Notre activité


Difficile solidarité


La solidarité semble plus que jamais nécessaire dans le soutien aux plus démunis. Pourtant, des études montrent que « crise » n’est pas forcément synonyme de solidarité renforcée.

Selon l’institut CSA, la solidarité non seulement régresse, mais connaît la plus forte chute passant de 28 % en 2009 à 20 % en janvier 2013. L’entraide familiale fait désormais un bond en avant en recueillant 61 % des avis, tandis que la protection sociale recule fortement à 32 %, soit presque deux fois moins que l’entraide.

L’enquête Sofres concernant les dons apporte quant à elle des éléments contrastés. La générosité apparaît plus forte chez les contribuables les plus modestes. Mais l’engagement bénévole chute de 37 % en 2007 à 24 % en 2012, marqué d’une baisse chez les 65 ans et plus.

La France est loin d’être le pays le plus axé sur la solidarité. Si on se réfère au classement international du « World Giving Index », la France arrive en matière de dons en 91e position sur 153 pays répertoriés. Des données à méditer !

Jean-Paul Rueff