Actu revendicative


Elle attend, Léone


Elle est là depuis… déjà un an et demi, Léone. Elle râle tout le temps.

C’est la température de la chambre. Trop chaud, la douche, trop froide. C’est le repas, pas comme chez elle, trop salé, pas assez de beurre…. Les activités proposées ? Non ce n’est plus une gamine, on n’a pas besoin de « l’occuper ».

Elle râle aussi, Léone, parce que ses enfants ne viennent pas souvent la voir, que ses voisins l’ont oubliée. Elle dit « mais qu’est-ce que je fous là ? Et parfois, aussi « à quoi je sers ? Je sers plus à rien ».

Elle raconte son arrivée à la maison de retraite. Elle ne voulait pas y aller. Elle voulait vivre chez sa fille. Sa fille « n’en voulait pas ». Alors, à la suite d’une hospitalisation pour un problème bénin, sans même qu’elle rentre chez elle, elle a été mise en maison de retraite. On l’a posée là.

Elle a laissé telle quelle sa maison, ses poules, son jardin, la vaisselle même pas rangée…

Quand une voisine lui propose de l’emmener un après-midi au club des anciens de son village, elle dit « non, à quoi bon ? »

Elle reste là, dans son fauteuil, regardant de sa fenêtre, le parc, puis dans son lit, regardant la télé.

Elle attend, Léone. Elle attend qu’on vienne la chercher pour la toilette, elle attend qu’on lui amène ses médicaments. Elle attend qu’on vienne la chercher pour le repas. Elle attend qu’on vienne la coucher.

Elle attend et elle râle.

Merci à Jacqueline pour ce beau texte.