Déclarations de 2004 à mi 2007


Canicule : la CFDT Retraités veut du concret


Par rapport à 2003, la canicule de 2006 montre que la prévention est efficace car elle nous évite une catastrophe. Le « plan de solidarité grand-âge » reste sans financement et n'a donc aucun impact sur les évènements actuels.

Alors que la France subit une nouvelle vague de fortes chaleurs, la CFDT Retraités note que certaines mesures de prévention, en direction des personnes âgées fragiles ont sans doute contribué à éviter, à ce jour, la catastrophe connue il y a trois ans.

La CFDT Retraités estime cependant que des progrès durables relatifs à la situation des personnes âgées ne seront obtenus que si des adaptations des domiciles des personnes âgées avec l’assistance afférente, des améliorations des conditions de vie dans les établissements, une augmentation du nombre et de la qualification des intervenants sont réalisées.

Surtout, la CFDT Retraités observe, avec regret, que le plan « Solidarité Grand Age » a bénéficié d’un « effet d’annonce » volontaire de la part du gouvernement.
Maintenant, au pied du mur, la CFDT Retraités constate que l’absence de financement de ce plan fait qu’il n’a aucun impact sur les évènements actuels, alors que ceux-ci auraient certainement mérité qu’il soit d’ores et déjà opérationnel.

La CFDT Retraités regrette ces annonces « marketing » sans suite, alors que les conditions de vie d’une population âgée grandissante mérite bien mieux : elle appelle le gouvernement à réagir concrètement avant une aggravation de celles-ci, déjà sensibles dans certaines régions de France.