Notre activité


La CFDT refuse de voter le budget de la CNSA


Nous avons déjà évoqué les petites manœuvres financières à partir des fonds propres de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’Autonomie), voire les exfiltrations de quelques fonds pour alimenter d’autres domaines que celui de l’Autonomie et du Handicap, auxquelles se livrait le gouvernement.

L’un des grands apports de la CNSA depuis sa création en 2005, avait été de sanctuariser les fonds médico-sociaux en direction des personnes âgées et personnes handicapées, auparavant gérés par la Caisse nationale d’assurance maladie. Cela a permis au fil des années de bien identifier les actions en direction de ces publics.

Il s’agit donc de rester ferme sur des principes. Les sommes en jeu peuvent être peu élevées par rapport au budget de la CNSA : 230 millions sur 25 milliards. Mais une fois que l’on enclenche ces transferts, il est rare que l’on revienne à la situation antérieure.

Mais il y a plus grave quand il s’agit de ponctionner 50 millions pour alimenter le fonds pour l’insertion des départements puisque l’on sort des domaines personnes âgées et personnes handicapées.

Cela a occasionné des débats au conseil et provoqué un vote négatif des organisations syndicales, d’une majorité des représentants des fédérations et associations au service des personnes âgées et personnes handicapées (GR 31).

La présidente a réaffirmé son attachement à faire-valoir les positions du conseil auprès du gouvernement et à la sanctuarisation des crédits au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées. Ce vote n’empêche pas l’adoption du budget puisque l’État est majoritaire.