Notre activité


Courrier d’Edmond Maire sur le film de témoignages de militants CFDT de la Loire


Réalisé par Sophia Périé, écrit par Dominique Parret, sur la base des témoignages de notre ami Georges Goubier et de ses copains du Forez, « Histoire d’une naissance » relate les origines de la CFDT qui va fêter ses 50 ans en novembre prochain. Edmond Maire témoigne.

« J’ai d’abord eu la joie de revivre notre CFDT depuis son origine, au début du XIXe siècle, lorsque le mouvement ouvrier naissant entama, à Saint-Étienne notamment, sa longue lutte pour la dignité et pour les libertés collectives des travailleurs, dans des usines où les ouvriers étaient soumis à des conditions de travail révoltantes.

« Les militants CFDT d’autres grandes concentrations industrielles du XIXe siècle, la sidérurgie lorraine, Mulhouse (souvenir du rapport Villermé), Lille-Roubaix-Tourcoing, la région nantaise et bien d’autres ont peut-être réalisé des films sur les premiers développements de notre syndicalisme dans leur région. Mais c’est vous qui avez eu cette idée formidable. Vous avez réussi à rassembler tant de militants et de vétérans porteurs de l’histoire ouvrière de votre région stéphanoise et à leur demander de s’exprimer. Ils l’ont fait avec clarté et concision. Ils ont belle allure, ces militants formés à l’école de tant d’acteurs CFDT majeurs qui furent des compagnons de route dans la construction de notre syndicalisme, René Mathevet, Jean Pralong, Marcel Gonin, Étienne Chovet et bien d’autres, dont ceux qui se sont exprimés dans le film.

« Ce film, dans sa simplicité et par la force des images, nous fait revivre les épreuves redoutables qui ont marqué votre histoire, les risques pris comme pendant la guerre d’Algérie, les divisions nées de la déconfessionnalisation, mais aussi la satisfaction des responsabilités assumées et des progrès réalisés. Un bel exemple pour les nouvelles générations.

« Ma reconnaissance va également au dernier tiers du film, les cinquante dernières années de notre CFDT. Je craignais de voir réapparaître les confrontations entre nous, militants régionaux et dirigeants nationaux, au risque de voir des tensions aujourd’hui dépassées assombrir votre belle trajectoire. Vous avez choisi d’éviter cet écueil et je vous en suis reconnaissant pour les jeunes militants, que votre film va contribuer à faire progresser et dynamiser. »

Edmond Maire