C. Retraites Sécu


20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote


La pension de base est un pourcentage appelé « taux ». On applique ce taux au salaire annuel moyen. Le taux normal de 50 % peut être réduit si l'une ou l'autre condition n'est pas remplie, la décote, et une majoration s'applique en cas de prolongement de l'activité au-delà de l'âge requis, la surcote.

Mise à jour : - du point 4 sur la surcote suite à la circulaire Cnav 2017-4.

Rappelons qu’il y a deux types d’âge à mémoriser pour comprendre les explications ci-dessous.
« L’âge légal » permet d’obtenir une retraite (vers 62 ans). Le taux plein (50 % sur le salaire annuel moyen) est acquis si l’assuré a le nombre de trimestres requis. Sinon, il subit une décote sur le taux.
« L’âge du taux plein » permet d’obtenir une retraite sans décote sur le taux de 50 %, quel que soit le nombre de trimestres obtenu.
Quand on a obtenu l’ouverture du droit à une retraite au taux plein, on calcule ensuite le montant de la retraite proratisée en fonction de la durée de la carrière (fiche suivante).

1. Taux plein, quel que soit le nombre de trimestres

Le taux plein de 50 % est accordé sans autre condition à partir de l’âge de 65 à 67 ans (voir tableau 1).
Par dérogation, le taux plein s’applique à partir de 62 ans aux assurés :

  • reconnus inaptes au travail
  • travailleurs handicapés justifiant d’une incapacité permanente au moins égale à 50 %.

Il s’agit aussi des :

  •  titulaires d’une pension d’invalidité ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  •  anciens combattants ou prisonniers de guerre ;
  •  anciens déportés ou internés, titulaires de la carte de déporté ou interné de la Résistance, de la carte de déporté ou interné politique ;
  •  mères de famille ouvrières ayant élevé au moins trois enfants pendant neuf ans avant leur 16e anniversaire, totalisant 120 trimestres, tous régimes confondus (y compris les huit trimestres par enfant), et ayant exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins cinq ans dans les 15 dernières années.

L’âge du taux plein est maintenu à 65 ans pour certains assurés :

  • interruption de l’activité professionnelle si aidant familial ;
  • bénéficiaire d’un trimestre de majoration d’assurance pour enfant handicapé ;
  • aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à l’enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
  • né entre juillet 1951 et fin 1955 et remplissant 3 conditions : avoir eu ou élevé au moins 3 enfants ; avoir réduit ou cessé son activité professionnelle pour se consacrer à leur éducation ; justifier d’un nombre de trimestres minimum avant cette interruption ou réduction.

Tableau 1. Âge du taux plein sans décote

Période de naissance Âge du taux plein sans décote
Avant juillet 1951 65 ans
Entre juillet et décembre 1951 65 ans et 4 mois
1952 65 ans et 9 mois
1953 66 ans et 2 mois
1954 66 ans et 7 mois
1955 et après 67 ans
Attention !

Inaptes au travail

Pour le salarié reconnu inapte au travail, la retraite au taux plein est à l’âge légal (depuis 2010).
Lorsque l’assuré invalide justifie d’une activité professionnelle, la pension de retraite allouée au titre de l’inaptitude au travail n’est accordée que si l’assuré en fait expressément la demande.

Bon à savoir

Taux plein à 62 ans pour personnes handicapées

Depuis février 2014, il est possible à une personne en situation de handicap dont le taux d’incapacité est d’au moins 50 % de liquider ses droits à la retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans (contre 65 ans auparavant).

2. Taux plein si trimestres requis, tous régimes confondus

Les règles applicables pour le calcul de la retraite sont celles en vigueur au moment où le salarié atteint l’âge où il peut partir en retraite. Ainsi, les règles de calcul sont fixées en fonction de sa génération et non selon l’année de liquidation, que celle-ci ait lieu avant (retraite anticipée) ou après l’âge légal.
Les durées d’assurance validées dans tous les régimes de base sont cumulées pour déterminer le droit à la retraite au taux plein à l’âge légal : régimes sécu, régimes spéciaux de salariés, régimes de non-salariés, régimes étrangers de sécurité sociale.
Le tableau 2 fixe le nombre de trimestres requis pour chaque génération, jusqu’à celle de 1973.
Les préretraités et chômeurs cessent d’être indemnisés dès qu’ils ont l’âge légal et totalisent le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein à 50 %. Si le taux plein n’est pas atteint en cours d’indemnisation à un certain âge, les chômeurs peuvent, sous certaines conditions, continuer à percevoir leur allocation de Pôle emploi, jusqu’à l’âge où ils auront droit à une retraite à taux plein.

Tableau 2. Nombre de trimestres pour le taux plein à l’âge légal

C’est l’année de naissance qui détermine le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein avant 67 ans (âge du taux plein sans décote tableau 1).

Année de naissance Trimestres requis pour l’âge légal Âge légal (départ possible)
Nés en 1948 et avant 160 trimestres 60 ans
Nés en 1949 161 trimestres 60 ans
Nés en 1950 162 trimestres 60 ans
Nés de janvier à juin 1951 163 trimestres 60 ans
Nés de juillet à décembre 1951 163 trimestres 60 ans et 4 mois
Nés en 1952 164 trimestres 60 ans et 9 mois
Nés en 1953 165 trimestres 61 ans et 2 mois
Nés en 1954 165 trimestres 61 ans et 7 mois
Nés en 1955, 1956, 1957 166 trimestres 62 ans
Nés en 1958, 1959, 1960 167 trimestres 62 ans
Nés en 1961, 1962, 1963 168 trimestres 62 ans
Nés en 1964, 1965, 1966 169 trimestres 62 ans
Nés en 1967, 1968, 1969 170 trimestres 62 ans
Nés en 1970, 1971, 1972 171 trimestres 62 ans
Nés en 1973 et après 172 trimestres 62 ans

3. Taux minoré ou décote avant l’âge du taux plein sans décote

Si on demande la liquidation de sa pension avant l’âge du taux plein sans décote (point 1), mais à partir de l’âge légal (point 2), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.
Cette décote était de 10 % par année manquante, elle est réduite par la réforme de 2003. La décote descend à 5 % par année manquante (au lieu de 10 %) et sans dépasser 12,5 % (au lieu de 25 %).

La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

  •  soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
  •  soit par rapport à la durée requise pour le taux plein.
    C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.

Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen.
Pour l’assuré dont le taux plein à 65 ans est maintenu, le nombre de trimestres retenu sera celui séparant l’âge auquel la pension est liquidée et le 65e anniversaire de l’intéressé, pour le calcul de la décote.
Exemple. Un salarié né en 1954 demande sa liquidation à 61 ans et 7 mois en septembre 2015, avec 155 trimestres validés.

En application de la règle, on calcule le nombre de trimestres manquants :

  •  par rapport à l’âge du taux plein, soit 66 ans et 7 mois : 5 ans x 4 trimestres = 20 trimestres ;
  •  par rapport à la durée de 165 trimestres : 165 - 155 trimestres = 10 trimestres.
    C’est la pénalité la plus faible qui est appliquée, soit 10 trimestres manquants. La décote par trimestre manquant est de 1,25 % sur le Salaire annuel moyen (Sam), soit 0,625 sur le taux, soit 0,625 x 10 = 6,25 %. Taux de liquidation : 50 % - 6,25 % = 43,75 % (au lieu des 50 %).

Tableau 3. Coefficients de la décote

La décote est divisée par deux entre les générations 1944 et 1953. Les coefficients de minoration par trimestre manquant sont les suivants.

Année de naissance Coefficient de minoration du taux plein Soit une décote du taux Taux minimum
1944 2,50 % -1,25 25 %
1949 1,75 % -0,875 32,5 %
1950 1,625 % -0,8125 33,75 %
1951 1,5 % -0,75 35 %
1952 1,375 % 0,6875 36,25 %
1953 et après 1,25 % -0,625 37,5 %
Bon à savoir

La décote pour toujours

L’assuré doit donner son accord pour l’attribution de la pension de vieillesse à taux minoré. Il faut avoir conscience qu’une décote sur la pension s’applique pour le reste de sa vie, soit plus de 20 ans en moyenne. Aussi, on a souvent intérêt à attendre d’avoir le taux plein.

4. Majoration de pension ou surcote à partir de l’âge légal

L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).
Seules les périodes cotisées, donc travaillées, des personnes ayant les trimestres requis pour bénéficier du taux plein, mais ne demandant pas la liquidation de leur retraite sont prises en compte.
La poursuite de l’activité dans un régime de sécurité sociale quelconque ouvre droit simultanément à la surcote dans chacun des régimes où cette mesure est applicable.
Le montant de la surcote s’ajoute au montant de la pension porté au minimum contributif. Elle est prise en compte pour la majoration de pension pour enfants de 10 %. Elle est prise en compte lors du calcul de la pension de réversion.

Attention, on retient un nombre de trimestres égal au nombre de trimestres civils entiers suivant celui au cours duquel est survenu l’anniversaire de l’âge légal. Par exemple, pour un salarié né en février, le premier trimestre de surcote commence au 1er avril, premier jour du trimestre civil suivant.
Toutefois, si le nombre de trimestres requis est atteint après l’âge légal, le décompte des trimestres de surcote commence dès le premier jour jour du mois suivant.

La surcote est appliquée au montant annuel brut de la pension de vieillesse. La surcote peut donc conduire à verser une pension supérieure au maximum.

Poser une question

1946 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 juin 2016 à 10:07

    Née en décembre 1958 éligible à la retraite longue carrière au 1 janvier 2019 mes 167 trimestres cotisés fin 2017 puis je partir le 1 janvier 2018 avec décote ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 juin 2016 à 12:36

    Bonjour
    Je suis née le 16 mai 1956
    J’ai eu cinq enfants dont un mort-né.
    Je totalise 36 trimestres en maternité + congés parental, 8 trimestres AVPF,13 trimestres en AT et maladie, 120 trimestres en activité (cotisés) soit un total fin 2016 de 177 trimestres.
    Je pense partir le 01 janvier 2019, âge légal pour moi, donc 187 trimestres.
    Puis-je calculer ainsi ?
    187 - 166 = 21 trimestres / 4 = 7années SAM à 10000 €
    Donc montant pension :
    1=1000 x 0.50 + 50/100 = 5000 + (5000 X 5 / 100) = 5250
    2= 5250+ (5250X5/100) = 5512,5
    3=5512.5 + (5512.5X5/100) = 5788.13
    4=5788.13 + (5788.13X5/100)= 6077.54
    5=6077.54 + (6077.54X5/100) = 6381.40
    6=6381.40 + (6381.40X5/100) = 6700.50
    7=6700.5 + (6700.50X5/100) = 7035.30
    Majoration enfants : 7035.30 + (7035.30X10/100) = 7738.83 soit 645 €/ mois.
    Merci à votre équipe.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin 2016 à 14:47

      Pour ne pas faire d’erreur, je ne fais pas de calculs. De toute façon, la bonne méthode de calcul est expliquée fiche 21 (il y a un simulateur de calcul du Sam à la fin de la fiche).
      L’attribution de trimestres figure fiche 19.

      Répondre à ce message

      • Le 14 juin 2016 à 19:58

        née en 1958 quel sera le montant de ma retraite si je pars à 60 ans ?

        Répondre à ce message

      • Le 16 juin 2016 à 18:38

        Cher Claude
        Je pense que j’ai du mal m’exprimer ; ma question est, Est-ce la bonne méthode pour calculer la surcote sur 28 trimestres. Merci

        Répondre à ce message

        • Le 17 juin 2016 à 10:26

          Non, la surcote commence à 62 ans, pas avant, et ne concerne que les trimestres civils cotisés à partir de cet âge si on a une carrière complète (fiche 20).

          Répondre à ce message

    • Le 13 juin 2016 à 16:08

      RE
      Merci Claude
      Quelqu’un peut-il me dire si cette formule de calcul est la bonne ? Merci à vous.

      Répondre à ce message

    • Le 13 juin 2016 à 20:14

      @ Boyé Jacqueline

      Bonsoir.

      Le calcul du SAM s’effectue sur les années mentionnées sur votre relevé de carrière qui comportent des salaires ; les 25 meilleures ou la totalité des années sur lequel 1 trimestre au moins est reporté si vous n’avez pas cotisé 25 ans.
      Vous divisez le montant total des salaires trouvé par le nombre d’années cotisées et le résultat obtenu (dans votre cas par 0,50) ce qui vous donnera votre retraite de base ;(à taux plein).
      Pour faire ce calcul,il est nécessaire de disposer du tableau des coefficients d’actualisation des salaires portés au compte disponible sur internet afin de remplacer
      les salaires d’origine par les salaires actualisés pour déterminer le salaire annuel moyen.(SAM).

      La majoration pour 3 enfants et plus s’applique sur le montant de la retraite.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 juin 2016 à 09:04

    je suis ne le 01/10/1954 dois je partir le 31 12 2017 ou le 31/01/2018 pour avoir surcote maxi (le trimestre doit il etre complet pour valider la surcote ou non ? merci

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin 2016 à 09:55

      Seuls les trimestres civils complets sont pris en compte. Donc du 1er octobre au 31 décembre, puis de 1er janvier au 31 mars (voir dernier paragraphe du point 4).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 juin 2016 à 12:20

    Bonjour
    Je suis né en juillet 1956, au 31 décembre 2015 j’ai 160 trimestres validés et je continue à travailler normalement jusqu’à mon départ en retraite possible le 01/08/2018.
    Ma durée d’assurance pour obtenir une retraite à taux plein sera atteinte au 30 juin 2017 soit 166 trimestres à cette date là. Comme je cotiserai à plus de trimestres pourais-je bénéficier d’une surcote ? Si oui quel en serait son taux ?

    Bien à vous

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er juin 2016 à 11:34

    Bonjour,
    je suis né en Juin 1955 et mes droits à la retraite s’ouvriront en Juillet 2017 à 62 ans. A cette date j’aurai cumulé les 166 trimestres requis pour la classe 1955 ; Pourquoi alors ma pension ne serait à taux plein qu’à 65 ans ? Autrement dit, pourquoi ma pension est-elle minorée à 62 ans alors que je totaliserai les 166 trimestres demandés ?
    Merci de votre aide
    Cordialement,
    Charles

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin 2016 à 22:00

      Comme indiqué dans cette fiche, la génération 1955 a droit à une retraite sans décote à 62 ans si elle 166 trimestres.

      Répondre à ce message

    • Le 2 juin 2016 à 17:43

      @ Charles BASSO

      Bonsoir,

      Votre pension peut être proratisée si vous avez cotisé à plusieurs régimes.
      Exemple :
      120 trimestres au régime général -46 trimestres -msa chef d’exploitation.
      Vous aurez le taux plein à 50% dans tous les cas.

      Si vous continuez aprés 62 ans en ayant cotisé 166 trimestres ,vous bénéficiez de la surcote ce qui fait que votre pension augmente d’année en année en fonction de la date ou vous demanderez votre retraite.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 31 mai 2016 à 13:57

    Bonjour je recherche 2 infos pour la retraite de mon conjoint afin de vérifier ces trimestres valider 1/ apprentissage . Il a été apprenti de 1959 à 1961 avec bulletins de salaires et cotisations de sécu (hé oui surprenant mais sur tous et en possession de tous et impecable) valide t il quelque trimestres ou pas
    2/ surcote, retraite prise en 2009 né en 02/45 donc 60 ans 02/2005 et parti à la retraite en 09/2009 soit 4ans et et 2 trimestres en plus,
    Il a sur le régime général 141 trimestres sur 154 et 167 traitées tous régimes confondus
    Or sur cette surcote il à 6,75% ce qui fait 0,75 par trimestres mais en plus cela en fait que 9
    Donc pour moi il n a pas son compte. Leur calcul pour 2009 est il exact
    Enfin dernier point sur le calcul de ces meilleures années son année de départ 2009 c est là au il à perçu ces meilleurs salaires mais que jusqu au 30/09 or ces meilleures salaires ne sont pas justement dans le calcul de ces meilleures années je vous remercie par avance

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin 2016 à 00:01

      1. Les salaires et les cotisations en apprentissage sont trop faibles pour cotiser tous les trimestres surtout avant 1972 (voir fiche 16).
      2. Seuls les trimestres civils entiers comptent pour la surcote (lire la fin de la fiche).
      3. Les salaires de la dernière année incomplète ne sont pris en compte (voir point 4 fiche 21).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 mai 2016 à 20:29

    bonjour,je suis né en juin 1959,j’ai commencé a travailler tard car jai elevé mes quatre enfants,j’ai commancé en 1999,comment sa va se passer pour ma retraite et a quel age vais je pouvoir partir.merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 mai 2016 à 22:28

      Je vous invite à lire la fiche 18 puis la fiche 19.
      La retraite est contributive et correspond aux cotisations versées. Il y a dans certains cas des trimestres gratuits qui augmentent la retraite..

      Répondre à ce message

    • Le 30 mai 2016 à 22:34

      @ raco

      Bonsoir,

      De 40 ans à 62 ans age légal de retraite , vous obtiendrez (23 *4 ) soit 92 trimestres.
      Vos enfants vous donnent droit à 32 trimestres. total de 124 trimestres.

      Il y aura une décote sur le taux SS et une proratisation des retraites SS et complémentaires.

      A 67 ans vous aurez 144 trimestres. vous n’aurez pas de décote sur la retraite SS et sur la retraite complémentaire.
      Par contre la proratisation subsistera sur la retraite SS . ( 144/167eme).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 mai 2016 à 21:45

    Bonjour
    Je suis né en juillet 1956, je suis en invalidité catégorie 2 depuis début février 2014, j’ai été licencié en mars 2014.
    Mes revenus sont :
    Une pension d’invalidité cat2 par la cpam
    Une pension d’invalidité via ma mutuelle de mon dernier employeur s’arrêtant en juillet 2018 donc à mes 62ans, j’aurai 166 trimestres.
    Pouvez-vous répondre à mes questions :
    La cpam va me payer ma pension jusqu’à mes 62 ans, ainsi que ma mutuelle, comment cela va-t-il se passer au niveau de la cpam pour mon passage à la retraite, c’est elle qui déclenche tout, ou faut-il que je leur précise ma demande de retraite ?
    Pour ma mutuelle comment cela va-t-il se passer également ?
    J’ai entendu parlé que la pension cpam devrait passer en pension vieillesse, mais ça c’est pour la cpam, comment et qui va me payer ma retraite pour le reste, j’étais cadre dans une entreprise privée. Aurai-je 2 versements ou le tout sera regroupé ?
    Faut-il que je demande ma retraite 6 mois avant à la cnav, argic et arco ?
    Et enfin pour mes impôts quand je serai en retraite serai-je toujours considéré anciennement invalide ?
    Par avance merci pour vos réponses.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai 2016 à 22:10

      D’autres fiches répondent à vos questions. Lisez la fiche 9 pour information, mais surtout la 17. La pension d’invalidité et son complément s’arrêtent avec la retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 19 mai 2016 à 23:05

        Je vous remercie pour votre réponse, j’ai bien lu vos fiches, mais cela ne me dit pas comment se passe la retraite avec la cpam est-ce que cela se fait par eux vers moi ?
        Et pareil pour les complementaires qui fait quoi ?
        Par avance merci cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 19 mai 2016 à 23:19

          Je dois vous recopier ce qui est écrit fiche 17 :
          « À l’âge légal, le titulaire d’une pension d’invalidité voit sa pension d’invalidité automatiquement remplacée par la pension de vieillesse liquidée au taux plein de 50 %. »
          Ce n’est pas la CPAM qui verse la retraite. Elle vous avisera qu’à telle date votre pension d’invalidité s’arrête et que vous devez demander votre retraite. Elle en informera l’assurance retraite.
          Dans tous les cas vous aurez des papiers à signer, valables pour tous les régimes de retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 20 mai 2016 à 00:03

            Je vous remercie à nouveau pour votre réponse qui est plus claire que la fiche 17, maintenant j’ai mes réponses.
            Cordialement.

            Répondre à ce message

    • Le 26 mai 2016 à 23:01

      @Christian

      Bonsoir,

      Retraite

      La CPAM vous enverra une notification d’arrêt de pension 6 mois avant vos 62 ans.

      OUI. Car la retraite se demande donc demandes à faire à -CNAV-AGIRC-ARCCO.

      Impôts

      OUI. Car vous avez reçu une notification de la CPAM vous plaçant en invalidité catégorie 2.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 mai 2016 à 16:59

    Bonjour,

    dans un document du MINEFI intitulé "La retraite des fonctionnaires" (2012), je trouve le texte suivant :

    "Les parents de trois enfants qui, au 1er janvier 2011, se trouvaient à moins de 5 ans de l’âge normal de la retraite (55 ans ou plus pour un sédentaire) ou avaient atteint cet âge, continuent de bénéficier des paramètres de calcul applicables avant le 1er janvier 2011 (ex. : pour celui qui remplissait avant 2004 la double condition de 15 ans de services et de trois enfants, chaque trimestre liquidable donne droit à une pension de 0,5 %, sans décote*). Dans le cas contraire, les paramètres de calcul sont ceux en vigueur depuis le 1er janvier 2011."

    Je rentre dans cette catégorie : 3 enfants, né en 04/1958, j’avais donc 52ans 8 mois au 01/01/2011 et + de 15 ans en service actif, "retraitable" en juillet 2014 donc à moins de 5 ans de l’âge normal de la retraite.
    Est-ce que je suis donc sous le régime d’avant la réforme, soit 2%/an et sans décote ?

    Merci bien.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 mai 2016 à 22:47

    Bonjour,
    Je suis né en 1954, j’ai commencé à travailler en 1971. J’ai 15 trimestres avant l’âge de 20 ans, 179 trimestres retenus et 175 trimestres cotisés pour le calcul minimum.
    En octobre 2015, je demande ma retraite. On me fournit un document intitulé « Demande de retraite anticipé pour carrière longue » que je renvoie. Malheureusement, mon document s’égare à la CARSAT et je n’ai plus assé de temps pour reconstituer mon dossier. Après c’est déboire, je change d’avis pour maintenir mon niveau de vie. Je décide donc de continuer à travailler jusqu’à l’Âge légal, soit 61 ans et 7 mois.
    Début mars 2016, je renouvelle ma demande de retraite pour un départ au 01 aout 2016. Je reçois un nouveau document intitulé « Demande unique de retraite personnelle ».
    Je suis un peu perdu avec leurs formulaires et il est difficile d’avoir des explications. Je me permets de vous poser quelques questions :
    1) qu’elle est la différence entre c’est deux formulaires (avantages, inconvénients)
    2) les trimestres supplémentaires cotisés me donnent qu’elles avantages
    3) puis-je bénéficier d’une surcôte avec mes trimestres supplémentaires
    D’avance merci pour votre réponse et du temps que vous me consacrez.
    Bien cordialement,
    Valezan

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2016 à 22:16

      La retraite anticipée est expliqué fiche 13.
      L’ouverture du droit à la retraite à l’âge légal est traitée fiche 18.
      1. Si vous demandez votre retraite à l’âge légal utilisez le deuxième formulaire, il n’y a pas de différence sur le calcul de la retraite.
      2. La surcote au régime de base commence à partir de l’âge légal, pas avant. Votre année de travail en plus a augmenté votre retraite complémentaire uniquement.
      3. Non, à partir de vos 61 ans et 7 mois.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 mai 2016 à 08:38

    Bonjour , né en 1957 et polypensionné je bénéficie actuellement d’une pension des Mines et une seconde d’EDF.
    J’ai 151 trimestres cotisés et 187 validés ( dont 36 trimestres au titre de la pénibilité , de l’insalubrité + service national ).
    J’ai également 20 trimestres dans le secteur privé soit 5 années pleines dont je devais percevoir le dû à l’âge de 62 ans de la Carsat.
    Ayant pris rdv ceux-ci me confirment que le taux est de 50% dans leur calcul pour la retraite de base mais que je ne toucherai rien le cumul des autres pensions dépassant un seuil de 1600€.
    En d’autre termes j’ai travaillé 5 années dans le privé en cotisant et en payant mes impôts pour ne rien percevoir à la fin !
    Pourquoi cette limite pour les pensions des ouvriers uniquement ?
    Qu’est ce qui est fait actuellement pour que cette injustice vis à vis des polypensionnés cesse ?
    Voilà le remerciement en n’ayant jamais été au chomage , totalement démotivant et injuste.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai 2016 à 22:13

      Ce qu’on vous a dit (ou ce que vous avez compris) est totalement faux ! Vous aurez droit à une retraite correspondant aux cotisations versées tant dans le régime de base que dans la complémentaire. Pour cinq ans en début de carrière le montant sera faible.
      Par contre, les petites pensions (tous régimes de retraite confondus) bénéficient en plus d’une majoration de leurs droits au titre du minimum contributif, et comme le total de vos retraites dépassent le plafond, vous n’aurez pas cette majoration.
      Le calcul de votre pension de base est expliqué fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 janvier 2016 à 18:41

    Bonjour,
    Née en 1952, je souhaite me mettre en disponibilité en septembre 2016, à l’âge de 64 ans. Est-ce que si je ne demande pas la liquidation de ma retraite, et attends d’atteindre 65 ans et 9 mois pour le faire, je pourrai alors bénéficier de ma retraite à taux plein sans décote ? Car je n’ai pas le nombre de trimestres suffisant.
    merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier 2016 à 18:47

      Oui comme indiqué au tableau 1 ci-dessus

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril 2016 à 17:43

        Bonjour je suis né 1950 je travail en France depuis 1995 à ce jour . J’ai travaillé en Algérie de 1976 à 1994 dans la même entreprise .En 2010 à l’âge de 60ans j’ai pris ma retraite pour les année cotisé en Algérie. Ma question et la suivante en France j’ai que 90trimistre si je demande ma retraite en France puisque j’ai continué à après 60ans de départ l’âge légal .j’ai les documents ou j’ai travaillé en Algérie .comment serra calculer ma retraite et la décote merci d’avance

        Répondre à ce message

        • Le 24 avril 2016 à 17:49

          Comme indiqué fiche 59, vos périodes validées en Algérie seront prises en compte pour le droit à la retraite sans décote. Mais la retraite correspondra aux périodes validées en France.

          Répondre à ce message

          • Le 8 mai 2016 à 12:59

            Bonjour monsieur j’ai pas bien compris l’explication de l’article 59.dans la réponse que vous m’avez donner . Car j’ai 18ans de travail en Algérie si je ramène la preuve et validez par la caisse Algérie est ce que je serais pas pénalisé ici en France .Vu que en France j’ai que 88trimistre valider (66ans) d’âge et j’ai l’intention de partir à la retraite fin 2016.je vous remercie d’avance et je m’excuse de mon charabia. Concernant toujours la décode es ce que en ei gagnants ou perdant ?

            Répondre à ce message

            • Le 8 mai 2016 à 22:23

              Je ne trouve pas votre nom dans les questions de la fiche 59 !
              Selon votre année de naissance (voir tableau 1), vous ne subirez pas de décote si vous attendrez l’âge du taux plain sans décote (par exemple 66 ans et deux mois si né en 1953).
              Avant ce âge, il faut une carrière complète, France et Algérie additionnés, pour ne pas avoir de décote.

              Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 mai 2016 à 14:23

    Bonjour,
    Je suis né le 17 mai 1957 et j’ai commencé dans la fonction publique à l’âge de 17 ans (1974). Je pourrais donc dans le cadre des carrières longues partir dès l’âge de 60 ans, j’aurai 43 annuités de cotisation et plus de 5 trimestres avant l’âge de 20 ans.
    Par contre, il y a soit disant un projet en cours qui envisagerait d’appliquer une décote sur les carrières longues, si l’on part en retraite à 60 ans.
    Avez vous des informations à me communiquer à ce sujet ?
    Merci de me dire
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai 2016 à 23:12

      Au fur et à mesure de l’approche des élections, des rumeurs infondées (intox ou manipulation) se propagent de personne à personne.
      Il n’y aura pas de changement avant la fin 2017.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mai 2016 à 15:02

      @ LE MENER

      bonjour,

      La décote éventuelle ne s’appliquera qu’aux salariés du privé cotisant à l’Agirc-Arcco et ce,pour ceux dont les droits à retraite seront ouverts à compter du 01/01/2019 et nés après le 01/01/1957.

      Vous n’êtes pas concerné en tant que fonctionnaire.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 mai 2016 à 14:32

    Bonjour,
    Je suis né en 1957, j’ai mon récapituatif, je peux avoir mon taux plein en 2019 (grisé), mais il y a des sommes qui augmentent d’année en année jusqu’à 2024. Ce que je toucherai à la retraite c’est la somme en bas de la case grisée ou alors il faut que je continue jusqu’à 67 ans pour avoir un montant supérieur ? bien à vous.

    Pascal Brouet

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai 2016 à 23:37

      Je n’ai pas votre formulaire sous les yeux. Mais si vous continuez à cotiser après votre droit au taux plein, votre retraite future augmente.

      Répondre à ce message

    • Le 5 mai 2016 à 14:09

      @Brouet

      Bonjour,

      Vous pouvez demander votre retraite dés l’age légal.(62 ans).

      Si le taux plein est acquis à cet age,les trimestres travaillés au delà vous font bénéficier d’une surcote pour la retraite de base SS et de points supplémentaires pour la retraite complémentaire.

      Donc le montant de votre retraite sera fonction de l’année de prise de retraite.

      Ce sera votre choix personnel de fixer la date de votre départ en retraite à partir de 2019 en fonction de vos impératifs financiers et autres.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 mai 2016 à 15:43

    Bonjour, je suis né en 1953 et ai donc besoin de 165 trimestres pour une retraite à taux plein
    à fin 2017 j’aurais 161 trimestres cotisés-travaillés pour 165 assimilés-validés (dont 4 pour le service national en coopération-VSNA)
    ma retraite CNAV sera donc de 161/165
    En sera-t-il de même pour l’AGIRC et l’ARRCO ?
    Si je travaille jusqu’à fin Juin 2018 ( soit 163 trimestres cotisés), aurais je bien 2 trimestres de surcote (soit 2*1,25% = 2,5%) "compensant " le manque de trimestres travaillés ? Merci pour vos réponses. Cordialement Pierre C.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai 2016 à 07:52

      Comme indiqué, l’annulation de la décote et la majoration de trimestres pour âge (fiche 19) commencent à 66 ans et 2 mois.
      Pour la retraite complémentaire lisez la fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 mai 2016 à 02:54

    Je suis né en 1955 et j’ai commencé a travaillé avant l’âge de 20 ans. je totalise à ce jour plus de 166 trimestres.
    est-ce que je peux prétendre à une retraite à taux plein, dés 60 ans

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er mai 2016 à 00:21

    Je travaille dans un collége on m oblige à prendre ma retraite qui est de 320 euros j ai 65 ans et 4 mois r

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 avril 2016 à 09:40

    Bonjour
    Je suis en déc 1960 et commencé à travailler à 17 ans. Je pouvais prétendre de prendre ma retraite à 60 ans pour carrière longue mais je suis licencié depuis déc 2015.
    J’ai 156 trimestres cotisés à aujourd’hui et j’ai droit à 3 ans de chômage. Ma question : que va-t-il se passer dans trois ans ? Je devrais attendre 62 ans pour prétendre être en retraite et à quel taux ? j’aurais aussi une décote sur ma retraite complémentaire ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 28 avril 2016 à 10:31

      Pour le taux et l’âge de la retraite, lisez la fiche 18.
      Pour l’attribution des trimestres lisez la fiche 19.
      D’ici 2022, les élections présidentielles seront passées et certains candidats annoncent une recul de l’âge de la retraite. Je vous souhaite de retrouver un emploi.

      Répondre à ce message

      • Le 30 avril 2016 à 11:31

        Merci de votre réponse.

        Ce qui veut dire que si je ne retrouve pas un emploi, je vivrais pendant 4 ans avec le RSA ?

        Répondre à ce message

        • Le 30 avril 2016 à 11:57

          Oui, et le RSA ne donne aucun droit pour la retraite.

          Répondre à ce message

        • Le 30 avril 2016 à 12:30

          @ LAMMENS

          Non.

          Vous pourrez bénéficier de l’A-S-S (allocation de solidarité spécifique) qui vous donnera des trimestres de retraite et des points pour votre retraite complémentaire.

          Vous resterez assuré social et pourrez en cas d’arrêt maladie bénéficier d’indemnités journalières de la SS calculées sur votre ancien salaire ce qui prolongera d’autant votre indemnisation chômage.(ARE).

          Cette allocation est versée sous conditions de ressources qui sont différentes suivant que vous vivez seul ou êtes marié.

          Répondre à ce message

    • Le 28 avril 2016 à 15:45

      @ LAMMENS

      Si vous ne retrouvez pas d’emploi , vous aurez la durée d’assurance requise
      de 167 trimestres au 01/06/2018 si vous avez 156 trimestres au 31/12/2015.

      Vous devrez attendre l’age de 62 ans pour avoir une retraite SS sans décote.

      La décote sur la retraite complémentaire sera appliquée si vous n’êtes pas exonéré de
      CSG ou bénéficiaire d’un régime dérogatoire.( handicapé,inapte à reprendre un emploi,
      etc....)

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 29 avril 2016 à 12:36

    J’ai 52 ans, j’ai travaillé 5 ans et j’ai 2 ans de chômage, combien recevrai-je à l’âge de la retraite et à quel âge pourrai-je la demander.

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2016 à 22:45

      La retraite est contributive : son montant dépend des cotisations versées et des périodes validées. La votre sera minime.
      L’âge de la retraite est à 67 ans si on peu cotisé sauf à subir une grosse décote. Lisez attentivement les fiche 18, 19 et 21 en plus de celle-ci.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 avril 2016 à 12:45

    Bonjour

    je suis née en 1971 je travaille depuis 1992.
    j ai 2 enfants en bas âge 5 et 7 ans
    es ce que cela me donne 2 années en moins sur l’âge de départ ?
    si je pars en pre retraite à 60 ans au lieu de 67 ans quel sera ma décote sur le salaire ?
    je vous remercie
    Me GALMICHE

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 avril 2016 à 09:51

    Bonjour
    je suis né en 1962
    d’apres mes calculs je peux partir à l’age légal de 62 ans en 2024 . Mes 168 trimestres requis seront validés fin T3 2026 soit à 64 ans. (Travaux d’été, service militaire et trimestres acquis tout confondu). Aurai-je droit à la retraite à taux plein à ce moment là ou dois je attendre d’avoir 67 ans pour béneficier du taux plein ?
    Merci de votre attention
    bien cordialement,

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 avril 2016 à 10:31

    Bonjour,
    Je suis née en 1960.
    En 2017, l’année de mes 57 ans, J’aurai mes 167 trimestres
    Mais je n’aurai 62 ans qu’en 2022.
    Il y a 5 ans entre l’année ou j’aurai tous mes trimestres et l’année de mes 62 ans (âge légal de départ)
    Si j’arrête en 2017, j’aurai tous mes trimestres. Que se passe t’il pour moi ? Puis je partir en 2017 ? Si oui sous quelles conditions ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril 2016 à 17:52

      Hormis les cas très précis de départ anticipé traités dans ce guide, l’ouverture des droits à la retraite est depuis toujours, soumise à la double condition d’âge et de durée de d’assurance quand bien même cette dernière est atteinte bien avant.

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2016 à 00:24

      @ Boop

      Non pas en 2017.

      Vous pourrez partir soit entre 58 et 60 ans quand vous aurez atteint 175 trimestres cotisés ou réputés cotisés et avez 4 ou 5 trimestres validés au 31/12/1976.( 5 si né avant le 30/09,4 si né au dernier trimestres 1960).

      A 60 ans avec 167 trimestres cotisés ou réputés cotisés soit en 2020.

      Sous réserve de législation inchangée.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 17 avril 2016 à 21:42

    Bonjour

    Je suis née en 1959.
    Lors de mes 60 ans , je totalise plus que mes 167 trimestres , de fait je peux prendre ma retraite par anticipation

    Ma question est l’éventuellement si je continue de travailler ma surcote interviendra a partir de mes 60 ans ou 62 ans ?

    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 avril 2016 à 14:28

    je suis née en 1961 il me faut 168 trimestres puis je partir des mes 168 trimestres sans décote avant mes 60 ans en sachant que j’aurai 168 trimestres a 59 ans et demi
    Prends on l’âge légal ou les trimestres cotisés pour les calculs.
    Je travaille en service actif hospitalier depuis 18 ans

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 avril 2016 à 21:04

    Bonjour,

    J’ai eu un jugement de la Cour d’appel de Versailles m’attribuant une régularisation de salaire pour une période s’étalant de 1997 à 2001. Mon employeur ayant déposé le bilan c’est un mandataire judiciaire qui m’a envoyé un bulletin de salaire unique pour cette periode.
    Depuis 2007 la CNAV ne veut pas appliquer cette décision de justice car personne ne sait imputer ce bulletin unique sur mon relevé de carrière.
    Les cotisations sociales ont été encaissées et j’ai payé des impôts au titre de ce revenu exceptionnel.
    J’ai écrit partout au mandataire judiciaire, au médiateur de la CNAV et au ministère du travail.
    Je ne sais plus à qui m’adresser et je vous remercie d’avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande.

    Salutations

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril 2016 à 21:20

      Nous avons déjà traité cette question dans cet article : Recalculer sa retraite pour des cotisations versées après le départ en retraite
      En droit, les salaires régularisés doivent être imputés à des années précises. Le mandataire judiciaire ne l’a pas respecté.

      En plus, voici un arrêt de la Cour de Cassation issu de notre documentation :
      « Les cotisations d’assurance vieillesse portées au compte de l’assuré doivent être rattachées à la période correspondant à celle du paiement de la rémunération, ce paiement constituant le fait générateur des cotisations sociales. La Cour de cassation précise que, s’il peut être dérogé à cette règle lorsqu’un rappel de rémunération est versé en exécution de la décision d’une juridiction prud’homale, il incombe à l’assuré d’établir que la période de rattachement visée par sa demande correspond à la date à laquelle sa rémunération aurait dû lui être versée, en produisant des éléments relatifs aux périodes concernées. »

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril 2016 à 19:09

        Bonjour,

        Merci de votre reponse. Cependant je suis âgée de 61 ans mais je n’est pas encore demandé ma retraite.
        j’ essai justement de faire valider ces salaires en régularisation sur mon relevé de carriere
        si je vous comprend bien le mandataire a commis une erreur et c’est à moi de Produire des éléments relatifs aux périodes concernées.
        comment faire mon dossier auprès du mandataire est clos ?
        salutations

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 avril 2016 à 14:27

    Bonjour,
    j’aurai 65 ans révolu au mois de mai 2016 j’aurai150 trimestres validés et cotisés à mon départ. J’ai élevé 2 enfants. j’ai n’ai eu que des salaires au smig et souvent des emplois saisonniers. Quel sera approximativement le montant de ma retraite et comment on le calcul, non inclus la retraite complémentaire. Je vous remercie de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2016 à 19:19

      On le calcule comme indiqué dans cette fiche (taux) et surtout fiche 21.

      Répondre à ce message

      • Le 5 avril 2016 à 08:50

        Bonjour ;
        Merci pour votre réponse, mais j’avoue que je n’y comprends plus rien..... on dit qu’à 65 ans et 120 trimestres validés et cotisés on a droit a la retraite minimale normale sans décote a taux plein qui est de 628 euros et de 688 euros pour une retraite majorée Donc si l’on prend sa retraite a 65 ans il n’y a plus de régle 120/162 ou si l’on applique cette régle on doit , avec le minimum contributif arrriver au minimum de 628 euros ou 688
        Je m’exprime peut etre mal, dans ce cas merci de bien vouloir m’indiquer a qui je pourrai m’adresser pour que cela soit plus clair

        Répondre à ce message

        • Le 5 avril 2016 à 22:42

          Non, ce n’est pas ce qui est écrit fiche 23.
          Le minimum contributif est toujours proportionnel à la durée prise en compte, même à l’âge du taux plain sans décote.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 avril 2016 à 21:46

    Bonjour, je suis née en 1966, j ’ai commencé a travailler j ’avais 18 ans , j ’ai effectué des remplacements dans des hôpitaux, puis j ’ai travaillé comme vendeuse pendant 5 ans , j ’ai été licencié pour raison économique donc je me suis retrouvé au chômage pdt 3 ans , j ’ai travaille ensuite comme a v s dans une école pendant trois ans puis j ’ai travaillé dans une jardinerie et pendant 9 ans j ’ai été responsable dans un inter-marché et depuis 2009 travaille dans la fonction publique , en 2011 j ’ai eu un cancer du sein j ’ai été en longue maladie .A quel age je pourrais prendre ma retraite.J’ai deux enfants

    Merci par avance de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 avril 2016 à 15:50

    Bonjour,

    J’aurais pû prendre ma retraite à 61ans et 2mois. Je continue à travailler à temps partiel et je perçois la pension d’invalidité de 1ère catégorie(30%) et je peux prendre ma retraite à 66ans et 2mois.
    La Carsat m’ a évaluée ma retraite annuelle brut à taux plein qui est minime et m’ a informé que mon activité me permettra de prétendre à une surcôte.
    L’emploi à temps partiel ne me permet pas de côtiser 1450 euros par trimestre. Es ce que mon activité et l’invalidité sont pris en considération pour calculer 1,25% par trimestre de surcôte. Deux réponses m’ont été apportées une avec l’invalidité et l’autre sans.
    Pouvez-vous m’éclairer ? Et combien de pourcentage de surcôte en prenant ma retraite à 66ans 2 mois Je vous remercie par avance.

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril 2016 à 18:35

      Non, seules vos cotisations augmentent votre retraite. La surcote augmente la retraite après avoir été calculée, si elle est faible au départ, la hausse à un effet limité.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 avril 2016 à 10:43

    Je prend ma retraite par anticipation en aout j’ai acquis et cotise pour 177 ttimestre il ne m’en retienne que 166 les 11 trimestre en surplus me rapporte quoi

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril 2016 à 11:00

      Depuis que l’assurance vieillesse existe, l’ouverture du droit est soumis à la double condition d’âge et de durée d’assurance. Si l’assuré a atteint la condition de durée de cotisations, il continue à cotiser jusqu’à l’âge requis sans droit supplémentaire.
      C’est une forme d’inéquité et c’est pour cette raison que la CFDT s’est battu pour obtenir le départ anticipé pour carrière longue (Réforme de 2003). Elle considère que c’est la durée d’assurance qui doit être déterminant dans l’ouverture du droit.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er avril 2016 à 20:34

    Bonjour
    J’ai un taux incapacité permanente de 12%.Je suis né en 1957 ,à 60 ans j’aurai 159 trimestres.Comment sera calculée ma retraite.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 mars 2016 à 11:29

    Je suis en arrêt maladie depuis un an je viens d être mis en invalidité donc je vais toucher une pension hors je suis né en 1956 j aurais 60 ans fin d année est que la sécurité sociale va me mettre en retraite à 60 ans d office car j ai tous mes trimestres. ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 mars 2016 à 16:05

    Bonjour et un grand Merci pour votre réponse :
    Je suis née en 1957 en Allemagne ; j’y ai travaillé et cotisé pendant 6 ans, ensuite, j’ai continué à travailler(j’ai cotisé) en France pendant 4 ans. Départ ensuite pour l’étranger pour suivre mon mari expatrié.
    a) Je souhaite savoir si j’ai droit à une petite retraite ?
    b) Si je liquide une évtl. retraite à l’âge de 67 ans, taux plein de 50 % quel que soit le nombre de trimestres obtenu ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 21 mars 2016 à 18:17

    Bonjour,

    Au 31/12/2012, j’ai acquis 128 trimestres depuis 1979. J’ai occasionné plusieurs arrêts maladie/accident travail qui sont comptabilisés en trimestres sur le document que j’ai en ma possession. Mais aucune somme ne figure sur la colonne salaire annuel. je souhaitai savoir comment sont pris en compte ces absences au travail (armé, maladie,accident travail, chômage). D’autre part, comment est prise en compte la période d’une rééducation professionnelle suite à une décision COTOREP. En effet, sur mon document pour l’année 1998 (année pleine passé au centre de rééducation), c’est comptabilisé 1 trimestre. Je suis reconnu TH depuis 1992. J’ai une pension d’invalidité militaire (blessé au service) et une rente maladie professionnelle. D’où mes absences au travail. Pouvez-vous m’éclairer pour par la suite effectuer mes calculs de trimestres pour une retraite anticipé. Franchement, c’est pas facile de si retrouver.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 mars 2016 à 10:20

    Bonjour,

    Je suis en retraite depuis le 1er Décembre 2014 suite à demande différents médecins de la S.S. et expert. Ceci du à un cancer et un traitement diabête.
    Lors de l’acceptation de cette retraite j’avais donc 61 ans et 3 mois étant né en 1953.
    Les médecins ont accordé une incapacité permanente de 50% mais je ne bénéficiais que de 108 trimestres actif dans le privé . Après leur calcul du montant d’indemnité la somme allouée devait être de 17000€ annuel hors en finale je n’ai que 456€ emsuel ce qui est loin du compte sur une année d’autant plus que l’on m’avait dit que je ne perdrai rien vu le taux d’incapacité donné.
    Maintenant je touche également une pension de l’etat pour 22 ans de service que l’on m’avait demandé et comme par hasard la différence représente la retraite sécu, hors
    cette somme de l’état est une pension du ministère de l’intérieur..Donc voici mon problème et après avoir demandé des explications la seule chose que l’on sait me répondre est vous n’avez que 108 trimestres donc décôte alors pourquoi octroyer 50% d’incapacité me disant que j’aurai ma retraite normale sinon je me serai battu pour aller jusqu’à 67 ans.......Je vous remercie par avance de votre réponse................Cordialement..............Christian WISS

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars 2016 à 23:00

      Je comprend votre problème mais par internet on ne peut pas traiter de cas particulier, juste renseigner. Lisez aussi la fiche 40 de ce guide. Puis la fiche 5 sur les recours.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 mars 2016 à 09:57

    Bonjour je suis née en 1949, j’ai 143 trimestres....Si je prends ma retraite le premier juillet 2016, ces deux derniers trimestres seront il validés ? ....La carsat me demande des justificatifs d’allocation familiale année 1973 1974 1975 1976 que je n’ai malheureusement pas conservé. Peut on croire à leurs recherches si lentes et voir arriver un jour ce ou ces trimestres dûs. Merci pour cette aide et bon cœur sur ce site. Jacqueline.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2016 à 18:53

      Oui, comme expliqué fiche 19, si vous travaillez, vous aurez deux trimestres validés.
      Ce ne sont pas des justificatifs d’allocations familiales, mais d’une prestation familiale sous condition de ressources comme expliqué fiche 29 qui vous sont demandés. On vous le demande car de nombreuses Caf ont oublié de déclarer à l’assurance retraite (Carsat) ces périodes d’AVPF. Si vous n’y avez pas droit, pas de problème, il suffit de leur dire.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 mars 2016 à 21:10

    Bonjour,

    Je suis né en Novembre 1954, je souhaite prendre ma retraite à 61 ans et 7 mois (juillet 2016) il me manquera alors 4 trimestre pour prétendre à une retraite à taux plein.
    La décote pour la retraite de base sera de 2,5 soit une pension de 47,5% au lieu de 50%.

    Comment puis je calculer la décote de la complémentaire, sachant que j’aurai été à taux plein en juillet 2017, et que l’age du taux plein sans décote est pour ma génération de 66 ans et 7 mois.

    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 mars 2016 à 17:35

    Bonjour,
    durée cotisée : CARSAT 30 Trimestres retenus ( dont 20 en parallèles avec des trimestres "fonction publique")
    durée assimilée : CARSAT : 2 trimestres
    durée Fonction Publique : 161 Timestres d’assurance
    durée Fonction Publique : 4 Trimestres de bonification enfant
    comment sera calculer ma surcote ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2016 à 18:31

      Si vous êtes fonctionnaire, lisez la fiche 49, point 4.
      La surcote commence après l’âge légal et à condition d’avoir une carrière complète. On ne compte pas plus de 4 trimestres par an.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 mars 2016 à 14:59

    Bonjour
    je suis née le 13 janvier 1957, donc 59 ans, je peux partir à la retraite à 60 ans, ayant commencé à travailler le 20/08/1975,
    normalement, je partirai le 01 février 2017
    est ce que la retraite complémentaire va s’aligner sur cette date ?
    Y aura t-il une décote sur ma retraite complémentaire ?
    le simulateur ne fonctionne pas , existe-il un autre lien pour y accéder ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement

    Nérisa Gonthier

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2016 à 16:28

      Oui, pour un départ en retraite anticipée vous aurez droit à la retraite complémentaire complète comme expliqué fiche 13. De quel simulateur parlez vous, il n’y en a pas dans cette fiche ?
      Mais si vous n’avez pas 166 trimestres cotisés, vous devrez attendre l’âge légal de 62 ans (voir fiche 18).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 mars 2016 à 23:09

    née le 21 mars 1954 . je n’ai que 94 trimestres , suis obligee de travailler jusqu’à 66 ans et 7 mois , que devrais-je percevoir ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 9 mars 2016 à 14:14

    Bonjour ! je suis née le 28 février 1954. On m’ a écrit que je pouvais partir à taux plein le 1er octobre 2015. Mais je continue à travailler encore un peu. Des nouvelles réformes étant envisagées, faut’ il que je prenne à tout prix ma retraite avant l’élection présidentielle de 2017 pour conserver mes droits actuels ? Merci d’avance de votre réponse !

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 mars 2016 à 12:32

    Bonjour,
    Malgré mon invalidité de 1ere catégorie et reconnue travailleur handicapée depuis 2002, je ne pourrai prendre ma retraite qu’a 62 ans. Actuellement j’ai 159 trimestres en comptant les trimestres de majoration pour les enfants. Si je veux la prendre avant c’est a dire a 59 ans, quelle décote aurai-je, et est ce que j’en ai le droit ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 mars 2016 à 15:36

    Bonjour,

    Je suis né en 1956. J’ai 8 trimestres avant mes 20 ans. La carrière longue a été acceptée par la Carsat et je peux partir en retraite le 1 octobre 2016 (date à laquelle j’aurai capitalisé 166 trimestres). La carsat m’a bien communiqué une simulation du montant de ma retraite à 62 ans, 63 ans....................67 ans, mais impossible d’avoir une simulation pour mon départ à 60 ans. quel est le différentiel avec un départ à 62 ans ? Y-a-t-il une méthode de calcul. Avant de prendre ma décision, j’aurais souhaité connaitre le montant de ma retraite.
    Merci de votre aide
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars 2016 à 22:11

      Sous la fiche 21 il y a un simulateur.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars 2016 à 14:54

        Bonjour,

        Oui, j’avais déjà vu ce simulateur avant de vous solliciter. Lui aussi peut vous donner toutes les simulations à partir de 62 ans, mais pas à 60 ans. A croire que la retraite pour carrière longue existe bien mais que tout est fait pour dissuader de la prendre ;-)

        Merci quand même de votre réponse.

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er mars 2016 à 08:43

    J’ai cotisé 150 trimestres , 58 ans , e invalidité depuis 2007 sans avoir retravaillé mon dossier retraite m’informé pouvoir prendre ma retraite a 62 ans existe t’il un complement pour que je puisse atteindre le minimum vieillesse ? Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 29 février 2016 à 19:02

    Bonjour j ai63 ans et 4 mois j ai seulement 44 trimestres j ai eu 5 enfants quand pourrais je faire ma demande de retraite pour avoir un montant qui me permettras de survivre merci pour me repondre

    Répondre à ce message

    • Le 29 février 2016 à 19:10

      Vous avez droit au taux de 50% sans décote à l’âge indiqué selon votre année de naissance, si c’est 1952, c’est 65 ans et 9 mois. Puisque vous n’avez pas 164 trimestres en tout, trimestres pour enfants compris. Comme indiqué fiche 19, vous aurez droit à 8 par enfant, soit 40 trimestres, ce qui double presque votre durée valisée, donc votre pension.
      La retraite est liée au cotisations versées, donc aux salaires reçus. Lisez la fiche 21.

      Répondre à ce message

      • Le 29 février 2016 à 19:15

        Mon salaire n a jamais ete gros puisque c etait que des petits contrat interim a l epoque pour 1mois de salaire 4000frset pas souvent je ne sais pas comment sera calculer cette pension merci de m avoir repondu

        Répondre à ce message

        • Le 29 février 2016 à 19:18

          Elle sera calculée comme expliqué fiche 21. En principe vous avez reçu une estimation indicative globale.
          Si votre retraite sera très faible, lisez la fiche 23.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 29 février 2016 à 19:11

    bonjour
    né le 7/4/59
    80 trimestres dans le privé
    88 trimestres dans le public au 1/4/16
    je peux prendre ma retraite du public quand je veux , plus de 15 ans de service et 3 enfants
    je souhaite prendre ma retraite en avril 2018 , donc à 59 ans avec 176 trimestre cotisés ,
    je percevrais ma retraite du privé à 60 ans ou 62 ans ? et quel sera ma décote ???
    merci
    gerald

    Répondre à ce message

    • Le 29 février 2016 à 19:17

      Comme fonctionnaire, je vous invite à lire les fiches 43 et 47.
      Cette fiche vous invite les conditions à remplir pour ne pas subir de décote sur le régime général : 62 ans avec décote et 67 ans sans décote.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 février 2016 à 11:39

    Bonjour
    Je suis née en 1960 j’ai travaillée plus de 5 trimestres avant mes 20 ans. J’ai actuellement cotisé 150 trimestres est ce que je pourrais partir a la retraite a 60 ans ? si oui quelle sera le taux de ma retraite ?

    si par malheur je me retrouve au chômage pendant quatre ans avant mes 60 ans que se passera t’il au bout d’un an les trimestres ne seront plus cotisés, y aura t’il des années sans rémunérations ? pourrais je partir quand même a 60 ans ?

    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2016 à 11:42

      Pour la retraite anticipée carrière longue à 60 ans, lisez la fiche 13. Si vous ne remplissez pas les conditions indiquées il faudra attendre 62 ans (fiche 18).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 février 2016 à 13:51

    Bonjour,
    Mon mari souffre d’une maladie invalidante et doit se mettre en longue maladie si il a droit au 36 mois d’arret cela le menera a 60 ans age ou il aurait pu benefi ier de la retraite si il avait continuer a travailler beneficief dune retraite pour carriere longue il va lui manquer 8 trimestres a partir de 60 ans il va passer en invalidite peut il pretendre a sa retraite a 60 ans ou faut il attendre 62 avec une decote ? Faut il quil se mette en invalidite pplus tot pour beneficier de sq retraite par anticipation ? Mer i de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2016 à 11:41

      Je ne comprend pas bien votre question.
      Pour la carrière longue, lisez la fiche 13.
      Pour les travailleurs handicapés, lisez la fiche 10.
      Pour le taux plein sans décote, le point 1 de cette fiche répond à la question.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 février 2016 à 11:13

    bonjour monsieur
    je suis née en 1955 , j’ai commencé à travailler en septembre 1969 jusqu’à ce jour
    j’ai accumulé 186 +8 pour 2 enfants =194 trimestres
    je voudrais savoir au moment de prendre ma retraite le 18 janvier 2017 ,si on prenderera en compte les trimestres en plus
    je vous remercie pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 26 février 2016 à 11:26

      Non, comme indiqué dans cette fiche, la surcote commence à partir de l’âge légal, soit 62 ans.
      Je vous invite à lire la fiche 13 pour voir si vous ne remplissez pas les conditions pour avoir droit à une retraite anticipée.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 février 2016 à 11:54

    bonjour,

    Né en 1953
    validé 5 trimestres en 72 et 73
    et en tout 51 retenus au régime général ( surveillant de collège à mi-temps : 14h/ semaine)

    Je suis artisan depuis 1986 , j’ai gagné très peu (métier d’art) .
    De ce fait, bien qu’ayant cotisé sur un plancher et sur les 4 trimestres de chaque année , on ne me compte que 2 trimestres par an pour la retraite !
    Pourtant, surveillant à mi-temps, on me comptait 4 trimestres / an !

    Bref, même si je me met à la retraite à mes 66 ans 2 mois, taux "plein", je n’aurais EN TOUT que 110 trimestres de validés !
    Cela implique quelle réduction ?
    Je pense dans ce cas avoir droit dès 65 ans au minimun vieillesse contributif soit : 629 € X 110/165 = 419 € 
    est-ce le bon calcul ?

    Ce qui est incompréhensible, c’est que avec bien moins d’années de travail on puisse avoir 800 € d’alloc de solidarité vieillesse et travailler encore pour 380€ ! Alors que travaillant depuis 86, j’ai contribué même en gagnant peu aux achats-ventes commerciaux qui font tourner une société !
    Mais, cette aide est basée sur les revenus du couple, donc, si ma femme travaille, c’est râpé pour moi !

    Dans mon cas, quelle serait la meilleure solution ?
    Merci !
    _

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2016 à 22:53

      En France, la retraite est contributive. Elle dépend donc des cotisations versées. Pour avoir un trimestre il fallait cotiser l’équivalent de 200 heures de Smic, soit 800 heures pour un an et 4 trimestres. Vous avez vraiment gagné (ou déclaré) très peu.
      L’Aspa est une allocation de solidarité différentielle permettant d’avoir un revenu de 800 euros pas mois pour une personne seule ou 1242 pour un couple (et elle est récupérable sur la succession). La majorité des bénéficiaires sont des veuves de commerçants ou d’artisans !

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 février 2016 à 15:27

    Bonjour,
    Je suis née le 7 septembre 1958 et j’ai commencé en août 1976. A 60 ans j’aurai donc tous les trimestres pour partir à la retraite.
    Depuis deux ans je suis passé à temps partiel, en accord avec mon employeur je cotise pour ma retraite à temps plein.
    Est-ce nécessaire pour pouvoir être payer à la retraite comme si j’avais travaillé à plein temps jusqu’à 60 ans ?
    Dans l’attente de votre réponse, bonne réception.

    Répondre à ce message