Stats et études


Forte hausse des loyers dans les dépenses des ménages


La part des loyers ne cesse de croître dans les dépenses des ménages locataires et plus spécialement dans les ménages à bas revenus logés plus spécialement dans le secteur privé.

Effort financier des ménages locataires pour se loger (en % de leurs revenus)

1. Taux d’effort brut

(loyer divisé par revenu)

Ménages En 1988 En 2002 Evolution [1]
Ménages à bas revenus 29,0 40,1 +11,1
dont secteur social 26,6 33,4 +6,8
dont secteur privé 31,7 50,8 +19,1
Ménages modestes 19,2 24,8 +5,7
Autres ménages 13,7 16,9 +3,2
Ensemble des ménages locataires 15,1 19,7 +4,6

Pour lire le tableau : En 1988, pour les ménages à bas revenus le loyer représentait 32% du revenu dans le secteur privé et 27% dans le secteur social. En 2002, ce même loyer représente respectivement 51% et 33%.

2. Taux d’effort net

Loyer moins aides au logement divisé par les revenus.

Ménages En 1988 En 2002 Evolution [2]
Ménages à bas revenus 12,9 16,1 +3,2
Secteur social 7,6 10,0 +2,4
Secteur privé 19,0 25,7 +6,7
Ménages modestes 11,4 16,7 +5,3
Autres ménages 12,9 16,1 +3,2
Ensemble des ménages locataires 12,7 16,2 +3,5

Pour lire le tableau : En 1988, pour les ménages à bas revenus le loyer représentait 19% du revenu dans le secteur privé et 8% dans le secteur social. En 2002, ce même loyer représente respectivement 26% et 10%.

Commentaire

Ces dépenses ne prennent pas en compte la ponction supplémentaire de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères en progression constante, imposée à tous sans dégrèvements, ni exonérations.

Nos savants économistes, qui s’interrogent sur les causes de la diminution de la consommation, source de développement du chômage, devraient intégrer cette donnée importante.