Notre congrès 2015


En Haute-Normandie, mieux connaître pour mieux associer


Pour préparer le congrès, chaque entité territoriale a examiné dans le détail l’avant-projet de résolution afin de s’approprier le texte, proposer des amendements, pour faire avancer certaines questions du cahier revendicatif et du mode d’organisation. Plongée en région Haute-Normandie.

Peu de débats autour des valeurs de la CFDT : « C’est une évidence » ! Idem pour le contenu du cahier revendicatif, même si « on reste trop souvent dans le conventionnel : c’est gentiment dit. » Pour les Hauts-Normands, l’expression n’est pas assez forte. On a besoin d’objectifs clairs, hiérarchisés et affirmés !

Les attentes sur la proximité et le militantisme

Les attentes restent fortes sur deux sujets :
- Territoire et proximité : « C’est au niveau des territoires qu’il nous faut fidéliser et mieux prendre en compte l’évolution de la notion de militantisme, très forte chez certains retraités, mais qui semble se vider petit à petit de son contenu pour les générations plus jeunes. » Pour dépasser l’incantation, il faut mettre en place une formation aux relations institutionnelles de proximité et se préparer à mieux connaître et interpeller le préfet, les députés, les maires, le président du conseil départemental, du conseil régional, le président de l’agence régionale de santé (ARS)…
- Militants – adhérents : dans notre fonctionnement, on retombe toujours sur les mêmes militants ! Comment associer plus intelligemment et faire grandir des adhérents actifs, analyser leur réelle motivation, les faire grandir en militantisme tout en les respectant ?