Notre activité


La biographie d’un géant


Cette somme, écrite par un historien anglais, spécialiste de l’histoire de la France du XXe siècle, ne nous épargne rien sur la grande méfiance de De Gaulle vis-à-vis des Anglo-Saxons.

La vie du général n’a pas été un long fleuve tranquille. Suite à l’appel du 18 juin 1940, il est condamné à mort par le gouvernement Pétain. Lors de la guerre d’Algérie, il échappe à plusieurs attentats. Militaire dans l’âme, il fut aussi un homme politique retors. S’appuyant sur les résistants lors de la Seconde Guerre mondiale, mais les tenant à distance à la Libération. Ambigu lors de la guerre d’Algérie et des « événements de 68 », il s’enfuit, le 29 mai 1968, à Baden-Baden, et inspire, le 30, une manifestation de soutien sur les Champs-Élysées. L’auteur met aussi l’accent sur le caractère impossible du général passant d’un état d’esprit mélancolique à l’exaltation et la colère.

Si l’opposition de De Gaulle au régime de Vichy et à l’Allemagne nazie n’est plus discutée, son héritage institutionnel, ayant abouti à une excessive centralisation du pouvoir, est plus critiquable.

Jean-Pierre Moussy

De Gaulle, une certaine idée de la France , Julian Jackson, traduit de l’anglais par Marie-Anne de Béru, éditions du Seuil, 2019, 984 pages, 27,90 euros.