Nos déclarations


Covid-19 : l’âge n’est pas un critère de sélection !


Le président de la République avait déclaré qu’il demanderait aux personnes âgées de rester confinées même après le 11 mai. La CFDT retraités a réagi par communiqué de presse. Vendredi soir, l'Elysée faisait savoir que cette mesure était abandonnée.

Le confinement selon l’âge abandonné

Vendredi soir 17 avril vers 20h40, l’Élysée a informé les médias que « Le chef de l’Etat ne souhaite pas de discrimination entre nos concitoyens après le 11 mai » et « en appellera à la responsabilité individuelle  ». Emmanuel Macron, explique la présidence, a souhaité faire cette mise au point en voyant « monter le débat sur la situation de nos aînés, après les déclarations du Pr Jean-François Delfraissy »

Communiqué de presse de la CFDT Retraités du 17 avril 2020 à 14h30.

Dans sa dernière intervention télévisée, le président de la République a déclaré qu’il demanderait aux personnes âgées de rester confinées même après le 11 mai.

Le civisme est une nécessité fondamentale. Que le danger qui plane sur les plus âgés soit rappelé et qu’ils soient incités à la plus grande prudence, nous sommes d’accord.

Mais la CFDT Retraités ne peut s’inscrire dans une mesure générale et différenciée, liée à l’âge.

Dans la situation actuelle, des retraités et personnes âgées sont acteurs de la solidarité et se mobilisent pour aider des personnes vulnérables ou dans le besoin.

Pour une partie des retraités et personnes âgées, le confinement et l’isolement font aussi courir des risques préjudiciables à leur santé.

Les retraités et personnes âgées sauront être responsables si les informations des autorités médicales et des pouvoirs publics expliquent clairement les risques réels encourus par âge.

Par ailleurs, il est absolument nécessaire que les moyens de protection individuelle soient suffisamment nombreux pour protéger tous les citoyens, indifféremment de leur âge.

Source : Communiqué de presse de la CFDT Retraités n°5 du 17 avril 2020 (14h30).