Notre activité


L’Apa bousculée


La loi d’orientation et de programmation d’accompagnement de la société au vieillissement de sa population de décembre 2015 prévoit d’améliorer l’accessibilité de tous à l’allocation personnalisée autonomie (Apa). Pour pouvoir vérifier les avancés annoncées et attendues, chaque UTR, en tant que membre du Coderpa (comité départemental des retraités et personnes âgées), a voulu connaître dans son département la situation d’aujourd’hui.

Les résultats vont-ils dans le sens d’une réelle et bénéfique prise en charge pour tous ? Les réponses permettent de dénoncer les disparités qui apparaissent et d’apprécier les évolutions, les stagnations, les régressions, département par département ! Elles constituent une base de départ pour vérifier les impulsions provoquées par la loi et les relais opérés (ou non) par les départements.

Pour disposer des informations, certaines UTR se sont heurtées à des inerties ou à des recommandations de « silence absolu » de la part des services personnes âgées de certains conseils départementaux. La démocratie sociale a encore beaucoup de progrès à faire !

Sur l’enquête, et même si les données sont partielles, la tendance semble aller, pour l’Apa à domicile, vers une stagnation de la masse financière globale. Individuellement, cela se traduit par des prises en charge en baisse (dans une majorité de départements). L’explication est simple : il y a plus de personnes pour une masse financière sensiblement identique, malgré l’apport de l’Apa 2 versée aux départements dans le cadre de la loi ASV. Il était mieux d’être dépendant en 2011 plutôt qu’en 2015 !