Foire aux questions


Chère complémentaire santé !


Question de Michel. Il est difficile et onéreux d’adhérer à une complémentaire après l’âge de 60 ans où l’on a besoin de plus de soins. La solidarité intergénérations est mise à mal par les contrats de mutuelles d’entreprises. La responsabilité de cette absence de solidarité n’est que partiellement patronale, elle est aussi syndicale...

Réponse. Il s’agit bien d’un problème important qui est une préoccupation de la CFDT Retraités : le maintien et le développement d’une solidarité intergénérationnelle dans le domaine de l’accès aux soins pour tous.

Il est exact de dire que cette absence de solidarité dans les remboursements complémentaires est parfois le fait soit des négociateurs des contrats-groupes de complémentarité avec des mutuelles interprofessionnelles soit des gestionnaires des mutuelles d’entreprises.

De plus la situation actuelle pénalise non seulement les retraités mais aussi les salariés des PME ou TPE qui n’ont pas accès à des contrats de groupe.

C’est pourquoi l’UCR-CFDT a inscrit dans la résolution du 20ème Congrès de Cherbourg en mai 2000 l’accessibilité des « complémentaires santé » pour les bas revenus.

Cette question a été abordée lors d’une réunion avec la Fédération Nationale de la Mutualité Française et elle fait l’objet d’un travail avec le secteur confédéral en charge de la Protection Sociale.

L’UCR-CFDT continuera de lutter contre les inégalités dans l’accès aux soins et en faveur de l’accès à une couverture complémentaire pour tous à des prix abordables, sans ségrégation et dans une solidarité la plus large possible.