Action internationale


Pour une vie digne et solidaire en Europe


Le 6e congrès de la Fédération européenne des retraités et personnes âgées (Ferpa), organisation représentative des travailleurs retraités européens, rattachée à la Confédération européenne des syndicats (CES), s'est tenu à Venise du 6 au 8 avril derniers.

Les congrès de la Ferpa sont évidemment l’occasion d’un point sur l’activité écoulée et la prise de résolutions pour l’avenir mais c’est aussi l’opportunité de se confronter aux réalités vécues par les retraités des différents pays européens. La période n’est pas au beau fixe.

La crise économique a fait son œuvre et partout les retraités, notamment les plus faibles pensionnés, payent un lourd tribut. Pouvoir d’achat en berne, réduction des dispositifs de protection sociale, prise en compte insuffisante des conséquences du vieillissement de la population, partout le constat est identique, même si l’on se retrouve face à des situations d’ampleurs diverses.

Tenant compte d’un état des lieux inquiétant, la Ferpa a adopté une motion finale offensive intitulée « une vie digne et solidaire pour les personnes âgées en Europe ». Cette résolution adoptée par les congressistes s’articule autour de quatre axes. Il s’agit d’abord d’intensifier la participation des retraités aux processus de décision, en particulier au sein de la CES.

La Ferpa s’engage afin que la thématique du vieillissement actif soit au centre des réflexions sur le modèle social européen. Il est donc nécessaire de garantir des niveaux élevés de soins à tout âge que ce soit en termes de prévention, de modes de vie, de soins et de droits des patients, de droit à une fin de vie digne.

Il est par ailleurs nécessaire de réaffirmer un droit à une retraite appuyée sur la solidarité intergénérationnelle et sur des principes d’égalité. Enfin lutter contre les situations d’exclusion sociale, notamment par un droit à un revenu minimum adéquat assurant aux personnes âgées une vie digne et décente reste une ardente nécessité.

Au-delà des textes classiques d’un congrès, deux décisions marquantes ont été prises. La première vise à demander que 2012 soit proclamée « année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle ».

La seconde lance l’idée d’une proposition de loi européenne d’initiative populaire en matière de perte d’autonomie, une possibilité ouverte par les principes d’innovation du traité de Lisbonne. Pour voir le jour une telle initiative doit toutefois être soutenue par un million de signataires issus d’au moins sept pays européens.

Michel Devacht, François Hun et Dominique Fabre y conduisaient la délégation CFDT Retraités.

Jean-Paul Rueff

En savoir plus : http://ferpa.etuc.org
La délégation de la CFDT Retraités au congrès de la Ferpa