Notre activité


L’infox, l’information mensongère ou délibérément biaisée prospère


Exemple d’infox véhiculée par les anti-immigrés : le minimum vieillesse serait attribué à toute personne âgée arrivant en France ! C’est évidemment faux car il faut résider légalement depuis dix ans pour y avoir droit. Méfions-nous de toute information qui serait soi-disant cachée ! Exemples.

Les militants syndicaux ont appris à se méfier des rumeurs, des on-dit, des fausses infos répandues, par exemple, par des camarades mal intentionnés sur le compte de la CFDT. Ne soyons pas crédules !

En la matière, regardez la source car c’est la clé. Un site parodique n’informe pas, il se moque ! L’information de mauvaise qualité, « attrape-clic », abonde sur les réseaux sociaux. L’information orientée politiquement ou idéologiquement adore se « faire suivre » car il y a toujours quelqu’un pour y croire. Nous allons essayer de répondre à quelques infox.

- Pas treize mois d’impôt sur les retraites en 2019. Les retraites de base sont versées le 9 du mois suivant. La première année de retraite, on déclare un mois de revenus en moins, puis 12 mois chaque année. Il n’y aura donc que 12 prélèvements à la source en 2019 sur chaque retraite de base.

- Pas de suppression de la réversion. Lors de la concertation sur la réforme des retraites a été posée la question de l’évolution de la pension de réversion compte tenu du travail quasi généralisé des femmes et de la multiplication des divorces. La réponse a été de maintenir une pension de réversion, et sans changement pour tous les retraités actuels. Mais certains ont popularisé la question, pas la réponse.

- Apa et Aspa sont très différentes. L’allocation personnalisée autonomie (Apa) dépend d’un plan d’aide en nombre d’heures nécessaire selon le degré de perte d’autonomie. La participation de la personne âgée à ce plan d’aide dépend de ses revenus et varie entre 0 % et 90 %. L’Apa n’est pas récupérable sur la succession. L’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa ou minimum vieillesse) est une allocation différentielle garantissant un revenu minimum aux personnes de 65 ans et plus résidant légalement en France. Elle est récupérable sur la succession.

- Pas de minimum vieillesse pour les nouveaux étrangers. Le ressortissant d’un pays étranger hors Union européenne doit être titulaire depuis au moins 10 ans d’un titre de séjour officiel pour avoir droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa ou minimum vieillesse).

- Pas de retraite à l’étranger aux centenaires. Toute retraite versée à l’étranger, y compris à un Français, s’arrête si le bénéficiaire n’a pas fourni une preuve de vie chaque année à chacune des caisses de retraite. L’attestation d’existence est remplie par une autorité reconnue ou, selon les pays, par l’ambassade ou le consulat de la France. Comme des courriers se perdent dans certains pays, il est conseillé d’envoyer cette attestation sans attendre que la caisse le demande pour éviter une interruption de la retraite. Les députés des Français de l’étranger se font l’écho des problèmes rencontrés par leurs électeurs. Il est prévu une mutualisation entre régimes de retraite afin de ne demander qu’une seule attestation chaque année.

- Le prélèvement à la source n’est pas l’impôt définitif. Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est un nouveau mode de paiement sans décalage d’un an. En mai, il faudra toujours déclarer ses revenus de l’année précédente, y compris les revenus du capital (comme les loyers) et indiquer les crédits et réductions d’impôt de l’année précédente. Les services fiscaux calculeront en été l’impôt dû et ajusteront en conséquence ce qui reste à payer ou à rembourser et le nouveau taux qui sera prélevé sur les retraites.

Claude Wagner

En savoir plus

Visitez les spécialistes des infox :
« Les décodeurs » du quotidien Le Monde.fr ;
« Desintox » de www.Liberation.fr/desintox ;
« Désintox » de 28 minutes sur Arte.tv ;
« Fact checking » (vérification des faits) de France Culture