Notre activité


La CFDT Retraités est en colère et le fera savoir le 4 octobre prochain


Oui, la CFDT Retraités est favorable à la CSG. Cette contribution universelle repose sur tous les revenus. Elle assurait une égalité de traitement jusqu’à ce que le gouvernement décide de ne compenser l’augmentation de 1,7 point de CSG que pour certains citoyens salariés ou pas.

Oui, la CFDT Retraités refuse cette nouvelle situation qui génère des inégalités et stigmatisent les retraités considérés par certains politiques comme nantis !
La CFDT Retraités, contrairement à d’autres organisations syndicales de retraités, ne revendique pas la suppression de l’augmentation de cette CSG.

Oui, elle est consciente de la nécessaire solidarité entre tous et a toujours agi en ce sens.

Oui, la CFDT Retraités propose des compensations en faveur des retraités et personnes âgées.
Une part de cette CSG pourrait financer l’accompagnement de la perte d’autonomie. Pour le gouvernement, l’augmentation de la CSG devait favoriser l’emploi des jeunes. Dans le même temps, il envisage de demander aux salariés de consacrer une journée supplémentaire pour les personnes âgées. Où est la logique ? La perte d’autonomie doit être prise en charge par un financement universel et pérenne.

Oui, la CFDT Retraités s’insurge contre le gel des pensions pour 2018 qui, une fois de plus, met à mal le pouvoir d’achat de l’ensemble des retraités notamment de ceux aux pensions les plus modestes.
Les retraités, une fois leurs pensions liquidées, n’ont plus, de fait, de déroulement de carrière. Ils n’ont aucune possibilité de voir leurs pensions augmentées si ce n’est par une revalorisation légale remise en cause à plusieurs reprises. Alors Mesdames, Messieurs les politiques, ne transformez pas les retraités au fil des années en « retraités pauvres ».

Oui, la CFDT Retraités est en colère et le fera savoir le 4 octobre prochain.

Dominique Fabre, secrétaire générale de la CFDT Retraités
Éditorial écrit avant l’annonce du Premier ministre.