Notre activité


« Dans le clair-obscur surgissent les monstres »


Dans cet ouvrage, Pierre Moscovici, Commissaire européen, s’emploie à démonter les critiques qui font de l’Union européenne le bouc émissaire de toutes les crises internationales (migrations) ou nationales (populisme).

En dépit de son devoir de réserve, il attribue, implicitement, aux États membres la principale responsabilité des difficultés que rencontrent les institutions européennes dans le traitement mutualisé des problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Sur la question de l’accueil des réfugiés en Europe, qui est le principal angle d’attaque des courants antieuropéens, il rappelle que les propositions de la Commission sur l’adoption d’une politique commune d’immigration se heurtent à la résistance de nombreux États membres.

Adaptant la célèbre formule de Michel Rocard – particulièrement d’actualité –, il précise que si «  l’Europe ne peut accueillir toute la misère du monde », elle doit en prendre sa juste part, en raison notamment des valeurs humaines que, de plus en plus isolée, elle persiste à défendre dans le monde.

Jean-Pierre Bobichon

Dans le clair-obscur surgissent les monstres, Pierre Moscovici, éditions Plon, janvier 2018, 272 pages, 18,90 €.