UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

C. Retraites Sécu


25 La retraite progressive


La retraite progressive permet de faire liquider une partie de sa pension de retraite, dans tous les régimes où on a cotisé, tout en continuant une activité à temps partiel.

Pour les fonctionnaires les règles sont différentes et sont expliquées fiche 46 de ce guide.

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 corrections suite à la réforme des retraites 2023 (30/9/23) ;
 lien vers La minute de vos droits CFDT en fin de fiche (6/6/24).

Pour les pouvoirs publics, la retraite progressive encourage la prolongation d’activité rémunérée, en facilitant la transition entre emploi et retraite. D’autre part, la retraite progressive est une alternative au cumul emploi retraite à partir de l’ouverture du droit à la retraite.

La réforme de 2023 ouvre le droit à la retraite progressive dans tous les régimes de retraite, avec des modalités particulières pour les non-salariés.

Bon à savoir

Droit à la retraite progressive pour les salariés en forfait jours

Le Conseil Constitutionnel a jugé en février 2021 que la différence de traitement entre les salariés dont la durée du travail est quantifiée en heures et ceux dont l’activité est mesurée en jours est contraire au principe d’égalité. La loi de financement de la sécurité sociale 2022 (LFSS) tire les conséquences de cette décision et élargit le bénéfice de la retraite progressive aux salariés au forfait jours, à compter de janvier 2022.

1. Une liquidation provisoire de la retraite

Le montant de la retraite progressive est provisoire. La pension sera recalculée lors du départ définitif en retraite. L’assuré social continue à acquérir des droits.
Les cotisations versées après le point de départ de la retraite progressive sont retenues pour le calcul de la pension complète. Celle-ci ne peut pas être inférieure à la pension qui a servi de base au calcul de la retraite progressive. Avec l’accord de l’employeur, on peut cotiser comme sur un temps plein pour la retraite.

Bon à savoir

Fonctionnaires non titulaires concernés

Les agents contractuels, non titulaires de l’État, des collectivités territoriales, des établissements hospitaliers et des établissements publics de l’État peuvent bénéficier de la retraite progressive. Rappelons qu’ils cotisent au régime général.

2. Conditions à remplir

La demande à l’employeur passe par un courrier recommandé AR au moins deux mois avant la date d’effet. L’employeur a deux mois pour répondre en recommandé AR.
La réforme des retraites 2023 encadre le refus de l’employeur d’accorder un temps partiel pour une retraite progressive. Si le salarié a atteint l’âge requis pour bénéficier de la retraite progressive, l’employeur ne peut s’opposer à la demande de passage à temps partiel (ou à temps réduit pour les salariés en forfait-jours) que si la durée de travail souhaitée est « incompatible avec l’activité économique de l’entreprise ».
Comme l’employeur doit justifier son refus par écrit, le salarié pourra contester ce refus s’il l’estime non justifié.

Le droit à la retraite progressive est ouvert à condition :
 d’avoir « atteint l’âge légal de départ à la retraite moins deux ans » (l’âge légal passe de 62 à 64 ans comme indiqué fiche 18) ;
 de réunir une durée d’assurance et de périodes équivalentes « à 150 trimestres au régime général et, le cas échéant, dans un ou plusieurs autres régimes obligatoires », donc y compris les régimes spéciaux de retraite ;
 d’avoir un contrat de travail à temps partiel en heures ou à temps réduit en jours et dont la durée de travail doit être comprise entre 40 et 80% d’un temps plein ; le contrat de travail à temps partiel exigé pourra avoir une durée inférieure à la durée légale de 24h d’un temps plein.

Par exemple, pour une durée légale du travail applicable à l’entreprise de 35 heures hebdomadaires, la durée de travail à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive doit être au moins de 14 heures (40 %) et au plus de 28 heures (80 %).

Pour une durée fixée en jours, la durée annuelle du temps réduit sera comparée à la durée de travail maximale de 218 jours. Soit entre 88 (40%) et 174 jours (80%).

Une activité bénévole, non rémunérée et sans affiliation à un régime obligatoire de sécurité sociale, peut être poursuivie parallèlement à l’activité à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive.

3. Montant de la retraite progressive

Les éléments de calcul de la pension (salaire annuel moyen, le taux et la durée d’assurance) sont déterminés selon les règles habituelles (voir fiches 20 sur le taux de liquidation et 21 sur le calcul de la pension).

Si un seul employeur. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et la quotité de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet dans l’entreprise. Toutefois, la quotité de travail à temps partiel ne peut être inférieure à 40 % ni supérieure à 80 %. Autrement dit, si le temps partiel est de 50 %, la pension sera de 50 %.

Par exemple, pour 25 heures hebdomadaires et une durée dans l’entreprise de 35 heures hebdomadaires :
 la quotité de travail est de : 25/35 x 100 = 71,4285 arrondi à l’entier le plus proche, soit 71 % ;
 et le pourcentage de fractionnement à appliquer au montant entier de la retraite progressive est de : 100 - 71 = 29 %.

Par exemple, pour un forfait jours à temps réduit de 150 jours :
 la quotité de travail à temps réduit est de : 150/218 x100 = 68,80% arrondi à l’entier le plus proche soit 69% ;
 la fraction de la retraite personnelle à verser sera de 100 - 69 = 31%.

Par dérogation aux dispositions sur la décote, le coefficient de minoration du taux plein ne peut excéder 25 %.
En cas de modification de son temps de travail, l’assuré peut obtenir la modification de cette fraction de pension une seule fois par an.

Si plusieurs employeurs. Pour les assurés salariés de plusieurs employeurs, entreprises ou collectivités publiques, l’appréciation de l’exercice des activités à temps partiel est déterminée par l’addition des rapports entre le nombre d’heures ou de jours de travail et la durée de travail à temps complet applicable à chacun des emplois. (voir exemple ci-dessus).
Le salarié doit être à temps réduit en forfait jours ou à temps partiel en heures, il ne peut pas mélanger les deux.
La quotité de travail à temps partiel ou à temps réduit globale est définie comme la somme des quotités de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet applicable de chacun des emplois. Cette quotité de travail, exprimée en pourcentage, est arrondie à l’unité la plus proche. La quotité de travail ne peut être inférieure à 40% ni supérieure à 80%. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et cette quotité de travail.

Pour les salariés de particuliers employeurs, la durée de travail à temps complet prise en compte est celle prévue par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable, soit 40 h par semaine.

Pour les assistants maternels salariés auprès de particuliers employeurs, l’exercice d’une activité à temps partiel est apprécié à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail. Il est rapporté à la durée hebdomadaire de 45 heures par semaine prévu par la CCN.
La quotité de travail à temps partiel est déterminée à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail rapporté au nombre d’heures hebdomadaires, au-delà duquel les heures travaillées donnent lieu à une majoration de rémunération, fixé par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable ou, à défaut, celui fixé par décret. Cette dernière durée est multipliée par quarante- sept douzièmes lorsque la durée de travail est mensuelle, et par quarante-sept lorsque la durée de travail est annuelle.

Bon à savoir

Cotiser sur la base d’un temps plein

Il est possible de cotiser sur la base d’une activité à temps plein sur le salaire à temps partiel. Cela améliore la retraite future. Le paiement de cotisations (régime de base et complémentaires Agirc-Arrco uniquement) sur une assiette correspondant à un emploi à temps plein doit faire l’objet d’un accord écrit entre le salarié concerné et l’employeur dans le contrat de travail initial ou dans un avenant. La possibilité de cotiser sur un temps plein s’applique aussi à la retraite complémentaire.

4. Retraite progressive dans plusieurs régimes de retraite

L’attribution d’une retraite progressive au régime général entraîne la liquidation provisoire et le service de la même fraction de retraite auprès des régimes agricoles (salariés et non-salariés de la MSA) et du régime des professions libérales (CNAVPL).

L’attribution de la retraite progressive dans les régimes spéciaux de retraite des fonctionnaires (CNRACL ou SRE) entraine la liquidation provisoire dans les autres régimes (voir fiche 46). Donc un fonctionnaire peut obtenir une fraction de retraite de 10% puisqu’il peut obtenir un temps partiel de 90%.

C’est le régime où on cotise au moment de la demande qui transmet aux autres.

Attention

Suppression des indemnités journalières aux salariés malades en retraite progressive

Un décret de 2021 déroge au principe d’indemnisation de la maladie durant 360 jours : les bénéficiaires d’une pension de retraite voient leur indemnisation réduite à 60 jours. Plusieurs CPAM appliquent cette mesure à la retraite progressive, entrainant parfois des récupérations d’indus.

Un tribunal judiciaire en décide autrement. Les juges considèrent que l’assurée ne bénéficie qu’une « fraction de la pension provisoire » et que « l’interprétation trop large du décret par la CPAM a pour effet de vider de sens le principe des indemnités journalières et l’objectif poursuivi par la retraite progressive, qui n’est résolument pas de dissuader les personnes de poursuivre leur activité professionnelle en fin de carrière ». La CPAM est condamnée à verser les indemnités journalières au-delà des 60 jours.
Nous remercions la personne ayant obtenu satisfaction de nous avoir transmis ce jugement.

Cette mesure est officiellement abrogée depuis le 1er mai 2023.

5. Demande de retraite progressive

Avec la demande de retraite progressive, il faut joindre :
 le ou les contrats de travail à temps partiel ou à temps réduit appliqués à la date d’effet de la retraite progressive et/ou une attestation de la collectivité publique ;
 une déclaration sur l’honneur attestant qu’on n’exerce aucune autre activité professionnelle que celles faisant l’objet du contrat de travail à temps partiel ou à temps réduit et en apporter la preuve par tout moyen ;
 une attestation de chaque employeur concerné indiquant la durée du travail à temps complet ou à temps réduit applicable à l’entreprise, l’établissement ou la profession et faisant apparaître la durée du travail applicable ;
 les bulletins de paie des 12 derniers mois précédents la demande.

L’assuré est tenu de justifier de la durée de son activité à temps partiel ou à temps réduit tous les ans à compter de la date d’effet de la retraite progressive.

L’assuré doit demander la substitution de la fraction de pension en pension complète, lorsqu’il cesse totalement son activité. La pension complète est alors liquidée dans les conditions de droit commun. Elle prend en compte la totalité des trimestres validés, y compris pendant la période de la retraite progressive. En tout état de cause, elle ne peut être inférieure au montant entier ayant servi de base au calcul de la fraction de pension versée au titre de la retraite progressive, le cas échéant revalorisé.

Attention !

Liquidation provisoire

Il est recommandé d’utiliser l’imprimé Cerfa spécial « retraite progressive » ou la demande en ligne.
Il est important de bien préciser dans la demande de liquidation qu’il s’agit de la retraite progressive, donc d’une liquidation provisoire. Dans le cas contraire, la caisse applique une liquidation normale avec versement de pension, mais celle-ci est définitive

Formulaire d’attestation employeur

Un modèle du formulaire « retraite progressive – attestation employeur » est fixé par un arrêté du 10 mars 2016, sous le numéro Cerfa 13362*02.

Cerfa 13362*02

6. Retraite progressive dans les régimes complémentaires

La retraite versée par les régimes complémentaires est fonction de la durée du temps partiel. Elle est réduite dans les mêmes proportions que le régime général :
 voir aussi fiche 36 Agirc-Arrco Calcul de la retraite, décotes, majorations, cumul, deuxième retraite),
 voir aussi 39 Ircantec - Calcul du montant de la pension.

Circulaire 2024

Les coefficients d’abattement dus à l’insuffisance de trimestres et à l’âge sont particuliers au régime Agirc-Arrco (en téléchargement ci-dessus).

Vidéo CFDT

La minute de vos droits

La confédération CFDT propose une vidéo d’une minute sur la retraite progressive : La minute de vos droits - retraite progressive

Poser une question

3678 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 25 La retraite progressive Le 30 janvier 2023 à 21:06

    Question simple ou plutôt un peu simplette dirons certains. Je suis en retraite progressive un jour par semaine depuis le 1er janvier 2023. L’ensemble de mes droits a été calculé par mes caisses de retraite, je n’ai pas de désaccord avec le calcul, puis je me débarrasser de mes anciens bulletins de salaire (version papier) ? ou bien ceux ci peuvent ils à nouveau m’être demandés pour le calcul de ma retraite définitive sachant que depuis quelques années mes derniers bulletins de salaire ont été dématérialisés par mon entreprise.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 30 janvier 2023 à 18:04

    Bonjour, je suis employé en tant que ouvrier agricole en Cdi intermittent 300 heures par an et j’ai fait une demande de retraite progressive L’attestation employeur a été retourné à mon patron car il ne savait pas quoi mettre dans les cases d’heures de la durée du temps de travail à temps complet. Est ce 300 heures est égale à 40% ( (temps partiel) et 750 heures pour un temps complet. Mais 750 h paraît insuffisant.. Le formulaire ne paraît pas être adapté aux contrats intermittents.
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 30 janvier 2023 à 13:45

    Bonjour
    J’aimerai savoir si je peux demander un temps partiel à la même date que la retraite progressive, ou si je dois passer à temps partiel avant ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 29 janvier 2023 à 10:30

    Bonjour
    Avec la réforme, la retraite progressive sera reculée de 3 mois par an à partir de 1961, je suis né le 12/08/1963, je dois faire ma demande de retraite progressive dans les 6 mois avant mes 60 ans pour une retraite progressive le 01/09/2023.
    le décret doit passé justement le 01/09/2023, que va t’il se passer pour moi ? Ma retraite progressive sera t-elle reculée de 9 mois ? Alors que mon dossier sera déjà effectué depuis plusieurs mois…
    impossible d’avoir une réponse de la CARSAT..
    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 janvier 2023 à 11:27

     ?Bonjour et merci pour toutes vos informations sur ce site.

    J’ai 60 ans, 153 trimestres de régime général, 11 de public et 20 trimestres enfants
    J’ai demandé à bénéficier d’une retraite progressive (20%)
    J’ai reçu la notification avec la formule de calcul suivante :
    Revenu de base * 0,40625 * 142/168

    (Reste à / par 12 et * par 0,2 : ok)

    1) Je ne comprends pas pourquoi le taux est à 40,625 %:
    Pourquoi seulement 153 trimestres ont été pris en compte (soit 15 manquants d ’où le taux à 40, 625%)
    et pas 153 + 20 trimestres enfants, d’où un taux qui devrait rester à 50 %

    2) Je ne comprends par la fraction 142/168 :
    pourquoi 153 - 11 trimestres du public soit ok 142
    et pas (153 + 20 trimestres enfants) - 11 trimestres du public, soit une fraction de 162/168
    (J’ai eu mes enfants pendant ma carrière dans le privé)

    Par avance, je vous remercie de vos éclaircissements

    Répondre à ce message

    • Le 26 janvier 2023 à 22:23

      Votre fraction de retraite devrait être calculée comme une retraite normale (fiches 20 et 21).
      1. Les majorations pour enfants doivent être prise en compte si vous avez bien déclaré avoir des enfants et si vous relevez du régime général pour ces trimestres.
      2. Le nombre de trimestre exigés pour votre génération est bien de 168. Et comme l’assurance retraite vous compte 142 trimestres, elle effectue le prorata entre les deux.
      C’est votre phrase de fin entre parenthèses qui change tout. Vous êtes ou avez été fonctionnaire, c’est ce régime qui attribue en priorité les trimestres pour enfants (fiche 48).

      Répondre à ce message

      • Le 27 janvier 2023 à 10:12

        Bonjour et merci de votre réponse.

        Je n’ai été fonctionnaire que durant 11 trimestres, et on me supprime mes 20 trimestres enfants ???
        Enfants que j’ai eu pendant ma carrière dans le privé.

        Mais c’est scandaleux !!!
        Y-a-t-il un recours possible ?

        Répondre à ce message

        • Le 27 janvier 2023 à 12:32

          Comme expliqué fiche 47, si vous avez été fonctionnaire moins de 15 ans avant 2011, vos droits sont reversés au régime général.

          Répondre à ce message

          • Le 27 janvier 2023 à 13:57

            J’ai été fonctionnaire à l’APHP du 1er janvier 2019 au 30 septembre 2021 ...

            Répondre à ce message

            • Le 27 janvier 2023 à 14:17

              Vous aurez droit aux trimestres pour enfants comme indiqué fiche 48 puisque c’est après 2011. Cela va augmenter votre retraite de fonctionnaire, mais pas votre durée d’assurance comme au régime général. Vous subissez l’effet négatif d’une mesure pensée en fonction de ceux qui font leur carrière comme fonctionnaire.

              Répondre à ce message

              • Le 27 janvier 2023 à 22:57

                J’ai l’impression d’être perdante dans cette histoire !

                Dans la future réforme, il est prévu que les fonctionnaires aient droit à la retraite progressive.
                Faudra-t-il que j’en fasse la demande, ou cela sera t-il régularisé automatiquement, puisque je bénéficie déja d’une retraite progressive du régime général ?

                Et si je vous ai bien compris, cette retraite progressive de fonctionnaire ne sera pas basée sur mes 11 trimestres de fonctionnaire, mais sur 23 : mes 11 trimestres + 12 trimestres de bonification enfants ?

                Et avec la mëme décote que pour le régime général ?

                Alleez bon week-end, et merci pour tout

                Répondre à ce message

                • Le 28 janvier 2023 à 11:41

                  Ce ne sera pas rétroactif. Vous devrez en faire la demande puisque ce n’est pas le même régime de retraite. Et lorsque les décrets d’application seront parus, soit plusieurs mois après.
                  Lisez la fiche 49 pour la retraite de fonctionnaire. En ajoutant les trimestres pour enfants nés avant 2004 (fiche 48).

                  Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 27 janvier 2023 à 18:08

    Bonjour,
    Toute mon admiration pour ce site extraordinaire, complet et très utile.
    Cadre au forfait, je vais passer en pré-retraite (mi-temps à 104 jours dans mon entreprise). J’ai demandé la retraite progressive pour les 50 % restants (à moins que ce ne soit 52 %, car 104 jours travaillés rapportés aux 218 légaux donnent 48 % ?). En parallèle, j’envisage pour quelques jours par an d’exercer une activité rémunérée. Le régime de la micro-entreprise semble le plus simple, mais cela aura-t-il des conséquences sur la retraite progressive, avec notamment, une reprise de pension à concurrence des gains en tant que micro-entrepreneur ?
    mille mercis pour votre éclairage

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier 2023 à 19:52

      La retraite progressive est exclusive. Comme indiqué dans cette fiche, on vous demande : « une déclaration sur l’honneur attestant qu’on n’exerce aucune autre activité professionnelle que celles faisant l’objet du contrat de travail à temps partiel ou à temps réduit et en apporter la preuve par tout moyen ».

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 janvier 2023 à 23:07

    Je suis en retraite progressive depuis le 1er septembre 2022 et je dois être en retraite le 1er janvier 2024 à 62 ans. Étant de décembre 1961, suis-je concernée par la nouvelle loi (si elle passe) sur les retraites ? Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier 2023 à 16:42

    bonjour
    je suis né le 10/09/1963 avec une carriere longue car j’ai 11 trimestres avant mes 20 ans
    je souhaitais demander la retraite progressive le 1 er octobre 2023
    mais avec la réforme 2023 a quel âge aurais je droit a la retraite progressive !!!
    et a quel âge pourrais je partir en retraite définitive
    bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 20 janvier 2023 à 09:43

    Bonjour
    Je suis née en octobre 1961 et suis en retraite progressive a mi temps en cotisant a temps plein depuis le 1er novembre 2022( 60 ans ) carrière longue j’ai mes 5 trimestres avant 20 ans et je peux prendre ma retraite au 1er novembre 2023 à 62 ans est ce que je suis concerné par la nouvelle réforme qui arrive ?
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

      • Le 20 janvier 2023 à 18:43

        Bonjour Claude,

        Je ne comprend pas votre réponse @Bourigaud, il est en carrière longue, né en octobre 1961, si je vous compris (?) il ne devrait pas être concerné (en attendant le projet de loi final évidemment) ?
        vous l’avez écrit à de nombreuses reprises :
        "Je répète : pour la retraite à l’âge légal, ceux nés avant le 1er septembre 1961 ne sont pas concernés pas la réforme. Logiquement, à mon avis, comme pour la réforme de 2010, pour la retraite anticipée carrière longue, ceux nés avant le 1er septembre 1963 ne seraient pas concernés"
        Merci pour votre implication Claude !

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 20 janvier 2023 à 16:27

    Bonjour
    J’ai une salariée qui me demande une retraite progressive, en passant de 2h par jour à 4h.
    Lorsqu’un salarié est en temps partiel, il peut augmenter ses heures ou ne pas les changer tant que c’est du temps partiel ?
    Merci
    Cdlt

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier 2023 à 16:43

      Il faut un contrat de travail à temps partiel conforme au code du travail, on y mesure en heures par semaine. Les heures avant le début de la retraite progressive n’ont pas d’importance.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 janvier 2023 à 14:08

    Bonjour,

    Vous indiquez concernant l’extension du dispositif de retraite progressive (au cadre forfait jour) "Un décret du 26 avril 2022 détermine les modalités d’application de cette réforme pour les salariés à temps réduit au forfait jours. Il fixe l’application à janvier 2022. Cette fiche est modifiée en conséquence. Elle sera complétée dès la publication de la circulaire Cnav".

    Effectivement, à ce jour - 1 an après la date d’application décidée par le Conseil constitutionnel - les Carsat n’ont toujours pas reçu les instructions de traitement des demandes de retraite progressive pour les cadres forfait jour (et les mandataires sociaux salariés, eux aussi concernés). J’en ai eu la confirmation par la responsable du contentieux de ma Carsat et par courrier où cela m’a été indiqué , car j’ai déposé un dossier pour une prise d’effet au 1er janvier 2023. La date d’effet est bien retenue, mais le dossier ne peut être traité (et pour les personnes concernées sur 2022, elles attendent toujours !!!).

    Et le meilleur, c’est que le 6 décembre, en réponse à une question écrite d’un député d’août 2022 (question n°875) demandant justement quand les instructions seront communiquées aux Carsat par les services centraux de l’assurance retraite, le Ministre du travail a répondu que c’était maintenant fait ! Totalement mensonger.

    J’ai contacté divers acteurs : conseillers retraite du ministre, mon député, le député ayant posé la question, directeur et responsables concernés de la CNAV de ma Carsat, etc... pour les alerter sur la non application de cette décision du conseil constitutionnel un an après.

    Avez vous des informations sur l’horizon de diffusion de ces instructions d’application ?

    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier 2023 à 16:49

      Je vous remercie pour ces informations. N’ayant pas de questions sur ce point, je pensais que c’était réglé.
      Je note que le ministre a répondu le 6 décembre que « la Caisse nationale d’assurance vieillesse a transmis au réseau des caisses d’assurance retraite et de la santé au travail, depuis la publication de ce décret, une information relative à l’attribution de la retraite progressive aux salariés au forfait en jours afin que les dossiers qui étaient mis en attente puissent être traités. »
      Il sait qu"il n’y a pas eu de circulaire et répond que des instructions ont été données.
      Vous pouvez vous appuyer sur cette réponse pour interpeller votre Carsat (recours amiable) et vous préparer à aller ensuite au tribunal judiciaire (fiche 5). Vous obtiendrez satisfaction auprès d’un juge.

      Répondre à ce message

    • Le 19 janvier 2023 à 10:31

      Reponse a Fréderic message du 1701 janvier
      Je suis cadre au forfait et je suis en retraite progressive depuis le 1er octobre 2022.J’ai pu faire ma demande dès le mois de mai 2022 sans souci, nous avons juste adapté le formulaire employeur manuellement en rayant la notion d heures et en remplacant par jour car le nouvel imprimé n’était pas encore disponible. cela n a pas posé de problème à la CARSAT CENTRE OUEST. Je vois que de plus le nouvel imprimé mis à jour est disponible sur internet.
      C’est un probleme particulier à votre CARSAT.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 janvier 2023 à 22:03

    Bonjours, je prends ma retraite progressive le 1er février 2023 ça fait 20 ans que je suis chez le même employeur, qu’en j’ai fait ma demande qui a était acceptée on m’a demandé un avenant et un nouveau contrat de travail, j’ai fourni le contrat de travail je passe à 20h par semaine au lieu de 32heures, ma question est que en refaisant mon contrat de travail est-ce que je perds tous mes droits ? Sait à dire tous mes avantages style mon ancienneté 20 ans mon treizième mois merci pour votre réponse bonne soirée

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 janvier 2023 à 09:35

    Bonjour, je suis en retraite progressive depuis le 1er janvier 2023 et ma retraite totale sera le 1er janvier 2024. Carrière longue et 60 ans, né en décembre 1962.
    Est ce que je vais être concerné par une prolongation de l’activité au delà du 1er janvier 2024 avec la nouvelle réforme ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 janvier 2023 à 14:23

    Bonjour,

    Je suis née le 22/05/1962, j’ai cotisé 166 trimestres au 31/12/2022 dont 5 avant la fin des 20 ans. Je peux partir au 01/07/2023 à taux plein au titre des carrières longues.

    Je suis en retraite progressive depuis le 01/01/2023 avec un taux d’activité de 80%, et je souhaitais travailler jusqu’au 01/07/2024 pour ne pas avoir la minoration de la retraite complémentaire pendant 3 ans.

    Si j’ai bien compris, je suis concernée par la réforme et je devrai prolonger jusqu’au 01/01/2025 pour partir aux mêmes conditions. Puis- je encore changer d’avis et partir au 01/07/2023 pour ne pas subir la réforme ?

    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier 2023 à 22:16

      Je répète : pour la retraite à l’âge légal, ceux nés avant le 1er septembre 1961 ne sont pas concernés pas la réforme. Logiquement, à mon avis, comme pour la réforme de 2010, pour la retraite anticipée carrière longue, ceux nés avant le 1er septembre 1963 ne seraient pas concernés.
      Demandez une attestation de droit à la retraite anticipée carrière longue, indispensable comme expliqué fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 janvier 2023 à 12:02

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive depuis le 01/08/22 (80%).
    Je ne sais pas si je suis concernée par la nouvelle loi sur les retraites, qui risque d’être votée bientôt.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 janvier 2023 à 13:06

    Bonjour
    L’employeur peut-il refuser que le salarié se mette en temps partiel, pour bénéficier d’une retraite progressive ? Autrement dit le salarié peut bénéficier de la retraite progressive qu’avec l’accord de son employeur ?

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 janvier 2023 à 11:51

    Bonjour,
    Je suis née en mai 1963 ; J’ai demandé ma retraite progressive au 1er juin 2023. J’ai à ce jour 154 trimestres et j’ai eu 4 enfants.
    J’ai signé un avenant avec mon employeur pour bénéficier d’un congé avant retraite grâce au Compte Epargne Temps de l’entreprise, mais comme cet avenant a été signé l’an dernier, je me suis engagée à partir de l’entreprise lors de mon départ en retraite et au plus tard le 1er juin 2025 (à 62 ans donc).
    Si j’ai bien compris, je vais me retrouver sans emploi au 1er juin 2025 sans pouvoir prendre ma retraite et sans pouvoir être demandeur d’emploi puisque j’ai signé pour un départ à 62 ans. Je n’aurai plus non plus la retraite progressive puisque plus d’employeur.
    Y a t’il un dispositif prévu pour les personnes dans mon cas ? Suis-je bien obligée d’attendre 62 ans et 9 mois pour demander ma retraite et si oui, quelle solution aurai-je pour avoir un revenu entre 62 ans et 62 ans et 9 mois ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2023 à 12:50

      Votre employeur ne peut enregistrer votre départ en retraite que quand vous y aurez droit. Tant que vous n’avez pas démissionner, vous faites partie de l’entreprise. Faites lui un courrier pour l’informer que vous prendrez votre retraite dès vous y aurez droit.

      Répondre à ce message

      • Le 14 janvier 2023 à 13:06

        Merci pour votre réponse.
        Si je demande à mon employeur de me garder plus longtemps, il est donc tenu d’accepter, selon vous, même si j’ai signé cette phrase qui dit que "je m’engage à quitter l’entreprise à mon départ en retraite ET au plus tard le 1er juin 2025" ?
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 14 janvier 2023 à 13:18

          Vous dites à votre employeur que allez subir la réforme des retraites ce qui retarde votre départ en retraite. Il ne sait pas à quelle date vous aviez droit à la retraite c’est pourquoi il vous a fait écrire une date. Vous l’informez que cette date sera retardée par la loi et que vous respecterez votre engagement. Un tel courrier vous protégera en cas de litige.

          Répondre à ce message

          • Le 14 janvier 2023 à 13:44

            Merci beaucoup pour vos 2 réponses, et bravo pour votre action.
            Cordialement

            Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 janvier 2023 à 08:08

    Je suis née le 10/5/62, suis en retraite progressive depuis le 01/06/2022, ai mes168 trimestres cotisés. Je touche 23 % de ma retraite c’est a dire 177 € en retraite de base et 63 € en complémentaire.
    Aurai je droit avec la réforme Macron a la pension minimale de 1200 € lors de la liquidation de ma retraite sachant que j ai eu une carrière complète à temps partiel ?
    Cordialement merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 13 janvier 2023 à 19:52

    Je suis née en mai 1962, ai mes 168 trimestres, et suis en retraite progressive depuis le 1/6/2022, et ai actuellement le droit de liquider ma retraite le 1/10/2023.
     il me semble que concernée par réforme Macron selon messages lus ?
     si oui quand ai je droit de liquider ma retraite (sur le web 62 ans plus 6 mois donc Nov 2024) ?

    Questions s/retraite progressive :
    * Retraite progressive/durée cotisations :
    Je travaille actuellement 27h et dois baisser mes horaires à 14h/hebdo a compter du 1/6/2023. Mon employeur me laisse le choix de cotiser du 27 ou 14h. J aimerais connaître impact sur ma retraite définitive si je ne cotise que sur 14h/hebdo ?
    * Retraite progressive/bonus par trimestre supplémentaire :
     ce bonus s applique à partir de quand et comment ?
     et si je ne cotise que sur la base de 14h pdt les 3 ou 4 prochaines années, quel impact y aura t- il sur ce bonus ?
    * Retraite progressive/montant :
     y a t’il une révision annuelle de la retraite sur présentation des bulletins de salaire ?
     y a t-il des changements majeurs sur la retraite progressive dans la réforme Macron ?

    Voici mes questions sur cumul emploi retraite avec réforme Macron :
    * Cumul emploi retraite/réforme :
     avec cette réforme, si j ai bien lu j’ai le droit de passer en cumul emploi/retraite en novembre 2024 ?
     pouvez vous me confirmer que ds cette nouvelle réforme mon travail après liquidation de ma retraite bonifiera ma retraite finale ?
     si bonification de la retraite finale, quels sont les éléments chiffrés dont vous disposez ?
     y aura t’il un plafonnement salaires/retraite comme actuellement ?
     y aura t-il une période d arrêt de l’activité professionnelle obligatoire comme ds le système actuel ?
    Cordialement merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 12 janvier 2023 à 08:48

    Bonjour,

    Je suis née en mars 1963, j’ai fait une demande de retraite progressive pour le 1er avril 2023.
    Si j’ai bien compris la réforme implique un décalage de 9 mois pour la retraite progressive pour la génération 1963 (2 ans avant l’âge légal). Pourtant la réforme ne peut pas être appliquée avant d’être publiée.

    Si la réforme n’est pas validée avant le 1er avril 2023 est-ce que je pourrai intégrer la retraite progressive comme prévu par la réglementation actuelle au 1er avril 2023 ?
    Et si elle est validée avant le 1er avril est-ce que je devrais attendre 9 mois ? Ou une autre date d’application va-t-elle apparaître ?
    Et aussi comment justifier une telle différence au sein de la même génération alors que la loi prévoit le même traitement pour cette génération ?
    La réforme sera-t-elle appliquée retro-activement à ceux qui sont déjà en retraite progressive et devraient être décalés (génération fin 1962 et début 1963 par exemple) ?

    Il me semble que tout cela manque de précisions dans l’application de la réforme.

    Merci
    Jeanne

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2023 à 11:12

      Vous n’êtes pas concernée.

      Répondre à ce message

    • Le 13 janvier 2023 à 19:16

      Bonjour,

      Comme vous, né en mars 1963, j’ai ma demande en cours à la CNAV pour un début de retraite progressive le 1er avril prochain, et une retraite (avant réforme) le 01/10/2023 avec 168 trimestres cotisés.

      Si je comprend la réforme, nous devrons cotiser (année 1963) 171 trimestres dorénavant, donc en ce qui me concerne, ma date de retraite serait décalé au 01/06/2023, soit 9 mois de plus, une paille a quelque mètres du poteau d’arrivée !

      Je ne sais pas comment cela ce passer pour la retraite CNAV ? prolongation automatique ? et pour mon employeur, il faut qu’il prolonge également l’avenant que nous avions signé pour cette retraite progressive dans laquelle nous engagions à prendre notre retraite le 1 octobre 2023 ? très simple tout cela !

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 12 janvier 2023 à 20:56

    Bonjour
    Je suis née en octobre 1962 et je suis en retraite progressive depuis le 1 novembre 2022. Je devais avoir ma retraite définitive au 1 avril 2024 pour avoir cotisé mes 168 trimestres. J’ai commencé à travailler à 17 ans et j’ai mes 5 trimestres avant 18 ans. J’ai bénéficié d’un congé parental. Comment vais-je être impactée par la nouvelle réforme ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier 2023 à 22:04

      Vous n’avez pas liquidé vos droits à la retraite, vous subirez donc cette réforme.
      Selon le dossier de presse du gouvernement, née en 1962, vous devrez attendre d’avoir l’âge légal 62 ans et 6 mois et avoir 169 trimestres pour ne pas subir de décote.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 12 janvier 2023 à 13:32

    bonjours
    je suis en retraite progressive depuis le 2 janvier 2023 , je peux cotiser comme un temps plein avec l’accord de mon employeur , mais mes pauses étaient travaillées et payées ,
    est ce que je vais cotiser pour une base de 35 h ou 36h45 avec les pauses.
    cordialement.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 12 janvier 2023 à 13:11

    Bonjour,
    Je suis née 27 août 1963 et au 31 decembre 2022, j’ai acquis 156 trimestres. Je souhaiterais prendre ma retraite progressive pour le 01 septembre 2023 et la nouvelle réforme est pour le 01 septembre 2023. Sachant qu’actuellement la retraite progressive ns pouvons la prendre 2 ans avant 62 ans et à compter de septembre la date sera prolongée de 9 mois pour la génération 1963.
    Pensez vous que je pourrais prendre cette retraite progressive au 01/09/2023, sans rentrer dans la nouvelle reforme, sachant qu’il me faudra faire 9 mois de plus.
    Merci pour votre réponse
    Veronique

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier 2023 à 13:13

    Bj, je suis concerné par la réforme, ne en avril 1962.
    Pour une retraite progressive je devais attendre 2 ans avant l’âge légal donc 62 ans, soit avril 2023.
    Pensez vous que je puisse toujours demander ma retraite progressive pour cette date ou faudra t ’ il que je repousse de 6 mois ?
    Puis je faire une demande maintenant pour avril et être certain qu’ elle passe ?
    L’ application de la réforme sera t elle rétroactive ?
    Merci beaucoup
    N

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier 2023 à 12:32

    Bonjour,
    née en 1962 je suis en retraite progressive, suis-je concernée par la réforme des retraites ?
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 10 janvier 2023 à 11:26

    Bonjour,
    Je suis née le 05/10/1961 et je suis en retraite progressive depuis le 01/12/2021. Retraite définitive dans le système actuel : 01/11/2023.
    Si je transmets ma demande de retraite définitive 6 mois avant comme exigé, donc en mai 2023, serai-je concernée par la réforme (4 mois de plus à travailler) ?
    Par avance, merci de vos informations.

    Répondre à ce message

    • Le 10 janvier 2023 à 22:02

      Selon le dossier de presse du gouvernement, comme vous née entre le 1er septembre et le 31 décembre 1961 vous devrez attendre d’avoir 61 ans et trois mois.

      Répondre à ce message

      • Le 11 janvier 2023 à 09:50

        Bonjour,
        Y aurait-il une faute de frappe ? Ce serait plutôt 62 ans et 3 mois si j’ai bien compris ?
        Cela signifierait que le fait d’être en retraite progressive n’est pas considéré comme déjà partiellement en retraite ?
        Merci.

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier 2023 à 10:31

    Bonjour,
    Avec la réforme proposée pour 2023, pour une personne rattachée au régime des salariés du privé, l’age de 60 ans pour bénéficier de la retraite progressive va t il être décalé de 3 mois par an comme pour le décalage de l’age légal pour la retraite légale de 62 ans à partir du 01/09/2023 où sera t il brutalement décaler à 62 ans ?

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier 2023 à 12:14

    Bonjour,
    suite à la réforme des retraites, il semble que la possibilité d’accéder à une retraite progressive avant 60 ans (ou 62ans...) pour les personnes pouvant partir en retraite anticipée handicap à partir de 55 ans, ne soit toujours pas possible
    Aucune avancée pour les personnes RQTH....
    A suivre...
    Merci pour ce site et toutes ces informations !!
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 10 janvier 2023 à 08:49

    Bonjour
    Je vais certainement me mettre en retraite progressive je voudrais savoir la base de calcul exacte pour un 80% d un temps plein 35h plus tous les mois 17h33 heures sup
    D autre part la prime d ancienneté que je touche et t elle réduite quand on prend une retraite progressive
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 10 janvier 2023 à 08:51

    Je suis née le 27 août 1961.
    Je suis en retraite progressive depuis mes 60 ans.
    Il était prévu initialement que je parte en retraite au 1er septembre 2023.
    Si la réforme est mise en application dès cet été, serais-je concernée et devrais-je faire 4 mois de plus comme le laisse entendre cette réforme ?
    L’assurance retraite n’est pas en mesure de répondre à cette question.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 janvier 2023 à 13:53

    Bonjour
    Merci pour ce site très instructif.
    Si la retraite progressive est de nouveau ouverte aux fonctionnaires, Né en 06/1961 je souhaite étudier la question.
    Dans la situation de retraite progressive : comment sont comptabilisés les trimestres pour la décote / surcote (1.25% pour un 100% travaillé par trimestre - si j’ai compris).
    Mais j’ai lu que l’on pouvait cotiser à 100% même en étant en activité partielle, est-ce le cas ?
    Autrement formulé, en travail à temps partiel ( ex 60%,40% retraite), en augmentant la cotisation est-il possible de valider 4 trimestres en un an comme si je continuais à 100% et ainsi valider 5% de cotisation ?
    En vous remerciant

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier 2023 à 17:37

      Les régimes de retraite étant différents, les règles seront différentes. Lise la fiche 46 et l’ancienne cessation progressive d’activité supprimée par la réforme de 2010.

      Répondre à ce message

      • Le 10 janvier 2023 à 12:47

        Merci pour votre réponse. on va attendre le texte et le décret d’application !

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 janvier 2023 à 13:19

    Bonjour,

    Je suis en retraite progressive depuis le 01/11/2021.
    J’ai eu 62 ans le 25 novembre 2022 et le 30 novembre j’ai eu une bronchite et j’ai du être arrêté pendant 12 jours.
    Depuis la sécurité sociale a stoppé le remboursement et étudie "mon cas".
    Ma question est la suivante : à partir de quelle date sont calculés les 60 jours d’IJ prévu dans mon cas ?

    Est ce à partir du 1er janvier de l’année civile de l’année de mes 62 ans ou est ce à partir de mes 62 ans révolus ? .....dans ce cas je disposerais à ce jour de 60 jours moins les 12 jours pris en décembre. Mon calcul est il correct ?

    Merci infiniment pour votre réponse, car même la CPAM a l’air de ne pas savoir .....

    Isabelle.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier 2023 à 17:13

      Nous sommes déjà intervenus face à cette injustice.
      Le gouvernement a décidé de réduire le nombre de jours d’indemnités journalières pour les retraités qui cumulent retraite et emploi à partir de l’âge légal. Il n’y a pas de raison de les pénaliser !
      Mais de plus, il n’a pas fait la différence avec la retraite progressive qui pour nous n’est pas une retraite mais une fraction de retraite provisoire et ne droit pas être considérée comme un cumul emploi retraite.
      Dans votre cas, seuls les jours d’arrêt maladie survenus après vos 62 ans devraient être pris en compte. je demande l’avis d’un autre militant.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 5 janvier 2023 à 18:25

    En retraite progressive depuis le 01/01/2022 jusqu’au 31/12/2023 suis-je concerné par le projet 2023 sachant que je suis né en 12/1961 (soit départ repoussé de 4 mois)
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier 2023 à 22:13

      La retraite progressive est une fraction de retraite provisoire. Vous serez probablement concernée par la réforme des retraites si elle s’applique avant janvier 2024.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier 2023 à 11:16

      Bonjour,
      je suis journaliste à RMC. Votre témoignage m’intéresse beaucoup.
      Pouvez vous m’appeler au 0660463904 ?
      Merci d’avance.
      Bien à vous.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 8 janvier 2023 à 10:28

    bonjour, a t’il le droit d’être en retraite progressive pour une courte période avant de demander la retraite définitive ? j’entends par là moins d’un an ? je n’ai pas trouvé de texte à ce sujet merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 6 janvier 2023 à 10:21

    Bonjour,
    Je suis de décembre 1961 et j’ai opté pour un travail en temps partiel depuis le 1er janvier 2022.
    2 ans avant ma fin de carrière au 1er janvier 2024.
    Je bénéficie d’une retraite progressive depuis juillet 2022.
    Du fait que je bénéficie déjà d’une partie de ma retraite, est ce que je peux être impacté par la nouvelle réforme des retraites ?

    Merci d’avance

    Mr BARBA Pierre

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 2 janvier 2023 à 16:52

    Bonjour,
    J’ai 60 ans depuis juillet 2022.
    J’ai une ancienneté de 37 ans dans une société qui emploie plusieurs centaines de salariés sur toute la France, J’ai toujours travaillé à temps plein et je suis assimilée cadre depuis 2008. Il y a sept ans j’ai été transférée au siège de ma société. Ce transfert a été fait en gardant mon ancienneté et mon statut (et donc mon salaire qui est supérieur à mes collègues), mais je n’effectue plus que du travail de secrétariat administratif, qui était complètement nouveau pour moi, et je ne gère plus de dossiers clients.

    J’ai fait une demande de retraite progressive à 50 % qui vient de m’être refusée au motif que ma Direction n’a pas les moyens d’embaucher une nouvelle assistante pour me remplacer, même à mi-temps, car il faudrait une personne avec le même statut et le même salaire que moi.

    Je m’interroge sur une telle obligation : Les tâches que je peux faire ne nécessitent plus la même qualification. Quand bien même, s’il peut en rester, je serais encore disponible à 50% pour les remplir et pourrais tout à fait former ma remplaçante en cas de problème. Ce n’est pas comme si je partais à la retraite du jour au lendemain.

    Par ailleurs, ma société emploie plusieurs dizaines d’assistantes dans le même immeuble. Le problème se pose-t-il également pour une embauche interne ? même si le siège et la Direction régionale sont deux entités distinctes.?

    Enfin, le fait de connaitre ma date de départ à la retraite peut-il constituer une embauche en CDD ?

    Si je m’éloigne peut-être un peu du sujet, j’en suis désolée, mais je ne pense pas être la seule personne qui devienne brusquement "irremplaçable" le jour où elle demande un départ à temps partiel, et j’essaie de trouver des arguments en réponse.

    Je vous remercie de votre attention.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 2 janvier 2023 à 23:00

      L’employeur a le droit de son côté car il peut refuser une temps partiel pour une retraite progressive, sauf s’il y a un accord d’entreprise. Il n’est pas obligé d’embaucher un autre mi-temps avec le même statut si votre emploi est dérogatoire, il trouvent les arguments qu’ils peuvent pour refuser. Il n’a pas à tenir de votre date de départ à la retraite car vous restez libre de choisir la date de votre retraite.
      S’il y a une implantation syndicale, CFDT de préférence, vous devriez avoir une écoute attentive car la CFDT est très favorable à la retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 décembre 2022 à 11:19

    Je serai salarié à 80% dans le cadre d’une retraite progressive à 20% qui démarre le 1er janvier 2023. J’aurai alors 64 ans et 174 trimestres cotisés. Mon compte formation est proche de la limite des 5000€. Est il exact que je ne pourrais plus mobiliser mon compte pour suivre une formation malgré mon 4/5eme salarié après mon passage en retraite progressive ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2022 à 11:34

      La retraite progressive consiste à verser une fraction de retraite avec un emploi à temps partiel. En principe, seule la retraite complète met fin au compte personnel de formation. Mais comme c’est récent, il y a parfois de la confusion chez les gestionnaires car la retraite progressive est méconnue. Connectez-vous à votre compte et posez leur la question afin d’attirer leur attention.

      Répondre à ce message

      • Le 26 décembre 2022 à 18:29

        Réponse de l’expert mon compte formation

        Bonjour,
        Vous m’interrogez sur l’utilisation de vos droits formation après votre départ à la retraite.
        Concernant la mobilisation de vos droits deux situations se présentent :

        Vous avez fait valoir vos droits à taux plein.
        Vous avez atteint l’âge prévu à l’article L.161-17-2 du Code de la sécurité sociale (62 ans) et justifiez d’une durée d’assurance permettant une retraite à taux plein ou avez atteint l’âge prévu à l’article L.161-17-2 du Code de la sécurité sociale augmenté de cinq ans (67 ans).
        Vous ne pouvez plus mobiliser les droits formation inscrits sur votre compteur.
        Si vous bénéficiez du dispositif de Cumul Emploi Retraite, votre compte ne devrait plus être alimenté, conformément aux dispositions de l’article L.6323-3 al. 3 du code du travail. Toutefois, dans l’attente d’évolutions techniques, l’alimentation de votre compteur perdure.

        Vous avez fait valoir vos droits à taux minoré : vous avez procédé à la liquidation de votre retraite de base obligatoire en dehors des conditions fixées à l’article L351-8 du Code de la sécurité sociale (taux minoré).
        Si vous bénéficiez du dispositif de Cumul Emploi Retraite, votre compteur continue d’être alimenté.
        Aussi, vous pouvez mobiliser les droits formation inscrits sur votre compte.

        Répondre à ce message

        • Le 28 décembre 2022 à 10:51

          Les messages avec des liens externes sont automatiquement considérés comme des spam et supprimés. Nous en recevons tous les jours.
          Je constate que le dispositif de retraite progressive est méconnu et ne bénéficie pas d’un traitement particulier car ce n’est pas une retraite mais une faction de retraite.
          Nous avons signalé ce problème à notre confédération.

          Répondre à ce message

          • Le 28 décembre 2022 à 11:08

            OK merci, je comprends que les sites pour les liens externes sont tous considérés comme des spams. Je pensais qu’il y avait une petite exception pour le site officiel du ministère du travail et de la formation professionnelles et aussi pour Légifrance.
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 31 décembre 2022 à 10:48

              Intéressant le parallèle entre fonction publique et secteur privé.
              Pour la fonction publique, il est précisé que "faire valoir l’ensemble de ses droits signifie" implique la notification de radiation de la fonction publique et que dans le cas d’une retraite progressive le compte formation reste toujours actif.

              fonction-publique.gouv.fr/compte-personnel-de-formation-cpf
              17. Je suis à la retraite, puis-je utiliser mon CPF ?
              Lorsque vous avez fait valoir vos droits à la retraite, le CPF cesse d’être alimenté et ne pouvez plus solliciter l’utilisation des droits inscrits sur votre compte auprès de votre dernier employeur public. Il faut entendre par « fait valoir » la notification de radiation de la fonction publique.

              moncompteformation.gouv.fr/espace-public/retraite
              Retraité
              Si vous avez au moins 16 ans (dérogation pour les apprentis de plus de 15 ans) et que vous exercez une activité professionnelle, vous bénéficiez d’un compte formation dès votre entrée sur le marché du travail et jusqu’à la date à laquelle vous faites valoir l’ensemble des vos droits à retraite.

              Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 28 décembre 2022 à 23:12

    bonjour,

    retraite progressive & rachat de trimestres, ATTENTION :

    une fois en retraite progressive, il n’est plus possible de racheter des trimestres
    car une retraite est versée, on est considéré comme retraité.

    (confirmé par une question posée a l’assurance retraite)

    il est logique de ne plus pouvoir racheter des trimestres dans le cas de la liquidation définitive de la retraite,
    mais c’est discutable dans le cas de la liquidation provisoire de la retraite (retraite progressive),
    car durant la retraite progressive le compte de trimestres continue a évoluer,
    alimenté par les cotisations liées aux salaires.
    donc pourquoi interdire une évolution du décompte par rachat de trimestres ?

    a l’heure ou le gouvernement semble vouloir promouvoir la retraite progressive comme outil permettant de favoriser l’emploi des seniors,
    il est regrettable de tomber sur cette "limitation" qui doit faire hésiter a s’engager dans la retraite progressive quand une possibilité de rachat de trimestres existe.

    existe t-il un moyen de lever ce blocage ?
    avez vous un retour d’expérience de ce type de situation ?

    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2022 à 10:27

      Nous avons ajouté ce problème à la liste de ceux rencontrés par les personnes en retraite progressive. La CFDT revendique et promeut la retraite progressive mais les pouvoirs publics ne font pas les efforts nécessaires pour la faciliter.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 28 décembre 2022 à 14:46

    Bonjour
    Je suis en retraite progressive à 50% depuis le 1 octobre 2021. Je travaille une semaine sur deux. Je dois liquider mes droits à la retraite au 1 juillet 2023. Comment poser mes CP acquis à temps plein et posés sur un compte épargne temps et ceux acquis à temps partiel ? Mon employeur me dit qu’ils doivent être posés indifféremment sur des semaines travaillées ou non et que les jours à temps plein seront payés s’ils tombent sur les semaines non travaillées.
    Qu’en est-il ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2022 à 16:51

      La détermination du droit à congés payés est déconnectée de la durée du travail et de sa répartition. Les droits des salariés à temps partiel se déterminent exactement de la même manière que pour les salariés à temps complet. A temps partiel, les salariés bénéficient des congés payés dans les mêmes conditions que les salariés à temps complet. Ils bénéficient ainsi du même nombre de jours de congé. La seule différence se traduit uniquement au niveau de l’indemnité de congés payés. Il convient donc de différencier les jours acquis à temps complet et ceux à temps partiel pour fixer le montant de l’indemnité.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 21 décembre 2022 à 16:17

    Bonjour,déjà à 80 % a mes 60 ans j ai bénéficié de 20% de retraite progressive depuis le 1 mai 2021 et là suite à me demande de passage à 60%à partir du 1 février 23, acceptée par mon employeur j ai refait toutes les démarches et la Cnav m envoie une notification comme quoi au 1 mai 23 ils me verseront 25% de ma retraite personnelle et je ne comprends pas pourquoi pas 40
    Bien sur j ai fait une réclamation comme ils le suggèrent dans leur courrier ,pour l instant je n ai pas de réponse.
    Avez vous une explication et éventuellement des conseils ?
    Cordialement
    Fabienne Meysonnet

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2022 à 18:17

      Attention, le changement ne peut avoir lieu qu’après un an de retraite progressive.
      Comme il n’y a pas de nouveau calcul, votre faction de retraite sera augmentée au prorata, en principe, et au 1er mai.
      Je vous invite à regarder votre notification de l’an dernier, il est probable que le taux soit déjà de 25% au lieu de 50% compte tenu de vos trimestres. La nouvelle notification n’indique pas de montant ?

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 19 décembre 2022 à 10:18

    Bonjour, A partir du 1 janvier 2023, je serai en retraite progressive. Le service RH m’a dit que tous mes congés seront proratisés, aussi bien ceux qui sont à prendre avant le 30 avril 2023 que l’intégralité de ceux acquis pendant la période du 1/5/22 au 30/4/23. Est-ce exact étant donné que la plupart des congés ont été acquis alors que je travaillais à temps complet ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2022 à 11:26

      C’est le code du travail qui s’applique pour le travail à temps partiel. Il n’y a pas de proratisation en droit, vous avez droit à autant de jours de congés payés qu’un salarié à temps plein, mais vous êtes censée travailler chaque jour ouvrable. Votre employeur doit prendre en compte les 2 conditions suivantes : 1er jour de votre départ en congé et prise en compte de tous les jours ouvrables inclus dans la période d’absence jusqu’à la reprise du travail.
      Le calcul de l’indemnité de congés payés laisse le choix entre 2 modes :
      1. L’indemnité est égale à 1/10e de votre rémunération brute totale perçue au cours de la période de référence : intervalle durant lequel le salarié doit avoir accompli un temps minimum de travail. Le point de départ de la période prise en compte pour le calcul du droit au congé est fixé au 1er juin de chaque année.
      2. L’indemnité de congés payés est égale à votre rémunération que vous auriez perçue si vous aviez continué à travailler (maintien du salaire).
      C’est le montant le plus avantageux qui doit vous être versé, donc le 1 pour vous.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 décembre 2022 à 22:00

    Bonjour, je suis en retraite progressive à 80% depuis le 1er juillet 2022 mais ma charge de travail est restée la même, je fais donc en 4 jours le travail de 5 jours et mon dossier retraite traîne, mon employeur a diminué mon salaire de 20 %, bref pour moi finalement retraite progressive égal stress. J’ai demandé à réintégrer mon poste à 100% et mon employeur refuse, en a-t-il le droit ?
    merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2022 à 22:43

      Selon le code du travail, il peut refuser de modifier votre durée de travail.
      Il est regrettable que votre employeur abuse de la situation. C’est un problème à régler dans l’entreprise, avec la section syndicale si elle existe.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 décembre 2022 à 11:07

    Bonjour - je suis en retraite progressive depuis le 01/01/22 à 25% - mon employeur cotise à 100% (au lieu des 75%) - est ce que le montant de la retraite progressive est bloqué jusqu’à la liquidation de mes droits ou est-ce qu’il est revalorisé chaque année ? également comment puis je estimer à ré-évaluation de mes droits pour envisager à quel moment prendre ma retraite définitive ? merci de votre aide :-)

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2022 à 21:55

      Votre fraction de retraite est en principe revalorisée comme les autres retraites. Mais elle ne sera pas recalculée tant que vous êtes en retraite progressive.
      L’assurance retraite n’a pas modifié son logiciel de base pour vous et par conséquent vous êtes techniquement en retraite et vous ne pouvez plus voir vos droits à la retraite à l’avenir.
      Vous pouvez faire des estimations vous même en vous aidant de nos fiches.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 8 décembre 2022 à 00:41

    Bonjour Je suis né en mai 1963 je voudrais partir en retraite progressive mais dans l entreprise ou je travaille il n y a pas de possibilité d organiser un poste à mi-temps pour moi je voudrais partir pour le 1 er juin de cette année comment faire j ai un autre employeur qui accepterait c est bien compliqué tout ça ( je suis chauffeur poids lourd)
    Merci d avance

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2022 à 09:23

      Si votre employeur refuse, il en a le droit, vous devrez démissionner et vous faire réembaucher à temps partiel dans une autre entreprise. Mais si vous avez plus de dix ans d’ancienneté vous perdez le droit à l’indemnité de départ à la retraite (fiche 18).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 28 novembre 2022 à 09:47

    Bonjour je suis actuellement en retraite progressive née le 19.10.1961et ma retraite définitive est pur novembre 2023..avec la nouvelle réforme serai je concerné svp ?

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 novembre 2022 à 14:46

    Bonjour,

    Éligible pour la retraite progressive, mon employeur vient d’accepter ma demande de retraite progressive, il a juste refusé le principe de surcotisation ce qui est sont droit. Début 2023, je passerai à 80% au lieu du temps actuel. La direction me propose un avenant à mon contrat de travail et certaines rédactions m’interpellent :

    L’avenant comprend un article sur le cumul d’emploi : Peut-on cumuler un emploi (salarié ou indépendant) avec son emploi principal salarié (80%) lors que l’on bénéficie d’une retraite progressive ?
    Il comprend également un article sur les heures complémentaires : L’employeur peut-il demander des heures complémentaires à un salarié en retraite progressive, à 80% ?
    Il comprend enfin un article sur le temps de travail, qui définit 7h quotidiennes du lundi au jeudi. Il est indiqué que les horaires de travail, pour chaque journée travaillée, seront communiqués par plannings périodiques. Puis-je refuser ces conditions, qui n’ont pas cours dans l’entreprise aujourd’hui ?

    Plus globalement, existe-t-il un texte de référence pour évaluer les modifications nécessaires d’un contrat de travail pour pourvoir bénéficier de la retraite progressive ?

    En vous remerciant de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2022 à 22:14

      Le contrat de travail à temps partie doit respecter le code du travail. C’est la seul règle qui intéresse l’assurance retraite.
      Par contre, pour conserver le droit à la fraction de retraite, vous ne pouvez pas avoir une autre emploi non prévu dans la demande.
      Le code du travail autorise les heures complémentaires (nom des heures supplémentaires à temps partiel). de même, le code laisse une grande liberté à l’employeur pour fixer les horaires de travail.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 24 novembre 2022 à 17:47

    je touche ma retraite progressive mais je vais être au chômage technique. Je peut continuer a toucher ma retraite progressive ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 24 novembre 2022 à 15:25

    Bonjour,
    mon employeur me refuse ma demande de retraite progressive sur une bas de 40%, car il invoque des risques : accident du travail ou inspection du travail au cas où je serais en télé travail, assimilé à du travail fictif... ?
    Qu’en est il à ce sujet et qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 23 novembre 2022 à 11:28

    Bonjour Je suis en retraite progressive
    Je suis planifier en 24 h
    5 vacations de 24 .donc 120h
    Je suis en arrêt maladie pour 15 jours
    Mon 80%était programmé pendant ce cycle.
    J ai demandé à le remettre sur mes congés
    On me le refuse
    Questions ??

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2022 à 12:11

      Un contrat de travail à temps partiel donne droit à autant de jours de congé qu’une temps plein. Par conséquent, on vous retire plus de jours de congé que de jours de travail au planning.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 22 novembre 2022 à 17:46

    Bonjour
    Pourrais je demander une retraite progressive le 1er avril 2023 j aurais 60 ans j ai
    150 trimestre est ce que ce sera possible avec la nouvelle réforme merci
    Il

    Répondre à ce message