UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

C. Retraites Sécu


25 La retraite progressive


La retraite progressive permet de faire liquider une partie de sa pension de retraite, dans tous les régimes où on a cotisé, tout en continuant une activité à temps partiel.

Pour les fonctionnaires les règles sont différentes et sont expliquées fiche 46 de ce guide.

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 corrections suite à la réforme des retraites 2023 (30/9/23).

Pour les pouvoirs publics, la retraite progressive encourage la prolongation d’activité rémunérée, en facilitant la transition entre emploi et retraite. D’autre part, la retraite progressive est une alternative au cumul emploi retraite à partir de l’ouverture du droit à la retraite.

La réforme de 2023 ouvre le droit à la retraite progressive dans tous les régimes de retraite, avec des modalités particulières pour les non-salariés.

Bon à savoir

Droit à la retraite progressive pour les salariés en forfait jours

Le Conseil Constitutionnel a jugé en février 2021 que la différence de traitement entre les salariés dont la durée du travail est quantifiée en heures et ceux dont l’activité est mesurée en jours est contraire au principe d’égalité. La loi de financement de la sécurité sociale 2022 (LFSS) tire les conséquences de cette décision et élargit le bénéfice de la retraite progressive aux salariés au forfait jours, à compter de janvier 2022.

1. Une liquidation provisoire de la retraite

Le montant de la retraite progressive est provisoire. La pension sera recalculée lors du départ définitif en retraite. L’assuré social continue à acquérir des droits.
Les cotisations versées après le point de départ de la retraite progressive sont retenues pour le calcul de la pension complète. Celle-ci ne peut pas être inférieure à la pension qui a servi de base au calcul de la retraite progressive. Avec l’accord de l’employeur, on peut cotiser comme sur un temps plein pour la retraite.

Bon à savoir

Fonctionnaires non titulaires concernés

Les agents contractuels, non titulaires de l’État, des collectivités territoriales, des établissements hospitaliers et des établissements publics de l’État peuvent bénéficier de la retraite progressive. Rappelons qu’ils cotisent au régime général.

2. Conditions à remplir

La demande à l’employeur passe par un courrier recommandé AR au moins deux mois avant la date d’effet. L’employeur a deux mois pour répondre en recommandé AR.
La réforme des retraites 2023 encadre le refus de l’employeur d’accorder un temps partiel pour une retraite progressive. Si le salarié a atteint l’âge requis pour bénéficier de la retraite progressive, l’employeur ne peut s’opposer à la demande de passage à temps partiel (ou à temps réduit pour les salariés en forfait-jours) que si la durée de travail souhaitée est « incompatible avec l’activité économique de l’entreprise ».
Comme l’employeur doit justifier son refus par écrit, le salarié pourra contester ce refus s’il l’estime non justifié.

Le droit à la retraite progressive est ouvert à condition :
 d’avoir « atteint l’âge légal de départ à la retraite moins deux ans » (l’âge légal passe de 62 à 64 ans comme indiqué fiche 18) ;
 de réunir une durée d’assurance et de périodes équivalentes « à 150 trimestres au régime général et, le cas échéant, dans un ou plusieurs autres régimes obligatoires », donc y compris les régimes spéciaux de retraite ;
 d’avoir un contrat de travail à temps partiel en heures ou à temps réduit en jours et dont la durée de travail doit être comprise entre 40 et 80% d’un temps plein ; le contrat de travail à temps partiel exigé pourra avoir une durée inférieure à la durée légale de 24h d’un temps plein.

Par exemple, pour une durée légale du travail applicable à l’entreprise de 35 heures hebdomadaires, la durée de travail à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive doit être au moins de 14 heures (40 %) et au plus de 28 heures (80 %).

Pour une durée fixée en jours, la durée annuelle du temps réduit sera comparée à la durée de travail maximale de 218 jours. Soit entre 88 (40%) et 174 jours (80%).

Une activité bénévole, non rémunérée et sans affiliation à un régime obligatoire de sécurité sociale, peut être poursuivie parallèlement à l’activité à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive.

3. Montant de la retraite progressive

Les éléments de calcul de la pension (salaire annuel moyen, le taux et la durée d’assurance) sont déterminés selon les règles habituelles (voir fiches 20 sur le taux de liquidation et 21 sur le calcul de la pension).

Si un seul employeur. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et la quotité de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet dans l’entreprise. Toutefois, la quotité de travail à temps partiel ne peut être inférieure à 40 % ni supérieure à 80 %. Autrement dit, si le temps partiel est de 50 %, la pension sera de 50 %.

Par exemple, pour 25 heures hebdomadaires et une durée dans l’entreprise de 35 heures hebdomadaires :
 la quotité de travail est de : 25/35 x 100 = 71,4285 arrondi à l’entier le plus proche, soit 71 % ;
 et le pourcentage de fractionnement à appliquer au montant entier de la retraite progressive est de : 100 - 71 = 29 %.

Par exemple, pour un forfait jours à temps réduit de 150 jours :
 la quotité de travail à temps réduit est de : 150/218 x100 = 68,80% arrondi à l’entier le plus proche soit 69% ;
 la fraction de la retraite personnelle à verser sera de 100 - 69 = 31%.

Par dérogation aux dispositions sur la décote, le coefficient de minoration du taux plein ne peut excéder 25 %.
En cas de modification de son temps de travail, l’assuré peut obtenir la modification de cette fraction de pension une seule fois par an.

Si plusieurs employeurs. Pour les assurés salariés de plusieurs employeurs, entreprises ou collectivités publiques, l’appréciation de l’exercice des activités à temps partiel est déterminée par l’addition des rapports entre le nombre d’heures ou de jours de travail et la durée de travail à temps complet applicable à chacun des emplois. (voir exemple ci-dessus).
Le salarié doit être à temps réduit en forfait jours ou à temps partiel en heures, il ne peut pas mélanger les deux.
La quotité de travail à temps partiel ou à temps réduit globale est définie comme la somme des quotités de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet applicable de chacun des emplois. Cette quotité de travail, exprimée en pourcentage, est arrondie à l’unité la plus proche. La quotité de travail ne peut être inférieure à 40% ni supérieure à 80%. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et cette quotité de travail.

Pour les salariés de particuliers employeurs, la durée de travail à temps complet prise en compte est celle prévue par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable, soit 40 h par semaine.

Pour les assistants maternels salariés auprès de particuliers employeurs, l’exercice d’une activité à temps partiel est apprécié à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail. Il est rapporté à la durée hebdomadaire de 45 heures par semaine prévu par la CCN.
La quotité de travail à temps partiel est déterminée à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail rapporté au nombre d’heures hebdomadaires, au-delà duquel les heures travaillées donnent lieu à une majoration de rémunération, fixé par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable ou, à défaut, celui fixé par décret. Cette dernière durée est multipliée par quarante- sept douzièmes lorsque la durée de travail est mensuelle, et par quarante-sept lorsque la durée de travail est annuelle.

Bon à savoir

Cotiser sur la base d’un temps plein

Il est possible de cotiser sur la base d’une activité à temps plein sur le salaire à temps partiel. Cela améliore la retraite future. Le paiement de cotisations (régime de base et complémentaires Agirc-Arrco uniquement) sur une assiette correspondant à un emploi à temps plein doit faire l’objet d’un accord écrit entre le salarié concerné et l’employeur dans le contrat de travail initial ou dans un avenant. La possibilité de cotiser sur un temps plein s’applique aussi à la retraite complémentaire.

4. Retraite progressive dans plusieurs régimes de retraite

L’attribution d’une retraite progressive au régime général entraîne la liquidation provisoire et le service de la même fraction de retraite auprès des régimes agricoles (salariés et non-salariés de la MSA) et du régime des professions libérales (CNAVPL).

L’attribution de la retraite progressive dans les régimes spéciaux de retraite des fonctionnaires (CNRACL ou SRE) entraine la liquidation provisoire dans les autres régimes (voir fiche 46). Donc un fonctionnaire peut obtenir une fraction de retraite de 10% puisqu’il peut obtenir un temps partiel de 90%.

C’est le régime où on cotise au moment de la demande qui transmet aux autres.

Attention

Suppression des indemnités journalières aux salariés malades en retraite progressive

Un décret de 2021 déroge au principe d’indemnisation de la maladie durant 360 jours : les bénéficiaires d’une pension de retraite voient leur indemnisation réduite à 60 jours. Plusieurs CPAM appliquent cette mesure à la retraite progressive, entrainant parfois des récupérations d’indus.

Un tribunal judiciaire en décide autrement. Les juges considèrent que l’assurée ne bénéficie qu’une « fraction de la pension provisoire » et que « l’interprétation trop large du décret par la CPAM a pour effet de vider de sens le principe des indemnités journalières et l’objectif poursuivi par la retraite progressive, qui n’est résolument pas de dissuader les personnes de poursuivre leur activité professionnelle en fin de carrière ». La CPAM est condamnée à verser les indemnités journalières au-delà des 60 jours.
Nous remercions la personne ayant obtenu satisfaction de nous avoir transmis ce jugement.

Cette mesure est officiellement abrogée depuis le 1er mai 2023.

5. Demande de retraite progressive

Avec la demande de retraite progressive, il faut joindre :
 le ou les contrats de travail à temps partiel ou à temps réduit appliqués à la date d’effet de la retraite progressive et/ou une attestation de la collectivité publique ;
 une déclaration sur l’honneur attestant qu’on n’exerce aucune autre activité professionnelle que celles faisant l’objet du contrat de travail à temps partiel ou à temps réduit et en apporter la preuve par tout moyen ;
 une attestation de chaque employeur concerné indiquant la durée du travail à temps complet ou à temps réduit applicable à l’entreprise, l’établissement ou la profession et faisant apparaître la durée du travail applicable ;
 les bulletins de paie des 12 derniers mois précédents la demande.

L’assuré est tenu de justifier de la durée de son activité à temps partiel ou à temps réduit tous les ans à compter de la date d’effet de la retraite progressive.

L’assuré doit demander la substitution de la fraction de pension en pension complète, lorsqu’il cesse totalement son activité. La pension complète est alors liquidée dans les conditions de droit commun. Elle prend en compte la totalité des trimestres validés, y compris pendant la période de la retraite progressive. En tout état de cause, elle ne peut être inférieure au montant entier ayant servi de base au calcul de la fraction de pension versée au titre de la retraite progressive, le cas échéant revalorisé.

Attention !

Liquidation provisoire

Il est recommandé d’utiliser l’imprimé Cerfa spécial « retraite progressive » ou la demande en ligne.
Il est important de bien préciser dans la demande de liquidation qu’il s’agit de la retraite progressive, donc d’une liquidation provisoire. Dans le cas contraire, la caisse applique une liquidation normale avec versement de pension, mais celle-ci est définitive

Formulaire d’attestation employeur

Un modèle du formulaire « retraite progressive – attestation employeur » est fixé par un arrêté du 10 mars 2016, sous le numéro Cerfa 13362*02.

Cerfa 13362*02

6. Retraite progressive dans les régimes complémentaires

La retraite versée par les régimes complémentaires est fonction de la durée du temps partiel. Elle est réduite dans les mêmes proportions que le régime général :
 voir aussi fiche 36 Agirc-Arrco Calcul de la retraite, décotes, majorations, cumul, deuxième retraite),
 voir aussi 39 Ircantec - Calcul du montant de la pension.

Les coefficients d’abattement dus à l’insuffisance de trimestres et à l’âge sont particuliers au régime Agirc-Arrco (en téléchargement ci-dessous).

Agirc-Arrco 2023
Agirc-Arrco sept2023
Circulaire 2024

Poser une question

3641 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 25 La retraite progressive Le 26 février 2021 à 11:21

    Bonjour

    j’ai besoin de votre éclairage

    je suis en retraite progressive (60% travail, 40% retraite)

    Question :

    En cas de retraite progressive, est-il possible de cotiser sur une assiette limitée à 60% (correspondant au salaire effectif) pour le régime général et à 100% (accord avec mon entreprise) pour la partie retraite complémentaire ?

    En effet , sur cotiser au régime général n’apporte aucun avantage tout en coutant à la fois au salarié et a l’employeur.

    l’assiette de cotisation régime général et régime complémentaire peuvent elles être décorrélées ?

    a vous lire

    Cordialement
    Charles

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 23 février 2021 à 20:27

    bonjour.

    je suis en retraite progressive depuis le 1er janvier 2021.
    Quand j’ai reçu mon bulletin de paie, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que mon ancienneté avait disparue (25 ans). bulletin de paie avec un CDD dont je n’ai pas connaissance avec une ancienneté d’un mois et perte de ma prime d’ancienneté et je suppose tout ce qui va avec (3 jours de congés supplémentaires , treizième treizième moi...).
    Pouvez vous me dire si cela est normal ou si c’est une erreur erreur de mon employeur ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 23 février 2021 à 21:06

      Vous devriez avoir un avenant à votre contrat de travail actant le passage à temps partiel, et non un nouveau contrat de travail remettant les compteurs à zéro.
      Soit vous faites intervenir votre section CFDT dans l’entreprise, soit vous vous rendez à l’’inspection du travail.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 22 février 2021 à 09:36

    bonjour,j ait 61 ans je suis en retraite progressive et je vient perdre mon travaille qui était de 15 heures par semaine la question est ce que je peut demander ma retraite qui est prévue pour janvier 2022 et savoir la décote si il y a merci

    Répondre à ce message

    • Le 22 février 2021 à 13:18

      Vous devez informer votre caisse de retraite car vous n’avez plus droit à la retraite progressive. Vous avez droit à l’allocation chômage jusqu’à votre droit à la retraite à taux plein. Lisez la fiche 18.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 février 2021 à 15:03

    Bonjour,
    Tous d’abord, merci pour tout votre travail !! vous aidez beaucoup de monde
    La convention collective de mon entreprise autorise le congé sans solde et la prise de congé sabbatique.
    J’envisage de me mettre en retraite progressive
    Etant donné que je serai toujours salariée à temps partiel, j’imagine que je peux prendre un congé sans solde ou un sabbatique ?
    Si oui, que devrai-je faire auprès de mes caisses de retraite pour ces périodes ?
    Merci d’avance pour la réponse
    Bien cordialement
    VM

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2021 à 18:09

      Pour la retraite progressive, il faut avoir un contrat de travail à temps partiel en vigueur. Pendant un congé sans solde, le contrat de travail est suspendu, il me semble.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 février 2021 à 15:24

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir si il est prévu que le dispositif retraite progressive soit étendu aux fonctionnaires titulaires.
    En vous remerciant.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 février 2021 à 17:58

    Bonjour,

    je ne comprends pas trop la phrase du point 6 concernant la retraite progressive dans les régimes complémentaires.
    "Nous vous invitons à la prudence en vous renseignant avant la demande. Les coefficients d’abattement dus à l’insuffisance de trimestres et à l’âge sont plus importants que la décote du régime sécu"
    pourriez vous donnez un cas concret ? exemple né en 1961 , 150 trimestres.. le taux est de 0,782. Sur une base de travail à 3/5 eme de temps,
    Ce taux sera définitif à la liquidation de la retraite lorsque j’aurai 168 trimestres ?
    merci pour votre complément d’informations

    Répondre à ce message

    • Le 15 février 2021 à 18:29

      Vous avez connaissance du taux d’abattement, c’est l’essentiel. Il est rapport avec la durée validée en trimestres et pas du tout avec la durée de travail à temps partiel. Il se’"agit d’un abattement provisoire, vos droits à la retraite seront recalculés lors de votre départ définitif. Si votre carrière est alors complète il n’y aura pas d’abattement Agirc-Arrco.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 13 février 2021 à 07:24

    Bonjour,
    Je viens de faire une demande de retraite progressive à mon employeur pour un temps partiel à 80%.
    Comme actuellement, il se libère un mi temps dans mon entreprise, je suis aide soignante, la présidente de l’association me met devant le fait qu’il n’y a pas que cette possibilité pour que je puisse bénéficier de ma retraite progressive, prendre ce 50%.
    Malheureusement, financièrement, je ne peux l’accepter et ma retraite futur en serait en plus impactée.
    Il y a pourtant la possibilité de faire autrement, en augmentant le mi temps disponible de mes 20 % qui serait disponible.

    Ai je un recours ?
    Bien cordialement.
    Muriel Bretonnet

    Répondre à ce message

    • Le 13 février 2021 à 09:29

      Sur le plan légal, une demande de passage à temps partiel ne peut être refusée que si l’employeur justifie de l’absence d’emploi disponible correspondant à la catégorie professionnelle du salarié ou de l’absence d’emploi équivalent.
      Sur les formalités, le code du travail prévoit : « En l’absence d’accord collectif traitant de cette question, la demande du salarié doit être communiquée à l’employeur par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Elle doit préciser la durée du travail souhaitée ainsi que la date envisagée pour la mise en œuvre du nouvel horaire. La demande doit être adressée six mois au moins avant cette date. L’employeur est tenu de répondre au salarié par lettre recommandée avec demande d’avis de réception dans un délai de trois mois à compter de la réception de la demande ».
      Un recours devant le conseil de prud’hommes ne pourra aboutir qu’à la condition d’apporter des preuves sur la possibilité d’un poste à temps partiel à 80%.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 février 2021 à 13:11

    Bonjour
    Je suis à la retraite progressive, depuis 1er janvier 2021,je viens de recevoir, ma fiche de paie St je suis surprise, que mon ancienneté est divisé par deux... Est ce normal

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2021 à 21:52

      Vous avez un contrat de travail à temps partiel, et il doit respecter le code du travail pas le code de la retraite. Si vous êtes à 50%, votre salaire et ce qui va avec est aussi à 50% !

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 février 2021 à 10:01

    Bonjour

    la section CFDT de la Régie des Transports Métropolitains (Marseille) souhaite que l’employeur utilise le dispositif de retraite progressive pour éviter des licenciements en cas de baisse de l’offre transport compte tenu des impacts de la Covid19.
    Notre revendication est que la RTM prenne en charge les cotisations salariales et patronales sur la base d’un salaire à temps plein. Nous souhaiterions connaitre les éventuelles incidences sur l’URSSAF

    Cordialement
    Patrick ROSSI
    CFDT RTM

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2021 à 10:16

      L’objectif de la retraite progressive est de maintenir dans l’emploi des séniors en leur réduisant le temps de travail par un nouveau contrat de travail à temps partiel. Dans cas l’assiette de toutes les cotisations versées à l’Urssaf est réduite d’autant. Toutefois, il est permis de cotiser pour la seule retraite (de base et complémentaire) comme sur un temps plein. Ainsi le salarié et l’employeur voient leurs cotisations retraite calculées comme avant le temps partiel. La loi ne permet pas au salarié de prendre en charge les cotisations patronales, donc à l’inverse aussi.
      L’Urssaf est la banque de la sécurité sociale. L’employeur doit utiliser des codes particuliers pour signaler cette situation dans la DSN allant à l’Urssaf et l’Agirc-Arrco.
      Le montant de la retraite progressive peut varier beaucoup d’un salarié à l’autre. Tout dépend de la carrière passée car la retraite provisoire est calculé selon les règles habituelles (fiche 21).
      Si tu veux plus d’explications, donne moi tes coordonnées pour t’appeler (ce ne sera pas publié).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 31 janvier 2021 à 15:23

    Bonjour,
    Sans réponse aucune de la CRA de la CNAV au sujet de ma demande de retraite progressive au 01/09/2020 rejetée en décembre 2020 sans lettre explicative, j’ai sollicité un recours auprès du Tribunal Judiciaire et suis passée en audience le 24/11/2020. L’audiencière de la CNAV présente a assuré que mon dossier serait traité avant la fin du mois de Décembre 2020, et Monsieur le Président a fixé une nouvelle date d’audience au cas où mon dossier ne serait pas finalisé au 02/02/2021.
    A ce jour 31/01/2021 :
     ma retraite progressive a été validée en date du 10/12/2020,
     ma retraite au 01/07/2020 devait être révisée en conséquence.
     Cela étant, les versements correspondants à ma retraite et effectués depuis le 01/07/2020 ont été annulés et traités comme des indus dès le 15/10/2020 dans le cadre de la révision sans pour autant qu’à ce jour la révision ait été effectuée. Ces fonds ont été affectés au paiement de ma retraite progressive et à ce jour je suis toujours en attente de la révision de ma retraite et des versements correspondants dus depuis le 01/07/2020.
     Sur le site l’Assurance Retraite, un message annonçant le traitement d’un nouveau dossier en cours - en toute logique la révision de ma retraite au 01/07/2020 - était apparu le 15/12/2020 pour être clôturé le 28/12/2020. Un courrier était annoncé dans les 15 jours, courrier que je n’ai jamais reçu. J’ai sollicité les services de la CNAV via la messagerie comme cela était recommandé et il m’a été adressé une copie de la notification de ma retraite progressive pour laquelle je suis bien notifiée depuis le 10/12/2020.
     Je relance mon audiencière qui semble avoir peu d’influence sur "les services administratifs" de la CNAV.
     L’Assurance Retraite vient d’ouvrir un nouveau dossier en cours depuis ce vendredi 29/01/2021, de même que précédemment le 15/12/2020 ce qui ne me rassure qu’à moitié.
    Une nouvelle promesse de finalisation prochaine de mon dossier par mon audiencière me paraissant peu acceptable en soi compte tenu de la promesse faite le 24/11/2020 lors de la première audience et non tenue à ce jour. La CNAV en fait, bien qu’ayant liquidé mon dossier de retraite progressive, pour avoir affecté les versements correspondant à ma retraite à la régularisation de ma retraite progressive, se trouve me devoir une somme plus importante au 02/02/2021 qu’au 24/11/2020, lors de l’audience précédente.
    La question est : que puis-je demander à Monsieur le Président du Tribunal en audience ce mardi à 14 h 00 si la CNAV demande un nouveau délai pour la révision de ma retraite ?

    Répondre à ce message

    • Le 1er février 2021 à 10:47

      Si je comprends votre exposé, la demande initiale de saisine du tribunal est satisfaite car la retraite progressive est acquise.
      Le différend se résume à la régularisation des droits et indus. La CNAV pourrait soutenir que ce différend est régler sur le plan administratif sous réserves de cette régularisation. La seule demande que vous pouvez faire est la fixation d’un délai de règlement sous astreinte (par exemple 100 € par jour de retard).
      Vous pouvez également demander le dédommagement des frais engagés pour l’action en justice au titre de l’article 700 du code de procédure civile)

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 27 janvier 2021 à 17:43

    Bonjour
    Je vais partir en retraite progressive le 1 mars 2021 à 60%. Mon employeur, la Carsat et Malakoff Humamis m’ont donné leurs accords.
    Ma question : Pourrais-je obtenir, de la part de mon employeur, une indemnité de départ à la retraite, le 1 mars 2021, au prorata de mon indemnité définitive de départ à la retraire effective qui est prévu en septembre 2022 ?
    Cordialement
    PERRET JY

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier 2021 à 21:21

      Pour l’employeur vous êtes en contrat de travail à temps partiel. Vous n’aurez droit à l’indemnité de départ en retraite que quand vous démissionnerez de l’entreprise pour la retraite.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 28 janvier 2021 à 10:02

    Bonjour,
    Je suis salarié à temps plein et
    Je compte prendre une retraite progressive à 50%. il se trouve que je suis artiste peintre avec un statut qui me permet de faire quelques ventes de mes tableaux. J’ai toujours été salarié et artiste en parallèle et ma question est : est-ce que je peux continuer mon activité artistique et vendre quelques toiles en étant en retraite progressive. Merci pour votre travail.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2021 à 16:20

      Selon les textes, « les assurés qui cumulent une activité non salariée et une activité salariée ne peuvent pas prétendre au dispositif ». Je n’ai pas trouvé de dérogation sur ce point comme pou la retraite normale (fiche 26). Interrogez l’assurance retraite.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 janvier 2021 à 23:06

    Bonjour,

    Je suis assistante maternelle et souhaite demander ma retraite progressive à partir du 1er mars. Les conditions sont réunies pour l’obtenir. Je pense liquider ma retraite définitive en mars 2023 (62 ans).
    J’ai vu dans votre fiche que l’on peut cotiser à temps plein. Comment procéder lorsqu’on a des particuliers employeurs et que les bulletins de salaire sont établis par Pajemploi ? Comment savoir si cela sera "rentable" au final ?
    J’ai 167 trimestres de durée d’assurance mais seulement 122 trimestres cotisés + 6 trimestres maternité.

    Merci de m’apporter vos éclaircissements

    Répondre à ce message

    • Le 26 janvier 2021 à 08:57

      Je ne trouve pas la réponse sur la possibilité de cotiser comme sur un temps plein, ce qui suppose l’accord du ou des employeurs et de Pajemploi. Vous pouvez interroger Pajemploi et nous faire bénéficier de la réponse.
      Pour le calcul de la retraite progressive lisez les fiches 20 et 21.

      Répondre à ce message

      • Le 27 janvier 2021 à 18:33

        J’ai eu le même problème avec le cesu, à savoir : cotisations vieillesse base et complémentaire temps plein dans le cadre de la retraite progressive .Salaires établis par le cesu

        Réponse du CESU le 10/03/2020:Votre dossier a été pris en charge par par le service juridique. Celui ci a bien eu les réponses des interlocuteurs concernés par le sujet, Toutefois à ce jour nous rencontrons des difficultés pour procéder à la régularisation .Notre service informatique recherche une solution pour remédier à ce problème
        Nous vous tiendrons informés lorsque nous aurons la solution pour votre régularisati

        PS : J’ai relancé le cesu dernièrement en décembre
        Je suppose qu’il en est de même pour pajemploi
        La carsat m’avait prévenu en juillet 2016 que le cesui n’avait pas l’expérience dans ce domaine

        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 27 janvier 2021 à 21:17

          Je déduis de votre message que le logiciel du Cesu et Pajemploi ne sont pas encore adaptés à cette possibilité. N’hésitez pas à écrire pour demander l’application de ce droit.

          Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 22 janvier 2021 à 16:02

    Bonjour

    Je viens vers vous pour un renseignement sur la retraite progressive pour les auto entrepreneur J’ai toujours travaillée dans le privé et suite à un licenciement économique je me suis mise en auto entrepreneur en services à la personne
    J’ai demandé ma retraite progressive en février 2020 et après bien des mois en décembre 2020 la cnav m’a dit que je n’y avait le droit qu’un an après ma demande soit en janvier 2021 parce que j’étais sous le régime des indépendants
    Pourriez vous me confirmer si cela est vrai (toujours pas de notification de cette retraite progressive au bout de 11 mois est ce normal )
    Merci d’avance je suis épuisée de cette démarche

    Répondre à ce message

    • Le 22 janvier 2021 à 21:17

      Ce guide est destiné aux salariés, que nous représentons.
      Selon la documentation, le travailleur indépendant peut bénéficier d’une fraction de sa retraite et poursuivre une activité artisanale ou commerciale à temps réduit si :
       il a au moins 60 ans ;
       il réunit au moins 150 trimestres à l’ensemble des régimes ;
       il exerce une activité artisanale ou commerciale à titre exclusif.
      La part de retraite à servir est calculée proportionnellement à la diminution des revenus professionnels. Si le travailleur indépendant perd 40 % de ses revenus suite à la diminution de son activité, la fraction de retraite à servir est de 40 %.
      La 1re année, le travailleur indépendant perçoit la moitié de sa retraite à titre provisionnel. Si le revenu perçu baisse de moins de 50 %, il doit rembourser la différence.
      Si la baisse de revenu est de moins de 20 %, la retraite n’est pas payée.
      Un bilan est réalisé au 1er juillet de chaque année.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 21 janvier 2021 à 11:04

    Bonjour,

    Dans le cadre d’une retraite progressive à 50%, comment sont pris en compte les trimestres travaillés (cotisations 50%)

    Exemple : j’ai 153 trimestres à taux plein jusqu’au 30/09/2020, je me mets en retraite progressive à 50% jusqu’au 30/09/2021, soit 4 trimestres.

    C’est bien 157 trimestres qui seront pris en compte dans mon calcul de retraite ?

    Merci par avance de votre retour

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 31 décembre 2020 à 07:56

    Bonjour,

    Je perçois en plus de mon salaire une allocation de retour à l’emploi (reprise d’un emploi moins payé que le précédent après une période de chômage) et je peux bénéficier d’une retraite progressive à compter du 1er mars 2021. Le cumul salaire, retraite progressive et ARE est il possible ?

    Félicitations pour votre travail.

    Cordialement

    Christophe Guillet

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 21 septembre 2020 à 11:16

    bonjour
    ma soeur , née le 27/9/1957, salariée aide à domicile non cadre en retraite progressive de base depuis le 1/7/2020 a demandé également la retraite progressive pour la complémentaire arrco-agirc.
    Arrco-agirc vient de lui envoyer un courrier lui demandant d’accepter la minoration DEFINITIVE du montant de sa retraite complémentaire car elle n’a pas 67 ans et n’a pas atteint un droit de retraite à taux plein au 1/7/2020 date à laquelle elle demande sa retraite complémentaire progressive.
    Est ce la règle ?
    Peut elle être en retraite progressive de base comme elle l’ai depuis le 1/7/2020 et ne pas demander la retraite progressive complémentaire de manière à éviter a minoration DEFINITIVE du montant de sa retraite complémentaire ?
    Elle demanderait alors sa retraite progressive complémentaire quand elle aurait atteint le taux plein soit le 1/1/2023
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre 2020 à 11:42

      La réglementation prévoit bien que c’est un abattement provisoire puisque la retraite est recalulée au moment de la retraite définitive. Mais ils utilisent le même formulaire que pour le départ en retraite normale sans carrière complète. La retraite de base comme la retraite complémentaire liquident manuellement ces retraites progressives et refusent de modifier leurs logiciels et leurs formulaires pour quelques milliers de cas par ans, nous dit-on. Je l’ai déjà signalé à notre représentant Agirc-Arrco et je vais à nouveau le faire.
      Votre sœur peut renvoyer le papier signé sans crainte, et, pour se rassurer elle peut rayer "définitive".

      Répondre à ce message

    • Le 21 septembre 2020 à 11:52

      Pouvez vous me dire quelle est l’institution de retraite complémentaire qui lui a adressé ce formulaire ?

      Répondre à ce message

      • Le 22 septembre 2020 à 11:03

        bonjour,
        la caisse de retraite complémentaire est IRCEM
        cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 22 septembre 2020 à 11:06

          Merci pour l’information.

          Répondre à ce message

          • Le 1er octobre 2020 à 14:30

            bonjour
            pour faire suite à nos échanges
            ma soeur a ecrit à l’Irsem en demandant que la baisse de sa complémentaire dans le cas de sa demande de retraite progressive sa complémentaire Irsem n’a pas a être baissée d’une manière définitive mais provisoire. Un nouveau courrier de l’Irsem confirme sa position Irsem : baisse définitive et merci de nous retourner le document en bas à droite qui précise que vous êtes d’accord
            Que faire ?
            Avez vous les textes ?
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 1er octobre 2020 à 21:33

              Je me répète : votre sœur peut renvoyer à l’Ircem le papier signé sans crainte, et, pour se rassurer elle peut rayer "définitive". La personne qui lui répond ne connait pas la règle.
              Il est écrit dans la réglementation Agirc-Arrco, circulaire 2020-02 DRJ, au point I.1.3.2. Retraite progressive, que les coefficients d’abbatement se calculent lors de la retraite définitive.

              Répondre à ce message

            • Le 3 octobre 2020 à 17:50

      • Le 29 décembre 2020 à 15:47

        Bonjour,

        Pour information, je viens d’avoir le même type de courrier envoyé par l’organisme Klesia. On m’a répondu que je n’aurai pas dû le recevoir, qu’il était inutile d’y répondre, et que la minoration était bien temporaire.

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 décembre 2020 à 08:24

    Bonjour,

    je bénéficie d’une retraite progressive depuis quelques mois avec un employeur auprès duquel je travaille à 60%, soit 91 heures par mois (environ 1100 heures par an) . Par ailleurs on me propose de faire quelques heures de vacations à l’université en 2021, une douzaine d’heures en tout,
    ai je le droit de faire ces heures ou dois je en informer la CARSAT, voire demander une révision de mon dossier de retraite, alors que cela modifiera la quotité de l’ordre de 1% ?

    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2020 à 23:09

      Selon la réglementation, vous devez justifier de la durée de votre activité à temps partiel tous les ans à compter du point de départ de votre retraite progressive ou à la fin de votre contrat de travail à durée déterminée. Vous devez aussi signaler chaque changement relatif à votre temps de travail.
      Mais ajouter un employeur ne semble pas prévu et je n’ai pas de réponse.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 décembre 2020 à 13:50

    Bonjour,
    Mon épouse quitte un de ses deux employeurs pour prendre une retraite progressive qui a été acceptée. A-t’elle droit de percevoir la prime de départ qui devrait-être versée par l’employeur qu’elle quitte ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 16 décembre 2020 à 17:53

      Cela peut dépendre de la formulation de la convention collective applicable.
      Je relève dans celle du particulier employeur cette rédaction :
      « Le contrat de travail peut être rompu par le salarié âgé de 60 ans au moins qui fait part à l’employeur de sa volonté de cesser son activité pour prendre sa retraite. »
      Je n’ai trouvé aucun texte légal ou décision de justice sur le sujet
      A mon sens, votre épouse peut demander cette indemnité. En cas de refus seul le conseil de prud’hommes pourra trancher ce différend.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 décembre 2020 à 13:59

    Bonjour,
    Pour pouvoir bénéficier d une retraite progressive il faut avoir au moins 60ans (l ’âge légal moins 2 ans)
    Cependant, qu’ en est-il des travailleurs handicapés qui peuvent bénéficier d’une retraite anticipée ? pour ces personnes quel est l’âge à partir
    duquel on peut demander une retraite progressive ? Il me semble que la loi devait changer, je ne sais pas ce qu’il en est actuellement
    Dans mon cas je pourrai bénéficier à priori d’une retraite anticipée handicap à 57 ou 58 ans (en 2021 ou 2022), mais pourrai-je demander a continuer à travailler en étant en retraite progressive ?
    Merci par avance pour votre aide
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2020 à 16:32

      Aucun dispositif ne permet d’ouvrir droit à la retraite progressive avant 60 ans.
      « Pour ouvrir droit à la retraite progressive, l’assuré qui exerce une activité à temps partiel doit avoir atteint l’âge légal applicable selon la génération (1er alinéa de l’article L.351-1 CSS) diminué de deux ans, sans pouvoir être inférieur à 60 ans ».

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 décembre 2020 à 23:03

    Je suis en retraite progressive sans jour de repos fixe , je travaille sur trois jours , et mon employeur me met systématiquement en repos les jours fériés , est ce légal ?
    merci pour votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2020 à 09:02

      Le contrat de travail, obligatoire pour un temps partiel, doit comporter les horaires et les jours de travail qui s’Imposent à l’employeur et au salarié.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 décembre 2020 à 18:01

    Bonjour
    Mon Mari a 44 ans d’ancienneté dans la même entreprise sachant qu IL a 4 ans de retraite progressive a 60%
    Pouvez vous me dire comment sera calculé le montant de sa prime de depart a la retraite
    Sa convention parle de 3 mois et demi des derniers salaires
    Merci pour votre réponse car j ai contacté mon syndicat cfdt il y a 3 semaines je n’ai toujours pas de réponse malgré une relance

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 3 décembre 2020 à 07:56

    Bonjour, j’ai actuellement 2 mi-temps, j’envisage de prendre la retraite progressive en octobre 2022, en conservant un de mes deux emploi. Aurais je droit à l’indemnité de départ à la retraite chez l’employeur que je quitterais. J’aurais 31ans d’ancienneté..... Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 novembre 2020 à 20:49

    Bonjour à vous,
    Je désire prendre une retraite progressive courrant 2021 jusqu’à2022,j’ai des mandats de représentants du personnel qui me sont payés en plus de mon salaire de base. Ses mandats prennent fin a quelles moments ?peut-on continuer dans les mêmes conditions ? Quels sont les risques sur la pension,
    Bien à vous.
    Philippe

    Répondre à ce message

    • Le 27 novembre 2020 à 16:41

      La retraite progressive ne rompt pas le contrat de travail et le mandat de représentant du personnel se poursuit jusqu’au terme légal ou par remplacement par une nouvelle désignation dans le cas du DS. Donc les conditions restent les mêmes.
      Les heures de délégation payés en dehors des heures de travail peuvent être considérés comme heures complémentaires et dans ce cas, elles ne doivent pas être prises en compte dans la durée de travail à temps partiel prévue par le contrat de travail. Attention, veillez à bien spécifier ces heures sur les bulletins de salaire et le questionnaire annuel de contrôle de la durée de l’activité à temps partiel pour éviter une réduction de la fraction de retraite. Voilà les seules réserves concernant la retraite et l’exercice d’un mandat de RP

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 novembre 2020 à 19:37

    retraite progressive

    Bonjour,
    Mon épouse compte prendre une retraite progressive à partir du 1 juin 2021 , à cette date elle aura 139 trimestres cotisés et 60 ans, 16 trimestres pour enfants et 11 pour congé parental soit un total de 192 car 26 trimestres également en temps que CES puis CEC.Pourra-t- elle bénéficier de la retraite progressive ? Sur quel base ( nombre de trimestres) sera calculée sa retraite à 60 ans ?
    D’avance merci
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2020 à 20:08

      Sa retraite partielle due à la retraite progressive sera calculée comme une retraite normale. Donc tous les trimestres sont pris en compte comme expliqué fiches 18 et 19.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 novembre 2020 à 22:36

    Bonjour

    Je pense prendre ma retraite progressive en juillet 2021 pour travailler dans mon entreprise que 40% et demander à cotiser sur la base d’un temps plein.
    J’ aimerais savoir en pourcentage combien je paierais de cotisation à taux plein ,et à quel mois je devrais déposer mon dossier à la CARSAT
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 6 novembre 2020 à 15:01

    Bonjour,

    Je suis né en juin 1961 à cette date j’aurai 60ans et (173 trimestres cotisés et validés) , je suis éligible à la retraite anticipée au titre des carrières longues.
    A compter du 01/07/2021 avec l’accord de mon employeur, j’envisage la mise en place d’une retraite progressive (60% travail / 40% retraite) ceci pendant 1 ou 2 années.
    Je souhaiterai savoir si ce choix peut avoir une incidence sur "la pénalité de 10% sur la partie retraite complèmentaire pendant 3 ans" (annulation ou diminution) ?
    D’autre part à partir de janvier 2021 j’envisage de faire un temps partiel choisi pour 6 mois, est ce que ce choix aura une incidence sur ma future pension ?

    Je vous remercie
    cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2020 à 16:05

      Pour la retraite complémentaire, lisez la fiche 36. Conservez votre attestation de droit à la carrière longue pour votre retraite définitive.
      La retraite progressive suppose une contrat de travail à temps partiel, comme expliqué dans cette fiche.
      Le travail à temps partiel a toujours une influence sur la retraite puisqu’on cotise moins. Si vous avez déjà une carrière complète, ce sont les années précédentes qui serviront pour le calcul du salaire annuel moyen (voir fiche 21).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 novembre 2020 à 17:43

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive à 80% depuis le 1er novembre 2020.
    Comment seront comptés mes jours de congés, 2 jours 1/2 par mois ou c’est au prorata jusqu’à ma retraite carrière longue ?

    Si je pose mes congés avant ma date de retraite fin 2021.
    Combien de jours par mois de congés payés sont comptabilisés ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 3 novembre 2020 à 16:46

    Bonjour
    Est ce qu’un Employeur peut refuser le passage à temps partiel (80%) à un salarié qui fait une demande "commune" d’un temps partiel avec une demande de retraite progressive.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 30 octobre 2020 à 19:32

    Bonjour, depuis le 01/10/20 je suis en retraite progressive 60%emploi 40% retraite je perds 200 € par rapport à mon salaire avant retraite progressive est-ce normal ? Dans l’attente de votre reponse, cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2020 à 22:15

      Vos retraites ne peuvent pas être du même montant que votre salaire. Elle sont toujours moins élevées que le salaire. D’autre part le calcul est fait maintenant, donc avec une carrière incomplète et probablement une décote (lisez la fiche 21 sur le calcul de la retraite).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 octobre 2020 à 12:47

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive depuis le 1/10/2019, je souhaite changer mon temps de travail mais je ne suis pas sûre de bien comprendre la règle ( La fraction de retraite est servie pendant 12 mois à partir du point de départ de la retraite progressive. Si le pourcentage du temps partiel change pendant cette 1re période, la retraite progressive est révisée à compter du 1er jour du ) Pourriez vous m’aider à faire ce calcul ? Puis je changer au 1/11/2020 ?
    Avec tous mes remerciements.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2020 à 14:47

      Comme indiqué dans la fiche, la fraction de retraite est servie pendant 12 mois à partir du point de départ de la retraite progressive. Si le pourcentage du temps partiel change pendant cette 1re période, la retraite progressive est révisée à compter du 1er jour du 13e mois. Passé cette période, toute modification de la fraction de retraite prend effet le 1er jour du mois suivant la période de 12 mois qui comprend le changement.
      Donc vous pouvez changer votre contrat de travail à temps partiel et obtenir sa prise en compte par l’assurance retraite le 1er novembre si elle en est informée avant cette date.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 20 octobre 2020 à 10:02

    Bonjour
    Je peux bénéficier de la retraite progressive et je travaille dans une association d aide à la personne
    J’ai un contrat prestataire avec mon employeur et plusieurs contrats mandataire
    Je souhaite garder seulement mes heures mandataire et arrêter mon contrat prestataire
    Est ce possible ou faut il diminuer les deux
    Si c’est possible dois je démissionner de mon contrat prestataire
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 21 octobre 2020 à 00:16

      Un contrat prestataire fait de vous un salarié de l’association.
      Pour un contrat mandataire, c’est la personne âgée votre employeur.
      Mais dans les deux cas la réponse dépend du contrat que vous avez avec l’association. Il me semble que vous devez négocier avec l’association.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 octobre 2020 à 15:14

    Bonjour, le point de départ de ma retraite progressive est fixé au 1er Novembre 2020.
    Je passe désormais à 40% de mon temps de travail et mon nouveau contrat stipule 60,67H/ mensuel salaire mensuel brut 583,22€.
    Les 60% restants vont être payés de quelle manière et sur quelles bases par la CARSAT & l’AGIRC ARRCO ?
    Celles du SMIC ou sur celles de l’estimation de ma pension à taux plein (déjà atteint en 2020) estimé à 1100€ mensuels en 2022 ceci n’est pas précisé clairement dans aucun texte, merci de votre réponse, cordialement Sylvie.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2020 à 22:09

      Comme indiqué dans cette fiche, vous aurez droit à 60% de vos retraites de l’assurance retraite et de Agirc-Arrco. Elles sont expliquées fiches 21 et 36.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 octobre 2020 à 08:54

    Bonjour
    je souhaiterais savoir si la minoration de 10 % de la retraite complémentaire s applique dès la retraite progressive, et dans mon cas la prenant a 60 ans, Les 10% me seront alors retirés de 60 à 63 ans ? De 60 à 65 ans ou de 62 à 65 ans ?
    je vous remercie de votre réponse.
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2020 à 11:51

      Dans votre cas, il ne s’agit pas de la minoration temporaire mais de l’abattement équivalent à la décote dans le régime général. Lors de votre départ en retraite ce sont les règles de la fiche 36 qui seront appliqués.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 octobre 2020 à 10:33

    Bonjour, pour la retraite progressive, j’ai un contrat de travail à 51% mais avec la covid 19, j’ai du chômage partiel et je passe à 38%. Puis je prétende à ma retraite progressive vu qu’il n’y a pas rupture de contrat mais seulement moins d’heures travaillées. Autrement dit se base t on sur le contrat de travail initial ou sur le nombre d’heures de travail que j’effectue dorénavant. Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 octobre 2020 à 12:58

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive depuis janvier jusqu’en décembre (60% retraite, 40% travail). Mon contrat salarié est de 61h par semaine.
    Je me suis aperçu que mon employeur m’a payé 30 heures supplémentaires en janvier et mars, ce qui fait que mon salaire annuel prévu sera donc augmenté de 30h (environ 220€)
    Est-ce que cela pose un problème administratif pour les caisses de retraites ? Dois je le signaler ?
    Merci de notre réponse
    François Bouchard

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2020 à 15:36

      Non, vous avez un contrat de travail à temps partiel qui doit être respecté. Les heures complémentaires sont autorisées et donc ne remettent pas en cause votre retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 octobre 2020 à 10:55

    Bonjour,

    J’aurai 60ans en février 2021.
    Actuellement je travaille dans le privé avec un contrat de 28heures.
    Pouvez-vous m’indiquer le calcul à faire pour une éventuelle demande de retraite progressive ?
    Merci

    Cordialement
    Mme Beluche

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 13 octobre 2020 à 00:21

    Bonsoir ; savez-vous si on peut financer les jours "travaillés" dans le cadre d’une retraite progressive par l’utilisation d’un CET (et donc ne pas travailler du tout) ? Est-ce un droit ou est-ce soumis à accord de l’entreprise ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2020 à 14:22

      Une retraite progressive résulte d’un contrat de travail à temps partiel. Vous devez donc respecter ce contrat de travail pour conserver la retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 5 octobre 2020 à 18:35

    Bonjour ; vous indiquez "Il est possible de cotiser sur la base d’une activité à temps plein sur le salaire à temps partiel." ; Je suppose que cela est lié au bon vouloir de l’employeur. Pouvez-vous me confirmer qu’en aucun cas (si l’employeur refuse) cela peut impacter le nombre de trimestres validés ? Merci .

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2020 à 18:39

      Oui, il faut l’accord de l’employeur. Le nombre de trimestres dépend des cotisations versées, soit 150 heures équivalent Smic pour un trimestre (voir fiche 19).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 4 novembre 2019 à 17:22

    Bonjour,
    Je suis né le 1 juin 1960, j’envisage de prendre une retraite progressive au 1 juin 2020 de 40 %, ayant 60 ans et 162 trimestres.
    mes questions :
    quel sera le montant de la prime de départ à la retraite si je prend une retraite progressive de 2 ans par rapport à une prime de départ sans retraite progressive.
    Y-a-t-il des règles ?
    Même question pour ma pension de retraite à 62 ans, y-a-t-il une différence même si je cotise aux taux plein sur la base et complémentaire.
    merci.

    Répondre à ce message

    • Le 4 novembre 2019 à 21:58

      L’indemnité de départ en retraite définitive est traitée fiche 18. Soyez attentive à la partie contrat de travail à temps partiel.
      Cotiser comme sur un temps plein pour la retraite, aura une influence sur votre retraite complémentaire. Pour la retraite de base, si vos salaires actuels calculés à plein temps sont les plus élevés de votre carrière, cotiser comme sur un temps plein augmentera votre salaire annuel moyen.

      Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2020 à 21:27

        Bonjour,
        Je rebondis sur votre réponse car je suis dans ce cas. J’ai cotisé comme un temps plein pour la retraite de base sur mes 2,5 années de retraite progressive avant ma retraite progressive a 63 ans. Ma notification ne donne pas le détail des années prises en compte mais visiblement vu le montant final le calcul n’a pas pris en compte la cotisation à taux plein des 2 dernières années et demie. Je crains que seul le salaire mensuel affiché sur les fiches de paye n’ait été pris en compte. J’ai déposé un recours à l’amiable depuis avril et à ce jour plus de 5 mois après je n’ai toujours pas de réponse. Me confirmez vous que si l’on a continué de cotiser à taux plein pour la retraite de base le calcul de la retraite de base finale doit prendre en compte ces années et le salaire mensuel sur lequel on a cotisé ( elles font parties des meilleures années pour un salaire à taux plein). Les explications sur la formule de calcul parlent du salaire annuel moyen mais je ne trouve pas où il est précise ou évoqué le taux plein.
        merci par avance pour travail précieux sur ces sujets.

        Répondre à ce message

        • Le 4 octobre 2020 à 11:30

          L’assurance retraite doit prendre en compte le salaire déclaré par l’employeur et ayant service de base aux cotisations versées à l’Urssaf. Vérifiez sur votre fiche de paie l’assiette des cotisations et fournissez une copie à l’assurance retraite.

          Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 1er octobre 2020 à 20:54

    Bonjour,
    J’envisage la retraite progressive. Mon employeur est d’accord. J’ai 130 trimestres cotisés. Je suis mère de 3 enfants et des périodes dites validées(maladie ,chômage etc). Je devrais atteindre 188 trimestres validés à 62 ans.. Ai je droit à la retraite progressive ?
    Je vous remercie.
    Christine

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 30 septembre 2020 à 23:34

    Bonsoir,
    La retraite progressive est-elle compatible avec un départ anticipé ?
    Mon amie est en retraite progressive depuis qu’elle a 60 ans.
    A 61 ans 1/2 elle aura la possibilité de faire valoir ses droits à un départ anticipé pour carrière longue.
    Pourra-t-elle partir sans attendre 62 ans ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 28 septembre 2020 à 18:30

    bonjour

    J’ai 20 ans d’ancienneté dans mon entreprise et je suis en retraite progressive depuis le 1er septembre est ce que j’ai toujours droit a ma prime d’ancienneté en totalité ?

    merci cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 septembre 2020 à 08:29

    Bonjour
    Je travaille comme chauffeur de bus période scolaire
    36 semaines 180 heures
    Ma question
    22h30 par semaines y a t’il un
    nombres d’heures precis pour
    obtenir la retraite progressive
    quel est le calcul a effectuer
    merci pour votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 26 septembre 2020 à 11:30

      Le temps partiel doit être compris entre 40 et 80% de la durée applicable dans l’entreprise. Une circulaire de la CNAV précise que dans le cas de travail intermittent qu’il est assimilé à du temps partiel annualisé.
      Donc si la durée de l’entreprise est à 35h, soit une durée annuelle de 1607h, le temps annuel minimum sera de 643h et le maximum de 1286h.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 septembre 2020 à 20:52

    Bonjour ,
    J’aurai 62 ans en Mars 2021 , et j’envisage de demander une retraite progressive pour quelques mois en 2021 (3 mois ou 6 mois ) à partir de juillet 2021 , pouvez vous me préciser si c’est possible de prendre que 3 ou 6 mois de retraite progressive .
    Merci par avance pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 24 septembre 2020 à 19:14

    Bonjour,
    je travaille dans une association dont les salariés relèvent de la Convention 66 : je vais partir à la retraite progressive pour ma dernière année de travail et voudrais savoir si la prime de départ à la retraite sera calculée sur la base du mi-temps ou du temps plein précédent la retraite progressive ? merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 24 septembre 2020 à 19:56

    Je travaille a temps partiel comme chauffeur bus
    Transport scolaire
    Donc sur 8 semaines sur 2 mois je ne travaille que 6semaines
    (Vacences scolaires)
    Ai je droit a la retraite progressive

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 septembre 2020 à 16:05

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour la qualité du travail que vous effectuez sur ce site. C’est remarquable !

    Je vais avoir 60ans le 28 février prochain et je compte demander une retraite progressive.
    Mon employeur est d’accord pour que je puisse cotiser sur la base d’un 100 % et je travaillerai à 50 %.
    Je viens d’appeler le site info retraite pour demander un rendez vous "entretien information retraite". En raison de la crise sanitaire on m’a répondu que ce n’était pas possible.
    J’ai exposé ma demande, à savoir quel montant de retraite je percevrai en retraite progressive. La personne que j’ai eu en ligne m’a dit de prendre mon dernier relevé et de diviser par deux le montant de l’estimation à 62 ans et a mis fin assez brusquement à la conversation.
    Cela me paraît bizarre puisqu’à 60 ans je n’aurai que 161 trimestres complet et qu’il en faut 168 pour bénéficier d’une retraite complète.
    J’aimerai donc savoir quelles décotes seront appliquées.
    J’ai consulté les fiches 20 - 21 et 25 mais je n’ai pas trouvé (ou compris) ce que je cherchais.
    Merci encore

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre 2020 à 16:28

      Pourtant je n’ai pas d’autre solution à vous proposer que de lire les fiches 20 et 21. La fiche 20 vous indique le taux de décote en fonction des trimestres manquants. Et la 21 vous indique comment calculer le montant de la retraite à partir du salaire annuel moyen. Quand vous aurez le taux, vous pourrez estimer à partir du montant indiqué sur votre évaluation.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 septembre 2020 à 11:50

    Bonjour,
    Bénéficiant d’une retraite progressive à 60 % depuis le 1er juin 2020 avec prise en charge par l’employeur du complément des cotisations sociales, je suis sollicitée pour effectuer des heures complémentaires dans la gestion de la crise covid (récupération ou paiement des heures complémentaires sous paiement d’astreintes).
    Je souhaite savoir si cela est possible dans mon cas. Cela ne changera pas mon taux d’activité.

    Merci
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 septembre 2020 à 18:41

    Bonjour,
    Je viens d’avoir 60 ans et 153 trimestres cotisés .Je souhaite prendre une retraite progressive avec un contrat de travail à 60%. Si je suis licencié ou demande une rupture conventionnelle lors de ma retraite progressive mes allocations de chomage seront calculées sur les 60% de mon salaire actuel ,soit une perte de 40%.
    Cordialement

    Répondre à ce message