Notre activité


De la trésorerie générale de Charentes au bureau international du travail en passant par la CFDT


Lettre à Jean-Pierre Delhoménie, militant de la CFDT Retraités, rédacteur d'articles parus dans Fil Bleu (magazine aux adhérents) et dans ce site, décédé en aout dernierr.

Cher Jean-Pierre, tu nous as fait un sale coup ! Tu as perdu un de tes derniers combats, le plus difficile celui-là, de ta longue vie militante. Le 15 août dernier, tu nous as quittés. Triste nouvelle et mauvais été. Malgré la période des dispersions estivales, une centaine de personnes étaient à Saran le 22 août pour ton dernier voyage. Marie-Solange Petit, secrétaire nationale de l’Union confédérale des Retraités CFDT, a rappelé ton parcours, ton action, tes responsabilités.

Né le 9 mai 1945, tu étais fier, toi l’Européen convaincu, de ce jour qui amène annuellement, depuis la déclaration de Robert Schuman, à faire parler d’Europe aux citoyennes et citoyens. Adhérent à la CFDT en 1973, membre de la Commission exécutive de l’UFFA en 1979, tu assumes la responsabilité de Secrétaire général de juin 1981 à juin 1985. Durant cette période, un de tes faits d’armes a été de permettre à l’UFFA de gagner, seule contre tous, la mise en place de la troisième voie au concours de l’ENA, avec la complicité de Jeannette Laot, alors conseillère à l’Élysée.

En 1985 tu arrives à la Confédération au secteur International-Europe, sous la responsabilité d’Albert Mercier. Tu représenteras la CFDT au Comité économique et social européen à Bruxelles en bonne compagnie avec Roger Briesch et François Staedelin. Militant, de tous les instants et à tous les niveaux, tu as laissé plusieurs traces dont celle de ton engagement, avec toute la CFDT, aux côtés de Solidarno ??. Mais aussi auprès de l’Association Arcadie, lieu de réflexions et d’actions dans et hors de l’entreprise, pour l’acceptation, sans discriminations, des personnes homosexuelles. Tu as réussi à organiser, avec d’autres, en octobre 2011, un colloque à propos de l’emploi des personnes en situation de séropositivité.

Ton action au Bureau international du travail, notamment, aux côtés de Jean-François Trogrlic, a été appréciée dans l’institution, que ce soit à Genève ou à Paris. Décidément, avec ce Jean-François tu as en a fait du chemin en le côtoyant de longues années à la CFDT, puis au BIT.

Arrivé à l’âge de la « Pension » comme on dit à Bruxelles, militant un jour… militant toujours, tu as poursuivi ton adhésion, actions et réflexions auprès de la CFDT Retraités Paris, avant de rejoindre celle du Loiret à Orléans. Tu as accepté la responsabilité « d’assistant » au sein de la CFDT Retraités nationale.

Membre du comité de rédaction de Fil Bleu, tu as toujours proposé des sujets d’articles après avoir lu, analysé. Bon nombre de lecteurs se souviendront longtemps de tes « C’est mon avis » aux contenus bien trempés mais toujours respectueux des thèmes traités et des personnes concernées.

Tu as écrit et dans les délais, comme d’habitude, un article « Violence et harcèlement dans le monde du travail ». On ne savait pas, et toi non plus, que ce serait le dernier. Ah oui, rassure-toi, Jean-Pierre, comme tu le sais, il est prévu un dossier à l’occasion du 100e anniversaire de l’OIT. Occasion de mieux faire comprendre son fonctionnement, ses missions et objectifs. Ne t’inquiète pas on va l’écrire, moins bien que ce tu aurais pu le faire, mais ce sera fait !!! Merci pour tout.

Le comité de rédaction de Fil Bleu

Jean-Pierre Delhoménie