Notre activité


La Lituanie 19e État membre de la zone euro


Depuis le 1er janvier 2015, l’euro est la devise officielle de la Lituanie. Un signal positif pour l’Union européenne, même si la contribution de ce petit État balte de 3 millions d’habitants environ est minime. C’est en tout cas un nouveau signe de l’attractivité de la zone euro.

Le pays a une dette publique inférieure à 40 % du produit intérieur brut et un déficit public de 1,5 % du PIB. L’inflation est passée de 11,1 % en 2008 à 1,3 % en 2013 et à 0,3 % en 2014.

L’entrée de la Lituanie dans l’euro s’imposait après celle de ses voisins, l’Estonie en 2011 et la Lettonie en 2014. Pour ces trois États membres de l’Union européenne, ce choix a été dicté pour des motifs politiques, économiques et monétaires. C’est surtout un moyen d’intégration à l’Union européenne, car « plus proche nous serons de l’Ouest, plus loin nous serons de l’Est », affirme le Lituanien Vitas Visiliauskas, le plus jeune membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne à Francfort.

La chute du rouble et la dégringolade de l’économie russe renforcent l’attraction de l’euro. Mais la crainte de la Russie voisine pèse beaucoup. Elle est renforcée par la crise ukrainienne. Et les survols du territoire lituanien par l’armée russe sont vécus comme des menaces permanentes.
Jean-Pierre Bobichon

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici