Notre activité


En attendant l’été


L’historien Pascal Ory est un spécialiste de l’histoire politique et culturelle des sociétés modernes. Aussi inscrit-il l’histoire du bronzage dans la catégorie « essai d’une histoire culturelle ».

Si, au début du XXe siècle, ombrelles et chapeaux préservent la peau des méfaits du grand air, dans les années 1930, les maillots de bain s’échancrent. On préconise même les bains de soleil contre l’acné et la cellulite… Rien de futile dans cet ouvrage où l’auteur rappelle l’utilisation de l’héliotropie dès le XIXe siècle, le développement du naturisme et aussi l’ouverture des habitations à l’air et au soleil prônée par Le Corbusier à la Cité radieuse.

Loin d’être une simple affaire de femmes, l’invention du bronzage permet de replacer le phénomène dans le cadre plus général de l’émancipation du corps humain occidental au début du XXe siècle.

Nicole Chauveau

L’Invention du bronzage, Pascal Ory, Champs Flammarion, 2018, 154 pages, 7 euros.