Actu revendicative


A Béziers, on négocie avec La Poste


Quels services de proximité La Poste peut-elle mettre en œuvre face aux difficultés rencontrées par les retraités vivant en Ehpad et qui sont dans l’impossibilité de se déplacer ? Il faut souvent des procurations. Et parfois les cartes d’identité sont périmées. Les difficultés se sont accrues avec le cloisonnement des services postaux et la Banque postale.

L’Union locale CFDT des retraités et l’Asseco CFDT ont donc interrogé la direction de La Poste du Languedoc-Roussillon qui a accepté de jouer le jeu. Certains éléments ont trouvé solution, comme par exemple la signature des imprimés devant le directeur de l’Ehpad.

C’est l’agent de la Banque postale qui se déplacera à la maison de retraite, s’il est prouvé que le résident ne peut se déplacer. Sur demande du directeur, une permanence pourra même se tenir sur les lieux de l’établissement.

Plus difficile à régler est la question des cartes d’identité périmées. Pour retirer un paquet ou du courrier, ça passe. Par contre La Poste reste opposée à ouvrir ou fermer un compte ou assurer des opérations bancaires avec ces cartes.

L’ULR a alors tenté d’organiser une opération collective de renouvellement des cartes d’identité, mais ce fut une « fin de non recevoir » de la part de la ville de Béziers.

Lors de ces concertations, d’autres questions sont apparues, sur le crédit, le surendettement, les placements d’épargne, les risques financiers, les arnaques et abus de faiblesse, les fraudes et usurpation d’identité, la surveillance des comptes bancaires…

Autant d’attentes qui nécessitent un renforcement du lien social entre La Poste et ses usagers, à l’opposé de la tendance actuelle de cloisonnement et de déshumanisation.

Michel Gabaude

L’agent de la Banque postale se déplacera à la maison de retraite, si le résident ne peut pas se déplacer.