D. Retraites Complémentaires


31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ?


La retraite complémentaire existe parce que le régime de base créé en 1945 prévoit une retraite trop basse et exclut le salaire au-dessus du plafond. Ce sont les deux raisons à la création d'abord de l'Agirc, puis de l'Arrco et de l'Ircantec. Les salariés voulaient conserver un niveau de vie proche lors du départ en retraite.

Mise à jour :
- suite à la création du régime unique Agirc-Arrco en janvier 2019.

1. Pourquoi une retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire a été instaurée pour pallier les insuffisances de la retraite de base du régime général créée en 1945.
Première carence, la retraite de base représentait alors 40 % seulement du salaire moyen. Personne n’avait droit à une retraite correcte.
Deuxième carence, il n’y avait pas de retraite au-dessus du plafond de la sécurité sociale.
Faute de faire aboutir toutes leurs revendications dans le régime général, les syndicats obtiendront la création de régimes de retraite complémentaire à ce régime général.
D’abord des accords d’entreprise, puis des accords dans les branches professionnelles et, enfin, des accords nationaux interprofessionnels ont permis cette généralisation.
Il a fallu plus de vingt années d’actions syndicales pour aboutir à la retraite complémentaire légalement obligatoire pour tous sous le plafond.

2. L’Agirc créée pour le salaire des cadres au-dessus du plafond

Si tous les salariés bénéficient du régime général, seule la partie du salaire en dessous du plafond de la sécu sert à calculer le revenu de remplacement.
La convention collective interprofessionnelle pour les cadres de l’industrie et du commerce du 14 mars 1947 crée l’Agirc. Signé par le patronat et les syndicats, cet accord crée un régime de retraite complémentaire pour la partie du salaire dépassant le plafond : c’est un régime par répartition, par points et par gestion paritaire.
Dès le départ, s’il y a des caisses différentes selon les branches, il n’y a qu’un seul régime, donc une seule valeur et un seul prix d’achat du point.

3. L’Arrco pour tous en complément du régime général

La retraite du régime général apparaît limitée dès sa création : 40 % puis 50 % de l’ancien salaire sont considérés comme insuffisants. Les syndicats agissent dans les entreprises et branche par branche, pour créer des régimes complémentaires. Ils s’efforceront ensuite de les fédérer, d’abord dans l’Unirs, puis après un accord interprofessionnel, en 1961, dans l’Arrco. Il faudra attendre une loi de 1972 pour étendre à tout le secteur privé l’obligation de cotiser à un régime complémentaire de retraite. Un accord de 1973 affilie tous les cadres à un régime Arrco pour la partie du salaire sous le plafond.
Chaque caisse de retraite complémentaire créée par un accord de branche ou d’entreprise forme un régime propre. Par la suite, l’Unirs forme la première tentative d’avoir un régime unique. La création de l’Arrco ne réglera pas ce problème en conservant plus de 40 régimes différents, donc avec chacun sa propre valeur du point. C’est par un accord de 1993 qu’est mis en place, en 1999, un régime unique pour l’Arrco.

Bon à savoir

Outre-mer

Les salariés des Dom, de Saint-Pierre-et-Miquelon, de Nouvelle-Calédonie et de la principauté de Monaco sont également acceptés dans les régimes complémentaires, avec des conditions particulières.

4. Le régime unifié Agirc-Arrco à partir de 2019

Depuis 1996, les régimes de retraite complémentaires Agirc et Arrco n’auront de cesse de rapprocher leurs réglementations et donc les droits des salariés.

Ce processus aboutit à l’accord du 30 octobre 2015 décidant de créer un régime unique. L’accord du 16 novembre 2017 le complète pour organiser au mieux la fusion des deux régimes. Au 1er janvier 2019 est mis en place le régime unifié Agirc-Arrco.

Comme avant, tous les salariés (cadres ou non cadres) cotisent sur la tranche de salaire sous le plafond à l’identique. Avec cette réforme, sur la tranche 2 du salaire, soit de 1 à 8 plafonds les salariés non-cadres cotiseront autant que les cadres. Il n’y a plus de différence selon le statut mais seulement en fonction du plafond pour obtenir une retraite de base.

5. L’Ircantec pour les non-titulaires des fonctions publiques

Le régime de retraite des fonctionnaires ne couvre pas les agents non-titulaires (contractuels, vacataires, auxiliaires). Si ceux-ci dépendent bien du régime général pour la retraite de base, ils ne sont pas concernés par les accords entre patronat et syndicats, leurs employeurs ne faisant pas partie des syndicats patronaux. Mais ces salariés sont confrontés aux mêmes problèmes d’insuffisance de la future retraite.

Ainsi, dès 1949, est créée l’Ipacte, pour les cadres non-titulaires du secteur public et en 1960, l’Igrante pour les non-cadres non-titulaires, toujours du secteur public. En 1971, est créée l’Ircantec, par fusion de l’Ipacte et de l’Igrante. L’Ircantec couvre les cadres et les non-cadres et s’ouvre aux personnels à temps partiel des administrations, des services et établissements publics de l’État, des départements et des communes.

En 1973, l’adhésion devient obligatoire pour les non-titulaires des établissements publics à caractère industriel et commercial, des organismes d’intérêt général à but non lucratif dont le financement est principalement assuré par des fonds publics, et pour les fonctionnaires titulaires à temps non complet (temps partiel imposé de moins de 31 heures 30), car ne relevant pas de la CNRACL (Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales).

Les fonctionnaires titulaires n’ayant pas 15 ans de service sont exclus du régime spécial de retraite jusqu’en 2010. Depuis 2011, la durée minimum est ramenée à 2 ans. Ces « titulaires sans droits », comme on les appelle, sont affiliés pour la retraite au régime général et à l’Ircantec.

L’Ircantec forme une caisse et un régime uniques pour les non-titulaires depuis sa création avec un taux de cotisations sous le plafond et un autre au-dessus.

Initialement, le critère d’affiliation à l’Ircantec reposait la nature juridique de l’employeur, soit les employeurs publics.

Depuis janvier 2014, l’Ircantec s’adresse aux personnels en fonction de la nature juridique de leur contrat de travail. Les agents contractuels de droit public sont obligatoirement affiliés à l’Ircantec. Les autres sont affiliés à l’Agirc-Arrco. Pour plus de détails lire le point 7.

6. Une gestion paritaire dans le privé et une gestion déléguée dans le public

Fruit de l’action des organisations syndicales, l’Arrco et l’Agirc sont des régimes conventionnels par répartition institués par accord entre le patronat et les confédérations syndicales de salariés.

Le choix de la technique de répartition leur a permis de valider gratuitement les périodes non cotisées avant leur création ou leur généralisation. L’Arrco et l’Agirc sont gérées paritairement, c’est-à-dire à égalité de représentants entre les organisations patronales (Medef, CGPME et UPA) et les confédérations syndicales (CFDT, CFTC, CGC, CGT et CGT-FO).
Les cotisations, les droits à pension et l’âge de départ en retraite sont, eux, fixés par des accords.

L’Ircantec est un régime réglementaire (décret 70-1277 du 23 décembre 1970 actualisé). C’est un régime obligatoire, c’est-à-dire qu’il s’applique, à titre obligatoire, à une catégorie d’employeurs juridiquement définie. Le régime regroupe les cadres et les non-cadres. C’est un régime complémentaire par points, qui fonctionne selon le principe de la répartition. La caisse Ircantec est gérée par la Caisse des dépôts et consignations, comme d’autres régimes de retraite publics.

7. Nouvelle répartition des salariés entre Agirc-Arrco et Ircantec

La loi de réforme des retraites de janvier 2014 apporte une clarification des critères d’affiliation des salariés entre les régimes Ircantec et Agirc-Arrco.

Avant la réforme, le statut de l’employeur constituait le critère d’affiliation :
- les employeurs relevant du droit public relèvent de l’Ircantec ;
- les employeurs de droit privé relèvent de l’Arrco et l’Agirc.
En pratique, il y avait de nombreuses exceptions à ce principe.

Depuis 2017, l’affiliation dépend de la nature juridique du contrat de travail :
- les agents contractuels de droit public sont affiliés à l’Ircantec ;
- les salariés relevant d’un contrat de droit privé sont affiliés à Agirc-Arrco.

Les droits acquis sous le régime antérieur au changement seront maintenus.
Les salariés déjà affiliés à un régime de retraite complémentaire avant 2017 conservent leur affiliation jusqu’à la rupture de leur contrat de travail.

Bon à savoir

Contrats aidés et retraite complémentaire ?

Les salariés embauchés dans le cadre d’un contrat de travail aidé seront affiliés en fonction de la nature juridique de l’employeur. Pour une personne morale de droit public à l’Ircantec, et pour une personne morale de droit privé à l’Agirc-Arrco.

Poser une question

267 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 7 juin 2017 à 14:50, par berni

    bonjour Monsieur
    enfin mon dossier de retraite complémentaire est terminé depuis le 29/05/2017 ,et va passer en paiement
    par contre ce que je n’arrive toujours pas à savoir de leur part c’est si le rétroactif de retraite complémentaire demandé au 01/01/2017 me sera versé car les Emails de contact sont bien pris en compte , je reçois l’accusé de réception mais jamais la réponse demandée ,téléphoner ne sert à rien car ils ne répondent pas donc je reste dans l’ignorance total peut être savez-vous si ils paient le rétroactif ???? merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 mai 2017 à 11:23, par Pauline BRUN

    Bonjour, nous avons quelques enseignants foncitonnaires qui font des corrections ou des oraux pour nos élèves et sont donc, pour l’occasion, rémunérés par notre établissement privé (bulletin de paie de dorit privé).
    Faut-il les faire cotiser à humanis pour ces interventions ponctuelles ?
    Merci pour votre retour,
    Bien cordialement,
    Pauline Brun

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai 2017 à 15:53, par Claude (CFDT Retraités)

      Depuis juillet 2015, tout employeur doit cotiser pour la retraite en cas d’activité accessoire d’un fonctionnaire. Vous cotisez aux même caisses de retraite que pour vos autres salariés.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 27 avril 2017 à 16:58, par JAUBERT Christian

    Bonjour. Je suis fonctionnaire de l’Etat et, entre 1990 et 2004, j’ai cotisé au CREF pour une retraite complémentaire. Depuis 2004, je cotise à Préfon-Retraite. M’est-il possible de faire valoir mes droits acquis au CREF et, dans ce cas, à qui m’adresser sachant que cet organisme a été dissous ? Ou bien, dois-je demander à Préfon-Retraite de faire migrer mes droits au CREF et de les intégrer aux droits à Préfon-Retraite ? Merci de votre réponse. Bien cordialement.
    Christian JAUBERT
    13 avenue Henri IV
    92190 Meudon
    Tél. : 01.45.34.64.49

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 avril 2017 à 13:59, par Thomas

    Bonjour, j’ai des salariés dont les affiliations ont été faites à l’ircantec, ce sont des vieux contrats qui sont relèvent désormais du droit privé. concernant les nouveaux salariés à partir de 2017, faut il les affilier à l’ircantec ou à l’agirc-arrco comme expliqué en fin d’article ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril 2017 à 17:34, par Claude (CFDT Retraités)

      A compter du 1er janvier 2017, tous les employeurs devront appliquer le critère de la nature du contrat de travail et s’affilier à l’Ircantec dès lors qu’ils emploient des personnels contractuels de droit public. Néanmoins les affiliations des salariés en cours à cette date doivent être maintenues à l’Ircantec jusqu’à la rupture du contrat de travail des intéressés, même si elles ne sont pas conformes au nouveau critère.

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril 2017 à 17:16, par Christopher

        Bonjour,

        J’ai signé un contrat CDI qui mentionnait que je cotisais à l’Ircantec (fin décembre2016).
        Ma prise de poste a eu lieu le 2 janvier 2017.

        Aujourd’hui, mon employeur veut me faire signer un avenant m’indiquant que finalement je cotise à la caisse de retraite Humanis.

        Sauriez-vous quels sont les différences entre Ircantec et Humanis ? et si les cotisations d’humanis sont plus chères ou si cela n’a pas d’impact sur mon revenu net ?

        Merci d’avance de votre retour,

        Cdt,

        Christopher

        Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 mars 2017 à 12:34, par isa

    en fait je me suis un peu emmêlée les pinceaux ,ce que je voulais dire c’est que suite à un contrat de CES pour la commune j’ai bien cotisée pour la retraite de base sa je le voie quand je consulte mon relevé de carrière ,mais sur le relevé de points de la complémentaire Arrco ne figure pas l’année 92/93 du même contrat car c’est ircantec donc je voulais savoir si les contrats de CES compte quand même pour la retraite complémentaire merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 mars 2017 à 08:18, par isabelle soupart

    bonjour
    je commence à préparer mon dossier de retraite je suis née en 1957 j’ai une IPP de 20% . sur ma carrière Arrco les points de 92/93 ne sont pas reportés seul les montants de cotisations car j’ai travaillée pour ma commune en contrat de CES es que pour se type de contrat j’aurais des points de retraite chez Ircantec merci pour votre patience

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2017 à 09:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Les 8 fiches suivantes traitent des retraites complémentaires. Lisez d’abord la fiche 35.
      En CES, personne ne cotise pour la retraite complémentaire, ni l’État ni le bénéficiaire.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 10 mars 2017 à 10:53, par berni

    bonjour et merci d’avoir répondu
    oui la cnav à transmis mon dossier de demande de retraite ,j’ai bien reçu le dossier à remplir par Arrco et j’ai l’accusé de réception de chez Arrco à la date du 08/12/2016
    ils ont montés le dossier que je peu suivre ,et au 23/02/2017 je reçois un accusé de réception de chez Humanis avec le même n° de dossier que chez Arrco me disant que mon dossier est transmis chez Humanis donc si vous me dite que Arrco et Humanis sont les mêmes organismes donc rien ne changera pour ma retraite complémentaire et la cnav à bien envoyée la notification de ma retraite chez Arrco

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars 2017 à 21:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Humanis est une des caisses du régime Arrco.
      Si vous avez es preuves que vous avez envoyer votre dossier avant janvier 2017, faites un recours écrit comme expliqué fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 9 mars 2017 à 08:11, par berni

    bonjour je suis en retraite par la cnav depuis le 01/01/2017 la notification a été envoyée chez arrco mais mon dossier pour la complémentaire est toujours en cours la demande a était faite le 08/12/2016 le temps de constituer le dossier chez arrco ,il a été remis chez humanis le 23/02/2017
    humanis dit que la date de demande de retraite est dépassé demande au 01/01/2017 on t’il le droit de changer une date ,et quand est t’il du paiement en retard merci

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars 2017 à 18:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Humanis est une caisse du régime Arrco, donc le dossier n’a pas pu être remis à l’Arrco. Avez vous une preuve que votre dossier a été déposé en décembre dernier ? La date d’effet d’une retraite ne peut pas se situer avant la demande officielle. Il faut donc apporter la preuve que le dossier de demande de retraite a été déposé avant janvier 2017. Si vous avez coché la case Retraite complémentaire dans votre dossier de demande de retraite déposé à la Cnav, vous pouvez vous servir de cet élément.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 25 février 2017 à 16:08, par Javerzac

    Bonjour
    de votre point de vue est ce plus "intéressant" pour la retraite d’être affilié à l’agirc Arrco ou à l’Ircantec ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 février 2017 à 22:42, par Claude (CFDT Retraités)

      Je n’ai pas fait le calcul. Le rendement est très proche (rapport entre un euro versé et ceux reçus en moyenne) car ils sont confrontés aux même réalités. Chacun à leur tour ont été réformés et le régime le plus avantageux ne l’est plus. L’Ircantec, gérée par l’État, termine cette année une hausse des cotisations commencée il y a sept ans. Mais elle conserve un taux de cotisations inférieur à l’Arrco.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 31 mars 2016 à 15:29, par claude

    Bonjour,
    Je pense faire valoir mes droits à retraite l’année prochaine. A l’étude de mon relevé de situation (RIS) je me pose la question suivante :
    J’ai été salarié de l’INA de septembre 1982 à avril 1997 et à ce titre j’ai cotisé à l’IRCANTEC. J’ai donc des points IRCANTEC mais j’ai aussi des points ARRCO.
    Est-ce que cela vous semble normal ou s’agit-il d’une erreur dans le RIS ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2016 à 22:50, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est normal. L’Arrco est à gestion paritaire, syndicats et patronat. L’Etat a créé son reflet pour les employeurs publics, l’Ircantec, ne voulant pas dépendre des décisions des partenaires sociaux.
      L’INA est un employeur public.

      Répondre à ce message

      • Le 4 avril 2016 à 12:40, par claude

        Bonjour et merci pour cette réponse rapide mais qui en déclenche une autre !
        Après l’INA, j’ai été employée par une municipalité donc là encore des points IRCANTEC mais pour cette période mon RIS ne mentionne pas de points ARRCO. Est-ce dans ce cas un oubli ou encore une autre règle qui s’applique ?
        Dans le cas où des points IRCANTEC et ARRCO sont attribués, la base de calcul des points ARRCO est-elle la même que celle retenue par l’IRCANTEC (brut plafonné), j’ai l’impression que ce serait plutôt 50%
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 4 avril 2016 à 19:23, par Claude (CFDT Retraités)

          Tout employeur public cotise à l’Ircantec et non à l’Arrco.

          Répondre à ce message

          • Le 11 avril 2016 à 12:15, par claude

            Bonjour et merci de prendre le temps de répondre à nos questions aussi diverses.
            Je sens une légère contradiction dans les 2 réponses.
            Vous dites dans la première réponse que c’est normal (donc d’avoir des points IRCANTEC et ARRCO) et que l’INA est un employeur public.
            Dans la deuxième réponse vous dites qu’un employeur public ne cotise pas à l’ARRCO.
            J’en arrive à la conclusion que l’INA a un statut particulier au moins de 1983 à 1997 (période pendant laquelle j’y étais salariée)
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 11 avril 2016 à 15:58, par Claude (CFDT Retraités)

              Je ne vois pas de contradiction selon les informations dont je dispose. Je répond à votre question.
              Les non fonctionnaires des employeurs publics cotisent en principe à l’Ircantec pour la retraite complémentaire. Pour les autres employeurs, donc dit du privé, c’est l’Arrco. Vous avez eu les deux, vous avez donc des points dans les deux régimes de retraite.

              Répondre à ce message

          • Le 17 août 2016 à 18:08, par BAYLAC-JEANTET jean claude

            Bonjour

            De septembre 1993 à août 1996, et de 1999 à 2001,mon épouse a travaillé 20hoo par semaine en contrat solidarité, au lycée de Parentis-en-born, et au lycée Victor Duruy à Bagneres-de-Bigorre en tant que secrétaire.
            Elle est en train de faire valoir ses droits à la retraite (1/12/2016), et elle se rend compte que l’employeur n’a pas versé de cotisations pour la retraite complémentaire Ircantec, comme la loi du 29/12/1972, l’y obligeait.

            Quels sont les recours possibles pour que ces points de retraite complémentaire
            lui soient attribués ?

            Merci de me répondre
            Cordialement
            Mr Jean-claude baylac-jeantet
            quartier saint roch
            65710 campan
            tél 0562917453

            Répondre à ce message

            • Le 17 août 2016 à 21:31, par Claude (CFDT Retraités)

              On ne rend pas public dans un forum ses coordonnées que tout le monde peut récupérer. Dès que vous aurez lu ce message répondez en me demandant de la supprimer.

              Conformément à la réglementation, aucune cotisation salariale pour la retraite complémentaire n’a été retenue sur les salaires de votre épouse dans le cadre du CES. Ce n’était pas prévu et nous l’avons régulièrement dénoncé. Les contrats aidés actuels ne sont plus exclus de la retraite complémentaire.

              Répondre à ce message

              • Le 25 février 2017 à 09:10, par NEGRO

                Je me trouve dans une situation difficile, je dois prendre ma retraite et lors de mon entretien pour la retraite complémentaire, la personne m’a signalée que depuis 2001 j’aurais dû cotiser pour la retraite complémentaire, or mon employeur ne l’a pas fait. De ce fait le chomage entre les contrats CAE ne compte pas. Quel droit ai-je ????

                Répondre à ce message

                • Le 25 février 2017 à 10:30, par Claude (CFDT Retraités)

                  Vous devez aller aux prud’hommes pour obliger votre ancien employeur à payer les cotisations. Attention, si ces cotisations ne figurent pas sur votre fiche de paie, vous risquez de devoir payer votre part si vous ne la réclamez pas à cet ancien employeur.

                  Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 1er février 2017 à 21:58, par CHAUFFRIASSE

    Bonjour,
    Je suis actuellement agent contractuel de droit public, j’assure des cours de gymnastique le jeudi matin, ma retraite n’est pas complète (800Euros tout confondu). J’ai 70 ans et viens d’apprendre que je cotisais pour "des prunes" à l’IRCANTEC quelle déception ! Ma rémunération horaire : 15 Euros, j’ai été recrutée comme professeur de gymnastique de catégorie A. Tout ceci est il bien normal ? Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 1er février 2017 à 23:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Si je comprend bien, vous êtes en cumul emploi retraite. Vous ne dites depuis quand vous êtes en retraite ni quel régime de retraite. Lisez la fiche 26 si vous n’étiez pas fonctionnaire, et la fiche 54 si vous l’étiez.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 23 janvier 2017 à 09:27, par robert dengo 11000

    Bonjour,
    Né en 1958, je viens de recevoir mon relevé de carrière et le montant estimé de ma future retraite qui me stipule que je pourrai faire valoir mes droits à 62 ans.Je suis dans le secteur public territorial depuis 1995, et lors d’un rendez-vous au centre de gestion de la fonction publique territoriale en décembre dernier j’ai été informé que je rentre dans le cadre me permettant faire valoir mes droits à la retraite à 60 ans pour carrière longue et sans décote, ayant les 5 trimestres requis avant mes 20 ans pour pouvoir y prétendre.Le montant estimé de ma future retraite à 60 ans est de ce fait le même que celui estimé à 62 ans, par contre ce même montant estimé pour un départ anticipé à 60 ans augmentera t-il si je prolonge jusqu’à 62 voir 63 ans ? Cela aura un impact sur ma prise de décision pour mon départ suivant la réponse que vous serez en mesure de me communiquer.
    Je vous remercie par avance pour votre réponse.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 janvier 2017 à 17:52, par lea jean luc

    bonjour,
    fonctionnaire depuis 2005 (technicien de recherche et formation de classe exceptionnelle 9 eme echelon indice majoré 525) aprés avoir fait 117 trimestres en tant qu assimilé fonctionnaire j ai donc pour ma retraite complémentaire des points RAFP et des points ircantec
    J ai créé un espace sur internet et je ne comprends pas pourquoi j ai un nombre de points RAFP très différent en 2005 :207 points en 2006 ; 67 en 2007 :258.
    D autre part pouvez vous me dire si je peux prétendre à la retraite à taux plein à 65 ans car j ai à charge un enfant handicapé
    aurais je 2 retraites je suis né en 56 et je totalise 176 trimestres 29 jours
    merci de vos reponses
    j.l.l

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier 2017 à 20:43, par Claude (CFDT Retraités)

      La RAFP, réservée aux fonctionnaires titulaires, est très différente de l’Ircantec, réservée aux non titulaires en complément du régime général. Lisez la fiche 53.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 janvier 2017 à 13:30, par Battista

    Employée dans le secteur prive j’ai cotisé pour la retraite complémentaire a la CIPRA quel organisme et a IGIREL , ma question est la suivante quel
    organisme va comptabiliser mes points et par qui je serais payée
    Merci d’avance de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2017 à 14:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Les fiches suivantes vous expliquent que les différents régimes complémentaires ont fusionné en un seul régime, l’Arrco en 1999. C’est votre dernière caisse qui fait tous les calculs car elle a accès à toutes les cotisations vous concernant et qui versa votre retraite Arrco.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 11 janvier 2017 à 08:16, par maléna

    bonjour,
    par le biais du CICAS j’ai déposé une demande de retraite ARCOO et IRCANTEC
    l’agent CICAS n’a pas voulu tenir compte du chômage indemnisé suite à emploi aidé (CES)
    est ce normal ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 29 décembre 2016 à 19:14, par frania

    Bonjour,
    J’ai reçu un courrier de l’assurance retraite me disant que je ne serai plus prélevée de cotisations sociales pour 2017
    cela concerne t’il aussi les complémentaires ?
    merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 16 décembre 2016 à 10:18, par robert dengo 11000

    Bonjour,
    Tout d’abord merci de m’avoir répondu aussi rapidement. J’ai une autre question à vous poser pour ce qui concerne le total des points acquis, car sur mon dernier relevé de situation CIPS en date du 31/12/1995 (période du 21/03/1977 au 31/12/1994) j’ai cumulé un total de 2972 points,alors que sur le relevé de carrière qui m’a été communiqué par la CARSAT en date 13/11/2016, il n’apparaît qu’un total de 1484.18 points. Etes vous en mesure de pouvoir me donner une explication sur cette différence importante entre les deux nombres ? Je peux vous fournir si besoin est une copie du document CIPS qui atteste de la valeur des 2972 points acquis au 31/12/1995.
    Je vous remercie par avance,
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 16 décembre 2016 à 22:54, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est expliqué fiche 33 !
      Les points Arrco valaient 1 euro en 1999, donc beaucoup plus que vos points CIPS. La conversion s’est faite à valeur égale, et pas à nombre de points égal.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 15 décembre 2016 à 15:16, par robert dengo 11000

    J’ai cotisé à la CIPS de 1979 à 1992, j’ai mes relevés de compte annuels mais cela n’apparaît pas sur mon relevé de carrière envoyé par la CARSAT où je ne retrouve que les points ARRCO. Cela veut-il dire que ces points sont perdus ou bien sont ils intégrés à l’ARRCO ? Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 29 novembre 2016 à 17:25, par CLEACH

    Bonjour,

    Peut-on liquider ses droits à la retraite ircantec (je suis vacataire) donc sortir des effectifs et retravailler ensuite pour le même établissement ?

    Je précise que ma retraite sera à taux plein.

    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 23 novembre 2016 à 09:46, par lefresne chantal

    Bonjour,

    Il est question d’une baisse des retraites complémentaires AGIR ARCO pour 2019. Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet. MERCI pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 22 novembre 2016 à 09:50, par VIVOS MONIQUE N° S.S. 2 52 06 38 516 898

    BONJOUR , suis a la retraire officiellement depuis le 1er. octobre 2016 , j’attends un versement unique de l’ IRCANTEC de 531€ , quand puis-je espérer le versement
    merci d avance
    bien respectueusement
    M. VIVOS

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 novembre 2016 à 11:00, par marsac

    j’ai travaillé dans le privé et dans le public - je vais partir à la retraite - j’ai donc demandé ma retraite complémentaire ARRCO et IRCANTEC
    Dois je envoyer mes dossiers séparément ou est ce que je peux grouper et envoyer tout à la CICAS
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 octobre 2016 à 12:29, par Monalizzard

    Bonjour,
    je suis enseignante certifiée dans l’enseignement privé sous contrat.
    Depuis le début de ma carrière (1988) et jusqu’en 2012, j’ai capitalisé des points ARCCO et AGIRC.
    En 2013 et 2014, les points ARRCO sont passés à 0 ! Savez-vous si cela correspond à une réforme ou si c’est une erreur ?
    Sur la base de la valeur du point au 01/04/2015, pour un salaire équivalent en 2012 et 2013, j’aurais cotisé :
    2012= 299,32€ (241,88 ARRCO +57,44 AGIRC)
    2013= 104,48€ (AGIRC)
    2014= 92,60€ (AGIRC)
    Si cela est avéré, cela constituerait une diminution de 2/3 des droits à pension complémentaire !

    2012 Salaires : 36 372€ ARRCO = 193,31 points AGIRC = 132 points
    2013 37 032€ = 0 = 240
    2014 37 548€ = 0 = 213
    Valeur au 01/04/15 ARRCO : 1,25130€ AGIRC 0,43520€

    Merci d’avance pour votre éclairage.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 11:11, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      A priori, il n’y a aucune raison pour que vous n’ayez pas de points Arrco pour les années 2013 et 2014, d’autant que vos points Agirc sont enregistrés. Cela peut signifier qu’ils n’ont pas encore été enregistrés. Cette période correspond à la période où de nouveaux outils d’enregistrement pour l’ensemble des caisses ont été mis en place et il peut y avoir eu du retard dans l’enregistrement.
      Si vous avez éventuellement changé d’établissement à ce moment là, il est possible aussi que vos cotisations n’aient pas été adressées à votre institution de référence (celle où cotise l’établissement où vous enseignez).

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 24 octobre 2016 à 11:05, par bonici

    Bonjour, mon mari vient d’étre à la retraite il a 5 régimes ARCCO, CNAV, IRCANTEC, CNRACL, RAFP, doit-il faire un dossier pour chacun des régimes ou certains appartient est relier au régime ARCCO, merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2016 à 22:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Il faut faire plusieurs demandes car la demande unique est décidée mais pas encore certaine.
      La demande à la Cnav peut suffire pour la Cnav et les complémentaires Arrco et Ircantec.
      Mais il est souvent utile de se rendre dans un Cicas (retraites complémentaires) pour vérifier sa carrière).
      La demande à la CNRACL passe par son employeur public actuel et celle à la RAFP dépend de son âge.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 18 octobre 2016 à 11:44, par André

    Bonjour
    J’ai travaillé à la MGEN avec le statut cadre de avril 1980 à octobre 1983
    Mes cotisations à l’agirc commence seulement en septembre 1980
    Ma caisse de retraite (B2V) me dit que c’est la MGEN qui n’avait pas cotisé à lépoque et que c’est vers eux que je dois me retourner si je veux faire régulariser cette periode de 5 mois AGIRC
    Que pensez vous de leur réponse et ai je une chanc e de voir cette période prise en compte
    Merci d’avance de votre réponse

    Cordialement
    André

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre 2016 à 12:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous aviez le statut de cadre, l’employeur devait cotiser à une caisse de l’Agirc pour la partie du salaire au-dessus du plafond sécu. Cela ne figure pas sur votre fiche de paie. C’est effectivement l’employeur qui est responsable, il faut lui écrire (recommandé AR pour ester en justice après si besoin).

      Répondre à ce message

      • Le 18 octobre 2016 à 13:40, par André

        Je vous remercie de votre réponse rapide
        Bonne fin de journée
        André

        Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 octobre 2016 à 10:46, par BIGGI MARIA ASSUNTA

    A quel organisme de retraite complèmentaire dois je prédenter une demande de retraite relative à una activité d’institutrice suppléante auprès de l’Inspection Académique des bouches du Rhone (période du 13/11/1972 au 05/01/1975) ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 5 octobre 2016 à 08:45, par Bruno

    Bonjour, j’ai cotisé à la CNRACL et en même temps dans le secteur privé, je viens de prendre ma retraite , la CNRACL me verse ma pension comme prévu mais la CNAV me verse uniquement les trimestres comptabilisés alors que j’ai travaillé sans interuption dans le secteur privé et CNRACL ( cumul emploi ) est ce normal ? Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 20 septembre 2016 à 15:30, par Emmanuel

    Bonjour,
    Suite à la réforme des retraites complémentaires, je vais devoir travailler une année de plus pour éviter la décote sur ma future pension.
    Durant cette année de travail et de cotisation supplémentaire :
    - vais-je continuer à collecter des points AGIRC et ARRCO ?
    - vais-je bénéficier d’un bonus sur ma retraite de base du fait que je vais avoir travaillé 4 trimestres supplémentaires alors que j’aurai déjà cotisé le nombre de trimestres nécessaire et atteint l’âge légal pour partir ?
    Merci pour votre retour
    Bien cordialement
    Emmanuel

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 septembre 2016 à 21:52, par mauricette

    Bonsoir

    J"ai fait valoir mes droits à la retraite mais toutes mes pensions complémentaires arcco et une retraite facultative plus l’ircantec ne me sont pas toutes payées ai je le droit de retravailler en périscolaire

    l"arrco est en paiement provisoire

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2016 à 22:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Le calcul est provisoire car ils vont ajouter les derniers points cotisés, en principe. Mais la retraite est liquidée.
      Les règles de cumul sont expliquées fiche 26.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 10 août 2016 à 17:07, par vanhove

    bonjour,
    je suis retraitée depuis le 01/08/2007, liquidation de mes droits propres et calcul pension réversion de mon mari décédé en mai 1994. En mars dernier, je m informe auprès de la carsat du centre, si ma réversion est cristallisée, la caisse m informe qu elle est cristalisée depuis mes 65 ans soit le 01/08/2012 OK tout va bien !!!!!
    sauf que la semaine dernière, je reçois un courrier de la carsat, elle a refait les comptes entre 01/07/2014 et 31/10/2015, elle diminue la réversion d environ 140 euro par mois, je vais donc toucher moins qu a partir 2007, et me demande le remboursement d environ 3200 euro trop perçu, or ma situation , n a pas changé, je ne perçois que les retraites, je suis anéantie, merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 août 2016 à 08:50, par boissy jacques

    bonjour

    j ai une retraite complémentaire de l ircantec , j ’ai été marié 3 fois ma première épouse est décédée et les 2 autres remariées , ma dernière épouse
    depuis 4 ans pourras t elle bénéficier d’une réversion et de combien de pourcentage en cas de decés.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 25 juillet 2016 à 21:02, par Richard

    Est-il vrai qu’un retraite du prive ne doit plus cotiser à l’Ircantec alors qu’il est encore en fonction d’adjoint au maire ?

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 5 juillet 2016 à 16:30, par artemise

    bonjour

    j’ai pris ma retraite en juin 2010 j’ai fourni tous les documents à ma dernières caisse de retraite AUDIENS et j’ai fourni mon relevé de points IRCANTEC AUDIENS n’a pas tenu compte de ces points et ne m’a pas informé que je devais demander ma retraite directement à l’IRCANTEC ?
    je me suis aperçu que je ne touchais rien de l’IRCANTEC depuis 2010 ? ce la n’est pas rétroactif malgré que je n’ai jamais retravaillé
    comment puis-je avoir un recours auprès de l’IRCANTEC ?
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 5 juillet 2016 à 16:47, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite est un droit qui se demande, dans tous les cas. Il y a une tolérance d’un an dans certains cas (réversion suite décès)
      Nous conseillons de passer par un Cicas pour éviter ce genre de problème.
      en droit, un recours sera vain, mais rien de vous empêche de démander à titre exceptionnel un rappel car vous n’aviez pas été correctement informé.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 13 juin 2016 à 12:21, par lefebvre

    je suis retraité de la poste depuis un an j’ai eu un pécule pour ma retraite complémentaire pour 7 anné cotisée j’ai aussi une petite retraite de la carsat tous les deux mois or la carsat m’a dit que j’ai droit aussi à une retraite complémentaire de l’ircantec pour mes 3 années de marine nationale et 3 années de gendarmerie ces année ont comptées pour ma retraite normale de la fonction publique mais pas pour la retraite complémentaire est ce vrai que j’ai droit à l’ircantec merçi

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 9 avril 2016 à 14:28, par nicole56

    bonjour , le cicas de ma région s’est occupé pour ma retraite complémentaire des demandes dont l’ircantec où j’avais 1843 points lors de ma demande de retraite. ils m’avaient dit que je n’avais rien à faire comme démarches , qu’ils transmettaient directement à l’ircantec.

    or je viens de commencer à percevoir ma retraite arrco ( 1er versement ) mais je ne vois pas ircantec en paiement ! vont ils me payer séparément et pourquoi n’ont ils toujours pas versés par rapport à l’arrco ?

    merci à vous si vous pouvez m’aider.

    bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2016 à 16:02, par Claude (CFDT Retraités)

      Le délai pour percevoir un capital est plus long. Si vous avez des craintes écrives à l’Ircantec.

      Répondre à ce message

      • Le 9 avril 2016 à 20:30, par nicole56

        vu le nombre de points je ne pense pas que ce sera un capital mais un versement mensuel qu’en pensez vous ? d’après ce que j’ai compris c’est la cnracl qui verse les retraites ircantec c’est cela ? merci à vous ,

        Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 mars 2016 à 11:26, par PAYET Colette

    Bonjour,
    Je perçois une retraite de la CNARCL depuis le 1er janvier 2015 ai-je droit à un complément IRCANTEC ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars 2016 à 23:04, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, l’Ircantec est la retraite complémentaire des fonctionnaires non titulaires qui cotisent au régime général (taux 50%). C’est écrit dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 mars 2016 à 10:06, par carpentier thierry

    j’ai cottisé a l arrco dans ma jeunesse et actuellement fonctionnaire je cottise à la rafp
    que se passera t’il a la retraite j ’ai 57 ans

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2016 à 23:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Les deux n’ont rien à voir. L’Arrco est une retraite complémentaire au régime de base (un tiers de la retraite en moyenne) alors que la RAFP complète la pension du fonctionnaire pour tenir compte des primes non soumises à cotisations pour la retraite (voir fiche 53).

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 7 mars 2016 à 11:23, par LE GUEN Bernadette

    Le versement d’une retraite par l Ircantec permet elle de bénéficier des
    chèques vacances lors qu’on n ’est pas imposable. Si oui quelles démarches
    effectuer Je vous remercie de votre réponse .

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 3 mars 2016 à 21:25, par denise

    bonjour,
    j’ai travaillé de janvier à juin 1972 dans une école de neige en tant que secrétaire rémunérée par la préfecture des Alpes-Maritimes, ai-je droit à une retraite complémentaire pour cette période ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 26 février 2016 à 15:04, par laroui

    Bonjour,
    J ai travaillé dans des hôpitaux publics du Val de Marne de 1978 à 1981 en tant qu’ étudiant en médecine et aussi en tant qu’infirmière
    et je n’ai pas de points ircantec durant ces périodes.
    Pouvez vous m’en donner la raison et m’ indiquer les démarches à effectuer pour récupérer ces points ;
    Par avance merci
    Hélène Laroui

    Répondre à ce message

    • Le 26 février 2016 à 21:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous n’étiez pas fonctionnaire titulaire, vous avez cotisé au régime général et à l’Ircantec. Votre relevé de carrière de l’assurance retraite ne mentionne pas ces périodes ?

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 11 février 2016 à 12:35, par Jean-Luc

    Bonjour,

    Les retraites ARCCO et IRCANTEC sont-elles payées séparément ?

    Merci.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 1er février 2016 à 15:13, par MALGRAS

    Bonjour,

    J’ai quelques années (4 ou 5 ) cotisées à IRCANTEC dans le cadre de contrats de travail en CCD et à temps partiels et le reste cotisés à ARRCO, j’ai 60 ans passés. Je suis interpellée par la différence de la valeur du point d’une caisse à l’autre : 0.47507 pour la 1ère et 1.2513 pour la seconde. Je vais avoir une petite retraite de base et complémentaire environ 800 euros tout confondu. Je me sens lésée pour ces 4 ou 5 années cotisées à IRCANTEC. Pourquoi une différence si importante ?
    D’autre part qu’en est-il pour les contrats aidés effectués dans les années 1990 ? Seront ils pris en compte pour les retraites de base et complémentaires ainsi que pour les périodes de formation non effectuées dans le cadre salariales mais pendant des période de chômage (environ deux années) ? . Merci pour votre réponse.

    Madeleine MALGRAS

    Répondre à ce message

    • Le 1er février 2016 à 23:39, par Claude (CFDT Retraités)

      Le prix d’achat du point n’est pas le même, on ne peut pas faire cette comparaison. Les deux apportent environ le même montant de retraite pour une même durée et les mêmes salaires.
      Vous auriez lu les fiches concernées vous l’auriez compris.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 29 janvier 2016 à 20:28, par ARTIGUE

    bonjour
    mon mari a cotisé respectivement 20 ans à l’Ircantec et 23 ans à l’ Arrco-Agirc.
    lorsqu’il prendra sa retraite, est - ce qu’il touchera respectivement une retraite complémentaire de chaque
    caisse ( Arrco- Agirc et Ircantec) ou bien l’Arrco-Agirc , caisse pour laquelle il a cotisé le plus longtemps, lui
    versera l’intégralité de sa pension complémentaire ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    sincères salutations
    P.Artigue

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 24 janvier 2016 à 12:41, par LE DU PASCAL

    Bonjour,
    Praticien hospitalier à temps plein, je souhaite prendre ma retraite à 62 ans pour assister mon conjoint handicapé.
    L’Ircantec a calculé ma retraite à 62 ans, retraite subissant une décote de 12.5% (trimestres manquants).
    Je me suis renseigné auprès de l’association des praticiens hospitaliers et je ne devrai pas subir cette décote dans le cas d’un conjoint handicapé.
    Je me suis tourné vers L’Ircantec qui est incapable de répondre à ma question : puis je bénéficier de l’annulation de la décote pour conjoint handicapé, quelles pièces dois je produire ?
    Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire en ma considération.
    P.LE DU

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier 2016 à 16:15, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce sujet est traité fiche 39.
      La retraite Ircantec peut être calculée à taux plein entre 60 et 65 ans en fonction de la génération de naissance, quelle que soit la durée d’assurance, pour les agents reconnus inaptes au travail par la sécurité sociale.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 17 décembre 2015 à 08:33, par Herbaut lionel

    Bonjour,
    Né en 1958 je prendrais ma retraite pour carrière longue en décembre 2018 devrais je attendre 2022 pour liquider ma retraite complementaire ou quel coefficient de minoration sera appliqué si je la prend avant puisque le nouveau décret de minoration est applicable à partir de 2019. Merci de "m’éclairer" à ce sujet.

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 décembre 2015 à 14:31, par KHOUFACHE

    Bonjour

    Mon conjoint perçoit une retraite de la cnav. Mais ce dernier a servi la france par le service national pendant 03 ans. est ce que je peux demander une retraite complémentaire ircantec avec une attestation des services fait
    merci

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 12 novembre 2015 à 15:22, par polpre jocelyne

    Je voudrais savoir en tant que retraitée de l’Arrco si vous avez un partonariat avec le ClubTouristra vacances car je souhaite réserver. Ils me disent qu’ avec Ircantec les personnes ont droit à une réduction donc pour en bénéficier je dois leur dire si c’est la meme chose avec vous.
    Je vous remercie de me répondre dès que possible.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 6 novembre 2015 à 20:40, par ZAYANI

    - Quel est le délai de réponse à une demande de retraite complémentaire ?

    - Quel est le montant minimum s’ il y a lieu d’ une retraite complémentaire ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2015 à 21:18, par Claude (CFDT Retraités)

      Les textes ne prévoient pas de délai mais personne n’a signalé de délai supérieur à celui de la retraite de base.
      A l’Arrco il faut avoir cotisé pour 100 point pour avoir une retraite régulière. Lisez la fiche 37.

      Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 octobre 2015 à 11:33, par EPX

    Bonjour,

    Est-ce que les mesures envisagées sur les retraites complémentaires concernent aussi l’Ircantec ?

    Si on part en retraite fin 2017 dans le cadre des carrières longues (à l’âge de 60 ans) la retraite Ircantec sera t’elle soumise à la décote ?

    merci de vos réponses

    Répondre à ce message

  • 31 Agirc-Arrco et Ircantec Pourquoi des retraites complémentaires ? Le 30 octobre 2015 à 22:54, par thomas

    j’ai travailler comme maitre nageur pour une municipalité pendant 6 mois en 1976, elle relève de l’ircantec mais est-il possible qu’à cette période la municipalité n’aie pas adhéré à cette complémentaire, je pensais que c’était obligatoire depuis 1971
    j’ai travaillé avant pour 1 mois ou 2 dans des municipalités plus petites et j’ai eu des points à l’ircantec
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message