Notre activité


5 L’impulsion politique doit maintenant se concrétiser pour la CFDT


En France, après l’adoption de la loi de transition énergétique, le 22 juillet, Marylise Léon, secrétaire nationale de la CFDT a noté que « les objectifs définis dans cette loi sont ambitieux.

Néanmoins, la CFDT ne partage pas l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% d’ici à 2025 ».

Pour la CFDT, l’atteinte des objectifs de cette loi passera par des mesures fortes telles que la rénovation thermique des logements, la promotion des mobilités propres, l’obligation de plans de déplacements pour les entreprises de plus de 100 salariés, ou encore la lutte contre le gaspillage alimentaire.

« Mais d’autres mesures doivent dès aujourd’hui se concrétiser. Priorité doit être donnée à l’anticipation des transitions professionnelles induites par la transition énergétique, grâce à un dialogue social de qualité à tous les niveaux : filières, branches, entreprises », a souligné la secrétaire nationale.