Actu de nos droits


Adapter l’habitat pour rester à domicile


L'ancienneté du parc et le vieillissement de la population entraînent une demande croissante d'adaptation de l'habitat des personnes souhaitant rester à domicile.

Les centres d’aide au logement (Pact-Arim le plus souvent) peuvent obtenir des subventions pour :
- la mise aux normes : électricité, gaz, sécurité…
- les économies d’énergie : réfection de toiture avec isolation des combles, remplacement des menuiseries extérieures, installation de dispositifs de ventilation et d’aération, remplacement de chaudière ou création de chauffage central, travaux d’isolation thermique, énergies renouvelables…
- l’accessibilité et adaptation : douche, salle de bain adaptée, monte-escaliers, rampe d’accès, adaptation des systèmes d’ouverture…

Un certain nombre d’aides peuvent être mobilisées (sous conditions). Ces centres jouent un rôle de guichet unique pour :
- des subventions de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ;
- des aides des caisses de retraite ;
- des aides du conseil général : subventions sociales, APA, primes précarité énergétique… ;
- des aides de la Caf : prêts sociaux, subventions sociales, allocation logement… ;
- des prêts sociaux d’organismes locaux ;
- des aides des intercommunalités, du conseil régional, Fonds d’aide aux projets (FAP), éco-prêts et crédits d’impôts…

Source : Extrait de l’intervention de Philippe François au congrès UCR-CFDT de Metz.

En savoir plus  : www.pact-arim.org