Notre activité


L’Organisation internationale du travail a 100 ans et un avenir


L’OIT a 100 ans. Cette organisation multilatérale, spécialisée sur les questions relatives au monde du travail, est rattachée à l’ONU.

Sommaire du dossier
- L’Organisation internationale du travail a 100 ans et un avenir
- L’OIT pour garantir la paix, promouvoir la justice sociale et assurer une concurrence équitable
- Deux dirigeants de l’OIT
- Une approche de l’avenir du travail centrée sur l’humain
- La CFDT au sein d’une organisation mondiale promouvant les droits du travail, les emplois décents, la protection sociale et le dialogue social

Sa vocation est universelle et son fonctionnement tripartite : représentants du monde du travail, employeurs et syndicats, et représentants des gouvernements. Aujourd’hui, 187 pays sont adhérents à l’OIT.

L’OIT appuie son action sur des « Conventions » et des « Conférences internationales du travail ».

Du 10 au 21 juin 2019 s’est tenue, à Genève, la session du centenaire de la CIT en présence de 5 000 délégués, de nombreux leaders syndicaux, dont Laurent Berger et Yvan Ricordeau, et des chefs d’État et de gouvernement.

Ce dossier se propose d’éclairer l’action de normalisation sociale de l’OIT, indispensable à une maîtrise concertée de la mondialisation.

Dossier réalisé par Jean-Pierre Moussy, Jean-Pierre Bobichon, Annie Kuhnmunch.
Ce dossier est dédié à la mémoire de Jean-Pierre Delhoménie.

Bilan des huit conventions « fondamentales » (juillet 2019)

N° convention – thème - année Ratification Non-ratification
N°182 sur les pires formes du travail des enfants (1999) 186 pays 2 pays
N°100 sur l’égalité de rémunération (1951) 173 pays 15 pays (dont les États-Unis)
N°29 sur le travail forcé (1930)
(plus un protocole de 2014)
178 pays 10 pays (dont les États-Unis et la Chine)
N°138 sur l’âge minimum (1973) (qui porte sur l’abolition du travail des enfants) 172 pays 16 pays (dont les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande)
N°105 sur l’abolition du travail forcé (1957) 175 pays 13 pays (dont la Chine et le Japon)
N°98 sur le droit d’organisation et de négociation collective (1949) 166 pays 22 pays (dont les États-Unis et la Chine)
N°111 sur la discrimination et l’emploi (1958) 175 pays 13 pays (dont les États-Unis et le Japon)
N°87 sur la liberté syndicale et la protection du droit du travail (1948) 155 pays 33 pays (dont la Nouvelle-Zélande, le Brésil, la Chine, les États-Unis et l’Inde)
Le logo du centenaire de l’OIT projeté sur une façade du siège à Genève (21 janvier 2019)