Notre activité


Éviter les betteraves crues


Par prudence, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande d’éviter la consommation de betteraves crues.

Même si ces produits peuvent être consommés froids, ils doivent avoir fait l’objet d’une cuisson préalable. Il y a eu des épisodes récurrents d’intoxications alimentaires collectives (TIAC) liés à la consommation de betteraves rouges n’ayant pas été préalablement cuites. En dernier lieu, il a concerné 45 personnes fin 2016.

Ces intoxications se traduisent par des troubles digestifs (diarrhées, vomissements). Ces cas n’ont cependant pas nécessité d’hospitalisation et les victimes ont retrouvé une activité normale en quelques heures.

Dans un avis de 2014, l’Anses rappelle que la betterave potagère est un légume consommé cuit depuis des générations. Aucune explication scientifique ne permet de connaître la cause de ces intoxications. Dans l’attente de travaux de recherche, l’Anses recommande de ne pas servir de betteraves crues dans les restaurants collectifs des établissements d’enseignement et dans les maisons de retraite.

En savoir plus : www.economie.gouv.fr/dgccrf