Nos déclarations


La CFDT Retraités demande de ne pas pénaliser financièrement les emplois d’aides à domicile


Le gouvernement applique de façon discrète une disposition de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 prévoyant la fin de certaines exonérations des cotisations patronales accidents du travail. Sont ainsi soumises à une augmentation de 3,7% de leurs charges les personnes âgées de plus de 70 ans et les bénéficiaires de l’APA comme les personnes handicapées.

La CFDT Retraités désapprouve cette mesure pénalisant une fois de plus les personnes âgées car elle augmente le coût des intervenants à domicile. Cette pénalisation s’ajoute au fait que les plus modestes ne bénéficient pas de la déduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile.

Pouvoir disposer d’une aide à domicile relève pour nombre de personnes âgées d’une nécessité et non d’un élément de confort. Cette mesure peut conduire certaines personnes à réduire le nombre d’heures d’intervenant à domicile, ce qui risque de rendre encore plus précaires leurs conditions de maintien dans leur logement.

Vouloir rendre de cette façon les particuliers employeurs responsables des conditions de travail de leurs salariés est particulièrement inadapté pour ce type d’emplois.

La CFDT Retraités demande au gouvernement de rapporter l’application de cette disposition pour les personnes âgées ou dépendantes.