Notre activité


« Je n’écrirai pas des mémoires »


Il est des livres que l’on ne quitte pas. Le dernier livre de J.M.G. Le Clézio appartient à cette catégorie.

Les cent premières pages sont consacrées aux vacances bretonnes, à Sainte-Marine, partagées avec les enfants du pays… balades, pêche, moisson et la fête au château !

La seconde partie, « L’enfant et la guerre », est un texte rare sur les premières années de l’auteur, né en 1940 à Nice. Il quitte la ville en 1943 pour se réfugier avec son frère, sa mère et sa grand-mère dans l’arrière-pays. Durant les années de guerre, son père, médecin et citoyen britannique, se trouve en Afrique équatoriale. Pour les deux frères, c’est une enfance sans père, mais aussi une enfance où Le Clézio apprend l’été, la mort et le vide de la faim, « un manque continu, une cavité, un espace ».

Dans ce texte, l’auteur se livre comme jamais et donne au lecteur l’envie de retrouver ses œuvres.

Nicole Chauveau

Chanson bretonne, J.M.G. Le Clézio, Gallimard, 2020, 154 pages, 15,50 euros.