Notre activité


La CFDT mobilisée contre le scandale des retraites impayées


Depuis plusieurs années, la CFDT alerte les pouvoirs publics sur le scandale des retraités privés de leur pension à la suite de l’accumulation de retards dans leur caisse de retraite. C'est l'objet du rassemblement du 17 avril à Paris. Un mois après, la CFDT a obtenu des réponses à ses revendications : nous publions le communiqué confédéral.

Ajout du 23 mai 2015

Un progrès significatif à concrétiser !

La ministre des Affaires sociales a annoncé aux députés la mise en place d’un droit au versement des retraites, reprenant ainsi la demande de la CFDT exprimée lors du rassemblement devant la CNAV du 17 avril dernier.

Concrètement, ce droit se traduirait par la garantie qu’aucun retraité ne se retrouverait sans ressources dans la mesure où il aurait déposé son dossier complet 4 mois avant.

Mobilisée dans le combat pour faire cesser le scandale des retraites non versées dans certaines CARSAT, la CFDT se félicite de l’annonce par Marisol Tourraine de ces garanties pour que chaque salarié puisse toucher en temps et en heure sa retraite.

Aucune date n’est encore prévue pour la parution du décret qui formalisera ce dispositif. La CFDT sera vigilante sur les modalités de ce droit opposable, pour que droits directs de retraite mais aussi droits dérivés (pensions de réversion…) soient bien garantis et effectifs sur le terrain. Les agents des CARSAT doivent disposer des moyens nécessaires pour effectuer leur mission, et être entendus pour l’amélioration des dispositifs dont ils sont les premiers à mesurer l’impact sur les assurés sociaux.

Source : communiqué de presse n°27 de Jocelyne Cabanal, secrétaire nationale de la CFDT.

Article du 23 avril 2015

Ils chantent le mécontentement : Pacal Catto (CFDT Nord Pas-de-Calais), Jocelyne Cabanal (confédération) et Laurent Berger (confédération).

Un rassemblement a mobilisé de nombreux militants invités par les unions régionales interprofessionnelles Nord-Pas de Calais, Picardie et Languedoc-Roussillon, et leurs unions régionales de retraités, le 17 avril, devant la Caisse nationale d’assurance retraite. Laurent Berger et Michel Devacht, respectivement secrétaire général de la Confédération et de CFDT Retraités les ont soutenus par leur présence.

« La CFDT dénonce cette situation depuis 2013 », rappelle le secrétaire général de la CFDT Nord-Pas-de-Calais, Pascal Catto. Il ne cache pas sa colère et son exaspération face à cette situation.

Ombretta Frache, secrétaire nationale de la CFDT Retraités, au sifflet !

Une délégation composée de Jocelyne Cabanal et Jean-Louis Malys, secrétaires nationaux de la CFDT, d’Ombretta Frache, secrétaire nationale de CFDT Retraités et de représentants des unions régionales, est reçue par le directeur de la Caisse nationale afin d’obtenir des mesures concrètes le plus rapidement possible ; la pétition initiée par la CFDT (pétition en ligne) lui est remise.

Réponses à la presse de Jean-Louis Malys (CFDT), Michel Devacht (CFDT Retraités) et Jocelyne Cabanal (CFDT)

« Nous avons porté fortement nos revendications pour le juste droit
des retraités, et la qualité du service public, notamment concernant les
moyens des caisses régionales (Carsat) et les conditions de travail de leurs agents
aujourd’hui en difficulté pour liquider les dossiers accumulés », a déclaré Jocelyne Cabanal. « Maintenant, nous attendons des actes », a poursuivi la secrétaire nationale.

Interviewé par les journalistes, Laurent Berger affirme : « Des milliers de retraités se retrouvent encore aujourd’hui pendant plusieurs mois sans ressources. Il est temps que cela change ! ».

La délégation CFDT se rend ensuite au ministère des Affaires sociales pour demander des décisions complémentaires. En plus des autorisations d’embauches et du secours social de 800 euros versé aux retraités lésés, la ministre promet de nouvelles décisions. La délégation CFDT prend acte et promet la plus grande vigilance.

Jean-Pierre Druelle

Les picards posent pour la photo.