Notre activité


Haut Conseil de la famille et de l’âge (HCFEA)


Le 9 mars dernier, sous la présidence de Bertrand Fragonard, s’est tenu la première réunion de la formation « Âge ».

Deux points à l’ordre du jour : l’étude du document de travail sur la prise en charge financière de la perte d’autonomie à domicile, et l’annonce d’une commission spécialisée sur le recours aux financements privés dans la couverture de la perte d’autonomie. L’ensemble des partenaires sociaux y sont représentés. Pourquoi dès lors environ 60 personnes étaient présentes, soit la moitié des membres ! À quoi cela sert-il de revendiquer une place à cette formation de l’Âge et que, passé 12 heures, il ne reste que la moitié des présents ! Le phénomène n’est hélas pas nouveau. Déjà dans d’autres conseils nationaux… La crédibilité de certains membres se trouve engagée.

Concernant le financement de l’Apa à domicile (aide personnalisée à l’autonomie), la CFDT Retraités a rappelé les décisions financières prises par certains conseils départementaux en défaveur des personnes âgées accompagnées dans leur maintien à domicile. Décisions qui augmentent leur reste à charge. Un large moment de débat a été consacré à la fiabilité de la grille Aggir qui identifie le degré d’autonomie et… le montant de l’aide. Bien entendu, cette grille est probablement perfectible, mais tout repose essentiellement sur la qualité de l’évaluation des besoins de la personne âgée. Constat est fait que le temps consacré à l’évaluation et la formation des évaluateurs posent question.

Dominique Fabre