Notre activité


Le droit opposable aux pensions de réversion obtenu


À la suite d’une interpellation de la CFDT Retraités relayée par plusieurs médias nationaux, la ministre des Affaires sociales a annoncé fin octobre l’extension du droit opposable à la retraite aux pensions de réversion.

Depuis le 1er septembre dernier, cette garantie, rendue nécessaire suites aux retards accumulés dans le versement des pensions, particulièrement en Languedoc-Roussillon, en Nord-Pas-de-Calais et Picardie, concerne désormais aussi les pensions de réversion, jusqu’ici étrangement oubliées dans le décret du 19 août dernier. Pour les bénéficiaires des pensions de réversion, une majorité de femmes, c’était une priorité sociale au regard de leur niveau de ressources, parfois faibles.

Quelque 750 000 personnes partent en retraite chaque année. Elles seront à terme sécurisées dans leurs nouveaux revenus. Pour les demandes de pensions de retraite relevant du régime des salariés agricoles et du régime social des indépendants, le texte entrera en vigueur au plus tard le 1er janvier 2017, date à laquelle s’appliqueront de nouvelles règles pour la liquidation des droits à pensions des assurés ayant relevé de plusieurs régimes.

La CFDT s’était déjà fortement mobilisée en juin dernier sur le sujet. Sa détermination a été payante. Toutefois, nous resterons vigilants à la mise en œuvre de cette garantie de versement, tant pour les réversions que pour les pensions de retraite.