouvrier d’Etat, vous dépendez du FSPOEIE, géré par la caisse des dépôts. Consultez leur site.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 avril à 14:02

    Merci pour votre réponse rapide. Pouvez-vous également me renseigner car je suis en temps partiel de droit car 10%IPP je travaille donc à 80% comment sont calculés les trimestres validés et cotisés dans ce cas là. Je suis ouvrier d’état au MINDEF depuis 22 ans sans pouvoir obtenir un relevé de carrière au sein de l’armée et je vais avoir 60 ans fin 2024 et les trimestres nécessaires avant 20 ans pour carrière longue. Cordialement
    brigitte

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 9 avril à 14:36

    Bonjour, j’ai demandé à la caisse de retraite, mon attestation de départ a la retraite anticipé pour carrieres longues. Il faut Combien de temps pour la recevoir. Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 1er avril à 18:10

    Bonjour,
    La Carsat m’a notifié le 12/10/2023 ma liquidation de retraite en carrière longue au 01/04/24 en m’indiquant qu’il me manquait le 170eme trimestre et que pour obtenir ce trimestre je devais retravailler le 1er trim 2024 et percevoir la valeur d’un smic. J’ai contesté cette notification car un conseiller Carsat m’avait indiqué en son temps que je pouvais être à la retraite le 01/10/2013. Au chômage depuis juillet 2023 j’ai retrouvé un emploi à mi-temps du 01/01/24 au 30/03/24 et validé le trimestre manquant et perçu un complément Pole Emploi.
    J’ai reçu le 28/03/24 un courrier de la Carsat m’informant que la commission de recours a validé mon départ anticipé au 01/10/23, qu’un rappel me sera attribué depuis le 01/10/23 et qu’une notification me sera envoyée !
    J’espère que le fait d’avoir retravaillé le 1er trim 2024 n’annulera pas ma retraite et me demande comment se passe le remboursement avec Pole Emploi et le délai de régularisation de la Carsat.
    Merci par avance des informations que vous pourrez me donner.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 23:14

      Comme vous ne travaillez pas le 1er octobre, vous avez droit à vos retraites. La reprise d’un emploi peut être assimilée à un cumul emploi retraite mais comme vous n’en êtes pas responsable, votre Carsat ne le vérifiera pas (voir fiche 26). N’oubliez ps de prévenir rapidement Agirc-Arrco en joignant la preuve de vos démarches afin que leur retraite commence à la même date.
      Par contre, France Travail risque de vous réclamer les indemnités versées.

      Répondre à ce message

      • Le 2 avril à 06:32

        Bonjour et un grand merci pour votre retour. Je suis rassurée. Bien cordialement.

        Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 01:58

      @Mimi

      Bonsoir,

      1 ) Vous devrez rembourser à France Travail le montant des indemnités perçues du 1er octobre 2023 au 31 mars 2024 si France Travail vous les réclament.
      2) Vous pourrez bénéficier si votre emploi 2024 n’était pas chez votre employeur précédent ou si vous étiez embauchée par une agence d’intérim à la date de votre convenance d’un complément de retraite correspondant à ce trimestre travaillé.

      Répondre à ce message

      • Le 3 avril à 17:49

        Bonjour,
        Merci pour complément d’informations.
        Je rembourserai bien entendu France Travail.
        Concernant le complément de retraite, car je ne travaillais pas chez mon ancien employeur, que faut-il faire comme démarche ?
        Une nouvelle demande de retraite ?
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 4 avril à 21:47

          Ce monsieur évoque la deuxième retraite expliqué fiche 26 de ce guide. Mais pour un trimestre, cette retraite se compte en quelques euros. Il vaut mieux attendre que l’envie de prendre une activité vous tente.

          Répondre à ce message

      • Le 6 avril à 19:02

        Bonjour P-O et Claude.
        Je viens de recevoir ma notification de retraite Carsat par courrier pour un départ le 1er juillet 2024. Le tableau joint de mes 25 meilleures années est compris entre l’année 1998 et l’année 2022.
        J’ai pourtant fourni fin 2023 la totalité de mes salaires de l’année.
         Comment se fait-il que 2023 n’a pas été pris en compte dans le calcul de ma future pension en sachant que celui-ci a été le plus rémunérateur ?
         Y aura-t-il une remise à jour dans les prochains mois ?
        Merci par avance pour vos réponses.

        Je voulais aussi vous adresser ma réelle gratitude pour vos informations et précieux conseils suite à cette injuste réforme des retraites…
        Très fraternellement,
        Marcoz

        Répondre à ce message

        • Le 6 avril à 19:30

          La fiche 21 explique le calcul de la retraite. de plus il y a un tableur en téléchargement permettant de calculer soi même son Sam (salaire annuel moyen) et sa retraite de base.
          En avril, vous devriez avoir le bon calcul en prenant en compte 2023. Êtes-vous certain que c’est une meilleure année que les précédentes ? Le calcul est effectué mois par mois.

          Répondre à ce message

          • Le 6 avril à 22:29

            Claude, l’année 2023 fait partie de mes meilleures rémunérations notamment en rapport de toutes les années précédentes… Je ne comprends pas pourquoi elle n’apparaît pas dans le tableau de calcul en sachant que l’année 2018 est la plus basse. Évidemment que cela réduit d’autant plus ma pension de retraite.
            Comment remédier à cette situation ?
            Fraternellement,

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 4 avril à 09:15

    Mon départ retraite sur internet 60 ans et 7 mois 1er janvier 24 employeur fait mon dossier 3mois de plus 1er avril 24 commencé en 82 carriere longue carsat es ce fiable merci

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 3 avril à 17:38

    Bonjour
    en regardant mon relevé de carrière j ai 162 trimestres J ai commencer a l age de 16 ans , ayant a charge aussi un adulte handicapée puis je obtenir des trimestres
    pour prendre une retraite anticipée
    merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 3 avril à 12:27

    Bonjour, J’ai vécu 20 ans en Italie et effectué le service militaire obligatoire dans ce pays. Les 4 trimestres de service militaire obligatoire effectué en Italie sont pris en compte dans les calcul des trimestres pour carrière longue en France ? Merci

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 avril à 18:21

    bonjour, je suis né le 11 septembre 1964 et donc en carrière longue ayant commencé à travailler à 16 ans. l’assurance retraite m’annonçait un départ pour 60 ans au 01/10/2024 j’aurais 172 trimestres. hors en retournant sur le site de l’assurance retraite, on m’annonce un départ au 01/01/2025. il est difficile d’avoir une réponse de plus je suis actuellement dans la fonction publique hospitalière et mon dossier de demande de retraite est en cours de traitement à CNRACL.Pouvez-vous m’éclairer sur le rajout de ces 3 mois .
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 23:35

      Les règles n’ont pas changé depuis la réforme. Vérifiez si vous remplissez les conditions indiquées dans cette fiche.

      Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 01:34

      @denis

      Bonsoir,

      Avec un minimum de 5 trimestres validés au 31 décembre 1982 votre âge de départ reste à compter de 60 ans.Vous pourrez partir à compter du 1er octobre 2024 si vous totalisez 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 30 septembre 2024.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 avril à 17:26

    Bonjour, à tous je reviens vers vous ...que ce passe t il a la carsat ?depuis 1ans mon dossier demande de retraite est en court tout c bien passer même avec la nouvelles réformes qui m’a prolongé de 3mois. Tjr en contact depuis le dernier courrier reçu me presisent que mon relevé de carrière était finalise.total 171 trimestre je suis né le 01 04 1962...pour un départ le 01 04 1962..et me presisent que une notification me parviendra avec le montant de ma retraite prochaine et ceci en date du 26 02 2024.depuis plus rien .téléphone impossible. Mais c tjrs la même réponse (votre dossier est en court)je sui en Alsace si vous ete dans le même cas où dew personne ou une réponse...ou un conseil..merci ...car je bientôt être dans la précarité..plus d emploi. Plus mutuel..et comment payer les facture et manger merci pour vos conseils

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 01:42

      @Dijoux

      Bonsoir,

      Si la CARSAT d’Alsace-Moselle vous a avisé que le point de départ de votre retraite serait le 1er avril 2024,le 1er paiement de votre retraite devrait être cette semaine sur votre compte bancaire.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 1er avril à 02:49

    Bonjour. Né le 09 janvier 1964 je suis censé partir à la retraite en carrière longue au 1er janvier 2026 avec 171 trimestres.
    Je vais très bientôt être opéré à coeur ouvert, et vu le métier que j exerce je pourrais être déclaré inapte à mon retour dans 4 ou 5 mois, sans forcément la possibilité d’ un reclassement.
    Avec ces informations l age de ma retraite sera t il le même ?
    Merci par avance pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 10:12

      Les autres cas de retraite anticipée sont décrits fiche 9 de ce guide.
      Sommaire Guide des pensions de retraite

      Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 10:17

      En fonction de votre état de santé, une retraite pour inaptitude est possible à 62 ans, voir point 1 de la fiche 9.
      Avant cet âge il est possible d’obtenir une pension d’invalidité avec un complément éventuel d’un complément de revenu de la prévoyance de votre entreprise.

      Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 06:29

      @ Philippe

      Si vous ne totalisez aucun trimestre de chômage indemnisé utile dans votre carrière,vous n’aurez aucun souci puisque totalisant 163 trimestres au 31 décembre 2023,vous validerez 4 trimestres cotisés avec 600 heures de smic en 2024 ou des trimestres réputés cotisés de maladie si vous en possédez pas au 31 décembre 2023.Vous pourrez valider 4 trimestres de chômage indemnisé en 2025 réputés cotisés si vous êtes déclaré inapte et licencié par votre employeur.
      En outre l’âge légal de départ pour les personnes reconnues inaptes au travail est maintenu à 62 ans soit un départ à compter du 1er février 2026 au lieu du 1er janvier 2026 au titre du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 26 mars à 10:34

    Bonjour,
    je suis née le 4 septembre 1964 et j’ai à ce jour 183 trimestres enregistrés -
    j’ai 3 trimestres en 1981, 4 trimestres en 1982 et 4 trimestres en 1983 et 4 trimestres en 1984.
    A ce jour je comptabilise 183 trimestres -
    le site de l’assurance retraite m’informe de mon départ au 1er octobre 2025.
    Je pensais avoir le droit de partir + Tot ? qu’en pensez vous ?
    merci de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 04:05

      @AUDOUIT

      Bonsoir,

      Votre âge de départ au titre des carrières longues est fixé à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Vous devez avoir des trimestres enfants qui sont comptabilisés dans les 183 trimestres inscrits sur votre relevé de carrière qui n’entrent pas dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 13:57

        Merci pour votre retour !
        Si je regarde mon relevé cela me fait 167 trimestres mais sans compter l’année 2023
        avec celle ci j’arriverai à 171 trimestres
        donc leur nombre de 183 correspond à L’ajout de mes 2 enfants ? Mais du coup ça ne changera pas la date du 1er octobre 2025 ?
        cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 28 mars à 01:37

          @Audouit

          Bonsoir,

          Donc si vous totalisez 171 trimestres validés hors trimestres enfants au 31 décembre 2023 et que l’assurance retraite vous indique un départ à compter du 1er octobre 2025 cela signifie que vos 171 trimestres validés ne sont pas tous des trimestres cotisés ou réputés cotisés.

          Née en septembre 1964 avec + de 5 trimestres validés au 31 décembre 1982 vous pourrez partir au plus tôt à compter du 1er octobre 2024 avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

          Pour connaître votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue vous devez aller sur le site de l’assurance retraite ou sur le site info-retraite et cliquer sur relevé du régime général.Vous pourrez alors visualiser par année la nature des trimestres inscrits sur celui-ci.
          Les trimestres éligibles au dispositif carrière longue correspondent au nombre figurant dans la case trimestres cotisés pour le minimum augmenté du nombre de trimestres réputés cotisés qui sont principalement pour une femme dans la limite de 4 par catégorie les trimestres de chômage indemnisé,de maladie et d’AVPF auquel s’ajoutent tous les trimestres maternité.(accouchement).
          Bien évidemment ces trimestres réputés cotisés ne peuvent servir qu’à compléter une année ou vous ne validez pas 4 trimestres cotisés.

          Répondre à ce message

          • Le 28 mars à 12:07

            Merci !!! Mais suis perdue !
            Sur mon relevé j’ai les infos suivantes
            désolée d’insister
            total d’urée assurance 183
            trimestres retenus y compris majoration retenues 183
            trimestres cotisés pour le calcul du minimum 151
            cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 29 mars à 01:45

              @ Audouit

              Bonsoir,

              Donc vous totalisez une durée d’assurance arrêtée au 31 décembre 2022 de 183 trimestres.dont une durée validée hors majoration 2 enfants de 167 trimestres et une durée cotisée de 151 trimestres éligibles au dispositif carrière longue.
              Si l’assurance retraite vous indique que vous pourrez partir au titre du dispositif carrière longue à compter du 1er octobre 2025 cela signifie que dans votre durée d’assurance validée de 167 trimestres il y a des trimestres réputés cotisés (chômage indemnisé,maladie,AVPF-Maternité) puisqu’au 1er octobre 2025 vous totaliserez au mieux 162 trimestres cotisés.(151 au 31 décembre 2022 + 4 en 2023 + 4 en 2024 + 3 au 30 septembre 2025).
              Vous auriez donc 9 trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue qui complètent des années ou vous totalisez entre 0 et 3 trimestres cotisés validés.Vous devez regarder sur votre relevé de carrière les années ou sont mentionnées des trimestres de maladie-maternité,de chômage indemnisé et d’AVPF ( assurance vieillesse des parents au foyer) ce qui vous permettra de retrouver les 9 trimestres réputés cotisés qui porteront à 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue pour un départ à compter du 1er octobre 2025 à l’âge de 61 ans.

              Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 mars à 19:57

    Bonjour
    Je suis née fin août 1965. J ai commencé à travailler en Juillet 1983. La première année combien de trimestres sont décomptés ? 2 ou 4.
    Merci pour votre retour.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 23:00

      Le mode d’attribution des trimestres est expliqué fiche 19, il dépend de vos salaires.
      Consultez votre relevé de carrière dans le site officiel info-retraite.fr

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 mars à 23:00

    Bonsoir

    Né le 13 /11/1961
    Je suis a la retraite 62ans et 3 mois depuis 1/03/2024 avec Un taux. Plein
    Pourrais je continue avoir le cumul emploi avec. Le même employeur ou je dois attendre 6 mois
    Je vous remercie de votre retour
    Nguyen van

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 mars à 23:36

    Bonsoir

    Né le 15 /09/1961
    Je suis a la retraite age legale 62ans et 3 mois depuis 1/03/2024 avec Un taux. Plein
    Pourrais je continue avoir le cumul emploi avec. Le même employeur ou je dois attendre 6 mois
    Je vous remercie de votre retour
    Kassi

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 mars à 22:34

    Bonsoir
    Née 15/06/1963 Jai travaillé 8 trimestres. avant 20 ans 168 trimestres cotisée fin 2023
    Reçu attestation départ anticipé pour départ 1/07/2024 depuis janvier au 27 mars 2024 mon salaire est 5700 Euro brut mes contrats de travaille sont en cdd
    J’aimerais savoir a partir de 01/07/2024 je pourrai avoir un cumul emploi et avec. Même employeur

    Je vous remercie de votre retour

    Nguyen

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 août 2023 à 16:36

    Bonjour
    je suis née en octobre 1963 ,9 trimestres avant 20 ans, j’ai 165 trimestres retenus à fin 2022
    Avant la réforme je pouvais partir le 1 novembre 2023
    Quand pourrais-je partir en carrières longues
    d’avance merci pour votre retour
    Et pour votre aide
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 29 août 2023 à 19:25

      Lisez cette fiche et le tableau.

      Répondre à ce message

      • Le 28 février à 00:46

        Bonjour a tout ce monde du travail

        Répondre à ce message

      • Le 11 mars à 23:01

        Bonjour , je suis née 15/6/1963 j ai commencé 01/7/1979 a travailler.. carrière longue j ai reçu 161 trimestre valides et 177 cotisés ? Refus pour départ anticipé. Pourtant j ai 16 ( ou 20 trimestres ) avant 20 ans . Je voulais partir à 61 ans 1er juin 1963 . J ai travaillé dans privé et public … dans privé - j ai en 2006 fait un congés individuels de formation de 9 mois - CIF puis-je noté en cotise les 9 mois pour ma retraite..et combien + 3 trimestres assimilés cotisés - j ai en 2007 été en
        maladie pour inaptitude à mon poste , j ai été en maladie 1 ans - j ‘ai eu en 1982 1 enfant - maladie maternité -puis je faire valoir des trimestre assimilé ? Et en 1995 - 1 enfants -maladie maternité puis je noter mes 2 maternités en trimestres assimilés pour apporter des trimestres 161 ( 168 trimestres pour partir à 60 ans carrière longue ) manque 7 -trimestres cotisés - pouvez me dire comment faire valoir les 7 trimestres - assimilés valides afin et faire valoir mes périodes réputées cotisés peuvent etre ajouter ..à ma carrière longue pour bénéficier de 168 trimestres cotisés valides assimilés. Merci pour votre aide

        Répondre à ce message

        • Le 26 mars à 22:35

          Merci pour votre aide cordialement je suis perdue. Cordialement Mme Esteves

          Répondre à ce message

        • Le 27 mars à 04:25

          @Esteves l

          Bonsoir,

          j ai reçu 161 trimestre valides et 177 cotisés

          NON vous totalisez 161 trimestres cotisés et une durée d’assurance totale de 177 trimestres validés.
          Vous devez totaliser 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés suite à la réforme des retraites pour partir avec le dispositif carrière longue.

          Vous pouvez ajouter à vos 161 trimestres cotisés 4 trimestres au titre de la maladie et tous les trimestres maternité (1 par enfant) à condition que ces trimestres complètent une année ou vous ne validez pas 4 trimestres cotisés .
          Vous avez acquis pendant votre CIF des trimestres cotisés ( 3 si effectué en tant que fonctionnaire et 4 si vous étiez dans le privé avec une rémunération minimale de 800 heures de smic).

          Si vous êtes passée du privé au public,vous ne pouvez valider cette année là qu’un maximum de 4 trimestres pour la durée d’assurance.

          Répondre à ce message

    • Le 30 août 2023 à 17:37

      @ Anne

      Bonsoir,

      Vous pourrez partir à compter du 1er avril 2024 avec 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisque vous aurez à cette date dépassé l’âge de 60 ans et 3 mois.

      Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 03:55

      @ Anne

      Bonsoir,

      A compter du 1er avril 2024 puisque vous totaliserez à cette date 170 trimestres et vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 3 mois.
      Bien évidemment cela suppose que vos 170 trimestres soient des trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 mars à 16:03

    Bonjour
    Je suis né le 25 12 1964, j’ai acquis un total de 5 trimestres l’année civile de mes 18 ans (1 à 17 ans en 1981 et 4 l’année de mes 18 ans en 1982), j’ai toujours travaillé, aucune période de chômage. J’ai donc la possibilité de partir en carrière longue à 60 ans soit au 1er janvier 2025. Mon employeur me propose une rupture conventionnelle à partir de début juillet 2024, sachant que je suis en congés jusqu’à fin juin 2024 (puisque j’ai accumulé des congés non pris durant ces 5 dernières années), ce qui me permet aussi d’avoir les 2 trimestres pour atteindre les 171 cotisés.
    Est ce que suite à cette rupture je pourrai m’inscrire à Pole emploi afin d’être indemnisé jusqu’à mes 60 ans (soit 5 ou 6 mois) ?
    Est ce gênant de faire une demande de retraite fin juin/début juillet 2024, soit 6 mois avant le départ, tout en m’inscrivant à Pole emploi au même moment ?
    (PS : je dois recontacter la Carsat dès le mois de juin afin d’avoir mon attestation confirmée pour un départ carrière longue à 60ans)
    Merci beaucoup
    Cordialement
    Domi

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars à 08:14

      bonjour, attention si vous partez avant de prendre votre retraite, vous ne pourrez pas prétendre a votre indemnité de départ en retraite, mais peut être que celle de la rupture conventionnelle sera meilleure, a voir donc.
      en tout cas, ce qui est sur, c’est que vous allez perdre 6 mois de salaire et que votre année 2024 ne fera pas parti des 25 meilleures années
      ce qui est dommage car cela vous donnerai un peu plus de retraite et vous perdrez aussi 6 mois de point de retraite complémentaire.
      financièrement parlant, ce n’est pas la meilleure solution.

      Répondre à ce message

    • Le 25 mars à 19:13

      @ Dominique VDL

      Bonsoir,

      Vous validerez au 31 décembre 2024 4 trimestres cotisés puisque votre rémunération arrêtée au 30 juin 2024 sera supérieure à 600 heures de smic.

      La signature d’une rupture conventionnelle serait d’un grand intérêt pour vous puisqu’elle serait au minimum égale à l’indemnité de licenciement prévue par votre convention collective donc supérieure à une indemnité de fin de carrière et de plus non imposable contrairement à l’indemnité de fin de carrière imposable au 1er euro.

      Vous pourrez percevoir une indemnité chômage après l’expiration des délais de carence.(délai légal de 7 jours,délai correspondant aux congés payés et éventuellement délais spécifiques suivant votre situation). En outre vous obtiendrez des points de retraite complémentaire après l’expiration des délais de carence.

      Vous obtiendrez une garantie de paiement si vous déposez votre demande de retraite entre 6 mois et 4 mois avant sa prise d’effet.
      L’attestation carrière longue n’est en aucun cas une préalable à une demande de retraite et par conséquent vous pouvez directement déposer une demande de retraite si vous êtes certain de disposer d’un minimum de 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2024 pour une prise d’effet au 1er janvier 2025.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 mars à 19:15

    Bonsoir André, P O
    Je doit partir en carriére longue le 01/07/2024.
    je suis né en octobre 1963 et j’ai 4 trimestres pour service national effectué en avril 1982 , j’ai commencé à travailler en mai 1983 et suis encore en activité à ce jour.
    j’aurai fin juin 2024, 166 trimestres cotisés + les 4 trimestres réputés cotisés (service militaire), soit les 170 demandés avec la nouvelle réforme
    ma question est :
    j’ai reçu un mail de l’AGIRC-ARCCO me disant :

    Nous avons le plaisir de vous annoncer que votre retraite complémentaire Agirc-Arrco
    prendra effet à compter du 1er juillet 2024.
    Vous percevrez le premier paiement de votre retraite complémentaire au cours du mois de
    juillet 2024.
    Son montant est calculé sur la base des informations que nous avons en notre possession à
    ce jour.
    Vous recevrez peu de temps après votre paiement, les documents suivants :
     Votre notification de retraite complémentaire Agirc-Arrco précisant s’il
    s’agit d’un paiement provisoire ou définitif de votre retraite.

    je suis surpris alors que je n’ai rien reçu de la carsat....
    comme je dois donner ma démission trois mois avant , soit fin mars , est ce que je peux prendre pour argent comptant ce mail ou faut-il attendre la notification de la carsat.
    d’avance merci pour vos réponses
    cordialement
    YB

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 22:15

      L’institution qui gère pour vous Agirc-Arrco suppose que vous remplissez les conditions en demandant une retraite anticipée à l’assurance retraite et que vous avez obtenu une attestation.
      Si vous êtes certain de remplir les conditions, vous ne pouvez pas attendre la notification qui peut arriver jusque fin juillet.

      Répondre à ce message

    • Le 21 mars à 00:18

      @ Y B

      Bonsoir,

      est ce que je peux prendre pour argent comptant ce mail

      NON puisque la retraite AGIRC-ARCCO peut être anticipée jusqu’à 10 ans avant l’âge légal de la retraite moyennant une décote. Ce mail ne valide pas une quelconque décision de la CARSAT.

      Par contre vous pouvez faire directement une demande de retraite en ligne si vous êtes certain de totaliser 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés sans attendre l’attestation anticipée dispositif carrière longue qui n’est en aucun cas un préalable à une demande de retraite.

      Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 08:55

      Vous n’avez pas répondu à ma première question : avez vous demandé et obtenu une attestation de droit à la retraite anticipée ? Si oui, pas de souci, vous aurez votre retraite. Si non, vous devez vérifier si vous remplissez les conditions indiquées dans cette fiche et en particulier les trimestres cotisés et réputés cotisés. Si vous les avez, pas de souci, vous aurez votre retraite de base. Il faut savoir que l’assurance retraite est souvent en retard depuis la réforme et il arrive que la notification de retraite arrive après la date de la retraite mais avant le premier versement. Si vous n’avez pas cesser le travail à la date indiquée sur votre demande, votre retraite sera annulée.

      Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 09:39

        oui , j’ai bien reçu une attestation en décembre 2023, qui me disait qu’ à ce jour "en décembre 2023 je ne remplissait pas les conditions pour un départ anticipé car il me manque 6 trimestres .
        Mais que Si vous poursuivez votre activité permettant l’acquisition des trimestres cotisés manquants et avez
        atteint l’âge requis, vous pourriez obtenir un départ anticipé pour carrière longue à compter du
        01/07/2024.

        Ce qui devrait etre bon car j’ai travaillé toute l’année 2023 , donc 4 trimestres de validé et suis encore en activité en 2024 et ai validé les deux trimestres manquants sur ma paye de Janvier, j’aurai 60 ans et 8 mois pour 60 ans et 3 mois demandés
        Ce qui m’embéte c’est que je dois faire ma lettre de démission 3 mois avant , soit début avril et je n’ai rien de concret à fournir à mon employeur (qui doit prévoir mon remplacement)
        d’avance merci pour vos retour

        Répondre à ce message

        • Le 24 mars à 09:45

          D’accord, je comprend. Vous auriez pu redemander une attestation ce qui aurait accélérer la liquidation de votre retraite. Si vous remplissez les conditions pourquoi hésitez-vous à informer votre employeur. Vous pouvez effectuer votre demande de démission pour départ en retraite avec droit à l’indemnité de départ en retraite. En règle général, le salarié n’a pas à se justifier, même si l’employeur craint de verser une indemnité alors que le salarié ne demande pas sa retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 24 mars à 09:51

            ok Claude , je ne savais pas que l’on pouvait refaire une demande d’attestation.
            Je le ferai dés que le site de la carsat est de nouveau accessible (il est en maintenance en ce moment).
            je vais suivre vos recommandations
            bon dimanche et encore merci
            Cordialement

            Répondre à ce message

        • Le 24 mars à 20:26

          @ Y B

          Bonsoir,

          j’ai bien reçu une attestation en décembre 2023 à ce jour "en décembre 2023 il me manque 6 trimestres .

          A vous lire vous ne pourrez partir qu’à compter du 1er juillet 2025.

          Répondre à ce message

          • Le 25 mars à 05:20

            Bonjour
            @P.O
            sur mon relevé de carriére à fin 2022 , le total des trimestres cotisés était de 160 + 4 pour service national , soit total de durée d’assurance= 164 à fin 2022
            A décembre 2023, l’année 2023 n’était pas encore comptabilisé il me semble , ce qui fera 168 trimestres, donc manque 2 trimestres en 2024

            cordialement

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 mars à 09:45

    bonjour
    je suis né le 30 04.1963 j’ai commencé a travaillé en juillet 1979 et j’ai trois enfants j’ai 169 trimestres validé et depuis 2018 je suis en invalidité a 50%
    puis je prendre ma retraite .
    cordialement .

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 mars à 07:06

    J’ai 6%accident de travail plus 2%maladie professionnel plus en 1983 10%accident professionnel puijepartir le 01/03/2025 comme le camion bleu me dit je suis né le 26/02/1965 et j’ai commencé à travailler en 1981 merci beaucoup

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 juin 2023 à 16:23

    Bonjour, je suis née le 20 novembre 1963. Je peux prétendre à ma retraite carrière longue au 1er juillet 2024, si je valide 170 trimestres.
    J’ai 164 trimestres validés au 31 décembre 2022.
    Je suis en arrêt de travail depuis mars 2023, et une demande d’invalidité catégorie 2 est envisagée pour moi avant la fin d’année 2023.

    Je devrais pouvoir percevoir l’équivalent de 600h de SMIC en 2023, entre les salaires perçus au 1er trimestre 2023 et mon 13eme mois en décembre 2023.

    Mes questions sont les suivantes :
    Pour valider 4 trimestres "cotisés" en 2023, faut il le faire par trimestre ou peut on cumuler ? Autrement dit si je perçois l’équivalent de 600h sur l’année mais que je ne perçois rien au 2eme et 3eme trimestre, ces trimestres là seront-ils quand même des trimestres cotisés ? Ou seulement assimilés cotisés ?

    Si je passe en invalidité catégorie 2 courant 2023, et que mes 4 trimestres 2023 sont cotisés, mes deux trimestres d’invalidité pourront ils alors compter pour 2024, et est ce que je pourrai bien partir en carrière longue au 1er juillet 2024 ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin 2023 à 12:30

      @Martine

      Bonjour,

      J’ai 164 trimestres validés au 31 décembre 2022. je suis née le 20 novembre 1963

      164 trimestres cotisés ou réputés cotisés et validés ou 164 trimestres validés.
      Ce n’est pas la même chose,il faut que vous regardiez sur votre relevé de carrière le nombre inscrit dans la case trimestres cotisés pour le minimum et ajouter si besoin dans la limite de 4 par catégorie les trimestres de chômage indemnisé,de maladie et à compter du 1er septembre 2023 d’AVPF.

      si je perçois l’équivalent de 600h sur l’année

      Vous validerez 4 trimestres cotisés.Dans le cas contraire vous validerez 1 ou plusieurs trimestres maladie réputés cotisés.

      une demande d’invalidité catégorie 2 est envisagée pour moi avant la fin d’année 2023.

      Vous resterez salariée de l’entreprise car la mise en invalidité par le médecin de la CPAM ne rompt pas votre contrat de travail.

      mes deux trimestres d’invalidité pourront ils alors compter pour 2024,

      OUI mais la bonne question à vous poser est la suivante.

      Mon salaire actuel IJSS + éventuellement ma complémentaire employeur sont ’ils plus importants qu’une pension d’invalidité calculée sur la moyenne de mes salaires des dix dernières années / 2.

      Ma prime de licenciement pour inaptitude suite à l’avis du médecin du travail est ’elle plus intéressante que mon indemnité de fin de carrière si je reste dans les effectifs de l’entreprise après ma mise en invalidité.

      En cas de licenciement mon allocation chômage sera t’elle supérieure à ma pension d’invalidité.

      La bonne réponse dépend du nombre de trimestres cotisés inscrit dans la case trimestres cotisés pour le minimum.

      Mon conseil,attendez une convocation du médecin de la CPAM et si celui-ci vous mets en invalidité attendez que votre employeur sollicite l’avis du médecin du travail pour savoir si il vous déclare inapte à votre poste et si votre employeur ne peut vous reclasser il vous licenciera pour inaptitude.
      La mise en invalidité vous fait rester dans les effectifs de l’entreprise car seul le médecin du travail peut vous déclarer inapte à votre emploi et votre employeur vous licencier car il ne peut vous reclasser à un autre poste.
      Vous avez aussi le choix de négocier à compter du 1er janvier 2024 et en tout état de cause après votre mise en invalidité une rupture conventionnelle avec votre employeur et ensuite percevoir des indemnités chômage qui seront fonction du montant de votre pension d’invalidité et qui vous donneront aussi des trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

      • Le 21 juin 2023 à 13:15

        Précisions :
         Sur la visite médical de reprise, Martine doit manifester son intention de reprendre le travail, l’employeur ne peut pas solliciter l’avis du médecin du travail si le contrat de travail est toujours suspendu par des arrêts maladie obligatoire pour le maintien dans l’effectif mais sans versement d’IJ. Je conseille de prendre un RDV directement auprès du médecin du travail pour une visite de pré-reprise.
         Si Martine est couvert par un contrat prévoyance, le complément de salaire continue à être versé après rupture du contrat de travail.
         Le cumul d’une pension d’invalidité et d’allocations de chômage est possible sous conditions de ressources.

        Répondre à ce message

        • Le 21 juin 2023 à 15:54

          Merci pour toutes ces précisions. J’ai répondu au message de p-o...si vous voulez bien en prendre connaissance.
          Encore une petite précision : vous me dites de prendre RV avec le médecin du travail, mais faut il attendre tout d’abord la réponse du médecin conseil sur le statut d’invalidité 2 ?
          Merci

          Répondre à ce message

      • Le 21 juin 2023 à 15:48

        Bonjour, et merci pour la rapidité et la précision de vos réponses .
        J’ai bien 164 trimestres cotisés au 31 12 2022.
        Je suis depuis quelques années déjà à mi temps et en invalidité catégorie 1( suite à une convocation du médecin conseil). Est ce pour cette raison que mon médecin généraliste souhaite cette fois faire un dossier de demande d’invalidité catégorie 2 ( il ne souhaite à priori pas attendre la convocation du médecin conseil et me dit que mon arrêt maladie actuel ne peut dépasser 6 mois).
        Je ne suis pas contre le passage en invalidité catégorie 2, car je n’arriverai pas à reprendre mon activité à mi temps .
        Ce dont je voulais m’assurer, c’est de ne pas perdre mes droits à la retraite anticipée carrière longue, au 1er juillet 2024, et vous me rassurez à ce sujet.
        Il n’y a selon vous plus d’amendement de la réforme en attente qui pourraient annuler la possibilité d’obtenir 2 trimestres pour invalidité ?
        Ma prime de licenciement pour inaptitude est plus intéressante que mon indemnité de fin de contrat, mais est ce moi qui décide ?
        Si j’ai bien compris, c’est le médecin du travail qui décide de mon inaptitude, et si oui, mon employeur peut me proposer un autre poste. Ai je le droit de le refuser ?

        Répondre à ce message

        • Le 21 juin 2023 à 18:49

          Oui, la date de départ à la retraite vous appartient. Vous avez le droit de refuser une proposition de reclassement sans remise cause de vos i démunîtes de rupture.
          Pour les trimestres réputés cotisés voyez l’article

          Répondre à ce message

        • Le 22 juin 2023 à 01:54

          @ Martine

          Bonsoir,

          J’ai bien 164 trimestres cotisés au 31 12 2022.

          Donc toutes les options vous sont ouvertes pour un départ au 1er juillet 2024 au titre du dispositif carrière longue puisqu’en 2023 vous cumulerez soit 4 trimestres cotisés ,soit un mix de trimestres cotisés et de trimestres maladie réputés cotisés suivant que le total de vos rémunérations sera inférieur ou supérieur à environ 6.850,00 euros.En 2024 si vous êtes mise en invalidité vous validez 2 trimestres cotisés ou 2 trimestres de chômage indemnisé avec 100 jours d’inscription à pole emploi si vous êtes licenciée soit au titre de l’inaptitude ou si vous signez une rupture conventionnelle avec votre employeur après votre mise en invalidité.

          me dit que mon arrêt maladie actuel ne peut dépasser 6 mois)

          Il faut expliquer à votre médecin traitant que vous souhaitez que la demande soit faite en fin d’année pour une mise en invalidité au 1er janvier 2024 sachant que vous partez en retraite au 1er juillet 2024 et que votre 13éme mois ne vous sera versé que si vous êtes dans l’effectif de votre entreprise au 31 décembre 2023.Il serait utile de connaître le montant de vos salaires 2023 et éventuellement de la complémentaire prévoyance de votre employeur si celui-ci en a souscrit une pour déterminer le nombre de trimestres acquis avant votre arrêt de travail.

          c’est le médecin du travail qui décide de mon inaptitude

          OUI et ce sera à vous de le solliciter pour une visite de pré reprise .

          si oui, mon employeur peut me proposer un autre poste. Ai je le droit de le refuser ?

          OUI et vous pourrez lui proposer de signer une rupture conventionnelle qui aura les mêmes effets qu’un licenciement pour inaptitude.

          Ma prime de licenciement pour inaptitude est plus intéressante que mon indemnité de fin de contrat, mais est ce moi qui décide ?

          Quel intérêt pour votre employeur de vous garder dans les effectifs de l’entreprise si le médecin du travail vous déclare inapte à votre poste et que vous refusez le reclassement proposé par celui-ci et d’autant plus que vous n’avez aucune obligation de partir en retraite avant 62 ans et 9 mois puisque c’est à cette date que votre pension d’invalidité s’arrêtera si vous n’avez pas demandé votre retraite avant..

          La réforme ne supprime aucune catégorie de trimestres réputés cotisés.

          Répondre à ce message

          • Le 22 juin 2023 à 18:05

            Un grand merci pour vos éclaircissements.
            Mon salaire brut mensuel est de 1600€, mais depuis mon passage à temps partiel suite à un accident de santé, j’ai demandé à maintenir mes cotisations retraite sur un temps plein. Mes bases de cotisations retraite de janvier et février font 5840€, et j’ai eu ensuite quelques régul( pour maintien de salaire j’imagine). Je totalise un brut de 6900€ au 31 mai.
            Je touche également un complément prévoyance de 340€ mensuel.
            Je pense que si mon médecin ne peut prolonger mon arrêt maladie jusqu’au 31 décembre, je toucherai quand même une partie de mon 13eme mois, qui est un élément de rémunération prévu dans mon contrat de travail. Vous me confirmez ?

            J’avais éventuellement envisagé de demander à baisser encore mon temps de travail mais j’ai l’impression que ce n’est pas du tout intéressant !

            Répondre à ce message

            • Le 23 juin 2023 à 20:58

              @ Martine

              Bonsoir,

              Vous totalisez donc au 31 mai 2023 un total de salaires suffisant pour valider 4 trimestres cotisés au 31 décembre 2023.En outre vous cotisez également sur votre prévoyance entreprise de 340 euros mensuels qui vous validera 1 trimestre cotisé au 30 juin 2024.

              qui est un élément de rémunération prévu dans mon contrat de travail.

              Cela dépend si il est nécessaire ou non d’être présent dans l’entreprise au 31 décembre 2023.

              Vous devez savoir que votre prévoyance entreprise peut vous être versée jusqu’à l’âge légal de la retraite fixé à 62 ans et 9 mois pour votre génération tout comme votre pension d’invalidité complétée d’allocations chômage suivant le montant de votre pension d’invalidité.Vous pourriez donc percevoir toutes ces sommes jusqu’au 1er septembre 2026.En outre vous obtiendrez des points gratuits de retraite complémentaire jusqu’à votre prise de retraite.
              Dans ces conditions sauf à ce que le montant de votre retraite soit supérieur au total de ces sommes votre intérêt est de partir à la retraite à l’âge légal de votre génération au 1er septembre 2026.

              Vous pouvez donc :
              1) Demander une mise en invalidité à la date de votre choix ou attendre une convocation du médecin de la CPAM.
              2) Après votre mise en invalidité,solliciter un rendez vous auprès du médecin du travail pour une visite de pré-reprise ce qui conduira en principe à une décision d’inaptitude à votre poste de travail.
              3) Votre employeur devra vous proposer un reclassement que vous pouvez refuser ou indiquer qu’il ne peut vous reclasser dans un poste de travail ce qui conduira à ce qu’il vous licencie pour inaptitude.
              4) Vous vous inscrirez à pole emploi et vous percevrez un différentiel d’allocation chômage.( montant de votre allocation chômage diminuée du montant de votre pension d’invalidité).
              5) Vous demanderez votre retraite à la date de votre choix et au plus tard le 1er septembre 2026.

              Répondre à ce message

              • Le 24 juin 2023 à 09:34

                C’est très clair...merci beaucoup pour votre aide !

                Répondre à ce message

              • Le 18 mars à 09:27

                Je reviens vers vous pour une dernière précision.
                Le parcours a été compliqué (manque de médecin conseil, de médecin du travail...).
                Au final, le 1er décembre 2023, le médecin conseil m’a mis en invalidité catégorie 2 à effet rétroactif du 29 août 2023.
                Je n’ai pas obtenu de RV visite de pré reprise, mais une visite de reprise du travail le 22 février 2024 seulement.
                Le médecin du travail me déclare inapte sans aucune possibilité de reclassement, et la procédure de licenciement pour inaptitude est en cours et devrait être terminée le 26 mars prochain.
                Parallèlement, j’ai fait une demande d’attestation de retraite carrière longue (car ma retraite est assez intéressante, et fatiguée de toutes ces démarches à faire et qui n’avancent pas).
                La réponse est positive, si je cotise 2 trimestres sur 2024 (168 trimestres sont cotisés au 31 décembre 2023).
                Ma question est la suivante.
                Je ne pense pas pouvoir cotiser 2 trimestres sur 2024 avec mes congés payés. Est ce que les 2 trimestres invalidité réputés cotisés peuvent me permettre d’atteindre les 170 trimestres exigés, ou faut il comme vous me l’aviez conseillé, que je m’inscrive à France travail ?
                Est ce que j’ai le droit de m’inscrire à France travail étant donné que je suis en inaptitude "totale" ?
                Et dernière question, les indemnités de licenciement pour inaptitude sont elles soumises à cotisation ?

                Merci d’avance pour votre aide

                Répondre à ce message

                • Le 18 mars à 10:01

                  Toutes vos questions trouvent une réponse dans les autres fiches de ce guide : Sommaire Guide des pensions de retraite
                  Les congés payés sont du salaire et donnent droit à des trimestres cotisés comme indiqué fiche 19.
                  On a toujours le droit de travailler, d’ailleurs même en étant handicapé ce qui n’est pas votre cas.
                  Après avoir été licenciée, vous pouvez vous inscrire comme demandeuse d’emploi et être indemnisée. Puis bénéficier de trimestres gratuits (fiche 19).

                  Répondre à ce message

                  • Le 19 mars à 09:10

                    Merci .
                    Je me suis mal exprimée sans doute. Mes congés payés ne suffiront pas à valider deux trimestres.
                    J’aimerai avoir la confirmation que les trimestres d’invalidité dits "assimilé cotisés" je crois, me permettons de valider le ou les deux trimestres manquants.
                    Merci d’avance

                    Répondre à ce message

                    • Le 19 mars à 09:57

                      Les congés payés sont du salaire et la fiche 19 vous indique que l’équivalent de 150 heures Smic vous donne droit à un trimestre cotisé, soit 1747,50 euros de salaire en 2024.
                      Les trimestres réputés cotisés sont indiqués dans cette fiche 13.

                      Répondre à ce message

                • Le 19 mars à 18:19

                  @ Martine

                  Bonsoir,

                  Vous n’aurez aucune difficulté à obtenir 2 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 30 juin 2024 pour compléter vos 168 trimestres cotisés au 31 décembre 2023.

                  1) 1 trimestre cotisé avec la prévoyance entreprise + 1 trimestre cotisé avec vos congés payés ( total de rémunération égal au moins à 3.495,00 euros).
                  ou
                  2) 2 trimestres réputés cotisés au titre de l’invalidité puisque ce sont les 4 trimestres cotisés au titre des salaires qui seront retenus en 2023.
                  ou
                  3) 2 trimestres de chômage indemnisé après 100 jours d’inscription à France travail qui seraient acquis début juillet 2024 pour un départ à compter du 1er août 2024.

                  Vous pouvez vous inscrire à France travail et au choix attendre l’âge de 62 ans et 9 mois pour partir en retraite en étant indemnisée par l’assurance chômage et votre prévoyance employeur ou partir dés le 1er juillet 2024 au titre du dispositif carrière longue en étant indemnisée par France travail jusqu’à cette date.

                  Les indemnités de licenciement quelque soit leur nature ne sont pas soumises à cotisations.

                  Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 février à 21:39

    Bonsoir a tous,.
    je suis né en 1965 ,en apprentissage en 1981 ,82 et 83.En 83 aucun trimestre validé ,82 1 trimestre ,83 4 trimestres. C’est normal ,mais ce qui m’inquiète c’est que les sommes indiquées sur mon compte retraite ne correspondes pas avec celles de mes bulletins de salaire de l époque,et surtout aucune cotisation n’apparai sur ces bulletins a part le pourcentage de salaire apprenti et la somme a recevoir , J’ai peur que finalement mes trismestres validés ne le soit pas.? Si vous pouviez me rassurer ?.Merci

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 22:51

      Les cotisations sociales des apprentis sont réduites et ne correspondent pas au salaire réel.

      Répondre à ce message

      • Le 7 février à 12:58

        Bonjour, et merci pour toutes vos réponses ! .Donc si je comprends bien, j ai des trimestres validés en apprentissage ,c’est l ’employeur qui cotisait , sans que cela soit inscrit sur les buletins de salaire ? Ces timestres comptent bien pour la carriere longue ? Merci

        Répondre à ce message

        • Le 7 février à 15:14

          Non, ils sont inscrits sur le relevé de carrière. Les cotisations étant réduites, il y a moins de trimestres. C’est donc normal que cela ne correspond pas avec vos fiches de paie.

          Répondre à ce message

          • Le 15 mars à 18:41

            Bonsoir a vous,je ne comprends pas votre réponse, mes trimestres apprenti qui sont validés sur mon relevé seront bien comptés dans les trimestres jeunes avant 18 ans ? Sur mon compte retraite , il me prévoit bien un départ carriere longue a 60 ans et 2 mois !?

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 mars à 13:56

    Bonjour

    1 juillet 2024 je vais partir à la retraite carrière long pourrais je continuer travailler en cumule emploi .

    SVP MERCIE

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 mars à 07:14

    Bonjour je suis née le 16 05 1965 j’ai commencé à travailler le 01 10 1964 j aurai 172 trimestre le 01 10 2027 à quelle date je pourrais aller en retraite progressive merci

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 11:00

      Lisez la fiche 25 >>>lien

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 14:43

      @Sylvie

      Bonjour,

      2 possibilités :

      1) Vous totalisez au moins 5 trimestres au 31 décembre 1985 et vos 172 trimestres sont des trimestres cotisés ou réputés cotisés alors vous pourrez partir à compter du 1er octobre 2027 au titre du dispositif carrière longue puisque vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 9 mois.

      2) Vous pourrez partir avec 172 trimestres validés à compter du 1er septembre 2028 à l’âge de 63 ans et 3 mois.Vous pourrez aussi partir entre le 1er octobre 2027 et le 1er septembre 2028 si vous êtes éligible au dispositif carrière longue et atteignez la durée d’assurance de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés entre ces 2 dates.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 12 mars à 15:55

    Bonjour.
    Née en mars 1963 j’ai donc 61 ans et j’ai commencer avant 18 ans avec 6 trimestres.
    Au 01/01/2024 j’ai 182 trimestres d’enregistrés
    Impossible de savoir quand je peux prendre ma retraite ??.
    merci pour votre réponse.
    cordialement.
    Vero.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 22:14

      Faites une demande d’attestation de droit à la retraite anticipée carrière longue si la lecture de cette fiche et de votre relevé de carrière ne vous permet pas de la savoir.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 20:38

      @ VERO

      Bonsoir,

      Avec avec 6 trimestres cotisés l’année de vos 20 ans en 1983 vous totalisez au mieux au 31 décembre 2023 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour une durée demandée de 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés par le dispositif carrière longue ce qui donne au plus tôt un départ à compter du 1er janvier 2025.

      Les 16 trimestres supplémentaires doivent correspondre à votre majoration de trimestres pour 2 enfants qui n’est pas éligible au dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 8 mars à 09:49

    Bonjour,
    Je suis née le 25 Janvier 1964 et ai commencé à travailler le mois de mes 18 ans (Janvier 1982).
    A ce jour, j’ai validé 168 trimestres fin 2023 et suis éligible à une carrière longue (ai validé plus de 5 trimestres avant mes 20 ans).
    Je dois prendre ma retraite au 1er Octobre 2024 (c’est une demande de mon employeur) car j’aurai validé 171 trimestres demandés .
    A quel moment dois-je faire les démarches auprès de la Caisse de Retraite pour commencer mon dossier ? A qui dois-je demander une attestation de longue arrière et quand ?
    A quel moment je dois prendre contact avec KERIALIS et l’ARRCO/AGIRC pour monter mon dossier ?
    Je vous remercie pour votre aide et votre retour.
    Cordialement.
    Sylvie LEMAIRE

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars à 18:58

      @LEMAIRE Sylvie

      Bonsoir,

      L’attestation carrière longue est à demander à votre caisse régime de base ( CARSAT pour les salariés du privé) mais n’est en aucun cas un préalable à une demande de retraite.
      Une demande de retraite en ligne permettra la saisie de toutes les caisses auxquelles vous avez cotisé.
      Si cette demande est faite entre 6 et 4 mois avant votre prise de retraite vous obtiendrez une garantie de paiement en cas de retard dans la liquidation de votre dossier.

      Au vu des délais d’obtention des attestations carrière longue,il serait préférable que vous déposiez directement votre demande de retraite de préférence en ligne.

      Répondre à ce message

      • Le 12 mars à 11:12

        Merci pour votre retour.
        Bien cordialement.
        Sylvie LEMAIRE

        Répondre à ce message

    • Le 11 mars à 18:43

      Bonjour P-O et Claude.
      La Carsat m’a informé il y a 1 mois que l’instruction de mon dossier de retraite était terminé (enfin !!) et que je recevrai par courrier postal ma notification de retraite. Celle-ci est aussi nécessaire pour valider mes démarches auprès des régimes supplémentaires… À ce jour je ne l’ai pas reçue en sachant que ma liquidation est prévue le 1er juillet 2024.
      Pouvez-vous me dire quel est le délai d’attente moyen pour recevoir cette notification si importante pour nous tous ?
      Merci par avance pour votre réponse. Fraternellement, _

      Répondre à ce message

      • Le 11 mars à 19:16

        Pour un départ le 1er juillet, le dernier délai est le mois de juillet car la retraite est versée le 9 août. Je suis surpris que vous ayez été prévenu 4 mois à l’avance, c’est une exception.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 11 mars à 19:59

    Bonsoir, à 3 semaines de mon départ à la retraite le.01042024 d’osier complet. Pourquoi j ai pas reçu ma notification à ce jour et ce normal ?merci pour votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 11 mars à 16:45

    Bonjour

    jai cotisée 168 trimestre 31 decembre 2023 manque 2 trimestres pour depart anticipée 1 juillet 2024

    Que je doit faire les 2 trimestre manquant

    mais depuis janvier au 31 mars 2024 j’ai travaillé gain avec un montant de revenu de 6500 euros brut

    Je vous remercie de votre retour

    NGUYEN

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 mars à 12:31

    Bjr née le 26/02/1965 j’ai commencé à travailler a l’âge de 16 ans annee 1981 en septembre 2021 accident du travail maladie professionnel 2022 inscrit pôle emploi le 12/05/2022 j’ai 163 trimestre cotisé et 168 trimestres retenu ma question puije partir le 1/03 /2025 comme il est écrit sur mon espace retraite merci

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars à 05:52

      @ Olivier

      Bonsoir,

      Vous pourrez partir à 60 ans à compter du 1er mars 2025 si :

      A) Conditions cumulatives.
      1) Vous totalisez au moins 5 trimestres validés au 31 décembre 1983.
      2) Vous totalisez au 31 décembre 2022 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés ( hors trimestres de chômage indemnisé utiles)
      3) Vous validez alors en 2023 4 trimestres de chômage indemnisé ce qui vous permettra d’atteindre les 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés demandé par le dispositif carrière longue à la génération 1965.
      4) Vous pourrez éventuellement ajouter 2 trimestres d’invalidité en 2024 si vous ne totalisez pas 168 trimestres cotisés en 2022 à condition de percevoir de la CARSAT une pension d’invalidité.

      Bien évidemment si vous percevez une rente de la prévoyance entreprise de votre ex employeur,vous pourrez acquérir un trimestre cotisé avec un montant de rente par tranche de 150 heures de smic.

      B) Votre taux d’incapacité est au moins de 20%.(voir fiche 12 du guide).

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 8 mars à 02:16

    bonjour a tous et merci de votre soutient, ne le 24/03/64, 11 trimestres avant mes 20 ans, mon relevé de carrière indique au 28/12/23 (année 2022 pris en compte, l année 2023 n y figure pas encore) 163 trimestres retenus pour 171 de total durée d assurance dont 8 a justifier car j’ ai élevé un enfant handicapé, je sais que ces 8 trimestres pour enfant handicapé ne seront pas retenue pour carrière longue. Au 1 er janvier 2025 j aurais totalise 171 trimestres cotise ? Puis je partir en carrière longue au 01/01/2025 ? Je suis perdue car au tel avec la CARSAT pour demander ma date de départ on m a adresser une demande d attestation de départ anticipé pour carrière longue, bon, ok, je l aie remplie mais la jeune femme au tel me répond que seul les trimestres travailles entre en compte pour carrière longue...je lui répond cotises ? Non travailler insiste t elle. Les trimestres accordes dans le cadre de l armée, maladie, chômage au nombre de 4 sont pourtant bien pris en compte dans la carrière longue a vous lire ? Pourriez vous m aider merci

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars à 11:10

      @ Yannick j

      Bonjour,

      Puis je partir en carrière longue au 01/01/2025 ?

      OUI sous réserve de totaliser 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Les trimestres dans la limite de 4 par catégorie d’armée,de maladie,de chômage indemnisé servant à compléter une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés sont des trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue.

      Les renseignements fournis par téléphone par les conseillers CARSATS ne sont pas toujours fiables au vu du nombre de CDD embauchés par celles-ci.

      Répondre à ce message

      • Le 8 mars à 15:31

        p-o, merci d avoir répondu si vite, c est un soulagement d avoir enfin une date supposée de départ, car la CARSAT m indiqué un délai de 4 mois pour obtenir réponse donc encore merci.

        Répondre à ce message