Notre activité


La désertification médicale vue par les maires ruraux


L’AMRF, l’Association des maires ruraux de France (communes de moins de 3 500 habitants), s’est penchée sur la densité médicale de leur territoire.

L’association des maires ruraux dénonce le manque de médecins : « 10 millions d’habitants vivent dans un territoire où l’accès aux soins est de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français ».

Selon l’enquête de l’AMRF, sur 3 827 cantons :
- 91 étaient dépourvus de médecins en 2010, 148 le sont en 2017, soit 62 % d’augmentation ;
- 3 062, soit 80 %, ont vu baisser leur densité médicale ;
- 1 108, soit 30 %, ont vu baisser leur densité médicale de plus d’un tiers.

Les départements ruraux sont beaucoup moins bien desservis que les départements urbains, notamment en ce qui concerne la présence des médecins spécialistes. L’association remarque le rôle de rééquilibrage joué par les médecins généralistes salariés qui souvent sont employés dans les hôpitaux de proximité. Grâce à leur présence, ils évitent l’aggravation des déserts médicaux, mais dans ces établissements 30 à 50 % des postes sont vacants.

Source : Communiqué de presse de l’AMRF.

Jean-Pierre Druelle et François Jabœuf

Densités par bassin de vie des médecins généralistes libéraux en 2019