Actu revendicative


La Lorraine accueille le congrès de la CFDT Retraités


Après Saint-Etienne, pouvait-on trouver meilleur lieu que la Lorraine et Metz pour accueillir le congrès de l'UCR-CFDT, un rendez vous démocratique.

Le congrès c’est d’abord une mobilisation des équipes. « Pour un avenir solidaire », le thème de ce rendez-vous de 2011, a certainement favorisé l’implication de chacun. Toujours est-il que l’avant-projet de résolution soumis en mars a été largement étudié, approfondi, épluché. Tous les chapitres ont été passés en revue. Aucune partie n’a été oubliée. C’est dire la réelle appropriation du texte qui s’en trouve largement enrichi.

Et c’est une grande fierté pour la CFDT Retraités dans son ensemble que de pouvoir ainsi disposer d’un document qui a bénéficié de près de 1 200 amendements, étudiés durant trois jours par la commission ad hoc. Cette construction collective de nos orientations aboutit à une résolution riche de nos valeurs et de notre volonté revendicative.

Auparavant, et c’est aussi un enjeu de ce congrès, nous débattrons pendant une journée entière sur l’activité passée et surtout des leçons à retenir pour se propulser dans l’avenir. Ainsi durant la prochaine mandature chacun sera porteur du même projet de la CFDT Retraités.

Les invités du congrès

Autre expression de ce rendez-vous démocratique, les invités du congrès. Véronique Descacq représente la confédération. Nous avons travaillé avec elle la position confédérale sur le dossier de la perte d’autonomie. Bruno Costantini, récemment reconduit à la tête de la Fédération européenne des retraités et personnes âgées (Ferpa), sera parmi nous. Alain Gatti, secrétaire de la CFDT Lorraine, présentera la région tandis que Pierre Brockers, secrétaire général de la CFDT Retraités Lorraine, nous accueillera. Toutes les fédérations CFDT sont invitées.

Autres invités, les partenaires des Dom Tom. Les autres UCR assisteront également à nos travaux. Le vice-président du CNRPA a accepté notre invitation comme son prédécesseur à Saint-Étienne. Soulignons enfin la présence des syndicats de retraités de Belgique, du Luxembourg, d’Italie, d’Espagne, du Portugal, de la Grèce.

Table ronde sur le logement

Dernière expression de cette mobilisation, la table ronde consacrée à la question du logement des retraités. Qui dit « logement » dit dossier sensible à commencer par celui des retraités pauvres, de l’habitat insalubre. Mais il nous faut également aborder d’autres sujets : celui des ressources pour payer le loyer ou pour l’entretien de son bien quand on est propriétaire. Celui aussi des conditions d’adaptation du logement face à la perte d’autonomie. Celui des politiques de l’urbanisme. Un dossier que l’UCR entend bien désormais traduire dans une approche revendicative.

La Lorraine est un vivier extrêmement important de militants restés revendicatifs à la retraite.