Actu revendicative


Ecobrèves


- La dégradation de la qualité des cours d’eau et des nappes souterraines progresse en France. 19 000 communes sont désormais concernées par la pollution d’origine agricole, autrement dit les nitrates.

- Pendant un an, 50 entreprises témoins, de divers secteurs d’activité et de tailles différentes ont géré leurs déchets en suivant les conseils de l’Ademe (Agence pour l’environnement et la maîtrise de l’énergie). Bilan : une économie pérenne de 1,5 million d’euros par an. Ce gain provient à 80 % de la maîtrise des déchets à la source qui évite des coûts de mise en décharge ou d’incinération.

- Indice de corruption. Selon l’ONG Transparency International, la France est au 29e rang mondial et au 9e en Europe. Elle ne cesse de reculer : elle était 23e en 2008, 2009 et 2010 et 25e en 2011. L’ONG explique ce classement par les écarts entre les annonces et les actes, les lois incomplètes ou non appliquées, des engagements non tenus. En Europe, le Danemark détient la palme, suivi par la Finlande, la Suède et les Pays-Bas. L’Allemagne est 6e.

- Quartiers sensibles : tous les clignotants sont au rouge. Selon l’Insee, les habitants de ces zones sont les principales victimes de la crise. Le taux de pauvreté y atteignait 36% en 2010 contre 12,6% ailleurs. En cause : le chômage. Les plus touchés sont les actifs de 15 à 24 ans. Les perspectives économiques de ces quartiers ne sont guère réjouissantes. De moins en moins d’entreprises s’y implantent malgré des règles fiscales attractives.

- Les 100 plus riches pays du monde pourraient vaincre la pauvreté. En 2012, les 100 personnes les plus riches du monde ont gagné 240 milliards de dollars. Une somme qui serait suffisante pour éradiquer quatre fois l’extrême pauvreté. De tels niveaux d’inégalité au-delà d’être indécents ont des impacts économiques, sociaux et politiques majeurs. Ces vingt dernières années les revenus du centième le plus riche de la population mondiale ont augmenté de 60 %, une évolution que la crise financière loin de freiner a contribué à intensifier.

- À Trouville, Gérard Depardieu détruit une colline protégée pour y construire une villa. Un projet de 250 m2 sur les hauteurs de la ville qui met en fureur l’association écologique de la région.

Sources : le Monde, Alter Eco, Clés du social, Terra Eco

Guy Gouyet