Actu revendicative


Extraits des interventions des délégués


Nous avons choisi quelques phrases dans les 35 interventions sur le rapport d'activité.

Jacques Martiniault pour l’Ille-et-Vilaine (35)


« Des milliers de retraités touchent encore moins de 700 euros par mois. Or en France, le seuil de pauvreté a été établi à 820 euros par mois. C’est dire l’urgence d’augmenter le pouvoir d’achat des retraités. »

Alain Hazemann pour les retraités Chimie Énergie


« Je veux saluer ici la qualité de l’information proposée par l’UCR ainsi que la place importante de la CFDT dans l’Inter-UCR. »

Blandine Dendiével pour les Deux Flandres (59)


« Nous voulons être utiles à la société, démontrer que nous sommes bien davantage que des consommateurs de droits, de loisirs, de biens et de services. Nous voulons être tout simplement des citoyens à part entière. »

Madeleine Roblot pour l’Essonne (91)

« La prise en charge des personnes âgées dépendantes conduit à une augmentation croissante des dépenses à la charge des familles, notamment pour les personnes en établissement. »

Henri Chevolleau pour la Loire-Atlantique (44)


« Beaucoup de retraités ont de plus en plus de difficultés à financer une couverture complémentaire santé qui leur coûte de plus en plus cher. » « Et les franchises et forfaits non remboursés par la Sécu alourdissent les prestations des assurances complémentaires. »

Jean-Pierre Angst pour le Bas-Rhin (67)

« Pour notre UTR l’attractivité du syndicalisme retraité doit se situer au plus près du retraité de base. »

Pierre Hocmert pour la Métropole Lilloise (59)

« Chaque année au cours de la Semaine bleue, nous organisons des distributions de tracts sur les marchés, sur les lieux de rassemblement des retraités des communes. C’est pour nous l’occasion de faire connaître notre action, nos préoccupations en matière de pouvoir d’achat, de santé, de dépassement d’honoraires... »

Gilbert Jérôme pour la Lorraine


« Le développement du travail féminin a créé pour les femmes des droits propres. » « Pour autant, tant de femmes sont les victimes d’un choix de société où l’homme est au boulot « salarié » et la femme au boulot « foyer ». On demande au titre de la solidarité, un droit à pension pour tout citoyen, homme ou femme. »