Notre activité


En Île-de-France, la parole signifiante des aidantes


Quatre témoignages vidéos ont illustré la vie d’aidantes et introduit un débat sur la réalité des proches aidants, les droits nouveaux, les outils en place. Cette assemblée régionale du 9 novembre 2018, à Créteil, a donné envie de poursuivre le travail avec et pour les proches aidants.

Les proches aidants sortent de l’ombre. Associations, syndicats, employeurs parlementaires et politiques s’en préoccupent. La CFDT Retraités aussi à travers son enquête, ses rencontres, ses formations et sa communication. Plus de 8 millions d’aidants assurent bénévolement 80 % du temps d’accompagnement d’un proche.

La santé des aidants oubliée

Témoignages poignants à l’écran (1), Anne-Marie, Michèle, Joëlle et Monique ont exprimé leur souffrance et l’évolution de leur rôle d’accompagnante à domicile et en Ehpad. « Au départ, on ne sait pas qu’on est aidant et ce qui nous attend. » On se préoccupe peu de la santé de l’aidant, alors qu’elle conditionne celle de la personne aidée. Joëlle, vu la charge de ses deux beaux-parents, a regretté d’avoir pris trop tôt sa retraite. Pour Monique, le placement a aussi été une douloureuse séparation dans le couple. « Au décès de son proche, l’aidant ne compte plus », explique Michèle, « il faudrait pourtant faire un bilan utile pour tous. »

Besoin d’être conseillé pour trouver des aides et formé à l’accompagnement. Michèle, après un parcours du combattant, a été soulagée par l’intervention de nuit du service de soins infirmiers à domicile pour son mari. Joëlle a bénéficié des apports de la formation CFDT « Du proche aidant au conseil de la vie sociale (CVS) ». « J’arrive maintenant à dire bonjour et à serrer la main des résidents, à leur apporter un sourire et de l’affection. » Anne-Marie est heureuse d’avoir pu reprendre ses engagements lorsque la santé de son mari s’est améliorée.

Les outils ne manquent pas

Jacqueline Morel, des retraités de l’Essonne, souligne l’importance des forums, des réseaux sociaux, des associations d’aidants et des Clics jusqu’à la journée nationale du 6 octobre et les états généraux des aidants.

Pour Dominique Fabre, secrétaire générale de la CFDT Retraités, les apports de la table ronde illustrent la préoccupation de l’action de la CFDT envers et avec les aidants depuis des années. « On doit aller plus loin, franchir de nouvelles étapes dans la concertation en cours sur la future loi. Le droit au répit et la prise en charge de la santé des aidants, la clarification entre le rôle de l’aidant professionnel et bénévole… et la mise en place de conseils de la vie sociale (CVS) dans le secteur à domicile. Mais il faut aussi une meilleure coordination et mutualisation de tous les acteurs et organismes. » Retraités et salariés sont concernés. « Nous sommes attachés à travailler avec l’interprofessionnel pour faire vivre et évoluer le congé du proche aidant. »

80 % des militants présents, lors de cette rencontre, ont vécu ou vivent une situation d’aidant. Tous apprécient l’implication de la CFDT Retraités sur ce dossier. L’Union régionale CFDT des retraités d’Île-de-France veut maintenant préciser ses revendications et son action avec les aidants et pour les personnes accompagnées.

Jacques Rastoul

Joëlle a pu témoigner devant la caméra.

(1) La vidéo des quatre témoignages est disponible à la CFDT Retraités Île-de-France, uniquement pour les structures de la CFDT Retraités. Écrire depuis un compte UTR-CFDT pour l’obtenir.

Une formation gratuite en ligne

En lien avec plusieurs partenaires, elle offre une multitude de réponses adaptées aux questions des aidants sous forme de vidéos.

SAVOIR ÊTRE AIDANT. La formation dédiée aux aidants

Pour commander ce numéro