UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Notre activité


4 - À partir de 75 ans, plus de repos et de télévision mais autant de sociabilité


S’ils consacrent davantage de temps au sommeil, à la sieste et au petit écran au fil des temps, les seniors s’efforcent de conserver des moments de contacts avec le monde extérieur.

Sommaire du dossier
- 1 - Lors du passage à la retraite, le niveau de vie augmente ou baisse ?
- 2 - En couple, les hommes ont deux heures de loisirs en plus
- 3 - Les femmes assurent toujours plus les activités domestiques
- 4 - À partir de 75 ans, plus de repos et de télévision mais autant de sociabilité
- 5 - Des retraités toujours actifs
- 6 - Le bénévolat des retraités en Europe : les Français dans la moyenne !

L’avancée en âge des seniors s’accompagne d’un accroissement des activités dites « passives » telles que le sommeil, la sieste et la télévision. Les seniors les plus âgés (85 ans ou plus) dorment ou se reposent en moyenne 1 h 46 de plus par jour que les 65-74 ans et regardent davantage la télévision (+37 minutes).

L’augmentation du temps de sommeil et de repos est de plus en plus marquée avec l’âge (+1 h 07 entre les 75-84 ans et les 85 ans ou plus, contre +39 minutes entre les 65-74 ans et les 75-84 ans), alors que celle du temps de télévision est plus régulière.

Cet accroissement du temps consacré au sommeil et à la sieste avec l’âge est un peu plus marqué pour les seniors les plus modestes : l’écart déjà présent avant 75 ans entre les 30 % de seniors les plus modestes et les 30 % les plus aisés s’accroît (de +43 minutes avant 75 ans à +56 minutes après). À l’inverse, la durée des activités réalisées à l’extérieur diminue fortement entre 65-74 ans et 75-84 ans, en particulier les trajets (-22 minutes entre les 65-74 ans et les 75-84 ans), le travail professionnel ou associatif (-18 minutes) et dans une moindre mesure les loisirs à l’extérieur (-10 minutes). La diminution du temps de semi-loisirs (-26 minutes) intervient dans un second temps, à partir de 85 ans.

Le temps domestique diminue lui aussi après 85 ans (-50 minutes), en même temps qu’augmente le recours à des aides ménagères extérieures. En 2010, 61 % des seniors âgés de 85 ans ou plus déclaraient faire appel à une personne rémunérée pour les aider dans leurs tâches ménagères contre 14 % des 65-74 ans.

Le temps de sociabilité (discussions en présentiel ou à distance, rencontres…) des seniors reste stable à tous les âges, autour de 45 minutes par jour.

La réduction des activités à l’extérieur, puis dans un second temps des occupations à domicile, ne s’applique pas au temps de sociabilité.

Les seniors, même les plus âgés d’entre eux, s’efforcent de conserver des moments de contacts avec le monde extérieur. Ce temps d’échanges se déroule toutefois de plus en plus souvent à domicile avec l’avancée en âge : entre 65 et 74 ans, moins de la moitié du temps de sociabilité a lieu à domicile contre près des trois quarts pour les 85 ans ou plus. La dégradation de l’état de santé s’accompagne d’évolutions similaires à celles de la montée en âge : le temps consacré à des occupations actives diminue au profit du temps de repos et de télévision. L’état de santé déclaré et l’âge sont corrélés entre eux : en 2010, 11 % des 65-74 ans estiment être en mauvaise santé, contre 28 % à partir de 85 ans. Toutefois, l’âge conserve un effet propre sur la composition de la journée des seniors, même à état de santé déclaré comparable.

Source : France portrait social 2018.