Actu revendicative


Chaque jour pour agir et le dire


Dans les années 50, la Semaine bleue prend le relais de la « journée nationale des vieillards ». Il ne s'agit plus d'organiser « une quête sur la voie publique » mais bien de promouvoir la place des retraités et personnes âgées en société et de la valoriser durant une semaine.

Initialement confiée aux associations, la Semaine bleue a vite été « récupérée » par les municipalités et conseils généraux pour manifester le souci qu’ils avaient du bien-être de nos aînés. Qui leur reprocherait ?

Mais les choses changent, elles aussi. Chacun sait bien ce que notre société vieillit. Chacun connaît les nouveaux engagements des retraités dans la vie associative. Et chacun reconnait que la pauvreté augmente, y compris chez les personnes âgées, que la dépendance reste à prendre en charge, que l’accès aux soins se complique…

Toutes choses qui nécessitent que la CFDT Retraités change avec elles. Et la CFDT Retraités agit. Du vivre ensemble aux multiples initiatives et démarches que nous engageons, il nous faut poursuivre, aller plus loin, innover.

Poursuivre le 11 octobre avec la journée d’actions intersyndicale des retraités.

Aller plus loin en nous engageant résolument dans l’enquête que la CFDT Retraités lance sur les conditions de vie des retraités modestes.

Innover en participant activement au dossier « emploi » qui reste, dans tous les cas, absolument prioritaire. De lui dépendent l’avenir de notre protection sociale solidaire et celui de nos enfants et petits-enfants.

Il nous restera aussi cette année à progresser dans notre présence en société. Comment être plus visible, plus lisible, plus attractif encore ? Car si la Semaine bleue a un défaut c’est qu’elle ne se donne qu’une semaine pour exister dans l’opinion. Pour la CFDT Retraités, tous les jours d’une année ne seront pas de trop.

Ainsi nous sera-t-il possible de réaliser un peu plus une de nos responsabilités nouvelles. Si nous voulons aller mieux, si nous voulons que la société aille mieux, face à tant d’égoïsmes et de montée des populismes, nous devons aussi devenir des pédagogues de la solidarité.

Exigeant mais superbe programme.

Michel Devacht, secrétaire général de la CFDT Retraités

Michel Devacht