C. Retraites Sécu


20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote


La pension de base est un pourcentage appelé « taux ». On applique ce taux au salaire annuel moyen. Le taux normal de 50 % peut être réduit si l'une ou l'autre condition n'est pas remplie, la décote, et une majoration s'applique en cas de prolongement de l'activité au-delà de l'âge requis, la surcote.

Mise à jour : - du point 4 sur la surcote suite à la circulaire Cnav 2017-4.

Rappelons qu’il y a deux types d’âge à mémoriser pour comprendre les explications ci-dessous.
« L’âge légal » permet d’obtenir une retraite (vers 62 ans). Le taux plein (50 % sur le salaire annuel moyen) est acquis si l’assuré a le nombre de trimestres requis. Sinon, il subit une décote sur le taux.
« L’âge du taux plein » permet d’obtenir une retraite sans décote sur le taux de 50 %, quel que soit le nombre de trimestres obtenu.
Quand on a obtenu l’ouverture du droit à une retraite au taux plein, on calcule ensuite le montant de la retraite proratisée en fonction de la durée de la carrière (fiche suivante).

1. Taux plein, quel que soit le nombre de trimestres

Le taux plein de 50 % est accordé sans autre condition à partir de l’âge de 65 à 67 ans (voir tableau 1).
Par dérogation, le taux plein s’applique à partir de 62 ans aux assurés :

  • reconnus inaptes au travail
  • travailleurs handicapés justifiant d’une incapacité permanente au moins égale à 50 %.

Il s’agit aussi des :

  •  titulaires d’une pension d’invalidité ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  •  anciens combattants ou prisonniers de guerre ;
  •  anciens déportés ou internés, titulaires de la carte de déporté ou interné de la Résistance, de la carte de déporté ou interné politique ;
  •  mères de famille ouvrières ayant élevé au moins trois enfants pendant neuf ans avant leur 16e anniversaire, totalisant 120 trimestres, tous régimes confondus (y compris les huit trimestres par enfant), et ayant exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins cinq ans dans les 15 dernières années.

L’âge du taux plein est maintenu à 65 ans pour certains assurés :

  • interruption de l’activité professionnelle si aidant familial ;
  • bénéficiaire d’un trimestre de majoration d’assurance pour enfant handicapé ;
  • aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à l’enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
  • né entre juillet 1951 et fin 1955 et remplissant 3 conditions : avoir eu ou élevé au moins 3 enfants ; avoir réduit ou cessé son activité professionnelle pour se consacrer à leur éducation ; justifier d’un nombre de trimestres minimum avant cette interruption ou réduction.

Tableau 1. Âge du taux plein sans décote

Période de naissance Âge du taux plein sans décote
Avant juillet 1951 65 ans
Entre juillet et décembre 1951 65 ans et 4 mois
1952 65 ans et 9 mois
1953 66 ans et 2 mois
1954 66 ans et 7 mois
1955 et après 67 ans
Attention !

Inaptes au travail

Pour le salarié reconnu inapte au travail, la retraite au taux plein est à l’âge légal (depuis 2010).
Lorsque l’assuré invalide justifie d’une activité professionnelle, la pension de retraite allouée au titre de l’inaptitude au travail n’est accordée que si l’assuré en fait expressément la demande.

Bon à savoir

Taux plein à 62 ans pour personnes handicapées

Depuis février 2014, il est possible à une personne en situation de handicap dont le taux d’incapacité est d’au moins 50 % de liquider ses droits à la retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans (contre 65 ans auparavant).

2. Taux plein si trimestres requis, tous régimes confondus

Les règles applicables pour le calcul de la retraite sont celles en vigueur au moment où le salarié atteint l’âge où il peut partir en retraite. Ainsi, les règles de calcul sont fixées en fonction de sa génération et non selon l’année de liquidation, que celle-ci ait lieu avant (retraite anticipée) ou après l’âge légal.
Les durées d’assurance validées dans tous les régimes de base sont cumulées pour déterminer le droit à la retraite au taux plein à l’âge légal : régimes sécu, régimes spéciaux de salariés, régimes de non-salariés, régimes étrangers de sécurité sociale.
Le tableau 2 fixe le nombre de trimestres requis pour chaque génération, jusqu’à celle de 1973.
Les préretraités et chômeurs cessent d’être indemnisés dès qu’ils ont l’âge légal et totalisent le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein à 50 %. Si le taux plein n’est pas atteint en cours d’indemnisation à un certain âge, les chômeurs peuvent, sous certaines conditions, continuer à percevoir leur allocation de Pôle emploi, jusqu’à l’âge où ils auront droit à une retraite à taux plein.

Tableau 2. Nombre de trimestres pour le taux plein à l’âge légal

C’est l’année de naissance qui détermine le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein avant 67 ans (âge du taux plein sans décote tableau 1).

Année de naissance Trimestres requis pour l’âge légal Âge légal (départ possible)
Nés en 1948 et avant 160 trimestres 60 ans
Nés en 1949 161 trimestres 60 ans
Nés en 1950 162 trimestres 60 ans
Nés de janvier à juin 1951 163 trimestres 60 ans
Nés de juillet à décembre 1951 163 trimestres 60 ans et 4 mois
Nés en 1952 164 trimestres 60 ans et 9 mois
Nés en 1953 165 trimestres 61 ans et 2 mois
Nés en 1954 165 trimestres 61 ans et 7 mois
Nés en 1955, 1956, 1957 166 trimestres 62 ans
Nés en 1958, 1959, 1960 167 trimestres 62 ans
Nés en 1961, 1962, 1963 168 trimestres 62 ans
Nés en 1964, 1965, 1966 169 trimestres 62 ans
Nés en 1967, 1968, 1969 170 trimestres 62 ans
Nés en 1970, 1971, 1972 171 trimestres 62 ans
Nés en 1973 et après 172 trimestres 62 ans

3. Taux minoré ou décote avant l’âge du taux plein sans décote

Si on demande la liquidation de sa pension avant l’âge du taux plein sans décote (point 1), mais à partir de l’âge légal (point 2), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.
Cette décote était de 10 % par année manquante, elle est réduite par la réforme de 2003. La décote descend à 5 % par année manquante (au lieu de 10 %) et sans dépasser 12,5 % (au lieu de 25 %).

La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

  •  soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
  •  soit par rapport à la durée requise pour le taux plein.
    C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.

Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen.
Pour l’assuré dont le taux plein à 65 ans est maintenu, le nombre de trimestres retenu sera celui séparant l’âge auquel la pension est liquidée et le 65e anniversaire de l’intéressé, pour le calcul de la décote.
Exemple. Un salarié né en 1954 demande sa liquidation à 61 ans et 7 mois en septembre 2015, avec 155 trimestres validés.

En application de la règle, on calcule le nombre de trimestres manquants :

  •  par rapport à l’âge du taux plein, soit 66 ans et 7 mois : 5 ans x 4 trimestres = 20 trimestres ;
  •  par rapport à la durée de 165 trimestres : 165 - 155 trimestres = 10 trimestres.
    C’est la pénalité la plus faible qui est appliquée, soit 10 trimestres manquants. La décote par trimestre manquant est de 1,25 % sur le Salaire annuel moyen (Sam), soit 0,625 sur le taux, soit 0,625 x 10 = 6,25 %. Taux de liquidation : 50 % - 6,25 % = 43,75 % (au lieu des 50 %).

Tableau 3. Coefficients de la décote

La décote est divisée par deux entre les générations 1944 et 1953. Les coefficients de minoration par trimestre manquant sont les suivants.

Année de naissance Coefficient de minoration du taux plein Soit une décote du taux Taux minimum
1944 2,50 % -1,25 25 %
1949 1,75 % -0,875 32,5 %
1950 1,625 % -0,8125 33,75 %
1951 1,5 % -0,75 35 %
1952 1,375 % 0,6875 36,25 %
1953 et après 1,25 % -0,625 37,5 %
Bon à savoir

La décote pour toujours

L’assuré doit donner son accord pour l’attribution de la pension de vieillesse à taux minoré. Il faut avoir conscience qu’une décote sur la pension s’applique pour le reste de sa vie, soit plus de 20 ans en moyenne. Aussi, on a souvent intérêt à attendre d’avoir le taux plein.

4. Majoration de pension ou surcote à partir de l’âge légal

L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).
Seules les périodes cotisées, donc travaillées, des personnes ayant les trimestres requis pour bénéficier du taux plein, mais ne demandant pas la liquidation de leur retraite sont prises en compte.
La poursuite de l’activité dans un régime de sécurité sociale quelconque ouvre droit simultanément à la surcote dans chacun des régimes où cette mesure est applicable.
Le montant de la surcote s’ajoute au montant de la pension porté au minimum contributif. Elle est prise en compte pour la majoration de pension pour enfants de 10 %. Elle est prise en compte lors du calcul de la pension de réversion.

Attention, on retient un nombre de trimestres égal au nombre de trimestres civils entiers suivant celui au cours duquel est survenu l’anniversaire de l’âge légal. Par exemple, pour un salarié né en février, le premier trimestre de surcote commence au 1er avril, premier jour du trimestre civil suivant.
Toutefois, si le nombre de trimestres requis est atteint après l’âge légal, le décompte des trimestres de surcote commence dès le premier jour jour du mois suivant.

La surcote est appliquée au montant annuel brut de la pension de vieillesse. La surcote peut donc conduire à verser une pension supérieure au maximum.

Poser une question

1914 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 septembre 2018 à 14:22

    Bonjour,
    Ne en 1958 je suis en carrière longue avec des trimestres en plus, mais je décide de continuer encore 2 ans, serai je impacter par la décote de 10% pendant 3 ans ou aurai je droit à un bonus.

    Cordialement

    Alain

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 29 août 2018 à 10:55

    Née en 1953 retraitée depuis 2011 au taux de 50% . En fevrier 2019 j’aurai 66ans aurais je droit de toucher ma retraite à taux plein ? Si oui dois je le demander ou celà se fait il automatiquement ? Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 août 2018 à 21:32

    Bonjour,
    j’ai une question sur l’intérêt de racheter des trimestres.
    2 options : trimestre ou trimestre plus taux.

    j’ai 45 ans et j’ai 8 trimestres avant mes 20 ans. Mais j’ai 10 trimestres après mes 30 ans (périodes étude travail) que je pourrais racheter. Mais aujourdhui j ai 94 trimestres pour 172 à avoir. Plus on tarde plus ça coûte le rachat.
    Ma question : quel intérêt de racheter des trimestres ? Quel intérêt de racheter des trimestres + taux ?
    Un exemple pour me faire comprendre le taux ? Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 25 août 2018 à 21:40

      Cette question relève de la fiche 16.
      Le trimestre taux permet d’éviter la décote mais n’est pas pris en compte pour le calcul de la retraite. Le taux est expliqué dans cette fiche et le calcule de la retraite fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 août 2018 à 11:14

    Bonjour

    Né le 30/09/1953 , pris ma retraite au 01/08/2018 , en activité jusqu’au 30 JUILLET 2018 ( 4tr validés pour 2018 ) ;

    Nombre de tr validés 172 .
    Sur notif retraite mention 170 TR d’assurance .
    D’où surcote 6,25 % ( Diff 165 tr retenues et 170 tr pris en compte )
    Or 172 tr validés cela doit il modifier mon taux de surcote à 8,75 % au lieu de 6,25 % ?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 24 août 2018 à 22:56

      C’est expliqué dans cette fiche : la surcote dépend du nombre de trimestres effectués au delà de l’âge légal si la carrière est complète. Merci de le vérifier.
      Lisez la fiche 21 sur le mode calcul de la retraite de base.

      Répondre à ce message

    • Le 25 août 2018 à 06:21

      @amaury taffin de givenchy

      Bonjour,

      en activité jusqu’au 30 JUILLET 2018 ( 4tr validés pour 2018 ) ;

      NON,2 trimestres puisque le nombre de trimestres attribués l’année précédant la prise de retraite et la surcote éventuelle sont calculés sur les trimestres civils réellement travaillés.

      Or 172 tr validés cela doit il modifier mon taux de surcote à 8,75 % au lieu de 6,25 % ?

      NON,Il n’ aura que 170 trimestres validés et par conséquent le taux de surcote correspondra à 5 trimestres travaillés au delà de l’âge légal de la retraite et de la durée d’assurance requise.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 22 août 2018 à 19:36

    Bonjour.j.fonctionnaire territorial.je suis chauffeur au service assainissement ... J ai au 31/12/2017 acquit 167 trimestres..ma DRH me fait savoir que j.aurais pu partir à 60 ans pour carrière longue mais hélas les arrêts de travail douleurs lombaires) me pénalisent.
    Donc à 62 ans j aurai 178 trimestres cotises.. ces 3 années que je dois travailler pour atteindre 62 ans me donneront quoi de plus.?
    Puisque j ai déjà mes 167 tr .existe t il une autre façon de partir à la retraite , je suis épuisé merci

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2018 à 22:13

      Pour un fonctionnaire, tout est expliqué fiche 42. Les premiers 365 jours d’arrêt de travail comptent pour la retraite anticipée carrière longue. Lisez attentivement la fiche 42 et au besoin posez sous cette fiche 42 votre question.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 août 2018 à 17:49

    Bonjour,
    J’ai travaillé dans l’administration pendant 20 ans puis dans le secteur privé. J’aurais donc assez de trimestres tous régimes confondus pour prendre ma retraite à mes 62ans. Cependant, je n’ai pas les 25 meilleures années pour la retraite du privé, je n’en totalise pour l’instant que 20.. Donc je cherche à savoir : si je travaille après mes 62ans, certes je percevrai une surcôte mais les années que je ferai après mes 62ans compteront-elles dans les 25 meilleures années ?
    si oui, cela pourrait améliorer sensiblement le montant de ma retraite puisque j’ai beaucoup travaillé à temps partiel et qu’en ce moment je travaille 32h par semaine d’où des salaires plus conséquents. J’ai posé la question à la CARSAT qui m’a livré deux réponses différentes. une : non il n’y a que la surcôte. l’autre oui, toutes les années travaillées même au delà de 62 ans comptent dans le calcul des 25 meilleures années.
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 13 août 2018 à 22:04

      C’est oui pour les deux ! Effectivement, le calcul de votre retraite de base se fera sur vos 25 meilleures années, quelque soit l’âge auquel vous la demandez. Et la surcote s’applique à partir de l’âge légal, sur votre retraite de base comme sur celle de fonctionnaire.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2018 à 09:53

      Merci beaucoup de votre réponse très rapide. Vous êtes très efficace. cordialement. Dominique

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 août 2018 à 00:17

    Bonjour, je suis né en 1956, actuellement j’ai 138 trimestres validés, et des années qui ne sont pas encore comtabilise, car ils sont à l’étude par la CNAV, environ 3 ans (12 trimestres). Pour attendre le 166 trimestres il me restent en théorie, 16 trimestres. Mon employeur m’a abordé pour me proposer une rupture conventionnelle en m’explicant que pôle emploi pouvait m’indeniser jusqu’à l’obtention des trimestres requis. Cela est-il possible ? Merci pour votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 10 août 2018 à 22:26

      Le mode d’attribution de trimestres en cas de chômage indemnisé est expliqué fiche 19, tableau 2.

      Répondre à ce message

    • Le 11 août 2018 à 15:52

      @ Claude(cfdt retraités)

      Bonjour,

      Le tableau 2 de la fiche 19 ne fait aucune référence au maintien de l’indemnisation après la fin de la période initiale d’indemnisation pour les assurés qui remplissent les conditions d’éligibilité à ce dispositif.

      @Sanbres

      Mon employeur m’a abordé pour me proposer une rupture conventionnelle en m’expliquant que pôle emploi pouvait m’indemniser jusqu’à l’obtention des trimestres requis.

      C’est exact. vous serez indemnisé pendant 3 ans (12 trimestres ) et vous bénéficierez du maintien de votre indemnisation au delà jusqu’à atteindre la durée d’assurance requise pour une retraite à taux plein ou jusqu’à vos 67 ans.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 août 2018 à 16:55

    Bonjour,
    Né en 1952 si j’avais eu les trimestres requis (164) j’aurai pu partir a 60 ans et 9 mois.
    Fin 2018 plus précisément a 65 et 9 mois je pourrai prétendre a une retraite a taux plein bien qu’ayant 150 trimestres, lorsque je fais la demande d’une retraite indicative le calcul qui m’est donné n’est pas sur un taux plein je suppose ?
    Lorsque j’aurai atteint l’âge de 65 ans et 9mois celle ci sera t’elle calculée sans décote ?
    J’espère avoir était clair dans ma demande ?
    Vous remerciant par avance de votre réponse.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 août 2018 à 16:07

    Bonjour
    Je suis née en 1961 et j’envisage de travailler jusqu’en 2024 ; à ce moment-là j’aurais 179 Trimestres répartis comme suit (43 dans le privé et 136 dans la fonction publique territoriale ce qui fait 179 trimestres à 63 ans ) ; Aurais-je droit à une surcote ????

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 août 2018 à 23:17

    Bonsoir,

    Je suis partie à la retraite en octobre 2016 étant née en décembre 1956. J’ai commencé à travailler en octobre 1973. J’ai obtenu mon nombre de trimestres mais comme je suis partie avant 62 ans, je ne touche pas la totalité de ma retraite.

    Ma question est : Vais-je toucher une retraite plus conséquente à mes 62 ans en fin d’année ? dois-je faire des démarches auprès de la caisse de retraite ? , ou vais-je être informé de la modification ?

    Merci de me dire comment pourrais-je calculer ce complément car actuellement, j’ai une retraite de misère........

    Cordialement,
    Nadine.

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2018 à 00:10

      Vous avez obtenu une retraite anticipée à 60 ans car vous aviez une carrière complète. La retraite aurait été la même à 62 ans. Si vous aviez de petits salaires, votre retraite a été portée au minium contributif (fiche 22). Et vous percevez une retraite complémentaire.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 21 juillet 2018 à 11:42

    bonjour.je suis né en mars 1960.
    j’aurai une carrière longue, avec 12 trimestres avant 20 ans. je n’ai jamais eu d interruption de travail.
    Normalement j’aurai ma retraite à taux plein à 62 ans.(loi en vigueur actuellement)
    J’ai prévu de partir donc à la retraite à 60 ans comme j’en ai le droit.
    Il me semble que j’aurai une décote de 10% sur ma retraite entre 60 et 62ans, l’age légal.
    A partir de 62 ans est-ce que je retrouverai le montant de ma retraite due à 62 ans...sans cette décote...
    Jaurai alors 184 trimestres cotisés au lieu de 167 demandés ?????
    J’ai entendu dire que ma retraite subirait cette décote aprés 62 ans...Je suis usée mais je n’ai sans doute pas
    encore assez travaillé !!!!
    A vous lire. merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2018 à 16:11

      La cotisation de solidarité temporaire est expliquée fiche 36.

      Répondre à ce message

    • Le 22 juillet 2018 à 02:54

      @ marie claude chefdor

      Bonsoir,

      bonjour.je suis né en mars 1960.J’ai prévu de partir donc à la retraite à 60 ans comme j’en ai le droit.

      OUI vous pouvez partir à 60 ans puisque votre durée d’assurance sera supérieure à 167 trimestres.
      La décote de 10% sur les retraites AGIRC-ARCCO s’applique pendant 3 ans.donc pour vous d’avril 2020 à mars 2023.
      En partant au 01/04/2021,vous éviterez cette décote.

      avec 12 trimestres avant 20 ans. je n’ai jamais eu d interruption de travail.
      Je suis usée mais je n’ai sans doute pas encore assez travaillé !!!!

      Donc vous avez au 31/12/2017,une durée d’assurance acquise de 160 trimestres travaillés,et au 01/10/2019,167 trimestres éligibles à la retraite anticipée dispositif carrière longue.(160 trimestres acquis + 4 trimestres cotisés 2018 + 3 trimestres cotisés ou chômage 2019).
      Si vous ne souhaitez pas subir de décote,vous avez l’option de négocier avec votre employeur une rupture conventionnelle qui sera supérieure à votre indemnité de départ à la retraite et vous permettra de bénéficier d’une indemnisation chômage jusqu’à votre prise de retraite à compter du 01/04/2021 si vous ne souhaitez pas subir la décote de 10% pendant 3 ans.
      Si votre indemnisation chômage est supérieure à votre retraite prévisible, votre indemnisation chômage de 3 ans pourra se poursuivre jusqu’ à vos 62 ans sous réserve que la rupture conventionnelle en fonction des délais de carence ( minimum 157 jours) soit signée à compter du 01/11/2018.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 juillet 2018 à 18:22

    Bonjour
    Je suis née en janvier 1955 et depuis nov 2015 je bénéficie de la retraite progressive.J’ai à ce jour 179 trimestres.
    Depuis le 1/4/2017, je suis en surcote et j’ai donc à ce jour 5 trimestres de surcote. Mon objectif était de liquider mes droits à la retraite au 1/4/19 pour avoir une surcote de 10%(8 trimx1.25%)
    Mon employeur vient de me demander (aujourd’hui) de partir en septembre. Je veux bien laisser tomber un trimestre mais pas 2 c-a-d en décembre 2018. Je ne le souhaite pas mais je n’aurai pas trop le choix et je ne veux pas rentrer dans une procédure. Pour l’instant je n’ai pas encore mis en route mon dossier.
    Quelles sont les solutions ? la procédure est elle différente quand c’est à l’initiative de l’employeur ?
    Peut il me licencier ? et dans ce cas je suppose que je n’ai pas le droit aux indemnités chomage ?
    Peut il demander une rupture conventionnelle ?
    Par ailleurs, il me reste environ 45 jours de congés. Comment cela se passe t il ? Si je prends mes congés peut il continuer à me payer et du coup la retraite commence à la fin des congés et je continue à "capitaliser" des points ou règle t il le solde et la retraite commence au moment du règlement.Quelle est la solution la plus intéressante sachant que je souhaite aller le plus prêt possible du 31/3/2019.
    Merci beaucoup pour vos conseils.

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2018 à 03:02

      @ Monique

      Bonsoir,

      Je suis née en janvier 1955
      Donc votre employeur ne peut vous obliger à partir en retraite qu’à compter de janvier 2025.

      Mon employeur vient de me demander (aujourd’hui) de partir en septembre.
      Vous n’avez aucune obligation d’accepter.

      la procédure est elle différente quand c’est à l’initiative de l’employeur ?
      OUI,mais elle ne peut être mise en œuvre par l’employeur et avec votre accord qu’entre vos 67 et 70 ans.

      Peut il me licencier ?
      OUI avec un motif valable.

      dans ce cas je suppose que je n’ai pas le droit aux indemnités chomage ?
      C’est exact car vous avez dépassé l’âge légal de la retraite et vous pouvez percevoir une retraite à taux plein.

      Peut il demander une rupture conventionnelle ?
      Non,une rupture conventionnelle nécessite l’accord du salarié.En outre elle ne peut être inférieure au montant de l’indemnité légale ou conventionnelle de licenciement.

      il me reste environ 45 jours de congés. Comment cela se passe t il ? Si je prends mes congés peut il continuer à me payer et du coup la retraite commence à la fin des congés et je continue à "capitaliser" des points ou règle t il le solde et la retraite commence au moment du règlement.

      1) Votre prise de retraite commencera à la date que vous aurez choisie.( le 1er d’un mois).
      2) Vos congés payés seront soit pris avant votre cessation d’activité,soit payés à la date de votre cessation d’activité avant votre prise de retraite.C’est à vous de voir avec votre employeur.
      3) Tous vos congés payés vous donneront des points de retraite complémentaire et entreront éventuellement si votre départ de l’entreprise (dernier jour travaillé) est au 31/12 dans le calcul de la retraite SS.
      4) Par contre,vous n’aurez pas de trimestres supplémentaires de surcote puisque celle ci est calculée sur les trimestres ou vous êtes présente dans les effectifs de l’entreprise si vous optez pour un paiement des congés à la date de votre cessation d’activité.

      Quelle est la solution la plus intéressante
      De négocier avec votre employeur une rupture conventionnelle au 01/10/2018 ou au 01/01/2019 correspondant au minimum à l’indemnité légale ou conventionnelle de licenciement en lui précisant bien qu’il ne peut vous obliger à partir en retraite qu’à vos 70 ans.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 juillet 2018 à 10:57

    j’ai une retraite de la cnav et une à l’aphpn de la cnracl.J’ai 8,75% de surcote à la cnav et 3.75% à la cnracl.Les années de bonification à l’ aphp:1 an pour 10 ans travaillés:31 ans
    donc 12 trimestres en plus dans le taux d’assurance,ne sont pas comptabilisés pour le calcul de la surcote à la cnracl.Est-ce normal ?Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juillet 2018 à 12:05

      Le taux devrait être le même dans chaque caisse, puisque les textes sont identiques. Une des deux se trompe.
      Pour la CNRACL je vous invite à vérifier fiche 49 si c’est le bon calcul. Et pour le régime général cette fiche vous indique le mode de calcul. Avez-vous vérifié ?

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 juin 2018 à 17:03

    bonjour.

    je perçois une retraite personnelle d’un montant mensuel de1716 euros.
    ayant ete mariee 15 ans et ayant deux enfants qui ne sont plus a charge ;
    j’aimerais savoir si au deces de mon ex-mari.
    je puis pretendre a une pension de reversion.
    de sa retraite complementaire.
    je vous remercie de votre reponse. cordialement

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 juin 2018 à 16:32

    bonjour
    je suis en activité indépendant et je cotise au RSI. Je suis née le 04/12/1955 et j’ai 165 trimestres au 31/12/2017.
    Je poursuis encore mon activité et le RSI me valide 1 trim début 2018 car même si je fais un bénéfice de 0 il me valide 1 trimestre.
    Ma question est celle-ci : il est pris les 25 meilleures années pour calculé la retraite régime tout confondu car j’ai CARSAT + RSI.
    Si je demande ma retraite au 1/07/2018 et que je continue mon activité jusqu’au 30/09/2018 ou 31/12/2018, pour calculer ma retraite, est ce que cette
    année 2018 est prise en compte si elle fait partie de mes meilleures années
    merci de me renseigner

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 juin 2018 à 19:22

    Bonjour, né en 1956 j’ai eu 62 ans en mars 2017. Mon départ en retraite à taux plein est possible au 1 er avril 2019. En 1985 suite à une année non cotisée (travailleur indépendant) j’ai repris une activité salariée. Je possède pour cette année 5 trimestres validés. L’assurance retraite ne prend en compte que 4. Existe t’il un recours possible pour que ce trimestre soit pris en compte. Un grand merci pour votre réponse. Cordialement. F. Deschamps

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin 2018 à 00:04

      Le code de la sécurité sociale est clair : on ne prend pas en compte plus de 4 trimestres par an.

      Répondre à ce message

    • Le 19 juin 2018 à 03:03

      @Deschamps Frédéric

      Bonsoir,

      Mon départ en retraite à taux plein est possible au 1 er avril 2019.
      Cela reportera votre départ au 01/07/2019.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 juin 2018 à 17:06

    bonjour.

    que signifie le terme cristallisee ;

    cette cristallisation se fait-elle automatiquement,

    merci de me renseigner.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 juin 2018 à 18:42

    Bonjour,

    Pour des raisons familiales et de santé je dois effectuer un crédit immobilier.
    j’ai bientôt 64 ans et je continue de travailler. Je perçois donc mon salaire.

    J’ai pour l’instant (fin juin) cotisé 173 trimestres et j’ai donc accès à une surcote.

    je travaille en milieu hospitalier.

    Mon problème : je dispose d’une estimation de ma retraite appelée EIG. Toutefois je n’arrive pas à savoir si celle-ci intègre la surcote ou pas. Autrement dit si les sommes indiquées sont calculées avec ou sans surcote.

    J’ai besoin de la savoir pour négocier mon emprunt, mais aussi pour savoir combien il me restera pour vivre une fois le crédit payé tous les mois.

    j’ai évidemment posé la question à tous les services et sans relâche. Ses réponses sont contradictoires, le même service me répond que non, un autre interlocuteur me dit que oui... Les textes disent que cela doit être intégré, ma référente CARSAT que non...

    Bref, c’est difficile.

    A la retraite j’aurais peu de marge de manœuvre financière. C’est donc important pour moi de la savoir.

    Pouvez-vous m’aider ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 juin 2018 à 11:56

    bonjour. je suis née en Avril 1959. J’ai commencé a travailler en 1975 a 16 ans cotisés et validés fin 2017 172 trimètres au régime général SS. je suis a pole emploi depuis fin mars 2018 pour la première fois. Je peu prendre ma retraite pour longue carrière le 01/05/2019 avec 177 trimètres cotisés et validés.

    Comment ça va se passer pour moi au 01/05/2019. Pénalisé ou pas ? Difficile de faire 1 an de plus. Pole emploi me donne que 4 trimestres. Je ne pourrai rien valider de plus
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 juin 2018 à 18:46

    bonjour
    née en juin 1956 j’ai demandé ma retraite pour le 01/07/2018
    j’ai reçu mes titre de pension
    fonction public 117 trimestres
    CARSAT 45 trimestres
    total reconnu des deux régimes 155 trimestres alors que cela devrai faire 162 trimestres
    es que ces normal
    il y a 6 trimestres AVPF reconnu par la CARSAT mais pas par la fonction public car il son dans les mémés années
    et que 4 trimestres par années son retenu
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin 2018 à 11:16

      Oui, comme expliqué fiche 19, on ne retient pas plus de 4 trimestres par an pour l’ouverture du droit.

      Répondre à ce message

      • Le 3 juin 2018 à 14:49

        bonjour
        merci pour votre réponse Claude
        mais pour les deux régimes combien il y a de trimestres validé
        117 + 45 = 162 ou 156
        merci

        Répondre à ce message

        • Le 3 juin 2018 à 23:02

          Ma réponse semblait évidente pour vous. Je ne connais pas votre carrière, mais si des années se chevauchent, ce sera plutôt 155 si j’ai bien compris ce que vous avez écrit.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 avril 2018 à 12:17

    Bonjour,
    la réforme de 2015 sur les retraites complémentaires obligeant, à compter de 2019, à travailler 4 trimestres supplémentaires pour bénéficier d’une retraite complémentaire complète, permettra t-elle de bénéficier automatiquement d’une surcote de 4 trimestres pour la retraite de base ?
    Merci pour votre réponse.
    Emmanuel

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2018 à 14:13

      La cotisation retraite complémentaire est temporaire (voir fiche 36).
      Pour la surcote il faut remplir les conditions indiquées dans cette fiche, ce n’est pas automatique.

      Répondre à ce message

      • Le 19 avril 2018 à 09:41

        Bonjour,
        je vais préciser ma question :
        Au 1er juillet 2021, j’aurai 62 ans et mes 167 trimestres nécessaires pour partir avec un taux plein.

        Mais pour bénéficier de ma retraite complémentaire pleine et entière (sans être amputée de 10% durant 3 ans), je vais être obligé de travailler 4 trimestres de plus.

        Je vais donc partir à 63 ans avec 171 trimestres (soit 4 trimestres de plus). Je dois donc, en toute logique, bénéficier d’une surcote de 5% (4 x 1,25%) sur ma retraite de base.

        Mon calcul est-il bon ?
        En fait, j’ai juste peur que les 4 trimestres supplémentaires travaillés pour la retraite complémentaire ne soient pris en compte QUE pour la retraite complémentaire et PAS pour la retraite de base.
        Mais sans doute suis-je dans l’erreur.

        Merci de votre confirmation.

        Emmanuel

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 mai 2018 à 22:27

    Bonjour,
    Je vous expose mon cas d’ecole.
    J’ai 58 ans né en janvier 1960
    Licencié pour motif personnel en Janvier 2018
    J ai droit a une durée de chômage de 2ans avec un début d indemnisation en Mai 2018 pour période de carence.
    Avant mon licenciement il était prévu que je sois en retraite à 60 ans car je remplissait tous les critères ( 5 trimestres cotises avant 20 ans)
    Au 31/12/2017 j’ai cumuler 161 trimestres.
    Mes questions sont les suivantes :
    Puis je toujours partir à l’âge de 60 ans sachant que mes 2 ans de chômage ne pourront me donner droit qu’a 4 trimestres.( 161 +4 = 165 : + un trimestre pour mon salaire de janvier ça ferait 166 il en manque 1 )
    Ayant quitter mon emploi fin janvier 2018 avec mon dernier salaire est de 2660 euros.
    A votre avis vais devoir re travailler pour récupérer le trimestre manquant afin de ne pas attendre 62 ans ? ( sachant qu’a mon âge cest dur dur de trouver !!!
    Si je suis en chômage au bout des 2 ans non rémunéré est ce comptabilisé pour la retraite même en cas de carrière longue ?
    Je n’ai rien trouvé pour les personnes dans mon cas et pourtant il doit y en avoir
    il y t il pour vous une solution ?
    Merci de vos réactions et de votre aide
    Cdt
    Jean pierre

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai 2018 à 22:58

      La fiche 13 vous explique que la retraite anticipée nécessite un certain nombre de trimestres cotisés (167 si né en 1960). Si vous ne les avez pas, chaque période de travail rémunérée 150 h vous donne droit à un trimestre cotisé (lisez la fiche 19).

      Répondre à ce message

    • Le 28 mai 2018 à 13:32

      @ Jean pierre

      Bonjour

      Ayant quitter mon emploi fin janvier 2018 avec mon dernier salaire est de 2660 euros.
      Il vous manque donc environ 340 euros de salaire brut pour obtenir un second trimestre en 2018.
      Votre départ au titre de la retraite anticipée sera acquis si vous cotisez sur cette somme en 2018.(intérim d’une semaine payé au smic).

      vais devoir re travailler pour récupérer le trimestre manquant afin de ne pas attendre 62 ans ?
      OUI puisque votre dernier salaire est inférieur à 2.964,00€.

      Si je suis en chômage au bout des 2 ans non rémunéré est ce comptabilisé pour la retraite même en cas de carrière longue ?
      Les trimestres validés à compter du 01/01/1980 au titre du chômage non indemnisé ne sont pas éligibles à la retraite anticipée dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er mars 2018 à 14:06

    Bonjour,
    Je totalise plus des 165 trimestres nécessaires à l’obtention d’une retraite à taux plein et j’ai dépassé l’âge légal (né en 1953).
    Tout nouveau trimestre travaillé me procure donc une surcote de 1,25 %.
    J’ai l’intention d’arrêter de travailler à la fin de l’année 2018.
    Pour des considérations de déclaration de vacance de poste, je dois faire le choix de ma date de départ entre le 31/12/2018 et le 01/01/2019.
    Je crains que le choix du 31/12/2018 me fasse perdre la surcote du trimestre (octobre/novembre/décembre) bien que j’aurai été en activité 91 jours au cours de ce trimestre (du 01/10 au 30/12.
    Pouvez-vous me confirmer ou infirmer mon analyse ?
    Je vous en remercie d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 1er mars 2018 à 19:16

      Je ne comprend pas bien ce qu’on vous demande !
      La retraite commence toujours le 1er du mois, donc le travail s’arrête le dernier jour du mois qui est ainsi complet. Si vous arrêtez de travailler le 1er janvier votre retraite commencera le 1er février. En terminant le 31 décembre au soir, votre trimestre est complet.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mars 2018 à 10:12

        Bonjour Claude,
        Le volet n°1 du dossier de demande de retraite (d’un fonctionnaire) comporte un cadre (N° 4) ou l’on doit préciser une date de départ (au format jj/mm/aaaa).
        Ma Direction me dit que si je saisis la date du 31/12/2018, mon emploi sera déclaré vacant et pris en compte dans le mouvement de mutation 2018 (affectations à compter de septembre 2018) alors que si je saisis la date du 01/01/2019, mon emploi ne sera déclaré vacant que pour le mouvement 2019 (à compter de septembre 2019).
        Si je ne veux pas nuire aux conditions de travail de mes futurs ex collègues, je devrais choisir la date du 31/12 mais comme je l’ai exprimé, je crains d’être pénalisé par la perte d’un trimestre de surcote.
        En fait je ne sais pas vraiment à quoi correspond la date à saisir dans ce document :
        Est-ce le dernier jour de travail ou est-ce le premier jour de retraite ?
        Merci encore de votre réponse.

        Répondre à ce message

        • Le 2 mars 2018 à 22:04

          Vous n’êtes pas sous la bonne fiche. La réponse figure à la fin du point 2 de la fiche 51.
          Si vous indiquez 31 décembre comme date de départ, comme indiqué dans le formulaire, elle commencera le 1er janvier. Il y a le risque que votre cessation d’activité sont comptabilisée le 30 décembre, mais cela dépend de votre employeur.
          Merci de vous rendre fiche 51 pour une autre question sur le sujet.

          Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2018 à 04:24

      Petite précision, il est impératif de "boucler" l’année en cours pour que le salaire de base de cette année soit pris en compte dans le calcul de la pension.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 avril 2018 à 07:55

    bonjour
    j’ai 57 ans je voudrais partir a la retraite a 60 ans j’ai les 4 trimestres avant mes 20 ans et actuellement j’ai 168 trimestres
    quel sera le taux et aurais je une decote
    merci pour votre reponse
    je suis actuellement au chomage

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 avril 2018 à 19:55

    bonjour ,
    Je suis ne le 13 avril 1956 . Je viens d’avoir 62 Ans .
    J’ai 167 trimestres de cotisation au 31/03 /2018
    Ai je interet à partir d’ci fin 2018 pour eviter de prendre le malus de 10 % sur les retraites Arrco ..
    ou d’apres vous
    Puis je attendre 2019 pour beneficier d’une majoration par trimestre supplementaire ? ( date de départ de cette majoration juillet 2018 ou avril 2018 ? ) .

    En vous remerciant pour votre aide, je vous souhaite une excellente soiree .CDLT

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2018 à 22:01

      Vous n’êtes pas concerné, lisez la fiche 36.

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2018 à 02:55

      @Deval

      Bonsoir,

      Ai je interet à partir d’ci fin 2018 pour eviter de prendre le malus de 10 % sur les retraites Arrco ..
      NON puisque vous n’êtes pas concerné car né en 1956.

      Puis je attendre 2019 pour beneficier d’une majoration par trimestre supplementaire ?
      OUI,mais les majorations ne commenceront que pour les trimestres civils travaillés à compter du 01/07/2018.
      Mais là n’est pas le plus important.
      Si vous partez à compter du 01/01/2019,vous ne serez pas imposé sur vos revenus 2018 avec l’application du prélèvement à la source mais uniquement sur vos revenus de retraite 2019 qui devraient être moins importants d’où un gain d’impôt.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 17 avril 2018 à 09:19

    Bonjour
    Ayant fait une demande de pension de réversion auprès de la CNRACL , j ai reçu un decompte mais je n’arrive pas a calculé le montant de la retraite qu’aurait perçu mon ex epoux et donc le montant de ma pension de réversion ?
    Les éléments de calcul sont :
    trimestres liquidables : 129
    durée d’assurance 139 trim

    pourcentage de liquidation 57,9341%

    J’ai lu que le taux plein de la retraite est de 50 % ; ces éléments de calculs atteignant 57% permettent ils d’affirmer que mon ex époux aurait perçu une retraite à taux plein majoréé (3 enfants)

    merci,

    cordialemen

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 16 avril 2018 à 14:19

    bonjour ,

    j’ai 62 ans le 15 juin prochain et 166 TRIMESTRES

    je souhaite arrêter mon activité le 31 octobre 2018 et prendre ma retraite le 1 JANVIER 2019

    aurais je droit à 1 trimestre de surcote ou à 2 trimestres ?

    merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 16 avril 2018 à 18:39

      La surcote s’obtient après sa carrière complète et son âge légal à partir du trimestre civil qui suit. Donc le 1er juillet pour vous. Lors de votre demande de départ en retraite pour le 1er janvier, on regardera combien vous avez cotisé depuis cette date, si c’est deux trimestres (voir fiche 19), vous aurez deux trimestres de surcote.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 mars 2018 à 20:48

    Bonjour,
    Je suis née en 1952 et je prends ma retraite le 1/04/2018, avec 166 trimestres + 8 pour maternité. Mais j’ai été en CLD ( cancer ) à partir du 23/09/3013.
    Les 10 trimestres supplémentaires peuvent-ils me permettre d’espérer une surcote malgré les trimestres maladie/maternité ?
    La CARSAT étant difficile à joindre, je vous remercie beaucoup par avance si vous pouvez me répondre.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars 2018 à 22:10

      Les trimestres pour arrêt de travail pour maladie sont gratuits et ne donnent pas droit à la surcote.
      Mais si vous êtes fonctionnaire, allez la fiche 49.

      Répondre à ce message

      • Le 15 avril 2018 à 19:03

        Bonjour et encore merci de m’avoir répondu.
        Je voudrais, au cas où cela pourrait rendre service à d’autres, vous dire que les trimestres maladie sont bien pris en compte pour la surcote (je ne suis pas fonctionnaire) dans la mesure où il n’y a pas de départ anticipé à la retraite. La CARSAT me l’a confirmé en finalisant mon dossier.
        Bien cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 15 avril 2018 à 21:35

          Selon le droit, les trimestres assimilés, gratuits, pour maladie ne sont pas pris en compte. Mais 150 heures équivalent Smic donnent droit à une trimestre cotisé (voir fiche 19), ce doit être votre cas.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 avril 2018 à 19:36

    Bonjour et merci de m’accorder un peut de votre temps.
    Je suis née le 15 07 1960 mon âge légal de départ a la retraite est 2022. 62 ans
    D’après les textes de l’assurance retraite, je remplis les conditions pour partir a 60 ans. Donc 1 août 2020
    Ces conditions sont les suivantes.
    5 trimestres avent l’année civile de mes 20 ans j’ en ais 14 et un total de 167 trimestres cotisé, j’en aurais 174 au premier août 2020.
    Ma question est la suivante.
    Y a-t-il des textes de loi qui m’empêchent de bénéficier de ce départ quel serons les décotes ou surcotes.
    Encore merci.
    Cordialement
    Remondini Patrick

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2018 à 22:03

      La retraite anticipée carrière longue est expliquée fiche 13.

      Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2018 à 11:17

      @ REMONDINI patrick

      Bonjour,

      quel serons les décotes ou surcotes.
      Aucunes.
      1) Pas de décote car la retraite anticipée dispositif carrière longue de par ses conditions d’éligibilité induit une retraite à taux plein avec la durée d’assurance requise.(retraite pleine).
      2) Pas de surcote car les trimestres travaillés au delà de la durée requise ne concerne que ceux travaillés après l’âge légal de la retraite. ( 62 ans pour les assurés nés à compter de 1955).

      Y a-t-il des textes de loi qui m’empêchent de bénéficier de ce départ
      Pas à ce jour,mais la législation applicable sera celle en vigueur en 2020.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 janvier 2018 à 18:36

    Bonjour,

    Né en février 1957, j’ai au 31/12/2017 une durée total d’assurance de 166 trimestres mais seulement 146 trimestres cotisés.
    Si je prends ma retraite au 1er mars 2019 à 62 ans, subirai-je une décôte ?

    Les textes ne sont pas clairs sur la différence "validés" / "cotisés".

    En vous remerciant de votre réponse.
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2018 à 18:54

      Ce sont toujours les trimestres validés qui servent au calcul de la retraite.Vous n’aurez pas de décote.
      Les trimestres cotisés sont utiles pour le départ anticipé, le calcul du minimum contributif et quelques exceptions (travailleur handicapé)

      Répondre à ce message

      • Le 12 janvier 2018 à 20:27

        Merci beaucoup pour votre réponse !

        Bien cordialement

        Répondre à ce message

      • Le 10 avril 2018 à 17:50

        Bonjour je suis née en 1952 et au 1er mai 2018 je recevrais ma retraite à taux plein j ai 60 trimestres cotisés et 164 trimestres valides ma question est aurais je droit au minimum contributif merci de votre réponse

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 avril 2018 à 18:46

    bonjour
    ne en janvier 1962 je vais prendre ma retraite le 1er fevrier 2022 a 60ans longue carriere car 14 trimestres avant 20ans j’aurai cotise 174 trimestres...aurai je droit a une surcote VU MES 6 TRIMESTRES EN PLUS .et est ce que la decote de 10% ME SERA APPLIQUE AU NIVEAU DE LA COMPLEMENTAIRE
    MERCI POUR VOTRE REPONSE
    CORDIALEMENT
    MR VANBESIEN

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 février 2018 à 13:22

    Bonjour,

    tout d’abord merci pour votre site très bien fait.

    Je remplis les conditions pour une retraite à taux plein à l’âge 65 ans :
    - je suis née en 1953 soit bien entre juillet 1951 et fin 1955
    - j’ai eu et élevé 5 enfants ;
    - j’ai cessé pendant plusieurs années mon activité professionnelle pour me consacrer à leur éducation ;
    - je peux justifier d’un nombre de 28 trimestres (largement au-dessus du minimum requis) avant cette interruption.

    Malgré cela, des conseillères CARSAT m’ont indiqué au téléphone que je ne pourrais bénéficier d’une pension à taux plein qu’à l’âge normal de 66 ans et 2 mois. Ces règles de départ sans décote auraient changé récemment.
    Qu’en est-il exactement ? Quels sont mes recours pour faire valoir mes droits ?
    Merci d’avance pour votre réponse. Cordialament
    MM Fages

    Répondre à ce message

    • Le 14 février 2018 à 15:18

      Au téléphone, les personnes n’ont pas la même formation que ceux qui liquident les retraites. Ce que nous écrivons est exact. La circulaire Cnav 2014-6 précise les conditions de mise en œuvre, je vous copie un extrait.
      « Le IV de l’article 20 de la loi du 9 novembre 2010 prévoit de maintenir à 65 ans l’âge du taux plein pour les assurés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 inclus ayant eu ou élevé au moins 3 enfants qui ont interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour se consacrer à l’éducation de l’un ou de ces enfants et justifient au préalable d’une durée minimale d’assurance au titre d’une activité professionnelle. Les modalités d’application de cette mesure sont déclinées à l’article 2 du décret n° 2011-620 du 31 mai 2011. »

      Répondre à ce message

      • Le 14 février 2018 à 16:08

        Bonjour, Merci beaucoup pour votre réponse. J’ai les éléments pour faire valoir mes droits. Je vais demander un rendez vous avec un conseiller pour obtenir la liquidation de mes droits.
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 14 février 2018 à 16:17

          Vous pouvez dès à présent télécharger et remplir votre demande de retraite, vous aurez ainsi tous les documents à joindre.

          Répondre à ce message

          • Le 18 février 2018 à 19:12

            Bonjour,
            Et encore merci pour votre précieuse aide.
            Si je prends ma retraite à 65 ans j’aurai donc la retraite de base sans décote bien que n’ayant cotisé que 158 trimestres (au lieu des 165 exigés). Qu’en est-il alors des retraites complémentaires ARRCO et IRCANTEC ? Sur le site de la CARSAT, mon estimation globale précise que la retraite à taux plein pourra être prise au 1/11/2019 pour l’ARCCO et au 1/01/2020 pour l’IRCANTEC.
            D’autre part j’ai cumulé chômage indemnisé (versé en auto assurance par un employeur public) et travail durant l’année 2017. Sur mon relevé n’ apparaissent que 3 trimestres cotisés. Ai je une démarche à effectuer pour que le 4° trimestre 2017 vienne en complément assimilé chômage ?
            Bien cordialement
            MM Fages

            Répondre à ce message

            • Le 18 février 2018 à 21:21

              Si vous avez droit à la retraite de base sans décote, vous aurez droit à la retraite complémentaire sans abattement.
              si vous étiez inscrit comme demandeur d’emploi, Pôle emploi aurait du le signaler à l’assurance retraite. Lisez la fiche 19.

              Répondre à ce message

      • Le 5 avril 2018 à 07:41

        Bonjour,
        J’ai pris contact avec une personne à la CARSAT qui doit liquider ma retraite. Voilà sa réponse à propos de ma demande de retraite à 65 ans à taux plein.

        Afin de bénéficier d’une retraite à taux plein avant l’âge légal, il y a lieu que vous réunissiez les conditions cumulatives suivantes :
        Une retraite à taux plein, c’est-à-dire au taux maximum de 50 %, peut être attribuée dès l’âge de départ à la retraite à la mère de famille qui :
        • a élevé au moins 3 enfants ;
        • réunit 120 trimestres d’assurance ;
        • a exercé un travail manuel ouvrier pendant une durée déterminée.
        Si tel n’est pas le cas, nous ne pourrons pas vous attribuer une retraite à taux plein à 65ans.
        Au vu de vos écrits, il semblerait que vous ne réunissiez pas toutes les conditions, compte tenu notamment de l’exercice d’un travail manuel ouvrier
        Pour avoir une décision officielle émanant de notre caisse, seul une demande de pension sera nécessaire pour envisager un rejet.

        Et pourtant sur vos conseils je lui précise que je remplis les conditions cumulatives données dans l’article 20 paragraphe 4 de la loi du 9 novembre 2010 :
        • avoir eu ou élevé au moins trois enfants ;
        • avoir interrompu ou réduit l’activité professionnelle pendant 8 trimestres pour se consacrer à l’éducation de ces enfants ;
        • justifier d’une durée d’assurance minimale de 8 trimestres avant cette interruption ou réduction d’activité,

        Est-ce qu’il faut obligatoirement être mère ouvrière pour bénéficier à titre dérogatoire de la retraite à taux plein à 65 ans ? Si je dois avoir un rejet et attendre 66 ans et 2 mois pour bénéficier de ma retraite à taux plein je ne vois pas l’intérêt d ‘établir un dossier dès aujourd’hui.
        A qui m’adresser pour faire reconnaitre mes droits ?
        Merci de vos précieux conseils
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 5 avril 2018 à 09:02

          Je vous invite à rechercher la circulaire Cnav 2014-64 afin de vérifier en détail les conditions à remplir et donc voir si la personne de votre Carsat a raison ou tort.

          Répondre à ce message

        • Le 5 avril 2018 à 23:46

          J’ajoute que je crois que votre interlocutrice confond deux dispositifs : celui de mère de famille ouvrière décrit fiche 18 et celui décrit dans cette fiche : mesure dérogatoire pour les parents de trois enfants réservée aux assurés nés entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 avril 2018 à 15:57

    Bonjour,
    Je suis née en 1963, j’ai eu 3 enfants dont handicapée, j’ai validé 7 trimestres avant la fin de ma 20e année. Est ce que je peux demander ma retraite à 60 ans pour carrière longue.En sachant que j’ai tous mes trimestres grâce à mes enfants.
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 22 mars 2018 à 13:09

    Bonjour,
    Je suis né en 1952.
    J’ai déjà dépassé l’âge légal et j’aurais le taux plein en juillet 2018, mais je vais continuer à travailler car je n’ai, à ce jour que 98 trimestres de validés sur 164.
    Je compte travailler encore jusqu’à fin 2021, à 69 ans et 2 mois 1/2.
    J’aurais mon calcul de retraite fait sur les 25 meilleures années.

    Est ce que j’ai quand même intérêt à retrouver d’anciennes fiches de paye pour récupérer quelques trimestres (moins de 10) d’années où mes revenus étaient plus faibles et ne participeront donc pas au 25 meilleures années ?
    Y a t il des pénalités ou malus pour périodes non cotisées (j’étais à l’étranger sans cotisation à la caisse des français à l’étranger) ?
    Merci de votre aide bénévole.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2018 à 13:52

      POur une carrière incomplète à l’age du taux plein sans décote (fiche 18), les trimestres en plus sont très intéressants : voir point 8 de la fiche 19.
      Attention, tout salaire inscrit au compte une année est pris en compte si nécessaire dans les 25 meilleures années (voir fiche 21). Mais les trimestres assimilés attribués gratuitement augmentent la retraite.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 mars 2018 à 14:32

    ( 52 ) Bonjour, je suis née en 1952. Je totalise 177 trimestres , au 31 décembre 2017. Je prends ma retraite, au 1er août 2018. Puis-je bénéficier d’ une surcote ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 17 mars 2018 à 09:25

    bonjour
    né en1962
    commencer a travailler a l age 18 ans sans arrêts
    a quel age puis-je parti au plus tôt
    y a t il une décote
    et elle définitive
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2018 à 11:47

      Le tableau 2 répond à votre question. La décote est définitive, il est donc préférable de l’éviter.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2018 à 01:48

      @ jeanpierre

      Bonsoir,

      né en1962
      commencer a travailler a l age 18 ans sans arrêts
      a quel age puis-je parti au plus tôt

      Vous pourrez partir si vous continuez votre activité avant l’âge légal de la retraite dés vos 60 ans ou dés la durée d’assurance de 168 trimestres atteinte sans aucune décote.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 mars 2018 à 18:26

    Je ne réponds à aucun critère relatif au taux plein, je suis née en novembre 1952, j’ai travaillé pendant près de 18 ans, plus précisément depuis 1998 avec des interruptions, je n’ai pas d’enfants, je souhaiterais savoir quel serait le montant mensuel de ma retraite ? Merci de votre bienveillance.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 mars 2018 à 08:46

    Bonjour,
    je rachète des trimestres au titre d’années d’étude , 9 au taux 1 ( taux) et 3 au taux 2 (taux et durée assurance) et ainsi j’arrive à 63 ans et 8 mois avec 170 trimestres qui me permettrons à priori d’éviter l’abattement de 10 % sur mes complémentaires pendant 3 ans . En revanche aurais-je droit à une majoration(1,25% par trimestre au delà des 166) sur la retraite et sur combien de trimestres ?
    Par avance merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2018 à 09:48

      Pour la contribution de solidarité, lisez la fiche 36.
      Pour le calcul de la surcote, aucun trimestre n’est exclu. Le mode de calcul est indiqué dans cette fiche : la période de référence débute le 1er jour du trimestre civil qui suit l’âge légal de départ à la retraite et le 1er jour du mois qui suit la date d’acquisition du nombre de trimestres requis pour le taux maximum de 50%.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mars 2018 à 15:28

        Merci pour vos explications et donc si je ne fais pas d’’erreur avec 170 trimestres (quelque soit le mode d’ acquisition), j’ai 4 trimestres de plus que requis ( 166 pour moi né en 1957) et donc de ce fait ne subit pas l’abattement des 10 % sur 3 ans pour mes complémentaires.
        Pour la surcote retraite SS, les 4 trimestres supplémentaires sont-ils pris en compte ou seulement 3 sachant que j’aurai les 166 trimestres au 1/07/2020 et que je compte partir le 1/07/2021 avec les 170 trimestres ?
        D’avance merci

        Répondre à ce message

        • Le 3 mars 2018 à 13:56

          @Letrenne gérard

          Bonjour,

          donc si je ne fais pas d’’erreur avec 170 trimestres (quelque soit le mode d’ acquisition), j’ai 4 trimestres de plus que requis ( 166 pour moi né en 1957) et donc de ce fait ne subit pas l’abattement des 10 % sur 3 ans pour mes complémentaires.
          OUI,puisque la proratisation n’intervient pas dans l’obtention du taux plein.

          Répondre à ce message

    • Le 5 mars 2018 à 10:43

      Pourriez vous me confirmer ou pas mon calcul retraite SS pour 170 trimestres au 1/07/2021 (soit 158 tr+12 tr rachat pour études supérieures) avec 9 rachetés au taux 1 (taux) et 3 au taux 2 (taux + durée assurance ) et génération 1957 (166 trimestres requis pour taux plein) comme suit :

      R= SAM x 0,5 x (170-9)/166 ( ou c’est la même chose : R=SAM x 0,5 x (158+3)/166 ) car 3 trimestres rachetés pour taux et durée d’assurance et avec 5% (4 x 1,25%) de majoration pour 4 trimestre au delà de 166 et sans abattement de 10% pendant 3 ans sur mes complémentaires( car taux plein atteint)

      Par avance merci ,

      Répondre à ce message

      • Le 5 mars 2018 à 21:32

        @ Letrenne gérard

        Bonsoir,

        R= SAM x 0,5 x (170-9)/166 ( ou c’est la même chose : R=SAM x 0,5 x (158+3)/166 ) car 3 trimestres rachetés pour taux et durée d’assurance
        EXACT.
        sans abattement de 10% pendant 3 ans sur mes complémentaires( car taux plein atteint)
        OUI.
        avec 5% (4 x 1,25%) de majoration pour 4 trimestre au delà de 166
        OUI, si je me réfère au point 4 de cette fiche,la proratisation n’intervenant pas.
        Bien évidemment cela suppose que les trimestres acquis après 62 ans soient des trimestres travaillés.

        L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).

        Répondre à ce message

        • Le 6 mars 2018 à 09:25

          votre réponse : Bien évidemment cela suppose que les trimestres acquis après 62 ans soient des trimestres travaillés.

          je suppose que oui dans la mesure où ces 4 trimestres (et plus) seront cotisés dans la mesure où je bénéficierai d ’un aménagement fin de carrière ( plein temps) financé par mon compte épargne congé accordé dans mon entreprise

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 mars 2018 à 22:30

    Bonjour,
    A 62 ans âge légal, j’avais 164 trimestres cotisés+ 8 trimestres pour enfant soit un total de 172 trimestres validés, versus les 166 trimestres exigés pour avoir une retraite à taux plein. Ai-je droit à la surcôte pour le nombre de trimestres travaillés au-delà de mes 62 ans ? Sachant qu’il écrit : L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).
    Cette durée d’assurance exigée pour surcôte inclut-elle ou non les 8 trimestres pour enfant (maternité+éducation) ?

    Merci pour votre éclairage
    Karo

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 février 2018 à 00:33

    bonjour, mon frère né en septembre 1955, à fait valoir sa retraite d’exploitant agricole au 1er janvier 2018, donc il avait l’age légal de 62 ans ; Au 1er janvier 2018 il totalisait de 166 trimestres pour ouverture des droits, et de 164 trimestres cotisés. Sa retraite a donc été calculé sur 164 trimestres, mais sur la base du taux plein (sans minoration). Par contre il perçoit une petite retraite, en dessous du minimun contributif . Ma question est de savoir si bien qu’il n’est que 164 trimestres cotisés il peut demander le minimun contributif à la MSA.
    Merci par avance de votre réponse, cordialement. Claude

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2018 à 00:18

      Le régime de retraite de retraite des exploitants agricoles est particulier. Leur retraite est en rapport avec leur cotisations, donc assez faible. Mais il a droit à l’Aspa, fiche 23.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 février 2018 à 11:57

    Bonjour,
    Né en 1954, avec 155 trimestres, je pourrai partir avec un taux plein le 01/10/2019 à l’âge de 65 ans et 7 mois. Je souhaitais partir le 01/10/2018. Je crains de miner mon futur juste pour 1 an de moins. Racheter des points ? Rester un an de plus que prévu risque d’être très difficile mais possible pourtant je cherche une autre solution.
    Quelques pistes seraient les bienvenues pour m’aider à prendre la décision la plus judicieuse.
    Merci par avance,

    Répondre à ce message

    • Le 24 février 2018 à 22:30

      Effectivement, la décote est définitive pour toute votre vie. Si vous pouvez l’éviter, faites-le !
      Seules les études supérieures et les années incomplètes peuvent être achetés (fiche 16).

      Répondre à ce message

    • Le 25 février 2018 à 18:11

      @COUDOUEL Dominique

      Bonsoir,

      Quelques pistes seraient les bienvenues pour m’aider à prendre la décision la plus judicieuse.
      De demander à votre employeur une rupture conventionnelle ce qui ensuite vous permettrait de bénéficier d’une indemnisation chômage et des trimestres manquants pour une retraite à taux plein au 01/10/2019.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 23 février 2018 à 14:28

    j’ais eu pendant 13 ans2 emploies 1divers,2 un emploie de gardien 13 sans discontinuer de cite par periode de(1/m à 8/m) /an avec marquer en bas de page salaire
    "vaut 200h/trimestre" car ma renumeration etait de l’ordre d’une 40h/m ircantec ne compte 12 a 8 points/an ais je droit a convertir tout cela en regime general

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 21 février 2018 à 08:46

    Bonjour,pouvez vous me dire si la surcote de 1,25 pour cent par trimestre s’applique sur la retraite de base (une fois calculée) ou sur le salaire moyen annuel (avant l’application du taux de 0,50 pour cent en ce qui me concerne) ?
    j’ai 62 ans passés,166 trimestres cotisés et en retraite progressive depuis janvier 2018 (donc je continue à travailler à mi-temps)et je me demande comment est calculée la surcote.
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 21 février 2018 à 15:46

    j ’aurai 18i trimestres validés quand je prendrai ma retraite à 66ans 2 mois , étant né en 1953 l age légal étant de 61 ans 2 mois les trimestres a taux plein étant de 165 trimestres j ’aurai donc 16 trimestres excédentaires. Quel pourcentage de surcote m’appliquera t’on ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 février 2018 à 15:10

    Bonjour Claude

    Je suis à la retraite depuis le 1er juillet 2016. Cela fait plus de 10 ans que je me bagarre pour obtenir des trimestres
    supplémentaires au titre de mon Service militaire de 18 mois (12 mois de service national + 6 mois d’engagement) effectué à Djibouti en 75/76.
    Jusqu’ici je n’avais eu que des refus et après un recours amiable en juin dernier, je viens d’avoir gain de cause en me basant sur le code des pensions civiles et militaires que j’ai due décrypter et étayer moi-même auprès de la CARSAT article par article (7 au total).
    C’est au titre des bonifications de dépaysement que 3 trimestres supplémentaires m’ont été attribués. On me les refusait parce que
    je n’avais pas fait la guerre d’Algérie..... effectivement j’avais 6 ans à l’époque....

    Je voulais vous le dire pour info compte tenu des services importants que vous rendez ici sur votre site. Je vous avais questionné
    mais vous n’aviez pas d’information à ce sujet.

    J’ai aussi une question à vous poser dans la continuité. Je vais avoir un rappel j’imagine depuis le jour de mon départ en retraite
    le 1er juillet 2016. Cependant j’ai été en retraite progressive au 1er janvier 2015 donc sur la base de 3 trimestres dus mais donc en moins dans le calcul à l’époque.

    Pouvez-vous me dire si la révision de trimestres supplémentaires peut s’appliquer rétroactivement avec rappel, également sur la retraite progressive depuis le 1er janvier 2015 ?

    Depuis des années, la CARSAT soit ne me répondait pas, soit mettait des mois entre 2 courriers.....visiblement elle ne voulait pas s’en occuper.
    J’avais émis des réserves de régularisation à la signature de ma demande de retraite définitive en 2016.

    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 19 février 2018 à 21:43

      Je suis surpris que l’assurance retraite reconnaisse des bonifications de dépaysement d’un militaire. Je pense que ces six mois sont considérés comme un travail cotisé auprès du régime de retraite des militaires, mais comme vous n’êtes pas resté, vos droits auraient dus être transférés par l’armée au régime général et à l’Ircantec. Dans ce cas les cotisations donnent droits à des trimestres comme expliqué fiche 19.
      Vous avez été au Tass pour obtenir satisfaction.

      Répondre à ce message

      • Le 20 février 2018 à 14:40

        Bonjour Claude,

        Merci pour votre réponse. Je ne sais pas si mon dossier s’est retrouvé devant le TASS.
        Ne voyant rien bouger puis ayant eu un refus, je me suis contenté d’argumenter ma demande auprès du Président de la Commission de recours amiable de la CARSAT en juin 2017.

        Fin novembre la CARSAT m’a fait savoir que mon dossier était transmis pour validation de régularisation sans doute au service des armées (je n’ai plus le nom). Je comprends mieux maintenant. Finalement mes droits ne seraient pas révélés si je n’avais pas insisté lourdement. La CARSAT n’a consenti à étudier mon dossier qu’à partir de ce moment là.

        Avez-vous une réponse à m’apporter concernant ces 3 trimestres qui, de fait, me manquaient lorsque ma retraite progressive a été calculée en janvier 2015. Peut-il y avoir rappel ?

        Merci de votre réponse
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 20 février 2018 à 22:25

          Vous mettez en cause la Carsat alors que c’est le ministère des armées qui n’a pas transmis votre dossier à l’assurance retraite à l’époque. En effet, s’il avait reversé les cotisations comme il le devait vous n’auriez pas eu ce problème.
          Rien ne vous empêche de demander un rappel puisque votre carrière a été régularisée.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 février 2018 à 16:00

    Bonjour.
    Je suis né en octobre 1959, j’ai plus de 5 trimestres cotisés avant mes 20 ans. Il me faut 168 trimestres pour bénéficier d’une carrière longue et partir à 60 ans. Problème, je suis au chômage depuis 2 ans, et il me reste 1 ans de droits. En octobre 2019 j’aurai 60 ans. Si je ne retrouve pas de travail, et tenant compte du fait que ma période de chômage ne m’ouvre droit qu’à 4 trimestres maxi cotisés, il me manquera 8 trimestres.
    Ma question est : Malgré ce déficit de 8 trimestres, puis-je ouvrir mes droits à retraite à 60 ans avec une décote, en sachant que le rachat de trimestres m’est impossible ?
    Merci d’avance à toute l’équipe.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 20 février 2018 à 22:11

      Non, la retraite avant 62 ans n’est possible qu’avec une carrière complète.
      Comme indiqué fiche 19, il faut seulement 150 heures de travail au Smic pour avoir un trimestre.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 février 2018 à 08:52

    Bonjour,
    née le 2 février 1953, j’aurai 165 trimestres fin mars.
    conditions du taux plein et date du taux plein (précisément) :

    65ans (âge légal, 61 ans et 2mois) + 165 Tr)
    ou
    65 ans et 2 mois (65 ans et 2 mois + 165 Tr)

    est ce que je remplis les conditions du taux plein au 1er avril ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 février 2018 à 02:10

    Bonjour,
    Je suis né le 28 octobre 1953,je suis fonctionnaire, je travaille depuis le 06/12/1971,je voudrais partir à la retraite le 06/12/2019,ma question est : est ce que je peux dépassé les 100% avec la surcote(pour information je vie à l’Ile de la Réunion). Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 février 2018 à 20:28

    Bonjour
    J’aurai 61 ans en mars prochain et souhaiterais travailler jusqu’à 63 ans soit en mars 2020.
    Il m’ est proposé de changer de catégorie et de passer en catégorie A sédentaire . Le choix est possible jusqu’au 28 février.

    Mon employeur m’a fait une simulation de retraite à l’âge de 62 ans dans les 2 catégories, mais il refuse de me faire une simulation jusqu’à 63 ans !
    Les retraites seront pratiquement les mêmes à 62 ans dans les 2 catégories, mais le placement en catégorie A me permettra de travailler plus longtemps et de gagner un peu plus . Je pensais donc passer en catégorie A .
    Or la CNRACL m’affirme que je risque de perdre de la surcote en changeant de catégorie car les années de bonification ne seraient alors plus prises en compte pour le calcul de la surcote ?J’aimerais savoir ce qui est vrai afin de choisir en toute objectivité.Je ne trouve pas la solution dans les textes ...

    Pour information : J’ai obtenu fin 2017 :- 187 trimestres en assurance dont 12 trimestres de bonification au titre de 1 an de bonification tous les 10 ans de travail en secteur hospitalier en catégorie activeB,, et 21 trimestres en privé
    -157 Trimestres en liquidation ( dont 21 dans le priv

    Je vous serais très reconnaissante de m’aider à comprendre comment se calcule cette surcote selon les 2 catégories . Les années de bonification entrent-elles en ligne de compte ou non ?
    Merci beaucoup

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 février 2018 à 11:14

    Bonjour,
    Fonctionnaire d’état de puis le24/04/1972, je suis né le 28/10/1953. A quel âge mon administration peut m’obliger de partir à la retraite ? SVP

    Répondre à ce message

    • Le 13 février 2018 à 16:43

      Si vous étiez fonctionnaire dans la catégorie sédentaires, l’âge limite pour votre génération est 66 ans et 2 mois. Vous pouvez consulter la fiche 47 de ce guide : ouverture des droits à la retraite et âge limite.

      Répondre à ce message