UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

D. Retraites Complémentaires


31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ?


La retraite complémentaire existe parce que le régime de base créé en 1945 prévoit une retraite trop basse et exclut le salaire au-dessus du plafond. Ce sont les deux raisons à la création d'abord de l'Agirc, puis de l'Arrco et de l'Ircantec. Les salariés voulaient conserver un niveau de vie proche lors du départ en retraite.

Mise à jour :
- suite à la création du régime unique Agirc-Arrco en janvier 2019.

1. Pourquoi une retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire a été instaurée pour pallier les insuffisances de la retraite de base du régime général créée en 1945.
Première carence, la retraite de base représentait alors 40 % seulement du salaire moyen. Personne n’avait droit à une retraite correcte.
Deuxième carence, il n’y avait pas de retraite au-dessus du plafond de la sécurité sociale.
Faute de faire aboutir toutes leurs revendications dans le régime général, les syndicats obtiendront la création de régimes de retraite complémentaire à ce régime général.
D’abord des accords d’entreprise, puis des accords dans les branches professionnelles et, enfin, des accords nationaux interprofessionnels ont permis cette généralisation.
Il a fallu plus de vingt années d’actions syndicales pour aboutir à la retraite complémentaire légalement obligatoire pour tous sous le plafond.

2. L’Agirc créée pour le salaire des cadres au-dessus du plafond

Si tous les salariés bénéficient du régime général, seule la partie du salaire en dessous du plafond de la sécu sert à calculer le revenu de remplacement.
La convention collective interprofessionnelle pour les cadres de l’industrie et du commerce du 14 mars 1947 crée l’Agirc. Signé par le patronat et les syndicats, cet accord crée un régime de retraite complémentaire pour la partie du salaire dépassant le plafond : c’est un régime par répartition, par points et par gestion paritaire.
Dès le départ, s’il y a des caisses différentes selon les branches, il n’y a qu’un seul régime, donc une seule valeur et un seul prix d’achat du point.

3. L’Arrco pour tous en complément du régime général

La retraite du régime général apparaît limitée dès sa création : 40 % puis 50 % de l’ancien salaire sont considérés comme insuffisants. Les syndicats agissent dans les entreprises et branche par branche, pour créer des régimes complémentaires. Ils s’efforceront ensuite de les fédérer, d’abord dans l’Unirs, puis après un accord interprofessionnel, en 1961, dans l’Arrco. Il faudra attendre une loi de 1972 pour étendre à tout le secteur privé l’obligation de cotiser à un régime complémentaire de retraite. Un accord de 1973 affilie tous les cadres à un régime Arrco pour la partie du salaire sous le plafond.
Chaque caisse de retraite complémentaire créée par un accord de branche ou d’entreprise forme un régime propre. Par la suite, l’Unirs forme la première tentative d’avoir un régime unique. La création de l’Arrco ne réglera pas ce problème en conservant plus de 40 régimes différents, donc avec chacun sa propre valeur du point. C’est par un accord de 1993 qu’est mis en place, en 1999, un régime unique pour l’Arrco.

Bon à savoir

Outre-mer

Les salariés des Dom, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Nouvelle-Calédonie et de la principauté de Monaco sont également acceptés dans les régimes complémentaires, avec des conditions particulières.

4. Le régime unifié Agirc-Arrco à partir de 2019

Depuis 1996, les régimes de retraite complémentaires Agirc et Arrco n’auront de cesse de rapprocher leurs réglementations et donc les droits des salariés.

Ce processus aboutit à l’accord du 30 octobre 2015 décidant de créer un régime unique. L’accord du 16 novembre 2017 le complète pour organiser au mieux la fusion des deux régimes. Au 1er janvier 2019 est mis en place le régime unifié Agirc-Arrco.

Comme avant, tous les salariés (cadres ou non cadres) cotisent sur la tranche de salaire sous le plafond à l’identique. Avec cette réforme, sur la tranche 2 du salaire, soit de 1 à 8 plafonds les salariés non-cadres cotiseront autant que les cadres. Il n’y a plus de différence selon le statut mais seulement en fonction du plafond pour obtenir une retraite de base.

5. L’Ircantec pour les non-titulaires des fonctions publiques

Le régime de retraite des fonctionnaires ne couvre pas les agents non-titulaires (contractuels, vacataires, auxiliaires). Si ceux-ci dépendent bien du régime général pour la retraite de base, ils ne sont pas concernés par les accords entre patronat et syndicats, leurs employeurs ne faisant pas partie des syndicats patronaux. Mais ces salariés sont confrontés aux mêmes problèmes d’insuffisance de la future retraite.

Ainsi, dès 1949, est créée l’Ipacte, pour les cadres non-titulaires du secteur public et en 1960, l’Igrante pour les non-cadres non-titulaires, toujours du secteur public. En 1971, est créée l’Ircantec, par fusion de l’Ipacte et de l’Igrante. L’Ircantec couvre les cadres et les non-cadres et s’ouvre aux personnels à temps partiel des administrations, des services et établissements publics de l’État, des départements et des communes.

En 1973, l’adhésion devient obligatoire pour les non-titulaires des établissements publics à caractère industriel et commercial, des organismes d’intérêt général à but non lucratif dont le financement est principalement assuré par des fonds publics, et pour les fonctionnaires titulaires à temps non complet (temps partiel imposé de moins de 31 heures 30), car ne relevant pas de la CNRACL (Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales).

Les fonctionnaires titulaires n’ayant pas 15 ans de service sont exclus du régime spécial de retraite jusqu’en 2010. Depuis 2011, la durée minimum est ramenée à 2 ans. Ces « titulaires sans droits », comme on les appelle, sont affiliés pour la retraite au régime général et à l’Ircantec.

L’Ircantec forme une caisse et un régime uniques pour les non-titulaires depuis sa création avec un taux de cotisations sous le plafond et un autre au-dessus.

Initialement, le critère d’affiliation à l’Ircantec reposait la nature juridique de l’employeur, soit les employeurs publics.

Depuis janvier 2014, l’Ircantec s’adresse aux personnels en fonction de la nature juridique de leur contrat de travail. Les agents contractuels de droit public sont obligatoirement affiliés à l’Ircantec. Les autres sont affiliés à l’Agirc-Arrco. Pour plus de détails lire le point 7.

6. Une gestion paritaire dans le privé et une gestion déléguée dans le public

Fruit de l’action des organisations syndicales, l’Arrco et l’Agirc sont des régimes conventionnels par répartition institués par accord entre le patronat et les confédérations syndicales de salariés.

Le choix de la technique de répartition leur a permis de valider gratuitement les périodes non cotisées avant leur création ou leur généralisation. L’Arrco et l’Agirc sont gérées paritairement, c’est-à-dire à égalité de représentants entre les organisations patronales (Medef, CGPME et UPA) et les confédérations syndicales (CFDT, CFTC, CGC, CGT et CGT-FO).
Les cotisations, les droits à pension et l’âge de départ en retraite sont, eux, fixés par des accords.

L’Ircantec est un régime réglementaire (décret 70-1277 du 23 décembre 1970 actualisé). C’est un régime obligatoire, c’est-à-dire qu’il s’applique, à titre obligatoire, à une catégorie d’employeurs juridiquement définie. Le régime regroupe les cadres et les non-cadres. C’est un régime complémentaire par points, qui fonctionne selon le principe de la répartition. La caisse Ircantec est gérée par la Caisse des dépôts et consignations, comme d’autres régimes de retraite publics.

7. Nouvelle répartition des salariés entre Agirc-Arrco et Ircantec

La loi de réforme des retraites de janvier 2014 apporte une clarification des critères d’affiliation des salariés entre les régimes Ircantec et Agirc-Arrco.

Avant la réforme, le statut de l’employeur constituait le critère d’affiliation :
- les employeurs relevant du droit public relèvent de l’Ircantec ;
- les employeurs de droit privé relèvent de l’Arrco et l’Agirc.
En pratique, il y avait de nombreuses exceptions à ce principe.

Depuis 2017, l’affiliation dépend de la nature juridique du contrat de travail :
- les agents contractuels de droit public sont affiliés à l’Ircantec ;
- les salariés relevant d’un contrat de droit privé sont affiliés à Agirc-Arrco.

Les droits acquis sous le régime antérieur au changement seront maintenus.
Les salariés déjà affiliés à un régime de retraite complémentaire avant 2017 conservent leur affiliation jusqu’à la rupture de leur contrat de travail.

Bon à savoir

Contrats aidés et retraite complémentaire ?

Les salariés embauchés dans le cadre d’un contrat de travail aidé seront affiliés en fonction de la nature juridique de l’employeur. Pour une personne morale de droit public à l’Ircantec, et pour une personne morale de droit privé à l’Agirc-Arrco.

Poser une question

469 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 16 décembre 2016 à 10:18

    Bonjour,
    Tout d’abord merci de m’avoir répondu aussi rapidement. J’ai une autre question à vous poser pour ce qui concerne le total des points acquis, car sur mon dernier relevé de situation CIPS en date du 31/12/1995 (période du 21/03/1977 au 31/12/1994) j’ai cumulé un total de 2972 points,alors que sur le relevé de carrière qui m’a été communiqué par la CARSAT en date 13/11/2016, il n’apparaît qu’un total de 1484.18 points. Etes vous en mesure de pouvoir me donner une explication sur cette différence importante entre les deux nombres ? Je peux vous fournir si besoin est une copie du document CIPS qui atteste de la valeur des 2972 points acquis au 31/12/1995.
    Je vous remercie par avance,
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 16 décembre 2016 à 22:54

      C’est expliqué fiche 33 !
      Les points Arrco valaient 1 euro en 1999, donc beaucoup plus que vos points CIPS. La conversion s’est faite à valeur égale, et pas à nombre de points égal.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 15 décembre 2016 à 15:16

    J’ai cotisé à la CIPS de 1979 à 1992, j’ai mes relevés de compte annuels mais cela n’apparaît pas sur mon relevé de carrière envoyé par la CARSAT où je ne retrouve que les points ARRCO. Cela veut-il dire que ces points sont perdus ou bien sont ils intégrés à l’ARRCO ? Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 29 novembre 2016 à 17:25

    Bonjour,

    Peut-on liquider ses droits à la retraite ircantec (je suis vacataire) donc sortir des effectifs et retravailler ensuite pour le même établissement ?

    Je précise que ma retraite sera à taux plein.

    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 23 novembre 2016 à 09:46

    Bonjour,

    Il est question d’une baisse des retraites complémentaires AGIR ARCO pour 2019. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet. MERCI pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 22 novembre 2016 à 09:50

    BONJOUR , suis a la retraire officiellement depuis le 1er. octobre 2016 , j’attends un versement unique de l’ IRCANTEC de 531€ , quand puis-je espérer le versement
    merci d avance
    bien respectueusement
    M. VIVOS

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 novembre 2016 à 11:00

    j’ai travaillé dans le privé et dans le public - je vais partir à la retraite - j’ai donc demandé ma retraite complémentaire ARRCO et IRCANTEC
    Dois je envoyer mes dossiers séparément ou est ce que je peux grouper et envoyer tout à la CICAS
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 octobre 2016 à 12:29

    Bonjour,
    je suis enseignante certifiée dans l’enseignement privé sous contrat.
    Depuis le début de ma carrière (1988) et jusqu’en 2012, j’ai capitalisé des points ARCCO et AGIRC.
    En 2013 et 2014, les points ARRCO sont passés à 0 ! Savez-vous si cela correspond à une réforme ou si c’est une erreur ?
    Sur la base de la valeur du point au 01/04/2015, pour un salaire équivalent en 2012 et 2013, j’aurais cotisé :
    2012= 299,32€ (241,88 ARRCO +57,44 AGIRC)
    2013= 104,48€ (AGIRC)
    2014= 92,60€ (AGIRC)
    Si cela est avéré, cela constituerait une diminution de 2/3 des droits à pension complémentaire !

    2012 Salaires : 36 372€ ARRCO = 193,31 points AGIRC = 132 points
    2013 37 032€ = 0 = 240
    2014 37 548€ = 0 = 213
    Valeur au 01/04/15 ARRCO : 1,25130€ AGIRC 0,43520€

    Merci d’avance pour votre éclairage.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 11:11

      A priori, il n’y a aucune raison pour que vous n’ayez pas de points Arrco pour les années 2013 et 2014, d’autant que vos points Agirc sont enregistrés. Cela peut signifier qu’ils n’ont pas encore été enregistrés. Cette période correspond à la période où de nouveaux outils d’enregistrement pour l’ensemble des caisses ont été mis en place et il peut y avoir eu du retard dans l’enregistrement.
      Si vous avez éventuellement changé d’établissement à ce moment là, il est possible aussi que vos cotisations n’aient pas été adressées à votre institution de référence (celle où cotise l’établissement où vous enseignez).

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 24 octobre 2016 à 11:05

    Bonjour, mon mari vient d’étre à la retraite il a 5 régimes ARCCO, CNAV, IRCANTEC, CNRACL, RAFP, doit-il faire un dossier pour chacun des régimes ou certains appartient est relier au régime ARCCO, merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2016 à 22:55

      Il faut faire plusieurs demandes car la demande unique est décidée mais pas encore certaine.
      La demande à la Cnav peut suffire pour la Cnav et les complémentaires Arrco et Ircantec.
      Mais il est souvent utile de se rendre dans un Cicas (retraites complémentaires) pour vérifier sa carrière).
      La demande à la CNRACL passe par son employeur public actuel et celle à la RAFP dépend de son âge.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 18 octobre 2016 à 11:44

    Bonjour
    J’ai travaillé à la MGEN avec le statut cadre de avril 1980 à octobre 1983
    Mes cotisations à l’agirc commence seulement en septembre 1980
    Ma caisse de retraite (B2V) me dit que c’est la MGEN qui n’avait pas cotisé à lépoque et que c’est vers eux que je dois me retourner si je veux faire régulariser cette periode de 5 mois AGIRC
    Que pensez vous de leur réponse et ai je une chanc e de voir cette période prise en compte
    Merci d’avance de votre réponse

    Cordialement
    André

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre 2016 à 12:01

      Si vous aviez le statut de cadre, l’employeur devait cotiser à une caisse de l’Agirc pour la partie du salaire au-dessus du plafond sécu. Cela ne figure pas sur votre fiche de paie. C’est effectivement l’employeur qui est responsable, il faut lui écrire (recommandé AR pour ester en justice après si besoin).

      Répondre à ce message

      • Le 18 octobre 2016 à 13:40

        Je vous remercie de votre réponse rapide
        Bonne fin de journée
        André

        Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 octobre 2016 à 10:46

    A quel organisme de retraite complèmentaire dois je prédenter une demande de retraite relative à una activité d’institutrice suppléante auprès de l’Inspection Académique des bouches du Rhone (période du 13/11/1972 au 05/01/1975) ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 5 octobre 2016 à 08:45

    Bonjour, j’ai cotisé à la CNRACL et en même temps dans le secteur privé, je viens de prendre ma retraite , la CNRACL me verse ma pension comme prévu mais la CNAV me verse uniquement les trimestres comptabilisés alors que j’ai travaillé sans interuption dans le secteur privé et CNRACL ( cumul emploi ) est ce normal ? Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 septembre 2016 à 15:30

    Bonjour,
    Suite à la réforme des retraites complémentaires, je vais devoir travailler une année de plus pour éviter la décote sur ma future pension.
    Durant cette année de travail et de cotisation supplémentaire :
    - vais-je continuer à collecter des points AGIRC et ARRCO ?
    - vais-je bénéficier d’un bonus sur ma retraite de base du fait que je vais avoir travaillé 4 trimestres supplémentaires alors que j’aurai déjà cotisé le nombre de trimestres nécessaire et atteint l’âge légal pour partir ?
    Merci pour votre retour
    Bien cordialement
    Emmanuel

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 septembre 2016 à 21:52

    Bonsoir

    J"ai fait valoir mes droits à la retraite mais toutes mes pensions complémentaires arcco et une retraite facultative plus l’ircantec ne me sont pas toutes payées ai je le droit de retravailler en périscolaire

    l"arrco est en paiement provisoire

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2016 à 22:06

      Le calcul est provisoire car ils vont ajouter les derniers points cotisés, en principe. Mais la retraite est liquidée.
      Les règles de cumul sont expliquées fiche 26.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 10 août 2016 à 17:07

    bonjour,
    je suis retraitée depuis le 01/08/2007, liquidation de mes droits propres et calcul pension réversion de mon mari décédé en mai 1994. En mars dernier, je m informe auprès de la carsat du centre, si ma réversion est cristallisée, la caisse m informe qu elle est cristalisée depuis mes 65 ans soit le 01/08/2012 OK tout va bien !!!!!
    sauf que la semaine dernière, je reçois un courrier de la carsat, elle a refait les comptes entre 01/07/2014 et 31/10/2015, elle diminue la réversion d environ 140 euro par mois, je vais donc toucher moins qu a partir 2007, et me demande le remboursement d environ 3200 euro trop perçu, or ma situation , n a pas changé, je ne perçois que les retraites, je suis anéantie, merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 août 2016 à 08:50

    bonjour

    j ai une retraite complémentaire de l ircantec , j ’ai été marié 3 fois ma première épouse est décédée et les 2 autres remariées , ma dernière épouse
    depuis 4 ans pourras t elle bénéficier d’une réversion et de combien de pourcentage en cas de decés.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 25 juillet 2016 à 21:02

    Est-il vrai qu’un retraite du prive ne doit plus cotiser à l’Ircantec alors qu’il est encore en fonction d’adjoint au maire ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 5 juillet 2016 à 16:30

    bonjour

    j’ai pris ma retraite en juin 2010 j’ai fourni tous les documents à ma dernières caisse de retraite AUDIENS et j’ai fourni mon relevé de points IRCANTEC AUDIENS n’a pas tenu compte de ces points et ne m’a pas informé que je devais demander ma retraite directement à l’IRCANTEC ?
    je me suis aperçu que je ne touchais rien de l’IRCANTEC depuis 2010 ? ce la n’est pas rétroactif malgré que je n’ai jamais retravaillé
    comment puis-je avoir un recours auprès de l’IRCANTEC ?
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 5 juillet 2016 à 16:47

      La retraite est un droit qui se demande, dans tous les cas. Il y a une tolérance d’un an dans certains cas (réversion suite décès)
      Nous conseillons de passer par un Cicas pour éviter ce genre de problème.
      en droit, un recours sera vain, mais rien de vous empêche de démander à titre exceptionnel un rappel car vous n’aviez pas été correctement informé.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 juin 2016 à 12:21

    je suis retraité de la poste depuis un an j’ai eu un pécule pour ma retraite complémentaire pour 7 anné cotisée j’ai aussi une petite retraite de la carsat tous les deux mois or la carsat m’a dit que j’ai droit aussi à une retraite complémentaire de l’ircantec pour mes 3 années de marine nationale et 3 années de gendarmerie ces année ont comptées pour ma retraite normale de la fonction publique mais pas pour la retraite complémentaire est ce vrai que j’ai droit à l’ircantec merçi

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 9 avril 2016 à 14:28

    bonjour , le cicas de ma région s’est occupé pour ma retraite complémentaire des demandes dont l’ircantec où j’avais 1843 points lors de ma demande de retraite. ils m’avaient dit que je n’avais rien à faire comme démarches , qu’ils transmettaient directement à l’ircantec.

    or je viens de commencer à percevoir ma retraite arrco ( 1er versement ) mais je ne vois pas ircantec en paiement ! vont ils me payer séparément et pourquoi n’ont ils toujours pas versés par rapport à l’arrco ?

    merci à vous si vous pouvez m’aider.

    bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2016 à 16:02

      Le délai pour percevoir un capital est plus long. Si vous avez des craintes écrives à l’Ircantec.

      Répondre à ce message

      • Le 9 avril 2016 à 20:30

        vu le nombre de points je ne pense pas que ce sera un capital mais un versement mensuel qu’en pensez vous ? d’après ce que j’ai compris c’est la cnracl qui verse les retraites ircantec c’est cela ? merci à vous ,

        Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 mars 2016 à 11:26

    Bonjour,
    Je perçois une retraite de la CNARCL depuis le 1er janvier 2015 ai-je droit à un complément IRCANTEC ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars 2016 à 23:04

      Non, l’Ircantec est la retraite complémentaire des fonctionnaires non titulaires qui cotisent au régime général (taux 50%). C’est écrit dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 mars 2016 à 10:06

    j’ai cottisé a l arrco dans ma jeunesse et actuellement fonctionnaire je cottise à la rafp
    que se passera t’il a la retraite j ’ai 57 ans

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2016 à 23:20

      Les deux n’ont rien à voir. L’Arrco est une retraite complémentaire au régime de base (un tiers de la retraite en moyenne) alors que la RAFP complète la pension du fonctionnaire pour tenir compte des primes non soumises à cotisations pour la retraite (voir fiche 53).

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 7 mars 2016 à 11:23

    Le versement d’une retraite par l Ircantec permet elle de bénéficier des
    chèques vacances lors qu’on n ’est pas imposable. Si oui quelles démarches
    effectuer Je vous remercie de votre réponse .

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 mars 2016 à 21:25

    bonjour,
    j’ai travaillé de janvier à juin 1972 dans une école de neige en tant que secrétaire rémunérée par la préfecture des Alpes-Maritimes, ai-je droit à une retraite complémentaire pour cette période ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 26 février 2016 à 15:04

    Bonjour,
    J ai travaillé dans des hôpitaux publics du Val de Marne de 1978 à 1981 en tant qu’ étudiant en médecine et aussi en tant qu’infirmière
    et je n’ai pas de points ircantec durant ces périodes.
    Pouvez vous m’en donner la raison et m’ indiquer les démarches à effectuer pour récupérer ces points ;
    Par avance merci
    Hélène Laroui

    Répondre à ce message

    • Le 26 février 2016 à 21:54

      Si vous n’étiez pas fonctionnaire titulaire, vous avez cotisé au régime général et à l’Ircantec. Votre relevé de carrière de l’assurance retraite ne mentionne pas ces périodes ?

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 11 février 2016 à 12:35

    Bonjour,

    Les retraites ARCCO et IRCANTEC sont-elles payées séparément ?

    Merci.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 1er février 2016 à 15:13

    Bonjour,

    J’ai quelques années (4 ou 5 ) cotisées à IRCANTEC dans le cadre de contrats de travail en CCD et à temps partiels et le reste cotisés à ARRCO, j’ai 60 ans passés. Je suis interpellée par la différence de la valeur du point d’une caisse à l’autre : 0.47507 pour la 1ère et 1.2513 pour la seconde. Je vais avoir une petite retraite de base et complémentaire environ 800 euros tout confondu. Je me sens lésée pour ces 4 ou 5 années cotisées à IRCANTEC. Pourquoi une différence si importante ?
    D’autre part qu’en est-il pour les contrats aidés effectués dans les années 1990 ? Seront ils pris en compte pour les retraites de base et complémentaires ainsi que pour les périodes de formation non effectuées dans le cadre salariales mais pendant des période de chômage (environ deux années) ? . Merci pour votre réponse.

    Madeleine MALGRAS

    Répondre à ce message

    • Le 1er février 2016 à 23:39

      Le prix d’achat du point n’est pas le même, on ne peut pas faire cette comparaison. Les deux apportent environ le même montant de retraite pour une même durée et les mêmes salaires.
      Vous auriez lu les fiches concernées vous l’auriez compris.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 29 janvier 2016 à 20:28

    bonjour
    mon mari a cotisé respectivement 20 ans à l’Ircantec et 23 ans à l’ Arrco-Agirc.
    lorsqu’il prendra sa retraite, est - ce qu’il touchera respectivement une retraite complémentaire de chaque
    caisse ( Arrco- Agirc et Ircantec) ou bien l’Arrco-Agirc , caisse pour laquelle il a cotisé le plus longtemps, lui
    versera l’intégralité de sa pension complémentaire ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    sincères salutations
    P.Artigue

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 24 janvier 2016 à 12:41

    Bonjour,
    Praticien hospitalier à temps plein, je souhaite prendre ma retraite à 62 ans pour assister mon conjoint handicapé.
    L’Ircantec a calculé ma retraite à 62 ans, retraite subissant une décote de 12.5% (trimestres manquants).
    Je me suis renseigné auprès de l’association des praticiens hospitaliers et je ne devrai pas subir cette décote dans le cas d’un conjoint handicapé.
    Je me suis tourné vers L’Ircantec qui est incapable de répondre à ma question : puis je bénéficier de l’annulation de la décote pour conjoint handicapé, quelles pièces dois je produire ?
    Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire en ma considération.
    P.LE DU

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier 2016 à 16:15

      Ce sujet est traité fiche 39.
      La retraite Ircantec peut être calculée à taux plein entre 60 et 65 ans en fonction de la génération de naissance, quelle que soit la durée d’assurance, pour les agents reconnus inaptes au travail par la sécurité sociale.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 décembre 2015 à 08:33

    Bonjour,
    Né en 1958 je prendrais ma retraite pour carrière longue en décembre 2018 devrais je attendre 2022 pour liquider ma retraite complementaire ou quel coefficient de minoration sera appliqué si je la prend avant puisque le nouveau décret de minoration est applicable à partir de 2019. Merci de "m’éclairer" à ce sujet.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 décembre 2015 à 14:31

    Bonjour

    Mon conjoint perçoit une retraite de la cnav. Mais ce dernier a servi la france par le service national pendant 03 ans. est ce que je peux demander une retraite complémentaire ircantec avec une attestation des services fait
    merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 12 novembre 2015 à 15:22

    Je voudrais savoir en tant que retraitée de l’Arrco si vous avez un partonariat avec le ClubTouristra vacances car je souhaite réserver. Ils me disent qu’ avec Ircantec les personnes ont droit à une réduction donc pour en bénéficier je dois leur dire si c’est la meme chose avec vous.
    Je vous remercie de me répondre dès que possible.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 novembre 2015 à 20:40

    - Quel est le délai de réponse à une demande de retraite complémentaire ?

    - Quel est le montant minimum s’ il y a lieu d’ une retraite complémentaire ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2015 à 21:18

      Les textes ne prévoient pas de délai mais personne n’a signalé de délai supérieur à celui de la retraite de base.
      A l’Arrco il faut avoir cotisé pour 100 point pour avoir une retraite régulière. Lisez la fiche 37.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 octobre 2015 à 11:33

    Bonjour,

    Est-ce que les mesures envisagées sur les retraites complémentaires concernent aussi l’Ircantec ?

    Si on part en retraite fin 2017 dans le cadre des carrières longues (à l’âge de 60 ans) la retraite Ircantec sera t’elle soumise à la décote ?

    merci de vos réponses

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 octobre 2015 à 22:54

    j’ai travailler comme maitre nageur pour une municipalité pendant 6 mois en 1976, elle relève de l’ircantec mais est-il possible qu’à cette période la municipalité n’aie pas adhéré à cette complémentaire, je pensais que c’était obligatoire depuis 1971
    j’ai travaillé avant pour 1 mois ou 2 dans des municipalités plus petites et j’ai eu des points à l’ircantec
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 octobre 2015 à 22:57

    est il possible qu’en 1976 une municipalité n’ai pas adhérer à l’ircantec

    Répondre à ce message

    • Le 31 octobre 2015 à 09:26

      Non, l’Ircantec est obligatoire pour tous les non titulaires, c’est la retraite complémentaire à la retraite de la sécurité sociale (Cnav ou Carsat).

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 11 octobre 2015 à 12:10

    je suis militaire depuis 17ans.j arrive a la fin de mon contrat.pourriez me dire si j ai le droit a la complementaire ircantec ?ou faut il écrire pour le savoir..merci

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2015 à 12:57

      Mais les fonctionnaires militaires relèvent du code des pensions civiles et militaires. L’Ircantec est une retraite complémentaire pour les non titulaires en complément du régime général.
      Si vous pensez à la RAFP attribée à 62 ans uniquement lisez la fiche 53.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2015 à 18:14

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 12 août 2015 à 11:13

    Bonjour,
    Suite à travail de cadre à l’université en 1991-1992 ; contrat Etat/Région CDD renouvelable tacitement pour 3 ans
    Pas renouvelé en fin de 1ère année
    Chômage en 1992 et perception de l’Allocation Pour Perte d’Emploi (APPE)
    Cette APPE Prend elle en compte les cotisations obligatoires de retraite complémentaire à l’IRCANTEC ?
    Mon relevé IRCANTEC ne les mentionnent pas.

    Merci de votre réponse....

    Répondre à ce message

    • Le 12 août 2015 à 11:28

      Faites une demande à l’Ircantec en signalant votre situation.
      « Les périodes de chômage ouvrent droit à l’attribution de points gratuits sous réserve :
      - que les périodes soient indemnisées au titre d’un emploi relevant de l’Ircantec,
      - et que, durant les douze mois précédant la perte d’emploi au titre duquel est versée l’indemnisation, le participant ait acquis contre cotisations, un nombre de points Ircantec au moins égal à celui qu’aurait obtenu un affilié rémunéré sur la même période au salaire minimum de croissance. »

      Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2015 à 16:40

      bonjour...pourriez vous me dire ou écrire pour mes points ircantec...merci

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 septembre 2015 à 07:35

    carsat ,ma envoye une copie du document en vue de ma carriere il me dise que jai droit a une retraite arrco je suis en retraite depuis plus de 10 ans je ne savais pas que javais droit il attende notification droit ou non drpit pour examiner ma demande de reversion de mon ex mari berson philippi

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 27 août 2015 à 06:32

    Bonjour,je voudrai savoir en quelle annee la retraite complémentaire était obligatoire dans la batiment

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 août 2015 à 17:40

    Bonjour, je suis retraité depuis cette année, l’arrco agirc ne me prend pas en compte une partie de mon année 1995(deuxième semestre) il me manque les fiches de salaires pour cette période,je travaillé pour cette employeur en 1994 et 1996,donc je ne comprend pas, il ne prenne pas encore ma période militaire d’une période de 3 ans en qualité d’engagé, je ne suis pas non plu arrivé à obtenir le détail du calcul de la valorisation des points aprés la que l’organisme CNRO CNPO soit devenu ARRCO AGIRC.Dans l’attente d’une réponse de votre part recevez mes salutations
    Alain Chabot

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 14 août 2015 à 14:59

    Bonjour,
    quelles formalités doit-on remplir vers les organismes de retraite complémentaire en cas de décès ?
    amicalement
    Rougeot Denis

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2015 à 17:46

      La veuve (ou le veuf) peut s’adresser à la caisse de retraite de la personne décédée ou au Cicas le plus proche, en téléphonant au 0 820 200 189. On lui remettra un formulaire de demande de la pension de réversion et la liste des documents à joindre.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 28 juillet 2015 à 19:03

    pour ma retraite complémentaire la caisse ne prend pas en compte les années de 1964 a 1970 est ce normal a cet epoque il n était pas obligatoire aux employeur de cotiser ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 juillet 2015 à 21:33

      La retraite complémentaire n’est obligatoire que depuis 1973.
      Avant, cela dépendait des accords entre le patronat et les syndicats dans les entreprises et les branches. Autrement dit, il y avait la retraite complémentaire s’il y avait des syndicats qui signent des accords.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 18 juin 2015 à 13:40

    Bonjour,

    J’ai travaillé 1 mois en 1973 qui apparait bien sur le relevé de la S/S mais pas sur celui de la retraite complémentaire...Je n’ai plus ma fiche de paie, ce que me réclame la retraite complémentaire pour en tenir compte. L’entreprise où j’ai travaillé n’existe plus ou a été rachetée ..Que dois-je faire...Merci d’avance...Bien cordialement...Alain

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin 2015 à 14:00

      La retraite complémentaire n’est obligatoire que depuis le 1er juillet 1973. Auparavant, il fallait être dans une entreprise avec implantation syndicale (signant des accords) ou dans une branche où la convention collective le rendait obligatoire.
      Si vous avez travaillé en décembre 1973, la paie a peut-être été versée en janvier 1974, il est possible que l’employeur ai versé les cotisations en 1974. Il n’y avait pas encore le numérique comme maintenant, tout était manuel ou papier.
      Recherchez des personnes ayant travaillé avec vous, ils ont peut-être conservé leurs fiches de paie.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 14 juin 2015 à 14:12

    Peut-on prendre sa retraite CNRACL plus RAFP et prendre la retraite ARRCO plus tard ? qu’elles sont les différentes possibilités ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 5 mai 2015 à 12:14

    Bonjour,

    Je voudrais savoir depuis quand France 3 ne relève t’il plus de l’Ircantec ?
    Certaines périodes (1983) n’apparaissent ni dans mes points AGIRC-ARRCO, ni dans mes points IRCANTEC
    Merci !
    Cordialement
    M- G

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2015 à 19:24

      Je ne trouve pas la réponse. Adressez-vous au syndicat CFDT de France, il vous trouvera l’information.
      Actuellement, vous devez cotiser pour l’Arrco chez Audiens, posez-leur la question.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 mai 2015 à 21:00

    merci de me dire pourquoi l’ircantec me versera ma retraite trimestriellement et non mensuellement il me dise ne pas etre concerné par la mensualisation pourquoi : ma retraite 895.57 annuelle.merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 4 avril 2015 à 23:20

    Veuve de combattant indochine 1948 1952 engage volon taire quel son mes droit a la complementalre de ircantec et a qui se renseigner

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 23 mars 2015 à 09:58

    Un interne en médecine dans un hôpital de droit privé (Saint-Joseph) cotise-t-il à l’agirc ?et que se passe t-il si l’internat a eu lieu en 1974 ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 mars 2015 à 10:53

      L’interne a un statut d’agent public, donc il cotise à l’Ircantec (qui fait à la fois Arrco et Agirc). Mais je ne suis pas certain que c’était pareil en 1974. Et je ne savais pas qu’il pouvait être affecté dans un établissement privé, bien que certains à but non lucratif participent au service public.

      Répondre à ce message