Déclarations de 2004 à mi 2007


Assurance maladie : à quoi servira la réforme ?


Après une multiplication de déremboursements de médicaments en 2003, le Gouvernement a pris un dernier décret le 18 décembre - cadeau de Noël ? - afin de ne plus exonérer du ticket modérateur les soins liés à un acte opératoire égal ou supérieur à la cotation K50.

L’Union Confédérale des Retraités CFDT s’insurge à plusieurs titres de ce nouveau « coup bas » au dépens des assurés :
- La régression sociale est certaine si l’on ajoute - entre autres - l’augmentation du forfait hospitalier...
- Le gouvernement a-t-il l’intention de vider de tout sens les négociations sur la future réforme de l’Assurance Maladie.
- Peut-on systématiquement faire reposer sur les Mutuelles le comblement du déficit de la Sécurité Sociale, sachant qu’au final ce sont les adhérents qui verront leurs cotisations augmenter ?
- Et les autres assurés, sans complémentaire, sans CMU, au seuil d’accès très faible ?

L’UCR-CFDT réagit vivement contre ce Gouvernement qui « casse » ce système.
Ne mérite-t-il pas plutôt la large réforme entamée avec les travaux du Haut Conseil et des négociations sereines avec les partenaires sociaux et professionnels ?

L’UCR-CFDT dit « oui » à cette hypothèse en demandant que cette réforme soit particulièrement bénéfique aux populations les plus fragiles.

Le 28 janvier 2004