Notre activité


Le contre-poison de Lionel Jospin


Pourquoi avons-nous une image idéalisée de Napoléon Bonaparte ? Pour susciter un sentiment national, rien de tel que des héros dont Napoléon Ier fait partie. Ainsi le peuple français croit aux grands chefs. C’est ce que les historiens appellent le bonapartisme. Lionel Jospin analyse ce courant de pensée.

Napoléon a régné 15 ans et n’a pas laissé la France dans un meilleur état qu’il ne l’avait trouvée. La moitié du livre revisite cette période de notre histoire et donne son titre au livre. Lionel Jospin démonte un par un tous les arguments positifs sur Napoléon 1er : c’est un contre poison à nos croyances !

Napoléon III puis le boulangisme s’inscrivent dans la tradition bonapartiste. Lionel Jospin inscrit le maréchal Pétain dans ce courant de pensée en le qualifiant de « bonapartisme de la défaite ».

Tout en montrant le caractère autoritaire de Charles de Gaulle, l’auteur explique en quoi ce n’est pas un bonapartiste. En conclusion, « la démocratie est nécessairement représentative » pour Lionel Jospin.

Claude Wagner


Le mal napoléonien, Lionel Jospin, éditions du Seuil, 235 pages, 19 euros.