Notre dossier Europe


Agenda européen 2019, jour par jour


Vous vous intéressez à l’Europe ? Suivez chaque mois l’actualité européenne mise à jour par son auteur, Jean-Pierre Moussy. Les évènements sont présentés en ordre chronologique inverse. Ce document reste une référence permanente aux faits passés que l’on recherche.

Mars 2019

DateÉvènement
31 mars Élection présidentielle en Ukraine : l’humoriste ZELENSKY arrive largement en tête du 1er tour devant le Président sortant POROCHENKO.
30 mars Élection présidentielle en Slovaquie : Zuzana CAPUTOVA est élue présidente avec 58,4% des voix.
29 mars Brexit  : troisième rejet par la Chambre des Communes du projet d’accord de sortie de l’UE : 286 pour, 344 contre. La confusion continue et le vote en faveur du projet d’accord par Boris JOHNSON – brexiter de la 1ère heure qui attend son heure - en est une preuve supplémentaire.
28 mars La Cour des Comptes Européenne (source « Les Echos ») lance un audit sur les aides accordées au secteur bancaire dans la période de crise en effet de 2008 à 2017. L’UE a approuvé des aides au secteur financier pour 1 459 milliards d’euros en capital auxquels s’ajoutent 3 659 milliards de trésorerie. Au final ce sont 665 milliards d’euros en capital et 1 296 milliards de trésorerie qui ont été effectivement déboursés : ce n’est pas rien !

Les députés européens se sont prononcés en faveur d’un règlement triplant le budget d’Erasmus+ pour la période 2021-2027 : soit 45 milliards contre 15 pour la période 2014-2020.
27 mars Élections européennes : le candidat tête de liste du PPE, l’allemand WEBER, (« Le Monde ») veut l’arrêt des négociations avec la Turquie, le contrôle strict des frontières et un plan Marshall pour l’Afrique.

Au Luxembourg, la Chambre des députés adopte un projet de loi créant un jour férié le 9 mai : jour de la fête de l’Europe.

Publication par la Commission du rapport sur « les activités anti-dumping, antisubventions et de sauvegarde de l’Union et sur l’utilisation d’instruments de défense commerciale par des pays tiers ciblant l’Union en 2018 ».
26 mars Élections européennes : un nouveau sondage place en France, dans l’ordre, les listes LRM et RN.

Parlement Européen : il se prononce pour la fin du changement d’heure

Brexit  : le Parlement britannique vote sur huit scénarios pour le Brexit : aucun de ces scénarios n’obtient la majorité : confusion toujours. T. MAY en est maintenant à proposer sa démission en échange d’un vote sur le projet d’accord de sortie de l’UE.
25 mars Brexit  : la Chambre des Communes adopte un amendement permettant d’influer sur le cours du Brexit par 329 voix contre 302 : une série de votes successifs indicatifs pourront avoir lieu pour indiquer la forme que doit prendre le Brexit. Par ailleurs trois membres du gouvernement ont démissionné.
23 mars Brexit  : plus d’un million de personnes manifestent à Londres pour qu’un nouveau référendum soit organisé sur le Brexit ; par ailleurs – dans le même sens - une pétition, lancée le 20 février, a recueilli plus de 5 millions de signatures. D’un autre côté T. MAY est de plus en plus en difficultés car 11 de ses ministres souhaitent maintenant qu’elle parte.
22 mars Le Conseil Européen affine sa tactique vis-à-vis de T. MAY soit :
- la 1ère Ministre britannique parvient à faire accepter l’accord par la Chambre des Communes (malgré les échecs précédents des 15 janvier et 12 mars) le délai de sortie pourrait alors être fixé au 22 mai (avant les élections européennes prévues pour se dérouler du 23 au 26 mai) ;
- le gouvernement britannique ne parvient toujours à faire ratifier l’accord par la Chambre des Communes le délai pour la sortie de l’UE serait alors raccourci et fixé au 12 avril.
À suivre.

Italie  : ce pays est le premier du G7 a signé plusieurs accords avec la Chine dans le cadre du projet chinois des « routes de la soie » : cela concerne : des concessions pour les ports de Gênes et de Triste, la mise en place des réseaux de la G5 : à suivre
20 mars Brexit  : à 9 jours de la date butoir T. MAY demande une prolongation de la date de sortie du Royaume-Uni de l’UE au 30 juin : mais pourquoi faire ?

Le « Parti Populaire Européen » décide enfin de suspendre le Fidesz (Hongrie) dirigé par Viktor ORBAN.
16 mars Élections européennes : le parti LR lance sa campagne pour les élections européennes avec son programme « Pour la France, transformer l’Europe ».
14 mars « Brexit  » : le Parlement britannique accepte que la 1ère Ministre britannique demande aux 27 un report de la date du Brexit : jusqu’à quand (?) pour faire quoi (?) : les députés britanniques ne veulent pas de l’accord négocié avec Bruxelles mais, ils ne veulent pas non plus une sortie sans accord (?) : au juste que veulent-ils exactement ??

Relations franco-allemandes : dans une tribune au « Monde » Sigmar GABRIEL – ancien Ministre SPD des Affaires Étrangères - s’inquiète de l’absence de réponses de l’Allemagne aux propositions européennes de MACRON.
13 mars Investissements étrangers dans l’Union : un rapport de la Commission pointe l’importance des investissements étrangers dans l’Union : « 35% des actifs sont aux mains des compagnies étrangères … c’est 10% de plus qu’il y a 10 ans » « Les domaines déjà dominés par des intérêts hors UE sont : le raffinage (67%) – les produits pharmaceutiques (56%) l’électronique et l’optique (54%) (Source Le Monde).
12 mars Brexit  : nouveau revers pour T. MAY aux « Communes » : par 391 voix contre 242 les députés britanniques ont, à nouveau, rejeté l’accord de sortie de l’Union Européenne.

Élections européennes : tribune polémique de L. WAUQUIEZ –président du parti républicain- dans « Le Monde » dans laquelle il répond à l’interview du 5 mars d’E. MACRON : « en 2 ans E. MACRON n’est parvenu à aucun progrès sur la scène européenne » « C’est une faute de vouloir se débarrasser de la France dans l’Europe ».
10 mars Relations franco-allemandes : la dirigeante de la CDU (Conservateurs / Allemagne) répond à E. MACRON dans le journal dominical « Welt am Sontag » et, le moins que l’on puisse dire – au-delà des formules de politesse - est qu’elle ne répond guère favorablement aux propositions du président français.

Interview dans le « JDD » de François Xavier BELLAMY – tête de liste des « Républicains »- aux élections européennes : « Pour moi l’essentiel de la politique n’est pas de transformer le réel mais de transmettre ce qui mérite d’être sauvé » … « chaque pays doit garder la maîtrise de sa politique migratoire ».

Europe de l’Est : intéressant papier dans « Le Monde » (daté des 10 et 11) sur la crise démographique dans les pays de l’Est de l’Europe : ainsi la Roumanie a perdu 20% de sa population depuis 1989. Eurostat estime de plus que 15% des Lituaniens, 14% des Croates travaillent hors de leur pays en Europe.
7 mars Politique monétaire : la BCE décide de maintenir ses bas taux d’intérêt jusqu’à fin 2019 ; elle annonce une nouvelle salve de crédits à long terme à destination des banques de la zone euro (TLTRO3) afin de soutenir l’activité et elle revoie à la baisse ses prévisions de croissance de 1,1% (contre 1,7% initialement) en 2019 pour la zone euro.
5 mars Débats européens : intéressante tribune dans « Le Monde » d’Hubert VÉDRINE et Luuk Van MIDDELAAR (ex plume du président du Conseil européen M. Van ROMPUY). Extraits : « un point d’équilibre a peut-être été atteint dans la répartition des compétences entre les États membres et le niveau européen… l’Europe a tant souffert dans le passé des horizons radieux de l’économie la plus compétitive du monde à l’avènement d’une Europe sociale… Cessons de tout attendre des réformes institutionnelles et révision des traités » … : un réalisme décapant.

Élections européennes : E. MACRON publie une tribune dans les 28 pays de l’Union.

Publication dans « Le Monde » d’une tribune de Mario DRAGHI –Président de la BCE- : extraits d’un discours prononcé à l’Université de Bologne : texte intéressant.
3 mars Italie  : le parti démocrate italien (« centre gauche ») élit son nouveau leader : Nicola ZINGARETTI (par ailleurs président de la région Latium).
1er mars Italie  : conjoncture : PIB en progression seulement de 0,9% en 2018 après 1,6% en 2017. En 2018 la dette publique culmine à 132,1% du PIB ; le déficit public s’établit à 2,1% du PIB. Pour 2019 la Banque d’Italie table sur une croissance de 0,6% et la Commission Européenne de 0,2%.

Taux de chômage  : en janvier 2019 : 7,8% dans la zone euro – 6,5% dans l’UE à 28.

Février 2019

Date Évènement
27 février « Semestre européen ». L’UE présente ses prévisions économiques : 1,5% pour le PIB en 2019 et 1,7% en 2020 ainsi que ses recommandations pays par pays.
26 février Brexit  : le feuilleton n’est pas fini (!). Les britanniques présentent enfin des propositions sur le fameux « backstop » alors que l’échéance de sortie est, en principe, fixée au 29 mars.
25 février Brexit  : le leader du parti travailliste ouvre désormais la voie à un second référendum ?

Sommet entre l’UE et la Ligue des États arabes consacré en partie à l’amélioration de la coopération dans le domaine de la maitrise des flux migratoires.
24 février Brexit  : T. MAY diffère une nouvelle fois le débat sur l’accord de sortie ; un nouveau vote est cette fois programmé pour le 12 mars !

Moldavie  : élections législatives : le « socialiste pro-russe » T. DODON arrive en tête.
22-23 février Élections européennes : lors d’un congrès à Madrid, le parti socialiste européen adopte un manifeste pour les élections européennes du mois de mai. Celui-ci s’articule autour de sept problématiques : une Europe de l’égalité et de l’équité ; une Europe de la solidarité pour le plus grand nombre ; une Europe durable qui protège notre planète ; une Europe libre et démocratique ; une Europe féministe et des droits égaux pour toutes et tous ; une Europe progressiste dotée d’un plan pour la jeunesse ; une Europe forte et unie œuvrant à la promotion d’un monde meilleur.
21 février Écosse  : interview de Nicole STURGEON, 1ère ministre d’Écosse, dans « Le Monde » : « Si nous quittons l’UE – ce à quoi je suis opposé - le Royaume-Uni devrait rester dans le marché intérieur et l’Union douanière ».
20 février BCE  : Interview de Luis de GUINDOS dans « Le Monde », vice-président, sur la politique de la BCE : il évoque aussi le protectionnisme comme le principal risque de la période.

Brexit  : la situation continue à faire des vagues au plan de la politique interne : huit députés travaillistes quittent leur groupe parlementaire car ils sont favorables à un nouveau référendum ; ils sont suivis par trois députés conservateurs opposés au Brexit.

Le Conseil Européen adopte un règlement relatif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex) : Frontex sera renforcé en termes de personnel et d’équipements techniques.
19 février Parlement européen : publication d’une étude concernant des projections sur la composition du futur parlement européen (à prendre avec précautions). Sur les 705 députés à élire : le PPE (droite) et SD (socialistes et démocrates) seraient en baisse mais demeureraient les partis les plus représentés ; viendrait ensuite ECR (conservateurs et réformistes européens) puis GUE 6NGL (gauche unitaire-gauche verte) et les Verts. Les eurosceptiques seraient en progression mais cette progression serait globalement limitée.

Climat  : le Conseil et le Parlement européen ont trouvé un accord fixant pour la première fois des objectifs contraignants en matière de réduction de CO2 pour les poids lourds.

Banques  : l’Autorité bancaire européenne (ABE) a ouvert une enquête formelle concernant la banque danoise DANSKE BANK impliquée dans un scandale de blanchiment d’argent avec sa branche estonienne.

Politique industrielle : les Ministres français et allemand Bruno LEMAIRE et Peter ALTMAIER signent un manifeste franco-allemand pour une stratégie industrielle
18 février La Commission Européenne publie un rapport national sur la France basé sur l’enquête eurobaromètre qui fait ressortir que les français sont attachés à l’Europe à 59% mais que leur confiance à l’égard des institutions européennes est faible : 33%.
15 février Espagne  : les élections législatives anticipées auront lieu le 28 avril

Statistiques  : selon Eurostat en décembre 2018 la zone euro présente un excédent de 17 milliards d’euros s’agissant du commerce international de biens de la zone euro avec le reste du monde.
14 février Parlement européen : les députés européens adoptent la directive pour un cadre européen de filtrage des investissements étrangers dans l’Union.

Autorité européenne du travail : un accord (provisoire) est conclu entre le Conseil et le Parlement sur un règlement établissant cette « Autorité européenne du travail ».

Brexit  : les parlementaires britanniques rejettent par 303 voix contre 258 la stratégie du gouvernement sur le Brexit. Un nouveau vote est en principe programmé pour le 27 févier.
13 février Espagne  : le budget est rejeté par 191 voix contre 158 et une abstention : de ce fait de nouvelles élections législatives auront lieu en avril.

Politique commerciale : les députés européens approuvent les accords de libre-échange entre l’Union Européenne et Singapour.

Asile  : le bureau européen en matière d’asile indique que pour 2018 : 634.700 demandes de protection internationale ont été déposées dans l’Union, en Norvège et en Suisse ; les origines des demandes proviennent surtout de la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak.
9 février Politique industrielle : à la suite du rejet par la Commission Européenne de la fusion Alstom-Siemens, les ministres des Finances de France et d’Allemagne publient dans « Le Monde » une tribune appelant à revoir les règles de la concurrence en Europe trop basées selon eux sur une approche « consommateurs – marché intérieur » et pas assez sur une approche politique industrielle analysée à partir du marché mondial.
8 février Énergie  : les États européens sont finalement parvenus à un accord sur la révision de la directive européenne sur le gaz. Celle-ci met en jeu également le projet Nord Stream 2 qui vise à relier directement la Russie à l’Allemagne en traversant les eaux territoriales de cinq pays.
7 février Relations France-Italie : tribune surprenante de DI MAIO dans « Le Monde » qui après sa visite auprès des gilets jaunes à Montargis semble faire un mea culpa !
6 février Numérique  : tribune dans « Le Monde » du Commissaire européen à la sécurité – Julian KING- qui attire l’attention sur la nécessité pour l’Europe de ne pas passer sous la coupe numérique des Etats-Unis ou de la Chine.

Concentrations  : la Commission européenne rejette le projet de fusion entre Alstom et Siemens aux motifs toujours du respect de la concurrence au sein de l’UE.
5 février Relations France-Italie : l’Italie fait de la provocation : son vice-premier Ministre DI MAIO participe à une réunion avec les gilets jaunes à Montargis (ce plutôt que de participer à son Conseil des ministres) : très curieuse pratique !

Allemagne  : le ministre de l’Économie Peter ALTMAIER présente (ce qui est une nouveauté pour l’Allemagne) une « stratégie industrielle pour 2020.
1er février « Brexit  » : les représentants des Etats membres ont décidé que les britanniques n’auraient pas besoin de visa pour les séjours de courte durée (90 jours pour une période de 180 jours). Cette règle ne sera appliquée que si le Royaume-Uni accorde le même régime aux ressortissants des Etats membres de l’Union.

Relations commerciales : l’accord de partenariat économique UE-Japon entre en vigueur. Il abolit la grande majorité des droits de douane et des barrières non tarifaires. Il protège certaines indications géographiques. Il intègre des dispositions de protection des travailleurs et de l’environnement (source : Fondation Schuman).

Janvier 2019

DateÉvènement
31 janvier Italie  : selon l’Office des statistiques du pays le PIB a reculé de 0,2% au cours du 4ème trimestre ce après -0,1% au 3ème trimestre : ce qui est la définition technique de la récession.
29 janvier « Brexit  » : le feuilleton n’est apparemment pas prêt de finir au Parlement britannique : un amendement est adopté (317 P – 301 C) qui demande le remplacement du « backstop » irlandais –sans dire par quoi le remplacer- ; un amendement qui vise à permettre aux députés de voter librement sur des issues possibles (maintien dans une union douanière avec l’UE ou 2ème référendum) est rejeté par 321 voix et 301 voix P ; un autre amendement destiné à reporter le Brexit à la fin 2019 si aucun accord n’est voté par le Parlement est également rejeté par 321 voix contre 298.
Jusqu’à quand T. MAY va-t-elle faire dure ce feuilleton ! ? D’autant que les dirigeants européens ont rejeté toute nouvelle demande de renégociation.
28 janvier Grèce  : le gouvernement entérine une hausse du SMIC de 11% qui passe de 586 € à 650 € [le 1er janvier le Portugal avait de son côté augmenté le SMIC de 3,4% le passant ainsi à 700 €]
27 janvier Élections européennes : interview (deux pages) dans le « JDD » de Bernard-Henri LEVY qui se lance dans une tournée théâtrale dans 21 villes du continent pour défendre la cause de l’Europe.
26 janvier Appel de 30 écrivains internationaux dans « Libération » appelant à réagir face à la montée annoncée des populistes lors des élections européennes de mai 2019.
25 janvier Grèce / Macédoine : le Parlement grec valide le nouveau nom de la « Macédoine du Nord » ce qui ouvre la voie à l’adhésion de ce pays à l’UE et à l’OTAN.
24 janvier Brexit  : interview de Michel BARNIER –dans « Le Monde- qui défend le texte négocié et adopté par le Conseil Européen le 25 novembre

La Commission Européenne lance une procédure d’infraction à l’égard de l’Autriche concernant le principe d’égalité de traitement entre travailleurs de l’UE [c’est-à-dire la question de l’indexation différenciée des prestations familiales pour les travailleurs étrangers]

Congé parental européen : le Parlement européen et le Conseil parviennent à un accord visant à améliorer (un peu) l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
23 janvier Lettonie  : le nouveau gouvernement dirigé par Krisjanis KARINS (« Nouvelle Unité ») obtient la confiance du Parlement (61 voix contre 39)
22 janvier Relations franco-allemandes : signature d’un nouveau Traité –dans le prolongement de celui de 1963-.

La Commission Européenne inflige une amende de 570 millions € à Masterdard pour avoir restreint la possibilité pour les commerçants de bénéficier des meilleures conditions offertes par des banques établies dans d’autres États membres.
21 janvier Euro-groupe : examen du projet de recommandation du Conseil concernant la politique économique de la zone euro pour 2019 publiée dans le cadre du semestre européen.
19 janvier Brexit  : un « no deal » pénaliserait les économies européennes (« Le Monde ») : les effets du Brexit seraient différents selon les pays car les exportations irlandaises de biens et de services vers le Royaume-Uni pèsent 14% du PIB pour l’Irlande, environ 10% pour les Pays-Bas et la Belgique, moins de 4% pour l’Allemagne et 2,7% pour la France.
18 janvier Suède  : après quatre mois et demi de tractations (les élections ont eu lieu le 9 septembre) et un accord passé entre les centristes, les libéraux, les sociaux- démocrates et les Verts : Stefan LÖFVEN est nommé 1er Ministre.

La Commission Européenne présente ses projets de mandats de négociation –avec les USA- portant sur : l’évolution de la conformité – l’élimination des droits de douane sur les produits industriels.
17 janvier Parlement Européen  : les députés européens approuvent par 397 voix –contre 158 et 69 abstentions – un règlement permettant de suspendre ou de réduire les fonds européens pour les États membres qui violeraient l’État de droit.

France Brexit : le 1er Ministre fait approuver un plan en cas de Brexit sans accord.
16 janvier Grèce  : le gouvernement TSIPRAS obtient la confiance du Parlement par 151 voix / 148 contre sur l’accord portant sur la Macédoine.
15 janvier Allemagne  : ralentissement de la croissance : 1,5% en 2018 contre 2,2% en 2017 et en 2016.

« Brexit  » : les députés britanniques rejettent l’accord avec les 27 sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE et ce à une large majorité : 432 voix contre / 202 voix pour. La suite de ce processus de sortie est plus qu’incertaine. Le chef de l’opposition travailliste dépose une motion de censure qui sera rejetée le lendemain.

La Commission propose de réformer le processus décisionnel dans certains domaines relevant de la politique fiscale qui, pour l’instant requiert l’unanimité des États.
14 janvier Pologne  : le maire - populaire - de GDANSK Pawel ADAMOWICZ est assassiné, ce qui suscite une vive émotion dans le pays.
13 janvier Grèce  : crise gouvernementale : le Ministre de la Défense démissionne pour marquer son désaccord avec l’accord de Prespes sur le nouveau nom de la Macédoine en « République Macédoine du Nord ».
11 janvier Macédoine  : le Parlement macédonien adopte les amendements constitutionnels nécessaires pour ratifier le changement de nom de leur pays en « République Macédoine du Nord ».
9 janvier Populistes européens : rencontre entre Matteo SALVINI (Ligue- Italie) et J. BRUDZINSKI (Pis – Pologne) dans la perspective des élections européennes.

En 2014, rappelle le journal « Le Monde », il y a déjà 100 populistes répartis dans plusieurs groupes.

Taux de chômage : il est à 7,9% dans la zone euro et à 6,7% dans l’UE à 28 en novembre.

« Brexit  » : les députés adoptent un amendement forçant le gouvernement à revenir très rapidement devant eux –dans les trois jours- avec un nouveau plan du gouvernement si l’accord de retrait devait être rejeté par le Parlement.
8 janvier Relations franco-allemandes : les gouvernements des deux pays annoncent qu’ils signeront un nouveau Traité de coopération et d’intégration franco-allemand le 22 janvier à Aix la Chapelle s’appuyant sur le Traité de l’Elysée de 1963.

Roumanie  : la Cheffe intérimaire du Parquet national anti-corruption Anca JURMA renonce à être prolongée à son poste évoquant un « environnement hostile » à l’exercice de ses fonctions.
7 janvier Lettonie  : le Président Letton charge KRISJANIS KARINS du parti « nouvelle unité » (centre-droit) de former un gouvernement.
5 janvier Brexit  : dans une interview au « Monde » Stephen BARCLAY - ministre du Brexit depuis le 15 novembre 2018 - [partisan du Brexit mais soutien du compromis négocié en novembre 2018] demande un « geste » à l’UE (?) concernant la « garantie irlandaise » pour faire passer l’accord au Parlement (?)
4 janvier Cyber-attaque en Allemagne : des milliers de données concernant plus de 300 personnalités politiques sont diffusées sur Twiter et ce après la cyber-attaque du Bundestag en 2015 et du gouvernement en 2018 : manifestement il y a une faiblesse en Allemagne au sujet de la protection des données. L’auteur, étudiant âgé de 20 ans, a été arrêté le 7 janvier.
2 janvier Climat  : interview de Pierre LARROUTUROU –Economiste- dans « Libération » : « Sauver le climat la seule guerre qui ne fera aucune victime » ; il plaide à nouveau pour la création d’une « banque européenne pour le climat » : à suivre.
1er janvier 20ème anniversaire de la création de l’euro à onze pays le 1er janvier 1999 - aujourd’hui à dix-neuf : le journal « Le Monde » tire un bilan de l’euro : en positif : la « fin de la guerre des monnaies » - la disparition des taux de change – le développement de l’euro sur la scène internationale ; en « négatif » : l’insuffisante prise en compte des déséquilibres (pas seulement les déficits publics mais aussi l’endettement privé et les bulles immobilières – les excédents allemands ; l’absence de pare-feu pour faire face à la spéculation : à suivre. Au total J-C TRICHET estime que l’euro est une réussite.

Roumanie  : ce pays –en crise gouvernementale- prend pour six mois la présidence tournante de l’UE.