Notre activité


Dépasser l’indignation et la colère


On se méfie de la démocratie représentative accusée d’être impuissante et corrompue.

Colères et accusations envahissent Internet. La question sociale se dissout dans les catégories du nationalisme et de la peur. Bref, « c’est la crise » et « c’était mieux avant ».

La souffrance sociale n’est plus vécue comme une épreuve appelant des luttes collectives, mais comme une série d’injustices personnelles discriminatoires, expérience du mépris, mise en cause de la valeur de soi.

C’est moins l’ampleur des inégalités que la transformation du régime des inégalités qui explique les colères, les ressentiments et les indignations d’aujourd’hui. Nos épreuves individuelles de souffrances intimes n’ont d’autres expressions politiques que le populisme.

Comprendre cette colère individuelle pour être capable de résister aux vertiges de l’indignation et pour offrir des perspectives de justice sociale et renforcer la vie démocratique.

Dépasser le temps de l’indignation et de la colère, « le temps des passions tristes » pour construire le socle d’un renouveau politique. C’est l’objet du livre de François Dubet, professeur de sociologie.

Danielle Rived

Le Temps des passions tristes, inégalités et populisme, François Dubet, éditions Seuil, coll. La république des idées, 2019, 107 pages, 11,80 €.