Action internationale


L’agriculture n’est pas une activité comme les autres


La Politique agricole
commune fait couler beaucoup
d’encre ?

Jacques Delors. Les fortes aides
à l’agriculture de la Communauté
européenne visaient à l’autosuffisance
alimentaire. La France en est le
premier bénéficiaire. L’agriculture
n’est pas une activité comme les
autres. Pourtant ce sera un des
grands débats budgétaires de l’Europe
pour la prochaine période.

J’avais inscrit dans la politique de
cohésion un objectif de développement
rural. En France on ne prête pas assez
attention au déséquilibre entre le
développement urbain, d’ailleurs pas
maîtrisé, et le développement, voire le
non développement rural.

En ce qui concerne l’avenir de la
politique agricole commune, je vous le
redis : ce n’est pas une activité comme
les autres. On ne doit pas traiter de
l’agriculture comme de l’industrie
automobile ou comme des services.

On parle à présent d’insuffisance
alimentaire ?

J’ai toujours critiqué les politiques
menées par les organisations
internationales. Il faut que la
population de chaque pays puisse
vivre de son agriculture vivrière,
celle produite sur place.

Regardez le cas du Sénégal ! On leur a
expliqué qu’ils devaient vendre du
cacao et du café, que pour le reste
ils achèteraient. Résultat : ils ne
produisent plus que 20% du riz dont
ils ont besoin.

L’agriculture, je le répète encore une fois, n’est pas une activité comme les autres. Quand je siégeais à la Commission
européenne, on me critiquait
beaucoup sur ce sujet. On disait :
« son grand-père était petit
agriculteur, il avait 20 hectares, tout
cela s’explique ». Aujourd’hui c’est la
revanche de ma thèse, hélas !

On voit bien que l’agriculture est vraiment un
phénomène essentiel de stabilité, de
base du développement, et d’égalité
devant l’essentiel : se nourrir.

De plus, maintenant il y a un lien
entre l’agriculture et l’énergie. Les
énergies de remplacement oui, mais
la bioénergie avec du maïs, du riz,
du colza, il faut faire très attention.

En effet, il est possible que la hausse
des prix de l’énergie amène à se
désintéresser de la nourriture de la
planète. Certaines hausses des prix
agricoles s’expliquent, en partie, par
ce phénomène.

Entretien exclusif avec Jacques Delors

Sommaire d’un dossier spécial de 11 articles :
- Jacques Delors, un désir permanent d’améliorer la société
- Lexique
- L’Europe : « la compétition stimule, la coopération renforce, la solidarité unit »
- L’agriculture n’est pas une activité comme les autres
- Jusqu’où élargir l’Europe ?
- « Pour une politique commune de l’énergie »
- « La convention collective summum du socialisme démocratique »
- Des rapports au CERC pour décrire la réalité et la dénoncer
- Écartés avant la retraite, oubliés après
- Qui est Jacques Delors ?
- Le livre des « Mémoires » de Jacques Delors