Actu revendicative


La CFDT partie prenante !


Le matin même de la présentation de l'enquête, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, interpellait Laurent Berger sur l'enquête « Basses pensions » de la CFDT Retraités : comment prévenir la fragilité sociale d'une partie des retraités, particulièrement des femmes ?

Le secrétaire général de la CFDT s’interroge lui aussi et propose : « Ces réalités interpellent les pratiques syndicales. La CFDT n’a pas vocation à agir seule sur pareil sujet. Mais trop souvent, de rapports en études, on travaille avec un « effet retard » de deux ou trois ans, et un « effet déformant » en ne prenant en compte que des moyennes. »

Toutes ces questions doivent être traitées durant la carrière professionnelle : « Si dans le monde du travail on se complait dans des inégalités fortes, n’attendons pas la retraite pour les corriger ! »

Et les sujets ne manquent pas : au-delà des questions de niveau de pensions, il y a aussi les questions de patrimoine, de transports, de cadre de vie, de précarité énergétique, d’inégalités des territoires entre eux.

L’année 2013 est, on le sait, une année charnière sur les questions de retraites, de l’indemnisation du chômage et de l’emploi. La CFDT dispose, « avec cette enquête, d’un peu plus de matériau, d’énergie et de pistes pour agir ! »

Daniel Druesne

Les six pistes revendicatives de la CFDT Retraités

Dans l’immédiat six pistes revendicatives se dessinent avec plus de clarté pour la CFDT, salariés et retraités réunis :

  • 1 - Agir sur les niveaux des basses pensions. La revendication d’un montant minimum de pension, pour une pension complète, égal au Smic est plus que d’actualité.
  • 2 - Agir pour l’égalité entre les hommes et les femmes. La retraite est le miroir grossissant des inégalités de genre dans la société, dans le monde du travail. Il y a urgence à agir en amont, parce les effets sont à long terme.
  • 3 - Agir sur les coûts liés aux logements en matière de rénovation, d’isolation des logements, des coûts des loyers, mais aussi travaux d’adaptation pour le maintien au domicile, etc.
  • 4 - Exiger pour les retraités une complémentaire santé généralisée et accessible.
  • 5 - S’interroger sur le non-recours aux droits sociaux. Trop de retraités ont des droits potentiels. Mais par la complexité des systèmes, ils n’en font pas la demande.
  • 6 - Prendre en compte le risque de surendettement des personnes âgées.
Laurent Berger (photo Daniel Druesne)