D. Retraites Complémentaires


36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations


Pour l'âge de départ en retraite, depuis l'accord de 2003, l'ouverture du droit est alignée sur le régime général. Toutefois, on peut liquider sa pension avant, mais en subissant un abattement sur la pension.

Mises à jour ;
- encadré en fin du point 2 sur la réforme applicable en 2019 avec un texte et une infographie le 16 février 2017 ;
- ajout fin du point 2 du lien vers le site Agirc-Arrco de simulation de la réforme 2019 (30 avril 2018) ;
- de l’encadré en fin de point afin de préciser la date d’application de la cotisation de solidarité (6/12/18) ;
- suite à la création du régime unique Agirc-Arrco en janvier 2019 (31/12/18) ;
- précisions sur les exonérations de la minoration (13/1/19).

1. Âges d’ouverture du droit à une retraite

L’âge de la retraite dans les régimes Arrco et Agirc et le nouveau régime unique Agirc-Arrco est le même que les régimes sécu, y compris pour une retraite anticipée carrière longue. Le régime Agirc-Arrco prend en charge financièrement cette mesure.

Agirc-Arrco acceptent de liquider par anticipation la pension 10 ans avant l’âge de la retraite, soit à partir de 57 ans (ou moins selon l’année de naissance) (voir tableau 1). Mais ils appliquent un coefficient d’anticipation qui minore fortement le montant de la pension (voir tableau 2).

Avant l’âge de la retraite, les coefficients d’abattement ne s’appliquent pas dans les cas suivants :
-  bénéficier d’une pension du régime général ou du régime agricole au taux plein de 50 %, soit au titre de l’inaptitude, soit au titre d’ancien combattant, de déporté, interné de la Résistance ou politique, des mères de famille ouvrières salariées dans les conditions du régime général, des mineurs de fond (sous certaines conditions) ;
-  en cas de liquidation avant l’âge légal pour les personnes ayant commencé jeunes leur carrière et pour les salariés handicapés bénéficiant d’un départ anticipé dans le régime général ; pour les personnes handicapées, le droit reste ouvert à partir de 55 ans, dans les mêmes conditions que celles retenues dans le régime de base, jusqu’à l’âge légal de la retraite ;
-  aux personnes atteintes d’une incapacité permanente de 20 % résultant d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail.

Tableau 1. Nouveaux âges de départ à la retraite

Les âges sont alignés sur ceux du code de la sécurité sociale (voir fiche 18).

Période de naissance Âge légal (départ possible) Trimestres requis pour l’âge légal Âge du taux plein sans décote
Avant juillet 1951 60 ans 163 65 ans
De juillet à décembre 1951 60 ans et 4 mois 163 65 ans et 4 mois
1952 60 ans et 9 mois 164 65 ans et 9 mois
1953 61 ans et 2 mois 165 66 ans et 2 mois
1954 61 ans et 7 mois 165 66 ans et 7 mois
1955, 1956, 1957 62 ans 166 67 ans
1958, 1959, 1960 62 ans 167 67 ans
1961, 1962, 1963 62 ans 168 67 ans
1964, 1965, 1966 62 ans 169 67 ans
1967, 1968, 1969 62 ans 170 67 ans
1970, 1971, 1972 62 ans 171 67 ans
1973 et plus 62 ans 172 67 ans

Tableau 2. Coefficients d’abattement

L’âge de la retraite correspond à celui du tableau 1. Une personne partant 9 ans avant l’âge sans avoir droit à une retraite du régime général verra sa pension réduite de moitié (coefficient 0,5).

Avant l’âge de la retraite Coefficient appliqué
Moins 10 ans 0,43
Moins 9 ans 0,5
Moins 8 ans 0,57
Moins 7 ans 0,64
Moins 6 ans 0,71
Moins 5 ans 0,78
Moins 4 ans 0,83
Moins 3 ans 0,88
Moins 2 ans 0,92
Moins 1 an 0,96

Il existe un tableau indiquant les minorations par trimestre manquant.

Bon à savoir

Cessation anticipée des travailleurs de l’amiante

Les bénéficiaires de l’allocation amiante peuvent obtenir une retraite au taux plein sans abattement à partir de 60 ans, s’ils remplissent les conditions de durée d’assurance.

2. Le calcul de la retraite complémentaire

Le montant de la retraite Arrco ou Agirc puis Agirc-Arrco figure sur le récapitulatif de carrière. Il est égal au nombre total des points acquis au cours de la carrière. C’est sur ce montant de la pension normale que s’appliquent les éventuelles minorations pour liquidation avant l’âge requis et les majorations éventuelles.

La liquidation de la pension complémentaire avant l’âge du taux plein, sans rentrer dans les cas énoncés ci-dessus, entraîne l’application d’un coefficient qui minore le montant de la pension pour le reste de l’existence (voir tableau 2). Ainsi, une pension annuelle de 3 500 € affectée d’un coefficient de 0,78 ne sera que de 2 730 €.

3. Le calcul de la retraite à partir de 2019

L’accord pour assurer l’avenir de nos retraites complémentaires d’octobre 2015 prévoit des mesures impactant le montant des retraites complémentaires à partir du 1er janvier 2019.

Il crée un régime unique Agirc-Arrco avec une seule valeur du point. Ce régime repose sur la valeur du point Arrco, la conversion des points Agirc en points Arrco se fait au millionième de point, donc sans préjudice. La formule de calcul est expliquée dans cette page : Formule de conversion.

Il crée aussi une contribution de solidarité, ou minoration, et une majoration temporaire. Ce dispositif encourage la poursuite d’activité en permettant d’arbitrer entre temps et argent.

Minoration temporaire. Il est mis en place une contribution de solidarité à partir de 2019 pour les salariés nés en 1957 et après. Lors d’une liquidation de la retraite au taux plein dans le régime de base, il est appliqué sur le montant de la retraite complémentaire un coefficient de solidarité de 0,9 pendant une durée de 3 ans, dans la limite de 67 ans.

Attention, les personnes nées à compter du 1er janvier 1957 qui remplissent les conditions de la retraite à taux plein avant le 1er janvier 2019 ne sont pas concernées par l’application des coefficients de solidarité que la liquidation de leur retraite complémentaire intervienne avant ou à compter du 1er janvier 2019. Pensez à conserver des preuves du droit à la retraite à taux plein en 2018 comme l’attestation carrière longue.

Minoration réduite. Pour tenir compte des revenus, le retraité bénéficiant de la CSG au taux réduit voit le coefficient de solidarité porté à 0,95 pendant trois ans.

Minoration annulée. Les coefficients de solidarité ne s’appliquent pas :
- si exonéré de la CSG en fonction du revenu fiscal de référence de son foyer fiscal ;
- si la retraite au taux plein dans le régime de base est retardée de 4 trimestres calendaires ;
- si départ en retraite progressive (pas la retraite définitive) ;
- si versement forfaitaire unique.

D’autre part, la minoration est annulée selon l’âge :
- si retraite anticipée au taux plein : pour les travailleurs handicapés et pour les travailleurs de l’amiante ;
- si retraite à l’âge légal au taux plein : travailleur handicapé justifiant d’un taux d’incapacité permanente partielle (IPP) de 50 %, inapte avec un taux d’IPP de 50 % médicalement constaté, mère ouvrière ayant élevé au moins trois enfants, ou anciens déportés ou internés et anciens prisonniers de guerre ou combattants ;
- si retraite à partir de 65 ans au taux plein : pour aide effective à son enfant handicapé, pour salarié né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955, pour parents d’au moins trois enfants, pour les personnes ayant interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d’aidant familial.

Majoration si report. L’accord prévoit la majoration de la retraite pendant un an, pour tout salarié ayant droit à sa retraite au taux plein dans le régime de base mais qui décale d’au moins de huit trimestres calendaires la liquidation de sa retraite complémentaire, de la façon suivante :
- coefficient de 1,10 pour un report d’au moins huit trimestres ;
- coefficient de 1,20 pour un report d’au moins douze trimestres ;
- coefficient de 1,30 pour un report d’au moins seize trimestres.

Pour en savoir plus  : voir article avec le texte complet de l‘accord à la fin : L’accord pour assurer l’avenir de nos retraites complémentaires

En savoir plus : Majoration / minoration : calculer l’impact sur ma retraite Agirc-Arrco

4. Les majorations familiales pour enfant

Avant la création du régime unique Arrco en janvier 1999, les majorations familiales facultatives étaient du ressort de chaque régime. De 1999 et jusqu’à 2011, on obtient certaines majorations à l’Arrco. Les majorations Agirc ont changé en 1995.
À partir de 2012, un nouveau mode de calcul commun s’applique (voir tableau 3).
On distingue deux types de majorations familiales : pour enfant à charge et pour enfant élevé.
Majoration pour enfant à charge. Cette majoration disparaît au fur et à mesure que les enfants cessent d’être à charge. Est considéré comme enfant à charge :
-  l’enfant âgé de moins de 18 ans ;
-  l’enfant âgé de 18 à 25 ans, s’il est étudiant, apprenti, demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi et non indemnisé par l’assurance-chômage ;
-  l’enfant invalide, quel que soit son âge, à condition que l’état d’invalidité ait été constaté avant son 21e anniversaire.

Cette majoration est appliquée sur la totalité de la pension.

Majoration pour enfant né ou enfant élevé. Est considéré comme enfant, l’enfant :
-  dont la filiation avec le futur retraité est établie ;
-  adopté ;
-  recueilli par une personne ayant la qualité de tuteur ;
-  recueilli par une personne n’ayant pas la qualité de tuteur, personne qui a pris en charge son éducation pendant neuf ans avant son 16e anniversaire ;

Est considéré comme enfant élevé l’enfant élevé pendant 9 ans avant l’âge de 16 ans au point de départ de la retraite complémentaire.

Autres majorations. Avant la mise en place du régime unique Arrco en janvier 1999, certaines caisses appliquant le règlement de l’Unirs accordaient une majoration de droits en fonction de l’ancienneté acquise dans la même entreprise.

Attention !

Majorations non cumulables

La majoration pour enfant élevé ne peut se cumuler avec la majoration pour enfant à charge.
À noter que les majorations se calculent sur les droits de base, avant majoration ou minoration.

Tableau 3. Majorations familiales Agirc Arrco

> Carrière avant 1999 Carrière entre 1999 et 2011 Carrière à compter de 2012 Plafonnement
Arrco Majoration de 5 % par enfant à charge sur les droits de toute la carrière Non
Majoration pour enfant né ou élevé
Selon anciens règlements des régimes 5 % si 3 enfants 10 % si 3 enfants Plafond annuel revalorisé (1)
soit 1 037,33 € depuis le 1er novembre 2018
Agirc Majoration de 5 % par enfant à charge sur les droits de toute la carrière Non
Majoration pour enfant né ou élevé
8 % pour 3 enfants, 12 % pour 4, 16 % pour 5, 20 % pour 6 et 24 % pour 7 et plus 10 % si 3 enfants Plafond annuel revalorisé (1)
soit 1 037,33 € depuis le 1er novembre 2018

(1) Plafond par régime jusque 2018. Ne s’applique pas si l’allocataire est né avant juillet 1951.
Le plafond est revalorisé comme le point de retraite.
À compter de janvier 2019, le plafond annuel de tout le régime est de 2 074,66 €.

5. Le cumul de la retraite complémentaire avec un emploi

Une fois à la retraite, un retraité peut reprendre une activité professionnelle. Les règles de cumul ont changé depuis janvier 2009 comme pour le régime sécu de base (26 Les règles du cumul de revenus entre emploi et retraite).
Le salaire pourra, dans certains cas, se cumuler avec la retraite. Aucun délai n’est prévu pour reprendre une activité professionnelle, salariée ou non.
Pour une reprise d’activité salariée, les retraités doivent prévenir leur caisse de retraite complémentaire au préalable. La caisse pourra indiquer les conséquences de la reprise d’activité salariée sur le versement de la retraite.
Une reprise d’activité non salariée reste autorisée, il n’y a pas de règle à respecter.

Cumul sans conditions. Le cumul d’un salaire avec ses retraites complémentaires est possible sans limite de ressources et sans suspension de pension à condition :

  •  d’avoir obtenu toutes ses retraites personnelles obligatoires ;
  •  d’avoir au moins l’âge du taux plein sans décote ou justifier d’une carrière complète de la sécurité sociale (taux plein) et les retraites complémentaires Agirc et Arrco sans minoration.

Cumul sous conditions. Si les conditions ci-dessus ne sont pas remplies, on reprend les anciennes règles.

La somme des revenus (retraites personnelles obligatoires plus salaire de reprise d’activité) doit être inférieure à :

  •  soit un montant égal à 160 % du Smic ;
  •  soit au dernier salaire normal d’activité revalorisé. L’activité est celle qui a donné lieu à un versement de cotisations à une caisse Arrco et éventuellement Agirc ;
  •  soit au salaire moyen des dix dernières années d’activité, pour lesquelles il y a eu des cotisations versées à une caisse Arrco et éventuellement Agirc.

Cotisations. L’ensemble des cotisations pour la retraite complémentaire (part patronale et part salariale) sont prélevées sur le salaire de reprise d’activité. Ces cotisations ne permettent pas d’obtenir des points de retraite complémentaire, la retraite étant liquidée.

Poser une question

658 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 18 mars à 16:12, par Marie

    Bonjour,

    Je viens de recevoir mon relevé de carrière avec 164 trimestres retenus avec une évaluation de ma future retraite. Je suis de novembre 1959. On m’a notifié que je peux prétendre à demander ma retraite au 1er décembre 2019. Jusque là tout va bien. Mais malheureusement je vais me retrouver bientôt au chômage au 15 mai prochain, donc à partir du 16 mai je devrais m’inscrire comme demandeur d’emploi et avec mes revenus de Janvier, février et mars 2019 (2 900 euros x 3 = 8 700 euros) je cotise donc mes 3 derniers trimestres pour la fin de ma carrière. Mais je suis tout de même inquiète par rapport à Pôle emploi, parce que j’ai lu un article sur les séniors qui terminent leur carrière inscrits comme demandeur d’emploi, et que dès lors qu’ils remplissent les conditions d’une retraite à taux plein, Pôle emploi cesse de les indemniser, et pour éviter une rupture de ressources, ils n’ont alors pas d’autre choix, que de faire liquider leur retraite, n’ayant pas de possibilité de prolonger leur activité, ils vont donc subir de plein fouet le malus temporaire sur leur retraite complémentaire, mais pour ne pas être impacté par ce malus, ils doivent décaler d’un an le début de versement de leur retraite complémentaire.

    Alors dans mon cas, si Pôle emploi m’oblige à prendre ma retraite au 1er décembre 2019 et non pas au 1er décembre 2020, je perds la possibilité de cotiser et valider mes 3 derniers trimestres, car je serai dans l’année de prise de ma retraite, et on m’a confirmé que quand on prend sa retraite la dernière année d’activité, les trimestres ne sont plus comptabilisés de la même manière, alors que si je ne la demande qu’à partir du 1er janvier 2020 j’aurai cotisé et validé mes 3 derniers trimestres pour l’année 2019 avec mes revenus, et ensuite pour éviter la décote des 10 % sur la retraite complémentaire, il faut que je décale ma demande à mes 61 ans, c’est à dire au 1er décembre 2020.

    Pourriez-vous s’il vous plait, me confirmer si vraiment c’est le cas, que Pôle emploi m’obligera à liquider ma retraite au 1er décembre 2019 ? Et quelles autres possibilités il y a t-il ?
    Merci par avance de votre aide.
    Marie

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 15:19, par P-O

      @ Marie

      Bonjour,

      Je suis de novembre 1959.

      Donc vous pouvez être indemnisée par pole emploi jusqu’en novembre 2021 âge d’atteinte de vos 62 ans sous réserve de ne pas demander votre retraite au titre de la retraite anticipée dispositif carrière longue.

      Avoir droit à la retraite ou en bénéficier ?
      Le demandeur d’emploi ne peut plus être indemnisé s’il a droit à la retraite aux taux plein à l’âge légal. Toutefois, pour la retraite anticipée carrière longue, s’il n’en bénéficie pas (faute de l’avoir demandée), il continue à être indemnisé jusqu’à l’âge légal.
      Source : article L5421-4 du code du travail

      Pôle emploi m’obligera à liquider ma retraite au 1er décembre 2019 ?

      Il vous incitera mais la décision vous appartient et la législation ne vous oblige en aucun cas à demander votre retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars à 20:37, par Marie

        Bonsoir

        Merci, merci beaucoup P-O pour vos précisions. Je suis donc rassurée.
        cordialement
        Marie

        Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 16 mars à 09:59, par hocquet jf

    bonjour,né le 25 janv 1957,carrière longue, retraite progressive depuis le 1 fév 2017 ,,je souhaite partir le 1 oct 2019,je souhaite savoir si je suis impacter par les minorations agir,arrco de 10% !!!Ces caisses m’avaient dit que le fait d’être déjà en retraite progressive me permettait d’éviter cette décôte et d’avoir également une carrière longue(5 trimestre avant 20 ans)merci de votre réponse, cordialement mr jfh

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 11:14, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette fiche vous dit le droit. Tout dépend de la date à laquelle vous avez droit à une retraite au taux plein et de votre date de départ à la retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mars à 18:23, par hocquet jf

        bonjour,
        Au 1er fév 2018 je pouvais partir avec le taux plein régime général 167 trimestres (25/01/1957 année de naissance) ,j’ai droit à une attestation du RG pour carrières longues du RG,je veux partir le 1 oct 2019 avec 8 mois en plus(étant enseignant)….es-que je suis touché par cette mesure de minoration de 10% sur les complémentaires !!!!
        Je n’arrive pas a y voir claire dans tous ces textes !!
        merci de votre réponse
        cordialement mr hocquet jf

        Répondre à ce message

        • Le 19 mars à 00:12, par Claude (CFDT Retraités)

          Non, pas de minoration puisque vous aviez droit à la étroite au taux plein en 2018.

          Répondre à ce message

        • Le 20 mars à 15:04, par P-O

          @ hocquet jf

          Bonjour,

          es-que je suis touché par cette mesure de minoration de 10% sur les complémentaires !!!!

          Cela dépends de la date d’acquisition du taux plein.

          Si comme vous l’écrivez vous étiez éligible à une retraite à taux plein en 2018 pas de minoration.

          Par contre comme vous écrivez aussi vouloir partir 8 mois après l’acquisition du taux plein le 01/10/2019,la minoration s’appliquerait sauf si vous prolongez votre activité d’un an après l’acquisition du taux plein soit jusqu’au 01/02/2020.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 20 mars à 11:02, par Michèle

    Numéro d’adhérent : 2018064579

    Née en 1958, en 2020, je percevrai ma pension à taux plein

    Bénéficiaire d’une pension d’invalidité de 2ème catégorie, est-ce que je serai soumise à la minoration de 10% (réforme du 1er janvier 2019)

    Merci d’avance

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 17 mars à 12:07, par CG

    Bonjour,
    Née en décembre 1958, j’ai liquidé à taux plein, au titre des carrières longues, ma retraite au 1er janvier 2019.
    Je viens de recevoir le calcul de la caisse Klesia pour l’agirc-arrco avec 2 courriers :
    1- mon nombre de points mis à jour : 11449.29 x 1.25880 au 01/01/2019 = 14412.37€ + majorations 3 enfants ? non détaillées = 1205.62€, soit montant brut annuel en € = 15617.99€
    2 - Calcul de ma retraite complémentaire qui m’indique des montants différents : "montant brut pour la période = 14861.88 €/ 12 mois + majorations pour enfants nés ou élevés = 1725.24€/12 mois, soit montant brut total annuel = 16587.12€
    Je ne comprends pas tous ces écarts de chiffres entres les 2 documents ; s’agit-il de coefficients applicables ou autres ? ou dois-je contacter Klesia pour informations ?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 12 mars à 14:19, par Gérard

    Bonjour

    Durant les années 1991 à 1994 les points ARRCO indiqués sur mon relevé de situation individuelle ne correspondent pas à ceux indiqués sur mes décomptes de points reçus à l’époque.
    Pour exemple :
    1992 : décompte Resurca : 536 points et relevé se situation individuelle 224.34
    1993 : décompte Resurca : 538 points et relevé se situation individuelle 225.56

    Y a t-il des règles de conversion qui permettent de vérifier l’ensemble de son relevé de carrière ?

    Merci par avance de vos précisions.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 14:26, par P-O

      @ Gérard

      Bonjour,

      Durant les années 1991 à 1994 les points ARRCO indiqués sur mon relevé de situation individuelle ne correspondent pas à ceux indiqués sur mes décomptes de points reçus à l’époque.

      C’est normal,vos points RESURCA ont été transformés en points ARCCO.

      Y a t-il des règles de conversion qui permettent de vérifier l’ensemble de son relevé de carrière ?

      OUI,vous pouvez consulter SUR INTERNET l’historique de la valeur des points de retraite des différentes caisses de retraite AGIRC-ARCCO avant la conversion de ces points en points ARCCO.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 8 mars à 15:24, par GABY

    Bonjour
    Je suis a la retraite depuis le 1 mars 2019 carriere longue ,j ai eu 60 ans au mois de février,mon dossier a était constituer en me donnant droit a ce faire valoir et aujourd hui je reçois un courrier de Agirc Arrco pour valide ou non une minoration de 36%sur la tranche C
    Ma question ,je dois confirmer pour une minoration definitive ou préférer attendre les droits du taux plein
    Je n ai aucunne idee de ce que vaut 36% de la tranche C
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars à 16:24, par Claude (CFDT Retraités)

      La Tranche C couvre les cotisations versées sur le salaire supérieur à 4 plafonds jusque 8.
      Si vos points Agirc tranche C ont été obtenus avant 2016, la retraite tranche C est liquidée sans minoration à l’âge de 65/67 ans (en fonction de la date de naissance). Il est possible de demander avant cet âge sa liquidation. Dans ce cas, le montant de la retraite tranche C est affecté d’un coefficient de minoration pondéré.
      Si vous attendez l’âge du taux plein vous n’aurez pas d’abbatement de 36% sur cette retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 10 mars à 19:14, par GABY

        Bonjour
        Je vous remercie de votre réponse qui correspond a mon courrier reçu,mais a votre avis doit on vraiment liquider ou vaux mieux attendre d avoir 65 ans,merci
        Cordialement

        Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 19:42, par P-O

      @ GABY

      Bonsoir,

      Je n ai aucunne idee de ce que vaut 36% de la tranche C

      Cela correspond au montant de retraite des points tranche C indiqué sur votre relevé de carrière diminué de 36%.

      Exemple :
      Valeur AU 01/11/2018 du point AGIRC 0,4378€. nombre de points 1.000
      montant de la retraite tranche C .- 437,80€. avec minoration définitive 280,20€

      Répondre à ce message

      • Le 10 mars à 19:25, par GABY

        Bonjour
        Je vous remercie pour votre intervention clair ,a savoir que cote AGIRC ARCO il n ont pas mis mon dossier a jour donc je ne peux faire le calcul et ne sais vraiment pas si je liquide ou pas,j ai eu une personne du service il n a pu me donner d info ci se n est de me dire que depuis la fusion c est l usine a gaz ! bref j essaierai d avoir des infos complémentaires la semaine prochaine ou par mon espace si le site n est pas en maintenance une fois encore
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 11 mars à 10:16, par P-O

          @GABY

          Bonjour,

          Vous pouvez faire un calcul sur les points attribués tranche C jusqu’en 2015 qui doivent figurer sur votre relevé de carrière tous régimes disponible sur le site l’ASSURANCE RETRAITE et ce afin de connaitre la perte potentielle de retraite puisque les points tranche C attribués cdepuis 2016 ne font pas l’objet d’une minoration ou demander à l’AGIRC-ARCCO de calculer le montant de votre retraite avec et sans minoration de la tranche C

          Répondre à ce message

          • Le 11 mars à 23:30, par GABY

            Bonjour
            Encore merci de vos conseil ,je vois avec l AGIRC ARCCO
            Cordialement

            Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 9 mars à 22:06, par Boisronds

    Bonsoir , je touche une retraite ARRCo de 529,43 € /mois , j’ai eu 3 enfants , j’ai pris ma retraite en 20O1 . ma retraite doit être majorée de quelle montant ?

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 6 mars à 17:37, par Abbruzzi

    Bonjour. Je suis né le 18 octobre 1959. Actuellement en « pre-retraite » suite à un Plan de Sauvegarde de l’Emploi datant de 2013. Je perçois une rente prévue dans le cadre du licenciement, à condition de n’avoir aucune activité salariée, jusqu’à mon départ en retraite pour longue carrière prévu le 01 novembre 2019. Alors âgé de 60 ans je totaliserai 172 trimestres et 1 mois. Bien qu’ayant totalisé 169 trimestres au 1er janvier 2019, serais-je impacté par la minoration de 10% pendant 3 ans sur la complémentaire ?
    D’avance merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 22:00, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous avez droit à la retraite le 1er novembre, c’est après cette date qu’il faut 4 trimestres de plus.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 01:17, par P-O

      @Abbruzzi

      Bonsoir,

      Je suis né le 18 octobre 1959.
      serais-je impacté par la minoration de 10% pendant 3 ans sur la complémentaire ?

      OUI car au 31/12/2018 ,vous ne remplissiez pas la condition d’âge pour une retraite à taux plein.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 2 mars à 22:21, par M.G.

    En janvier 2012, j’avais 3 enfants et 15 ans de service dans l’enseignement privé. Je peux donc prétendre partir à la retraire sans condition d’âge via le RETREP.
    Née en 1966, il me faut 169 trimestres.
    A 55 ans, j’aurais 166 trimestres (24 pour les enfants + 134 dans enseignement privé + 8 hors enseignement).
    La décote sera de 1-0,0125*3 = 0,09625 n’est-ce pas ?
    Or, pour le RETREP, seulement 158 trimestres seront comptabilisés il me semble.
    Le calcul de la pension de base sera : (0,5*SAM*158/169)*0,09625
    Quand est-il pour la retraite complémentaire ? En effet, sur le Net, ce n’est pas très clair pour les retraites anticipées avant 62 ans.
    La minoration supplémentaire (en plus de la décote donc) sera-t-elle par rapport à l’âge de départ, soit de *0,43 à 55 ans il me semble avec le retrep
    ou par rapport aux trimestres manquants (même si on n’a pas 62 ans), mais qui seraient comptés comment ? 3 (soit coef *0,97) ou 11 ( 3 + les 8 hors enseignement comme pour ce qui est comptabilisé par le retrep, soit coef *0,89) ?
    Merci d’éclaircir dans un premier temps ces points.
    Autre question : Mais si je commence une nouvelle année (sans forcément la terminer puisque pas l’obligation dans l’enseignement secondaire) pour obtenir mes 3 trimestres par rapport au régime général (qui permettent de déterminer la décote), à ce moment-là, je n’aurais plus de décote, n’est-ce pas ?
    La pension de base serait alors 0,5*SAM*161/169
    et qu’en serait-il alors pour la retraire complémentaire ? Minoration ou pas ?
    Merci d’avance
    Cordialement
    M.G.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 09:31, par Claude (CFDT Retraités)

      Le Retrep vous basculera vers la retraite lorsque vous y aurez droit sans décote ou abattement, donc en principe à 62 ans. Lisez la fiche 6 de ce guide.

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars à 16:43, par MG

        Bonjour
        La question posée ne concernait pas le APRES 62 ans, mais le AVANT, entre 55 ans et 62 ans.
        Je ne suis toujours pas plus renseignée sur mes questions posées ! Et pourtant, j’ai et relu les différentes fiches.
        On dit qu’un exemple vaut mieux qu’un long discours, j’ai donc donné un exemple précis, mais...
        Dans l’espoir d’arriver un jour à avoir les réponses à mes interrogations !
        Cordialement
        MG

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 11:44, par Claude (CFDT Retraités)

          Ma réponse est exacte, si vous voulez bien la prendre en compte. Vos projections ne peuvent pas être les bonnes.
          Pour un renseignement précis, je vous invite à contacter le syndicat CFDT de l’enseignement privé, leurs militants sauront vous renseigner.

          Répondre à ce message

          • Le 5 mars à 08:12, par MG

            Quand vous dites "vos projections ne peuvent pas être bonnes", cela signifie quoi : que je ne peux pas demander ma retraite anticipée avec le RETREP avant 62 ans alors que j’ai 3 enfants, toujours active dans l’enseignement privée et 15 ans d’enseignement privée avant le 31 décembre 2011 ?

            Répondre à ce message

            • Le 5 mars à 11:27, par Claude (CFDT Retraités)

              Non, c’était sur la décote.
              Pour la retraite anticipée 3 enfants, lisez la fiche 43 a de ce guide.
              Votre profession ayant des droits particuliers, posez vos questions dorénavant fiche 6.

              Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 19 janvier à 22:58, par Claude (CFDT Retraités)

    Vous avez lu ou entendu que la CFDT souhaitait revoir la minoration. C’est exact et la CFDT utilise deux arguments  :
    - la masse salariale a été plus élevée que prévu en 2017 et le déficit du régime de retraite Agirc-Arrco s’est donc fortement réduit ;
    - la minoration provisoire est de 5% au lieu de 10% pour le taux réduit de CSG : mais la création d’un nouveau taux de CSG inférieur au taux normal peut être considéré comme un nouveau taux réduit et ce n’est pas prévu dans les textes.
    En résumé, il faut savoir qu’une revendication n’est pas toujours satisfaite ou demande un délai. Et pour obtenir un changement il faut un accord des parties prenantes côté syndical et côté patronal. La CFDT cherche toujours le mieux pour les salariés. Grâce aux retraites complémentaires, résultat de l’action syndicale uniquement (les syndicats qui signent les accords), nous avons un des meilleurs niveau de retraite des pays dits riches pour TOUS les salariés.
    Pour en savoir plus sur les cotisations sociales sur les retraites, lisez la fiche 28.

    Répondre à ce message

    • Le 27 février à 19:11, par laurent poincelet

      Je trouve anormale que les personnes partant en retraite à partir du 1er janvier 2019 à l’age de 60 ans pour longue carrière et après avoir cotisé 42 ans se retrouvent pénaliser par une décote de 10% sur leur complémentaire pour une période de 3 ans.Cette décote devrait s’appliquer à partir de l’age légal de départ 62 ans.Cela aurait du sens ne trouvez vous pas ?

      Répondre à ce message

      • Le 27 février à 19:18, par Claude (CFDT Retraités)

        L’objectif étant de réduire les dépenses lors de l’accord de 2015, la minoration vise à pousser au recul du départ en retraite de tous ceux qui y ont droit. Ce qui aurait du sens c’est de la supprimer pour tous car le déficit s’est fortement réduit en 2018 et les réserves suffisent à y faire face encore quelques années. La retraite complémentaire a été imposée aux patrons et aux politiques par l’action syndicale (comme l’assurance chômage) et nous devons tout faire pour la préserver.

        Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 17 février à 16:50, par jraf1

    Bonjour,
    J’ai les conditions pour partir en carrière longue au 1 juillet 2019 à 60 ans et 8 mois. J’ai acquis des points agirc tranche C qui apparaissent en 2016 sur mon relevé de carrière, donc ouvrant les droits sans minoration dès 62 ans comme mentionné sur le site Arcco-Argic. Par contre, qu’en est-il dans le cadre de la carrière longue, sont-ils traités avant 62 ans comme ceux de la tranche B, ou faut-il attendre 62 ans ou minoration avant cet âge légal ? Je ne retrouve pas cette information, ni sur votre site, ni sur le site Arcco-Agirc...
    Et merci pour votre précieux travail...
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 février à 18:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous pouvez ne pas liquider vos droits tranche C en même temps que la tranche B. En effet, pour la partie de la carrière tranche C avant 2016 les droits sont liquidés avec coefficient d’anticipation définitif en fonction de l’âge de départ en retraite, si départ avant 67 ans.

      Répondre à ce message

      • Le 17 février à 18:39, par jraf1

        Merci pour le rappel de cette règle, mes points tranche C ont été acquis en 2016, donc si j’ai bien compris, ils doivent être liquidés sans abattement dès l’âge légal de 62 ans (avec une carrière complète bien sûr). Mais ces points sont ils pris en compte sans abattement entre 60 et 62 ans dans le cadre d’une carrière longue ?
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 17 février à 22:10, par Claude (CFDT Retraités)

          Les droits constitués sur la tranche C à compter du 1er janvier 2016 sont servis dans les mêmes conditions que les droits constitués sur la tranche B des salaires, nous dit la réglementation.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 15 février à 18:06, par Decamps

    Bonsoir, j’ai cotisé 164 trimestres dont 67 au Régime Général, 41 à la Cipav, 32 en Italie, 17 au Gabon et 7 en Suisse. Cela normalement devrait me faire une retraite à taux plein (né en 1952 et 164 trimestres cotisé). Cependant la Carsat ne prend pas en compte les trimestres en Suisse et au Gabon et donc base ses calcul sur 140 trimestre. En conséquence elle m’applique (en fonction de mon âge lors de mon départ en retraite le 01/07/2017) un taux de 0,4625 et non 0,5.
    L’Agirc et l’Arrco m’appliquent également une minoration de 5%. Je pensais que le régime Agirc-Arrco devrait prendre lui en consideration l’ensemble de mes trimestres et donc ne pas m’appliquer de minoration (né en 1952 et 164 trimestres)
    Qu’en est-il à votre avis ?.

    André

    Répondre à ce message

    • Le 16 février à 11:10, par Claude (CFDT Retraités)

      En principe, Agirc-Arrco s’aligne sur le régime général pour l’ouverture du droit. Il n’enregistre pas ce genre d’informations mais a accès à votre carrière gérée par l’assurance retraite.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 14 février à 12:26, par Regine Coussieu

    Bonjour, J’ai travaille de juillet 1975 au 31 octobre 1981. Ma caisse complementaire Lourmel m’a attribué une retraite avec 22% de minoration puisque je n’ai pas le taux plein (62 ans depuis le 27 novembre 2018, 124 trimestres dont 28 cotises et 502 points pour l’Arrco) Est ce normal puisque je suis exonéré de prelevements sociaux ????
    En plus j’ai déclaré 3 enfants nes et élevés ils ne veulent pas m’appliquer la majoration parce que j’ai arrete de travailler en 1981....Est ce légal ??
    Merci d’avance de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 14 février à 12:36, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, prendre sa retraite avant 67 ans sans avoir une carrière complète donne lieu à une décote (retraite de base fiche 20) et un abattement retraite complémentaire), les deux étant définitifs.
      On ne vous applique pas en plus la minoration provisoire.
      La majoration pour enfants n’existait pas dans la plupart des régimes de retraite complémentaire, avant la création du régime unique Arrco en 1999. C’est indiqué dans le tableau 3.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 13 février à 10:45, par JEAN PAUL MARMIER

    Bonjour … Ayant consulté la fiche 36 … je crois pouvoir affirmer que je devrais échapper a la minoration de ma retraite complémentaire .. en effet , mon attestation pour carrière longue du 24/09/2018 m’indique que j’avais 13 trimestres avant 20 ans et une durée d’ assurance cotisée de 169 trimestres donc je remplis bien les conditions pour obtenir ma retraite à taux plein avant le 01/01/2019 ,n’est pas ? J’ai pris ma retraite le 01/02/2019 mais je pense que j’aurais du échapper à la minoration … Qu’en pensez vous ? Merci pour la réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 16:31, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre attestation carrière longue précise aussi la date à laquelle vous remplissez toutes les conditions : trimestres jeune, trimestres cotisés et âge de 60 ans. C’est cette date qui compte.

      Répondre à ce message

    • Le 13 février à 17:34, par P-O

      @JEAN PAUL MARMIER

      Bonsoir,

      je pense que j’aurais du échapper à la minoration
      une durée d’ assurance cotisée de 169 trimestres

      OUI sous réserve d’être né avant le 31/12/1958,c’est à dire avoir 60 ans révolus au plus tard au 31/12/2018.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 13 février à 15:28, par Marc (Puteaux)

    Bonjour,
    Je vais prendre ma retraite le 1er avril 2019 à 62 ans = 4 mois. J’aurai alors 158 trimestres cotisés. Etant né en 1956, il me faudra 8 trimestre pour atteindre les 166 requis.
    Je pense donc racheter ces 8 trimestres. J’ai des points AGIRC Tr B et C.
    Sans le rachat de trimestres, la retraite de base (sécu) sera au taux de 45% avec le coefficient 158/166 pour la durée. QUant à l’ARRCO et l’AGIRC, le coefficinet de minoration sera de 92%.
    Je souhaite confirmation ou correction des éléments suivants :
    1) Le rachat de 8 trimestre en ’TAUX" (pas la durée) fera bien passer le taux de 45% à 50% pour la retraite CNAV, et de 92% à 100% pour les retraites AGIRC Tr B et ARRCO.
    2) Le rachat des trimestres "TAUX + DUREE" (plus cher) ne jouera que sur la retraite CNAV, et n’aura aucun impact sur la retraite ARRCO et AGIRC Tr B.
    3) Pouvez-vous me dire comment ce rachat jouera-t-il sur l’AGIRC Tr C ???
    En vous remerciant

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 17:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre question relève de la fiche 16.
      1. Oui, ces trimestres permettent d’avoir une carrière complète, donc pas de décote, donc le taux plein.
      2. Oui, votre retraite de base sera calculée sur une carrière complète. Non pas d’impact sur la retraite Agirc-Arrco.
      3. Vous pouvez ne pas liquider vos droits tranche C en même temps que la tranche B. En effet, pour la partie de la carrière tranche C avant 2016 : les droits sont liquidés avec coefficient d’anticipation définitif en fonction de l’âge de départ en retraite, si départ avant 67 ans.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 10 février à 12:57, par lydie

    Bonjour,

    Je suis née ne 05/1959 j’ai débuté mon activité professionnelle en 1976, j’ai bien mes 5 trimestres avant l’age de mes 20 ans.
    Je suis reconnue travailleur handicapé depuis 1995 avec à l’époque un taux d’incapacité à 65%, avec des renouvellements non effectués ne sachant pas que cela n’était pas automatique.
    Et depuis 2015 j’ai une RQTH.
    J’ai cessé mon activité professionnelle depuis 07/2015 pour rupture conventionnelle, depuis 02/2018 je suis en maladie en attente d’une décision de l’assurance maladie car ils me demande de prendre ma retraite pour inaptitude avant l’age légal avec à l’appui un certificat de mon chirurgien et de mon médecin traitant.
    A ce jour j’ai 177 trimestres d’assurance total dont 151 cotisés à fin 2017.
    Quelle est la meilleur solution pour moi ? voir avec l’assurance maladie qui était censée me mettre en invalidité ? ou bien une retraite pour inaptitude ?
    Je suis censés prendre ma retraite à 61 ans et 7 mois selon le calcul de l’assurance retraire donc au 01/01/2021.

    Merci de vos conseils.
    cordialement
    LV

    Répondre à ce message

    • Le 10 février à 21:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Je vous invite à lire la fiche 17, puis la fiche 18. Pour une retraite anticipée carrière longue, les conditions sont indiquées fiche 13. mais vous ne les remplissez pas. Je ne comprend pas pourquoi on vous indique une retraite avant 62 ans sauf à remplir les conditions pour une retraite anticipée travailleur handicapé (fiche 10).

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 7 février à 20:13, par Bernard

    Bonjour,
    Félicitations à toute l’équipe pour le travail et l’aide de qualité apportés.
    Je suis salarié et souhaite prendre ma retraite le 1/7/2019. Né en décembre 1957 je remplis les conditions d’âge et de durée d’assurance pour une retraite carrière longue depuis le 1/4/2018 (document Carsat). Ma retraite au régime général sera au taux plein mais subira un coefficient de proratisation. En effet j’ai travaillé quelques années en Angleterre et si ma période anglaise m’a permis d’acquérir des trimestres cotisés en nombre suffisant pour obtenir la retraite à taux plein au 1/4/2018, j’aurai une durée d’assurance purement française de "seulement" 160 trimestres au 1/7/2019 d’où un coefficient de proratisation de 160/166. Ma question concerne l’incidence éventuelle de la proratisation sur ma retraite complémentaire agir-arrco.
    Aurai-je une retraite complémentaire sans abattement définitif car ma retraite au régime général est à taux plein ? ou aurai-je une retraite complémentaire avec un abattement de 6% parce que ma durée d’assurance française sera de 160 trimestres ?
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 08:42, par Claude (CFDT Retraités)

      L’attestation du droit à la retraite anticipée carrière longue en 2018 doit vous exonérer de la minoration temporaire et de l’abattement permanent.

      Répondre à ce message

      • Le 8 février à 15:10, par Bernard

        Merci Claude pour cette réponse claire et rapide.
        Bien Cordialement,
        Bernard

        Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 8 février à 15:54, par CHRISTIAN DOLEZON

    Bonjour,

    Je suis éligible au titre des carrières longues pour un départ à la retraite le 01/11/2019 à 60 ans avec 171 trimestres.Je suis titulaire de la carte d’ancien combattant.Est que le malus de 10% sur la complémentaire me sera appliqué.
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 5 février à 19:02, par Philippe

    Bonjour,
    Je prends ma retraite le 01/09/2019 avec 167 trimestres en carrière longue, et suis né le 17/08/1959. Des amis me disent que je n’aurai pas droit à la retraite complémentaire Agirc-Arrco avant mes 62 ans ! Je ne sais plus que croire...

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 28 janvier à 16:40, par voisinne

    Bonjour ,
    ma question concerne la majoration enfants
    En janvier 2019 la fusion des complémentaires ARRCO et AGIRC , le calcul de la majoration enfant fonctionne comment avec 3 enfants.
    car avant il y avait une majoration ARRCO et une majoration AGIRC .
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 22:04, par Claude (CFDT Retraités)

      La majoration s’applique aux points acquis pendant la période indiquée. Par exemple les points acquis depuis 2012 sont majorés de 10%. Cela s’applique aux points Arrco et aux points Agirc, et à présent aux points Agirc-Arrco mais le résultant est exactement le même.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 24 janvier à 18:47, par Jean-Paul

    Bonsoir, né en 1957, je suis retraité de la fonction publique. J’ai validé 25 trimestres dans le régime général et 292 points dans le régime complémentaire avant mon entrée dans la fonction publique. Est-il possible de demander seulement ma retraite complémentaire à 62 ans et d’attendre mes 67 ans pour le régime général afin de ne être trop pénaliser par la décote ? Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 22 janvier à 15:07, par Didier

    Bonjour ;
    Je suis fonctionnaire territorial.
    J’ai élevé les deux enfants de ma concubine ainsi que notre fille que l’on a eu ensemble durant plus de neuf ans.
    Puis je bénéficier des 10 % de majoration lors de ma retraite à 60 ans pour carrière longue.

    Cdlt.

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 16 janvier à 18:44, par bals jean-pierre

    bonjour , j’ai bénéficier d’un départ pénibilité en plus de ma carrière longue selon les conditions , (5 trimestres avant 20ans et et 167 trimestres cotisés) ce qui ma fait cessé mon activité le 31/08/2017 je continue a cotisé au point arrco et sécurité sociale et carsat par l’intermédiaire de la caisse ag2r la mondiale qui va me payer jusqu’au 31/01/2020 et je serais en retraite le 1/02/2020 Age de mes 60ans car née le 13/01/1960 et j’aurais 170trimestres cotisés a cette date car au 31/12/2018 j’avais 166 trimestres ; ma question : es que je vais avoir la fameuse décote des 10% malgré ma situation un peu spéciale en rapport au départ pour pénibilité ...bien cordialement a vous

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 22:16, par Claude (CFDT Retraités)

      Une retraite liquidée est définitive et ne change plus !

      Répondre à ce message

      • Le 17 janvier à 18:31, par jean-pierre

        bonjour et merci pour votre réponse , mais je n’ai pas compris le sens de la réponse car je ne serais en retraite que en février 2020 donc aurais je la décote appliqué ou pas , merci a vous bien cordialement

        Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 17:36, par P-O

      @ bals jean-pierre

      Bonsoir,

      j’ai bénéficier d’un départ pénibilité en plus de ma carrière longue selon les conditions , (5 trimestres avant 20ans et et 167 trimestres cotisés) ce qui ma fait cessé mon activité le 31/08/2017
      car née le 13/01/1960

      Vous avez bénéficié d’un départ anticipé tout en restant dans les effectifs de l’entreprise et payé par l’assureur de votre entreprise.

      es que je vais avoir la fameuse décote des 10%

      OUI sauf si vous pouvez justifier d’un taux d’incapacité d’au moins 50%.

      Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 09:10, par jean-pierre

        bonjour et merci de m’avoir répondu je me doutais bien de ne pas bénéficier de la décote , par contre je vous fait par d’une précision pour votre info pour bénéficier de départ en pénibilité il faut obligatoirement démissionner de son entreprise chose que j’ai fait et donc je ne fait plus partie de l’entreprise car j’ai perçu ma prime de départ en retraite et solde de tout compte . encore merci a vous bien cordialement

        ps : notre statut était ccnu port et manutention

        Répondre à ce message

        • Le 21 janvier à 23:28, par P-O

          Vous bénéficiez d’un régime particulier ( dockers) ce que je ne pouvais pas savoir en lisant votre 1er message.
          Merci de me l’avoir indiqué.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 31 décembre 2018 à 09:03, par MILLER

    Demandeur d’emploi, j’aurai 62 ans en février 2019 et ai les 166 trimestres requis. Pôle emploi m’oblige à prendre ma retraite à cette date alors que mes droits courent jusqu’en mars 2020. Ils évoquent que j’ai le nombre de trimestres pour une retraite à taux plein mais il s’agit de la retraite de base et je serai minorée de 10% et ce pendant 3 ans ! On est bien loin d’un taux plein !
    De plus, cette obligation me semble contraire à l’esprit de la Réforme qui est sensée inciter les gens à travailler plus longtemps et dans mon cas on m’oblige à prendre ma retraite et en plus avec minoration et tout en ayant encore des droits Pôle Emploi !
    Avez-vous des conseils à me donner ? Un recours est-il possible ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 31 décembre 2018 à 09:27, par Claude (CFDT Retraités)

      Pôle emploi ne prend pas en compte cette nouvelle règle et interrompt l’indemnisation quand vous avez droit au taux plein. Mais vous n’êtes pas obligé de demander votre retraite. Si vous ne voulez pas subir cette minoration temporaire, il faudrait trouver un emploi pendant un an. En général, les personnes au chômage voient leurs revenus augmenter avec la retraite, pas vous ?

      Répondre à ce message

      • Le 17 janvier à 15:43, par Miller

        Merci pour votre réponse qui confirme les infos que j’avais
        Dans mon cas le montant de ma retraite serait inférieur
        Donc je considère qu.il s.agit d.une retraite forcée et en plus je subirais le malus
        a noter que ceci résulte de mes calculs car je suis toujours dans l.attente du montant de la CNAV et de l’agirc Arrco
        j.ai tout gelé côté retraite et attend la suite car il semble que les accords soient remis en question et que cela sera mis sur la table fin janvier....

        Répondre à ce message

        • Le 17 janvier à 22:43, par Claude (CFDT Retraités)

          Effectivement, la CFDT souhaite un nouvel accord pour modifier celui-ci. Mais ne comptez pas sur un changement à court terme.
          Je vous signale que la minoration est provisoire.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 13 janvier à 08:46, par René

    Bonjour.Je voudrais savoir s’il vous plaît si la fusion des régimes de retraite complémentaire des salariés du privé (Arrco/Agirc) donne droit aux parents de trois enfants ou plus à une majoration de leur pension retraite correspondant à 10% du montant de la pension Merci d’avance pour votre réponse.Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 9 janvier à 12:21, par Aimé

    Bonjour,
    Je suis né en juin 1958. Je remplis les conditions pour un départ pour carrière longue. J’ai une attestation provisoire de la CRAM qui me dit que je peux partir sans décote
    au 01/07/2019, mais ils avaient oublié de valider 2 trimestres faits en 1974, une régularisation est en cours.
    Donc ensuite j’aurai une attestation définitive au 31.12.2018.
    Je pense prendre ma retraite au 01/03/2019 (s’ils me confirme bien la validation de mes 2 trimestres comme on me l’a indiqué, c’est pour cela que je reporte un peu
    mon départ, je veux être sur de bien avoir mes 167 trimestres nécessaires pour la carrière longue, car tous les trimestres ne sont pas pris en compte pour ce dispositif
    sinon au 31/12/2018 je suis déjà à 174 trimestres).
    J’ai eu 2 versions concernant la décote pour la retraite complémentaire, serais-je minoré ou pas ?
    Merci de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 22:10, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse figure dans cette fiche ! Pour ne pas subir la minoration temporaire il faut travailler 4 trimestres en plus.

      Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 17:13, par P-O

      @ Aimé
      @Claude CFDT retraités

      Bonsoir,

      j’aurai une attestation définitive au 31.12.2018.

      Donc vous remplirez au 31/12/2018 à la fois la condition d’âge et de durée d’assurance de 167 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour l’éligibilité au dispositif carrière longue.
      Dans ces conditions vous ne subirez aucune minoration de vos retraites complémentaires AGIRC-ARCCO et ce quelque soit la date de demande de retraite.

      serais-je minoré

      NON.

      Répondre à ce message

      • Le 11 janvier à 09:54, par Aimé

        Je me retrouve encore avec deux avis différents... mais merci tout de même pour votre réponse à tous les 2

        Répondre à ce message

        • Le 11 janvier à 10:09, par Claude (CFDT Retraités)

          Tout est dans le texte que je vous recopie : les personnes nées à compter du 1er janvier 1957 qui remplissent les conditions de la retraite à taux plein avant le 1er janvier 2019 ne sont pas concernées par l’application des coefficients de solidarité que la liquidation de leur retraite complémentaire intervienne avant ou à compter du 1er janvier 2019. Pensez à conserver des preuves du droit à la retraite à taux plein en 2018 comme l’attestation carrière longue.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 11 janvier à 10:56, par Jean LUC

    Bonjour Je viens de demander un relevé de situation a l assurance retraite , je dois dire que la réponse me laisse pantois . Un bref résumé de ma situation , né en 61 , j ai une reconnaissance de travailleur handicapé avec un taux d incapacité permanente de la sécu de 37% depuis 86 , en parallèle j ai effectué une carrière longue , je devrai partir donc en Octobre 2021 avec comme seule reconnaissance ma carrière longue . Je pensais qu une incapacité permanente au dessus de 20% donnait droit aussi a un départ anticipé . D autre part tout a fait profane a ce sujet , un montant estimatif de ma retraite m a été communiqué par l assurance retraite . Doit on rajouter a ce montant la complémentaire ARCCO , ouest ce que tout est compris ........... Si c est le cas c est maigre !!
    Merci de vos éclaircissements car pour moi ce n est pas clair du tout. Meilleurs voeux a vous tous

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 3 janvier à 19:53, par claude

    Bonjour ,
    j’ai un enfant reconnu handicapé a 80 % âgé de 34 ans ( constaté avant 21 ans ), je dois être en retraite en 2020 , aurais-je droit a la majoration agirc arrco et de quel montant . cette majoration sera t-elle appliquée aussi a mon épouse ?
    merci de votre reponse
    Bonne et heureuse année a tous .

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 2 janvier à 14:29, par Binet catherine

    Bjour j’ai 56 ans et j’ai tjours travailler à mi temp, depuis 2013 je touche laah comment va se calculer ma retraite et à quel âge puis je y prétendre merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 janvier à 14:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Vos retraites seront calculées en fonctions des cotisations versées et donc des salaires déclarés. Lisez les fiche 21 (retraite de base), puis 34 et 35 (retraite complémentaire).

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 9 décembre 2018 à 15:53, par Christine

    Bonjour,
    Née en août 1959,je vais prendre ma retraite en 09.2019 dans le cadre du dispositif carrière longue.
    Ayant eu 3 enfants,serais-je exonérée de la minoration de 10 % sur la retraite complémentaire ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 9 décembre 2018 à 18:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, pas d’exonération pour 3 enfants.

      Répondre à ce message

      • Le 11 décembre 2018 à 13:26, par Fortin

        Merci pour votre réponse.

        Par contre j ai totalisé les 167 trimestres cotisés sollicités au 30.06,2018 , aurais je droit à l exonération de la minoration de 10 % au 1.09.2019 date de départ à la retraite anticipée ?

        Répondre à ce message

        • Le 30 décembre 2018 à 03:26, par P-O

          @ Fortin

          Bonsoir,

          aurais je droit à l exonération de la minoration de 10 % au 1.09.2019 date de départ à la retraite anticipée ?

          Non car vous ne remplirez pas la condition d’âge vous donnant une retraite à taux plein au 31/12/2018. L’exonération ne sera acquise que si vous prenez votre retraite à 61 ans au 01/09/2020.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 24 décembre 2018 à 09:43, par Jessie

    Bonjour
    j ai perçu en 2017 un capital unique de 1400 € de klesia qui a été déclaré avec le montant de ma retraite
    fallait il le declarer dans la case 1BT ou demander l étalement sur 4 ans ça ne m intéressait pas car je ne paie pas d impôt
    faut t il que je fasse régulariser ma declation de revenu mais il est trop tard
    c est en lisant certains commentaires que je viens de comprendre que ce capital n aurait pas dû être déclaré avec mes retraites
    est je bien compris et qu est ce que ça change puisque cela a été déclaré
    merci d avance
    jessie

    Répondre à ce message

    • Le 24 décembre 2018 à 10:21, par Claude (CFDT Retraités)

      La solution qui vous convient dépend de votre situation fiscale et de l’influence de ce capital sur votre impôt sur le revenu.
      Les prestations de retraite versées sous forme de capital imposables peuvent, sur demande irrévocable, être soumises à un prélèvement au taux de 7,5 % qui libère les revenus auxquels il s’applique de l’impôt sur le revenu. Ce prélèvement est assis sur le montant du capital diminué d’un abattement de 10%. Il est applicable lorsque le versement n’est pas fractionné.
      Ce capital unique peut aussi bénéficier du système du quotient pour revenus exceptionnels. Il permet d’atténuer la progressivité de l’impôt (article 163-0 A du CGI).
      Si votre revenu fiscal de référence vous dispense de l’impôt sur le revenu l’an passé, je ne sais pas quelle sera l’influence de ce capital sur les revenus de toute l’année. Il peut y avoir aussi une influence sur le montant de vos cotisations pour la protection sociale (voir fiche 28).

      Répondre à ce message

      • Le 24 décembre 2018 à 19:06, par jessie

        bonjour Claude et merci pour votre réponse. Cependant le montant de ma retraite complémentaire KLESIA a été déclaré en même temps que ma retraite et ma déclaration est fausse
        je n’ai pas intérêt à faire le système du quotient puisque je ne suis pas imposable.
        J’ai fait une simulation et en application le prélèvement au taux de 7.5 % j’aurai du payer un impot de 95 € comment rectifier cette erreur j’ai vu que l’on avait jusqu’au 18 décembre est ce trop tard
        merci
        Jessie

        Répondre à ce message

        • Le 25 décembre 2018 à 05:52, par Claude (CFDT Retraités)

          Oui, c’est effectivement trop tard. Votre déclaration n’est pas fausse puisque vous avez perçu ce capital qui est donc une revenu exceptionnel en 2017. C’est comme si votre employeur vous avait versé une prime. En regardant votre RFR, vous saurez si cette situation aura une influence sur vos cotisations sociales en 2019. Lisez la fiche 28.

          Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 18 décembre 2018 à 00:10, par bernard

    Bonjour, j’ai pris ma retraite au 1 octobre 2018, à 61 ans et 9 mois, et 166 trimestres cotisés, en beneficiant du dispositif carrière longue. Suis je impacté par la décote sur les retraites complémentaires ?
    Merci de votre aide,
    bien cordialement
    Bernard P

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 12 décembre 2018 à 12:55, par DELAVAL

    Bonjour, je prends ma retraite au 1-04-2019 .J’aurai 62 ans avec 166 trimestres au taux plein.
    Je suis en dessous du revenu fiscal de référence et je suis non imposable , je suis seule ,j’ai élevé un enfant.
    Est-ce que je vais être exonérée de la contribution de 10% mise en place à partir de janvier 2019 ?
    Je vous remercie .Cordialement .B.Delaval

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 22:36, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, en principe, comme indiqué. Il faudra produire une copie de votre avis d’impôt où figure cet RFR et signaler que vous serez exonérée (voir fiche 28).

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 3 décembre 2018 à 14:40, par GOUTTEL

    Bonjour
    je constate sur certains releves concernant les points de retraite complémentaires acquis ne correspondent pas avec ceux du releve de carrière.
    Ci dessous un exemple :
    employeur année 1992 72 points
    releve carriere::27,90 points
    employeur année 1991:127 points
    releve carriere:49,21
    Comment est ce possible ?
    Merci de votre réponse
    amicalement

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 24 novembre 2018 à 19:42, par D DO

    Bonjour et merci beaucoup pour vos informations qui sont trés utiles.

    Ma situation :
    Née en juillet 1958, J’aurai au 31/12/2018, 155 trimestres, ce qui ne me permet pas de partir à taux plein à 60ans.
    Je dois attendre 62 ans et là je pourrai bénéficier de 8 trimestres par enfant soit 16 trimestres au total.
    J’ai choisi de prendre une retraite progressive à compter du 1/01/2019 et prendre ma retraite complète à 62 ans, soit au 1/08/2020.
    J’ai les conditions (150 trimestres-60 ans et travaille entre 40 et 80% d’un temps plein)
    Mon employeur a validé un travail à 68%.
    La CARSAT est d’accord et la complémentaire aussi.

    Par contre est-ce que j’aurai la surprise d’être impactée d’un coefficient de minoration très pénalisant jusqu’à mon départ en retraite.
    La personne du CICAS, lors de la dépose du dossier, me dit que NON ?

    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2018 à 09:56, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est expliqué fiche 25 sur la retraite progressive. Vous subirez uniquement l’abattement provisoire lié à l’insuffisance de trimestres, comme pour la retraite de base.

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2018 à 12:36, par P-O

      @ D DO

      Bonjour,

      est-ce que j’aurai la surprise d’être impactée d’un coefficient de minoration très pénalisant jusqu’à mon départ en retraite.

      OUI celui indiqué dans le tableau 2 de cette fiche.
      Si vous prenez votre retraite définitive à 62 ans,cet abattement sera remplacé par une minoration de 10% sur votre retraite complémentaire et ce pendant 3 ans. Une prise de retraite définitive à compter de vos 63 ans révolus annulera cette minoration.

      .

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 7 novembre 2018 à 18:24, par durolle

    bjr, je suis actuellement en retraite progressive à 60 % et je totalise 180 trimestres. Je prends ma retraite complète le 1er mai 2019 à 62 ans. Suis-je concernée par la décote sur les retraites complémentaires. Merci pour votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2018 à 22:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, si vous la prenez au moment où vous y avez droit.

      Répondre à ce message

      • Le 19 novembre 2018 à 16:19, par Bergère

        Je fais suite à la question de Durolle
        Si celle-ci - tout en restant en retraite progressive à 60% - prenait sa retraite définitive au 1er mai 2020 à 63 ans, sera -t-elle affectée par le coefficient de solidarité ou "malus" instauré à partir du 1/01/2019.

        Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 16 novembre 2018 à 13:02, par PAQUELET Philippe

    Bonjour Madame , Monsieur,

    J’ai entendu a la radio BFM Business hier, que si l’on partait en retraite sans tx plein, pour moi par exemple 01/11/21 a 62 ans,
    avec un nombre de trimestre 166 au lieu de 167 exigé pour ma génération pour le tx plein , l’on était exonéré de la perte des 10% pendant trois ans (pour moi 2022-2023-2024) si je partais au 01/01/22 avec 167 trimestres.
    Cela me parait curieux ! pourriez -vous me le confirmer ou pas !
    Peut être ai-je mal compris.
    Merci par avance pour votre aide.

    Philippe PAQUELET

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2018 à 00:41, par P-O

      @PAQUELET Philippe

      Bonsoir,

      que si l’on partait en retraite sans tx plein, pour moi par exemple 01/11/21 a 62 ans,
      avec un nombre de trimestre 166 au lieu de 167 exigé pour ma génération pour le tx plein , l’on était exonéré de la perte des 10% pendant trois ans (pour moi 2022-2023-2024)

      C’est exact.

      Par contre vous aurez un abattement viager de 0,625 sur votre pension de retraite CNAV et un abattement viager de 1% sur vos retraites complémentaires AGIRC-ARCCO.

      Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2018 à 08:47, par Claude (CFDT Retraités)

      La contribution de solidarité s’applique aux retraites au taux plein, comme indiqué. Par conséquent si vous prenez votre retraite avec une décote (retraite de base) et un abattement (retraite complémentaire) applicable sur toute votre vie, vous ne subirez pas de contribution temporaire (trois ans). La durée moyenne de la retraite est de 26 ans. Encore faut-il arriver à l’âge de la retraite avec un trimestre manquant !

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 7 novembre 2018 à 18:57, par Dobler

    Que choisir comme moteur de estimation retraite ? Carsat ou Arrco. Ne donnant les mêmes valeur je ne comprends pas 160€ de différence quand même !

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 5 novembre 2018 à 05:24, par RENARD veuve GALLAND dominique

    je vais avoir 65ans le 12décembre, j’aimerai savoir si je vais obtenir la totalité de ma retraite et mon mari lui aurait65 ans en janvier 2019 vais-je aussi percevoir une augmentation sur retraite, en vous remerciant Mme Galland

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 2 novembre 2018 à 16:10, par BERNARD

    Bonjour

    Sauriez-vous me dire pourquoi chez Malakoff méderic mes points agirc et Arrco n’apparaissent que jusqu’en 2015 alors que je suis toujours en activité depuis cette date et que je suis un temps partiel qui cotise sur un temps plein depuis 2014 ;
    mon relevé de carrière reçu à la maison fin octobre 2018 stoppe aussi en 2015 - le total des points agirc et arrco est bloqué à cette date - ce qui est plutôt inquiétant vu la fusion prochaine.
    Pire mes points arrco agirc censés être calculés depuis 2014 sur un temps plein -ne correspondent pas du tout à mes cotisations sur un temps plein. je passe par exemple en agirc de 428 points ( pour des cotisations à temps partiel ) en 2013 à 283 points en 2014 et 2015 alors que je cotise désormais sur un salaire à temps plein.
    J’ai un RDV téléphonique avec Malakoff en décembre mais auriez vous une idée avant de ce qui se passe chez Malakoff ?
    il en est de même côté Arrco- je n’ai pas le total des points que j’aurais dû avoir
    avec mes remerciements anticipés

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2018 à 23:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne suis pas informé de problèmes particuliers dans cette caisse.
      Faites des courriers écrits en recommandé avec AR. Suivez la procédure décrite au point 3 de la fiche 5. Vous pouvez envoyer une deuxième lettre au représentant CFDT au CA.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 18 avril 2018 à 09:48, par ZERLAUDT Daniel

    Bonjour
    1/ Est-ce que l’apprentissage effectué avant ses 16 ans compte pour l’attribution de points ARRCO ?
    2/ Mon épouse née en 1958, maman de 2 enfants (qui ne sont plus à charge) obtiendra des points supplémentaires ARRCO ou faut-il avoir eu 3 enfants au minium ?
    Merci
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 28 octobre 2018 à 19:05, par René

    Bonjour.Je voudrais savoir s il vous plait s il y a une majoration pour ancienneté et pour avoir eu 4 enfants pour la période entre 1979 et 1999 pour la retraite complémentaire IRNIS.Merci d avance pour votre réponse.Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 2 octobre 2018 à 11:52, par Gilles

    Ma question est relative à la majoration de ma retraite complémentaire ARRCO pour 3 enfants élevés.
    Pour ma carrière professionnelle dans le BTP et pour toute la période avant le 01.01.1999, PRO-BTP prétend qu’il n’y a aucune majoration des anciennes caisses CNRO et CBTP-R. Qu’en est-il ? Pouvez-vous me préciser et me donner les justificatifs le cas échéant.
    Merci pour votre aide.

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 10 septembre 2018 à 22:09, par ROGER

    Bonjour,
    j’ai très récemment pris connaissance de l’application à partir de janvier 2019 d’un coefficient de solidarité sur le montant de la retraite complémentaire.
    Pour les personnes nées en 1957 et plus, à partir de janvier 2019 :
    - Dans le cas d’une liquidation de retraite à 62 ans à taux plein, il est appliqué une minoration temporaire pendant 3 ans de 10% sur la retraite complémentaire.
    Par exemple pour un montant brut annuel de 5000€, cela représente en cumulé : 5000* 10% * 3 = 1500€. Ce qui n’est pas négligeable
    - Dans le cas d’une liquidation de retraite à 62 ans sans avoir atteint taux plein, il est appliqué une minoration définitive. La valeur de cette minoration n’est cependant pas précisée sur le simulateur du site agirc - arrco. J’ai récupéré un tableau de minoration en pdf sur le site agirc - arrco sans être sûr du mode de calcul. J’espère me tromper mais si ce que je lis est exact, la valeur du coefficient pour un départ à 62 ans pour une année de naissance 1957 est de 0.78. ce qui signifierait une minoration définitive de 22% !!!
    Pour le montant brut annuel de 5000€ de l’exemple précédent, cela représente en cumulé : 5000* 22% = 1100€ par an, 11000€ en 10 ans. Là oui, on sauve les caisses de retraite ... en saignant les futurs petits retraités.
    J’espère m’être trompé dans mon interprétation. Et dans ce cas, merci de m’indiquer la règle de calcul de la minoration définitive du montant de la retraite complémentaire.
    Merci pour votre prochaine réponse

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2018 à 16:27, par Claude (CFDT Retraités)

      1. La cotisation de solidarité sera effectivement d’environ 41 € par mois pendant trois ans.
      2. L’abattement dépend de la durée manquante pour avoir le taux plein, un tableau dans cette fiche donne des exemples par année (5 années manquantes pour avoir 0,78). La retraite de base sera aussi réduite par une décote de 5% par an, plafonnée à 12,5%, soit 37,5% au lieu de 50% (voir fiche 20). Il faut donc éviter décote et abattement cars ils sont pénalisants.

      Répondre à ce message

      • Le 13 septembre 2018 à 10:13, par ROGER

        Bonjour,
        merci pour votre réponse.
        Vous semblez confirmer que dans mon cas, le coefficient de minoration définitive sera de 0,78 puisque je prendrai ma retraite à 62 ans alors que l’âge du taux plein sans condition de durée d’assurance est de 67 ans, soit 5 années manquantes.
        La réponse de P-O du13/09 indique que mon coefficient de minoration définitive sera de 0,99 en application du cas d’une retraite carrière courte dont voici un extrait du livret "Demande et calcul de la retraite complémentaire" de mars 2018 en page 14 :
        b) Retraite carrière courte
        Si vous avez obtenu votre retraite de base à taux minoré (ou décote), le coefficient de minoration définitif applicable à votre retraite complémentaire lorsqu’il vous manque moins de 20 trimestres d’assurance correspond soit à votre âge, soit à votre nombre de trimestres manquants.
        C’est la solution la plus favorable pour vous qui sera retenue.

        Ai-je mal interprété votre réponse ?
        Je fais également un commentaire à la réponse de P-O.

        Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2018 à 04:09, par P-O

      @ ROGER

      Bonsoir,

      OUI,vous avez bien lu. Il y a plusieurs possibilités à 62 ans.

      1) vous avez le taux plein . 10% de minoration temporaire pendant 3 ans.
      2) vous n’avez pas le taux plein -minoration définitive comprise entre 0,78 et 0,99 de votre retraite complémentaire.Le calcul le plus favorable est appliqué à l’assuré à savoir soit la distance à l’âge du taux plein (67 ans) soit le nombre de trimestres manquants.

      Exemple:Un assuré né en 1957 ayant une durée d’assurance à 62 ans de 165 trimestres pour 166 demandés aura une minoration définitive de 1% de sa retraite complémentaire.
      Il sera donc gagnant financièrement si il décède avant 92 ans ( 30 ans de retraite) car la minoration de 10% pendant 3 ans ne le concernera pas alors qu’il la subira si il part avec 166 trimestres et une retraite pleine.

      Répondre à ce message

      • Le 13 septembre 2018 à 10:30, par ROGER

        Bonjour,
        merci pour votre réponse.
        J’ai consulté le livret mis à disposition par l’agirc-arcco "Demande et calcul de la retraite complémentaire" de mars 2018 qui indique en page 14 au chapitre "Conditions pour obtenir sa retraite complémentaire
        avec minoration définitive " :
        b) Retraite carrière courte
        Si vous avez obtenu votre retraite de base à taux minoré (ou décote), le coefficient de minoration définitif applicable à votre retraite complémentaire lorsqu’il vous manque moins de 20 trimestres d’assurance correspond soit à votre âge, soit à votre nombre de trimestres manquants.
        C’est la solution la plus favorable pour vous qui sera retenue.

        Mon cas est donc celui d’une retraite carrière courte.
        Le livret manque vraiment d’exemples chiffrés, tout au moins pour ce cas-là qui doit être très fréquent.
        Comme le montre votre exemple, il est surprenant de constater que (pour la retraite complémentaire), il est financièrement plus favorable de partir à 62 ans avec 165 trimestres qu’avec 166 trimestres.
        Encore un grand merci à vous et à vos collègues bénévoles pour le temps que vous consacrez à nous répondre.

        Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 11 septembre 2018 à 18:24, par Pietro

    La carrière de mon épouse totalise 101 trimestres, elle envisage de liquider sa retraite MSA & ARRCO a 62 ans, née en 1957
    il manque donc 65 trimestres . Peut elle prétendre à ses retraites avec décote définitive et qu’elle serait la décote pour le
    regime Arrco
    je vous remercie

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2018 à 21:58, par Claude (CFDT Retraités)

      Elle subira une grosse décote définitive dans toutes ses retraites (voir aussi fiche 20). Elle a intérêt à attendre l’age du taux plein sans décote, soit 67 ans,

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 27 août 2018 à 14:39, par feugueur

    Bonjour,
    Concerne le malus de 10% sur la retraite complémentaire ;
    née le 27/10/1958
    le 1er novembre 2018 j’aurai la possibilité de partir en retraite au titre des carrières longues. Si je décide de partir en retraite que le 1er juillet 2019, serai-je toujours exonérée du malus de 10% pendant 3 ans sur ma retraite complémentaire .
    Merci de vos conseils
    Brigitte

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 23 août 2018 à 15:28, par PHD559

    Bonjour,
    Tout d’abord, je salue votre travail d’information et votre disponibilité.
    Ma question :
    Je vais prendre ma retraite le 01/06/2019 dans le cadre des carrières longues. A cette date, j’aurais 60 ans et je serais "bénéficiaire" du MALUS AGIRC/ARRCO de 10% de minoration sur ma pension de retraite complémentaire.

    Je tente d’évaluer le montant de ma pension NETTE en intégrant - à la fois - ce malus et les cotisation sociales.

    Quelle calcul faut-il effectuer :

    1 - Pension BRUTE AGIRC/ARRCO moins 10 % de MALUS = pension Nette à la quelle il faut appliquer les cotisations sociales = nouvelle pension nette
    Exemple : 1500 - (1500*10% malus) = 1500 - 150 = 1350 ensuite
    1350 - (1350*10,10% de charges sociales) = 1350 - 151,50 = 1213.50
    ou

    2 - Pension BRUTE AGIRC/ARRCO moins CUMUL des 10 % de MALUS ET des cotisations sociales 10,10% (soit 20,10%)
    Exemple : 1500 - (1500 * 10% malus + 1500 * 10,10% cotisations sociales) = 1500 - (150 + 151,50) = 1500 - 301,50 = 1198,50

    La différence entre les deux méthodes, n’est pas énorme : 15,15 Euros, mais j’aimerais être sûr du bon calcul.

    Merci d’avance pour vos éclaircissements.

    PHD559

    Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 17 août 2018 à 11:36, par soutin

    bonjour, née en 1954 je travaille toujours et suis en surcôte depuis juillet 2016. J’ai bien compris le système de la surcôte mais je me pose la question de l’avantage de travailler plus par rapport à la complémentaire (arrco). Si je m’arrête en milieu d’année, les trimestres effectués depuis le début de cette années seront-ils pris en compte pour l’attribution de points supplémentaires ou faut-il effectuer une année complète de travail pour les obtenir ?
    Merci de m’éclairer.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2018 à 11:59, par Claude (CFDT Retraités)

      Par nature, la complémentaire vous attribue des points pour toutes les cotisations versées, jusqu’au bout.
      Par contre la retraite de base ne prend pas en compte la dernière année de salaire si vous partez en cours d’année (voir fiche 21, point 4).

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 8 août 2018 à 22:58, par CG

    Bonjour,
    Je suis née en décembre 1958, et au 30 juin 2018, j’ai tous mes trimestres (dont 4 trimestres chômage en 2006) pour partir en retraite en dispositif carrières longues.
    Je ne peux par contre pas partir avant mes 60 ans révolus, donc départ au 01/01/2019.
    Par la contribution de solidarité, vous précisez : « Il est mis en place une contribution de solidarité à partir de 2019 pour les salariés nés en 1957 et après (les personnes nées à compter du 1er janvier 1957 qui remplissent les conditions de la retraite à taux plein avant le 1er janvier 2019 ne sont pas concernées par l’application des coefficients de solidarité que la liquidation de leur retraite complémentaire intervienne avant ou à compter du 1er janvier 2019
    Pouvez-vous me préciser :
    -  Je suis née après 1957, je remplis les conditions de retraite à taux plein avant le 01/01/2019 (au 30/06/2018), MAIS JE NE PEUX DEMANDER MA RETRAITE AVANT LE 01/01/2019,
    Je crois donc comprendre que je ne suis pas concernée par l’application des coefficients de solidarité et la décote de 10% sur les retraites complémentaires, mais compte-tenu de mes 4 trimestres considérés « cotisés en période de chômage » qui sont inclus dans mes 167 trimestres cotisés, cela change-t’il la donne, pour la décôte ou non ?
    Merci de votre réponse et un grand merci également pour la qualité rassurante de votre site très percutant, précis et surtout à jour de toutes les réformes et régimes existants.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2018 à 08:40, par Claude (CFDT Retraités)

      Merci pour le compliment qui sera apprécié par les militantes et militants de la CFDT Retraités quinréalisent un guide pour aider les adhérents futurs retraités.
      Les commissions paritaires Agirc-Arrco considèrent que si vous remplissez les conditions d’une retraite au 31 décembre 2018 (donc avec un départ en retraite le 1er janvier 2019) vous ne subissez pas la contribution de solidarité.
      Je ne vous comprend pas : si vous n’avez pas encore 60 ans, vous ne remplissez pas les conditions au 30 juin.

      Répondre à ce message

      • Le 9 août 2018 à 10:32, par CG

        Claude, bonjour,
        Ce que je voulais dire, c’est que j’ai déjà obtenu au 30 juin 2018 l’ensemble des 167 trimestres cotisés exigés pour un départ en carrières longues à 60 ans, mais que je ne pourrais pas partir avant mes 60 ans.

        Répondre à ce message

    • Le 10 août 2018 à 01:47, par P-O

      @ CG

      Bonsoir,

      Les assurés nés en décembre 1958 ayant la durée d’assurance requise de 167 trimestres au 31/12/2018 et étant éligibles à la retraite anticipée dispositif carrière longue ne sont pas concernés par le malus de 10% sur les retraites complémentaires AGIRC-ARCO et ce quelque soit leur date de départ en retraite.

      Répondre à ce message

  • 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations Le 23 juillet 2018 à 16:02, par DUBOS Bénédicte

    Bonjour,

    Du 26/01/1988 au 31/12/1998, je travaillais dans une chambre de commerce et d’industrie. J’ai élevé 3 enfants.
    Je viens de recevoir mon décompte de retraite complémentaire et durant cette période je n’ai aucune majoration pour 3 enfants.
    Dans votre article sur la complémentaire ARRCO, vous dîtes qu’avant le 01/01/1999, c’était selon les régimes de retraite.
    Pouvez-vous me dire si la caisse de retraite complémentaire des chambres de commerce et d’industrie (UPS CNRCC) ne versait pas de majoration pour famille nombreuse durant la période mentionnée ci-dessus.

    Merci de la réponse que vous pourrez m’envoyer.

    Bien cordialement

    Bénédicte DUBOS

    Répondre à ce message